Chapitre 14 - Expériences sur l'aura noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 14 - Expériences sur l'aura noire

Message  Schlangan le Dim 29 Juil 2012 - 0:50

Quelques jours s'étaient écoulés depuis la décision de Schlangan d'entraîner sa nouvelle équipe. Conscient que l'entraînement pouvait être dévastateur pour le corps, Schlangan faisait diffuser chaque nuit un gaz particulier dans les quartiers d'Antoine, Mathias, Voice et Michaël. Ce gaz avait la propriété de régénérer les cellules endommagées. De cette façon, les quatre étaient en plein forme chaque matin, et prêts à prendre l'entraînement. Et grâce à tout cela, leur progrès devaient visibles. Ce matin-là, Antoine venait d'achever le 50ème tour de piste, en ayant bien sûr était touché plusieurs fois par Ball-chan. Mathias stoppait au 28ème, tandis que Voice s'arrêtait au 29ème. L'entraînement aux arts martiaux prodigué par Michaël ne portait pas ses fruits aussi vite, mais les Antoine, Mathias et Voice commençaient à s'y habituer. Et pendant que Michaël entraînait ses trois collègues, Schlangan travaillait dans son laboratoire.

Schlangan : Bien. Reprenons. L'aura noire est un élément particulier, assez proche de Kurohitsugi. Donc, je peux placer ça dans la catégorie "ténèbres". Voyons maintenant...

Schlangan insuffla de l'énergie dans un réservoir en verre où se trouvait l'énergie capturée. L'énergie noire se mit à croître proportionnellement à l'énergie insufflée. Schlangan sembla satisfait, et un préleva une partie. Il se rendit alors dans une autre salle de son laboratoire, où se trouvait un robot d'entraînement. Il dirigea l'énergie noire sur le robot, qui s'entoura alors d'une aura noire similaire à celle de Michaël.

Schlangan : Ha ! Ça marcherait donc ?

Schlangan enclencha alors le robot, et put constater que la vitesse de réaction de la machine avait effectivement augmenté, ainsi que sa vitesse et sa force. Mais alors, l'aura noire commença à écraser la machine, qui explosa soudainement. L'énergie noire se dissipa alors.

Schlangan : ... On dirait que le robot n'a pas supporté sa propre puissance. Intéressant.

Schlangan récupéra son cahier de laboratoire et griffonna les résultats obtenus. Puis, il regarda l'heure, et se rendit sur le terrain d'entraînement où Michaël faisait répéter des enchaînements à ses élèves. Schlangan hocha la tête d'un air satisfait, et attendit la fin de l'exercice avant d'intervenir.

Schlangan : On dirait que tout ça prend forme, peu à peu.
Michaël : Oui, ils s'en sortent plutôt bien.
Schlangan : Bien, pas de cours sur l'énergie pour ce soir, il faut que l'on s'occupe de questions relatives à notre empire.
Antoine : Ah.
Schlangan : Donc, direction la salle de réunion.

Le groupe se dirigea donc vers la salle de réunion, pour décider des prochaines améliorations à apporter à la base militaire.

Schlangan : Bon, alors dites-moi. A-t-on assez de ressources pour préparer l'amélioration du laboratoire ? Vu que le chantier spatial y a eu droit la dernière fois.
Mathias : Hélas, nous manquons d'une entité isotope de l'atome le plus abondant de l'univers, et par conséquent...
Schlangan : URUSEI ! Tu ne peux pas faire court, pour une fois ?
Antoine : Il nous manque du deutérium.
Schlangan : Voilà, merci. Bon, il nous faut donc trouver du deutérium. On a assez en métal et cristal ?
Voice : Oui, et même trop. Zzzzz...
Schlangan : Heureusement qu'il fait des phrases courtes, sinon on n'aurait jamais la phrase entière.
Michaël : C'est le cas avec Mathias, on a jamais la fin de ses phrases.
Schlangan : Hmf. Soit. Mathias, explique-nous s'il est, à ton avis, possible de créér du deutérium à partir de métal et cristal. Et je ne t'interromprai pas.

Schlangan croisa les bras, attendant l'explication, et Mathias s'éclaircit la gorge.

Mathias : Ceci nécessiterait une désolidarisation des atomes composant le métal et le cristal, car leurs structures cristallines n'ont aucun lien commun et le deutérium n'est qu'une association d'atomes d'hydrogènes auxquels se voient associés un neutron chacun, ce qui n'a aucun rapport avec les structures complexes de couches électroniques du métal et du cristal, ce qui nous laisse donc imaginer la nécessité de posséder une quantité d'énergie extraordinaire pour décomposer les atomes, ainsi que les électrons de chaque mole de métal et de cristal, pour ensuite recomposer le tout de manière à former le deutérium, mais cela nécessiterait bien évidemment des températures et pressions très spécifiques pour faciliter la décomposition et la recomposition des deux, pour pouvoir ensuite obtenir la substance tant souhaitée, bien qu'obtenir ces énergies est de l'ordre de l'impossible car même nos plus grands générateurs d'énergie ne peuvent espérer entrevoir un début de chance de créer...

Parmi ceux présents, aucun autre que Mathias ne fut en mesure d'entendre la suite de la phrase de Mathias, car ceux-ci s'assoupirent tous, et il en va de même pour l'auteur. Toujours est-il que 15 minutes plus tard, Mathias arriva enfin à la fin de son exposé, et tous, hormis Voice, se réveillèrent.

Mathias : ... supposément non.
Schlangan : Donc non. C'est bien ce que je redoutais. Mais pour fournir de l'énergie, j'ai une idée. Nous allons utiliser l'aura noire de Michaël !
Michaël : Hein ?!
Antoine : J'ai dû mal entendre...
Schlangan : Vous avez parfaitement entendu. Toutefois pas d'inquiétudes, pas besoin que Michaël active son aura. J'en ai mis quelques échantillons de côté.
Mathias : Mais c'est de la folie, jouer avec de telles niveaux...
Schlangan : Bien sûr que non, c'est contrôlé. Faites-moi apporter plusieurs blocs de métal et plusieurs blocs de cristal, le tout dans une cuve, ainsi qu'un générateur d'énergie de forte puissance. Mettez tout ça à l'extérieur de la base.
Antoine : Je ne suis pas sûr...
Schlangan : C'est un ordre ! Auriez-vous besoin de Ball-chan pour vous aider ?

Et ainsi, les quatre comparses firent transmettre l'information à la base, et le matériel demandé fut apporté à l'extérieur de la base. Schlangan arriva peu après avec une batterie étrange.

Antoine : Qu'est-ce que c'est ?
Schlangan : Une batterie contenant l'énergie noire de l'aura de Michaël. Je vais la brancher sur le générateur d'énergie pour amplifier tout ça.
Voice : Bon bah bonne nuit. Zzzzz...
Michaël : Il dort beaucoup trop.
Schlangan : Allez, c'est parti.

Schlangan enclencha la machine et un rayon d'énergie noire se forma pour entrer en contact avec le métal et le cristal. La puissance du faisceau fit facilement fondre les deux, mais l'énergie de la machine semblait augmenter de plus en plus. De nombreux voyants rouges clignotaient.

Antoine : Heu, c'est normal ça ?
Schlangan : Pas vraiment, nous avons dépassé le seuil critique. La machine va exploser, et tout... Ah mais non ! RYUKAA !!

Schlangan créa aussitôt un dragon de feu qu'il envoya sous la machine de la manière à la projeter très haut dans le ciel. Celle-ci explosa juste après, provoquant un immense feu d'artifice. Et des éclats volèrent dans plusieurs directions.

Schlangan : Hmf. On a failli être réduits en poussières.
Antoine : Et vous dites ça calmement ?
Schlangan : Bah oui, on a juste failli.

Schlangan reçu alors un appel sur son communicateur et décrocha.

Schlangan : Allô ?
Voix : Ici le laboratoire. Après l'immense énergie détectée, nous avons trouvé des débris étrange, un nouveau matériau !
Schlangan : Ah. Et quelles sont ses propriétés ?
Voix : A première vue, aussi opaque que le métal, mais aussi fragile que le cristal. De mauvaises propriétés mécaniques et énergétiques.
Schlangan : En gros il ne sert à rien.
Voix : C'est cela.
Schlangan : Très bien, merci.

Schlangan raccrocha et se tourna vers les quatre membres de son équipe.

Schlangan : Bon, bah ça n'a pas marché.
Antoine : Ce n'est pas surprenant.
Schlangan : Ça ne me dit pas comment résoudre mon problème de deutérium.
Voice : Vous n'avez pas des planètes alliées qui pourraient nous en prêter ?
Schlangan : Si, mais attend. J'ai aussi des planètes possédées qui en ont. Ça sera plus simple !
Antoine : Vous n'y aviez pas pensé avant ?
Schlangan : On ne peut pas penser à tout. C'est vous qui auriez dû y penser !
Antoine : Ah.
Schlangan : Bref, problème résolu. Vous pouvez vaquer à vos occupations, nous nous verrons demain pour l'entraînement.

Et tous purent repartir dans leurs quartiers. Schlangan retourna à son laboratoire pour faire de nouvelles expériences. Le lendemain, la fine équipe reprit l'entraînement d'endurance, suivi de l'entraînement aux arts martiaux. Schlangan entraîna ensuite le groupe à gérer l'énergie, puis il demanda à Michaël de rester une fois le cours terminé.

Schlangan : Bien. Nous allons maintenant pouvoir commencer les leçons spéciales.
Michaël : Les leçons spéciales ?
Schlangan : Je te l'ai dit, je suis sûr que tu peux contrôler cette aura noire. Nous allons donc essayer.
Michaël : Je ne suis pas sûr...
Schlangan : Peu importe. Tout d'abord tu vas essayer d'activer ce pouvoir sans être affamé.
Michaël : Et comment ?
Schlangan : Essaie de focaliser une force énorme qui t'envahit, ou un truc comme ça ?
Michaël : Ok...

Michaël ferma les yeux et fit ce que Schlangan lui dit, mais rien ne se passa. Michaël essaya à nouveau, sans plus d'effet.

Schlangan : Bon. Dans ce cas, méthode numéro deux. Tu n'as pas encore trop faim ?
Michaël : Non, pour le moment, ça va.
Schlangan : Mange quand même un truc, il ne faut pas que l'aura se déclenche à cause de ça.
Michaël : Heu, ok.

Michaël alla donc, à la demande de Schlangan, manger quelque chose, puis il revint, repu. Schlangan l'attendait, avec entre les mains une sorte de pistolet.

Michaël : Heu, qu'est-ce que c'est que ça ?
Schlangan : Un transmetteur d'énergie, ne t'en fait pas.
Michaël : Et qu'allez-vous faire avec ?
Schlangan : Te transmettre ton aura !

Schlangan visa Michaël et tira. L'énergie noire toucha Michaël, ce qui activa aussitôt la formation de l'aura noire.

Schlangan : Ha ! Parfait ! Alors, Michaël, comment te sens-tu ?
Michaël : ...
Schlangan : Michaël ?

Michaël ne répondit toujours pas, et mit soudainement les deux mains en avant, envoyant une puissante attaque énergétique. Schlangan n'eut pas le temps de l'éviter et se protégea avec les deux bras. Seulement, l'attaque fut trop forte, et Schlangan fut projeté en arrière dans une explosion. Il se releva cependant, brûlé sur les avant-bras. Michaël était déjà revenu à la charge, et Schlangan soupira en envoyant un sandwich, pour le calmer. Mais alors, Michaël détruisit simplement le sandwich, et donna un coup de pied à Schlangan qui l'esquiva de justesse.

Schlangan : Houlà... Le sandwich n'a pas d'effet s'il n'a pas faim.
Michaël : ...
Schlangan : Et son silence est plus flippant que son cri habituel.

Michaël envoya une nouvelle fois son attaque énergétique, mais Schlangan eut cette fois le temps de contrer avec un dragon de feu. Toutefois, Michaël l'évita.

Schlangan : Et il est plus censé comme ça aussi.

L'aura autour de Michaël grandit un peu, et la vitesse de Michaël augmenta. Schlangan n'eut pas le temps de parer le coup de pied suivant, et fut projeté au sol. Michaël mit alors une main avant.

Michaël : Meurs, Nagnalchs. KUROSHINE.
Schlangan : Huh ?

Une vague d'énergie bien plus puissante qu'avant fut envoyée par Michaël. Schlangan contra avec son attaque Ragnarok, qui lui avait permis de détruire un météore, mais les deux attaques ne firent que s'annuler. Michaël attaqua à nouveau, et Schlangan dut parer sérieusement et contre-attaquer sans se retenir. Michaël était à égalité avec lui.

Schlangan : Comment ça se fait... Il est facilement deux fois plus fort...
Michaël : Tu as de la chance que je sois encore bloqué dans ce corps Nagnalchs. Je ne sais pas comment tu y as survécu.
Schlangan : Mais je ne m'appelle pas Nagnalchs ! HADÔ NO KYÛJÛ - KUROHITSUGI !

Schlangan créa une boîte d'énergie noire qui emprisonna Michaël. Puis, des pointes d'énergie noire traversèrent la boîte, touchant Michaël de plein fouet. Celui-ci avait un genou à terre, et saignait de plusieurs endroits.

Michaël : Je vais... te tuer ! KUROKAMISEN !

Michaël commença à assembler de l'énergie noire dans sa main, sous la forme d'une petite boule. Mais Schlangan agit avant, et donna un coup de genou à Michaël, derrière la nuque. Son aura se dissipa, et Michaël s'évanouit. Schlangan s'assit par terre, épuisé.

Schlangan : Mais qu'est-ce que c'était que ça ?
Michaël : ... Huh...

Michaël se réveilla alors, et se rendit compte qu'il était blessé de partout.

Michaël : Que... qu'est-ce qui s'est passé ?
Schlangan : Et bien, on peut dire qu'activer ton aura sans être affamé peut être pire.
Michaël : Comment ça ?
Schlangan : Tu étais devenu beaucoup plus fort, mais tu parlais de choses incompréhensibles.
Michaël : ... J'ai fait un drôle de rêve.
Schlangan : Un rêve ?
Michaël : J'ouvrais une porte, et un homme en sortait. Puis, celui-ci commençait à tout détruire, avec l'aura noire que je possède.
Schlangan : ... Tiens donc. Bon, en tout cas, je n'essaierai plus d'activer ton aura de force. Il faudra plus de temps que ça pour que tu puisses la contrôler. Assures-toi de ne pas avoir trop faim.
Michaël : J'essaierai...
Schlangan : Bon allez, je t'emmène à l'infirmerie, car tu ne guériras pas avec un gaz régénérateur, vu les blessures que je t'ai infligé.
Michaël : ...

Schlangan accompagna donc Michaël à l'infirmerie, et retourna dans son laboratoire.

Schlangan : J'ai encore du boulot pour comprendre cette aura. En tout cas, j'abandonne mon idée suivante qui était de la tester sur moi. Si je deviens aussi dangereux que ça, toute personne vivant sur cette planète serait menacée.


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6438
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum