Chapitre 22 - L'armée ultime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 22 - L'armée ultime

Message  Schlangan le Dim 9 Sep 2012 - 14:37

Tandis que l'armée d'androïdes créée pour la secte Yosha continuait son avancée vers la base principale de la planète Releeshan, Schlangan avait décidé de lui aussi créer une armée, qui serait encore plus puissante que l'armée actuelle. Lorsqu'il annonça son idée, son équipe fut tout d'abord surprise.

Antoine : Qu'entendez-vous par "l'armée ultime", commandant ?
Schlangan : Et bien, une armée d'androïdes, c'est très pratique. Mais la force de l'armée que nous affrontons laisse à désirer.
Mathias : Ils sont quand même très résistants, ce qui nous a amenés à...
Schlangan : URUSEI. Mais oui, ils sont plus forts que des soldats normaux. De ce fait, il nous faut une armée capable de les repousser, car nos troupes sont en infériorité numérique pour le moment.
Scientifique : Que voulez-vous donc que je fasse ?
Schlangan : C'est très simple. Vous allez créer des robots à l'effigie de... Michaël.
Michaël : Huh ? Pourquoi moi ?
Schlangan : Et bien car tu es le plus fort de l'équipe. Et j'ai un autre plan.
Voice : Mais pourquoi ne pas créer de robots à votre image ?
Schlangan : Un robot à mon image ne serait pas aussi efficace que moi. Vous voyez des robots avoir une âme ?
Scientifique : Ce serait difficile.
Schlangan : Bien, donc vous allez vous servir de Michaël comme modèle. Vous reproduisez ses cellules, n'est-ce pas ?
Scientifique : Tout à fait.
Schlangan : Très bien. Enregistrez l'image de Michaël. Pendant ce temps, je vais aller récupérer une énergie spécifique que vous allez ajouter à ces androïdes.
Scientifique : Une énergie spécifique ?
Schlangan : En quelque sorte une batterie particulière. Il faudra que l'on puisse activer cette batterie seulement lorsqu'on le désire. Par exemple avec une télécommande.
Scientifique : Quelle est donc cette énergie ?
Schlangan : Trop long à expliquer. Mais c'est une énergie nouvelle, qui peut cependant se stocker comme de l'énergie électrique.
Scientifique : Très bien, je peux faire ça.
Schlangan : Parfait. Nous allons retourner à la base, et je vous enverrai cette énergie ainsi que plusieurs scientifiques pour vous assister.
Scientifique : Très bien.
Schlangan : Je compte bien entendu sur vous pour respecter votre part du marché. Ne me forcez pas à me fâcher.
Scientifique : Je vous l'ai dit, peu m'importe la personne pour qui je travaille. Cela me permet d'avancer mes recherches.
Schlangan : Très bien. Combien de temps vous faudra-t-il pour créer une armée dix fois plus petite que celle qui approche ma base ?
Scientifique : Dix fois plus petite ? Sept jours devraient suffire. Mais êtes-vous sûr que cela suffira ?
Schlangan : Tout à fait.
Scientifique : Très bien. Votre source d'énergie doit être impressionnante.
Schlangan : Vous n'avez pas idée. Michaël, tu resteras là pour le moment. Tu reviendras une fois que les scientifiques seront arrivés. Tu as assez à manger ?
Michaël : Oui.
Schlangan : Allons-y.

Schlangan et son équipe quittèrent donc les lieux, laissant là Michaël. Ils empruntèrent la véritable sortie qui se trouvait en haut de l'autre escalier. L'entrée du complexe était dissimulée derrière un pan rocheux, qui se trouvait en réalité à deux mètres du canon qui avait tiré sur Schlangan. Un chemin oscillait à travers la montagne pour arriver en bas. Le groupe retourna donc au vaisseau, pour repartir vers la base. A son retour, Schlangan expliqua son projet à plusieurs scientifiques, et leur confia des échantillons qu'il avait conservé. Les scientifiques amenèrent donc cela vers le complexe secret. Comme prévu, les cellules de Michaël furent copiées, et il quitta les lieux une fois que les scientifiques de la base arrivèrent. Il ramena le vaisseau à bon port. Puis, Schlangan décida que les opérations normales devaient reprendre. Ainsi, le groupe reprit leur entraînement habituel. Au bout de six jours, l'armée ennemie était encore très loin, laissant largement de temps pour la préparation de sa propre armée. Cependant, le lendemain, l'armée ennemi s'était déplacée beaucoup plus rapidement, et se trouvait presque aux portes de la base. Schlangan se rendit en urgence au centre de contrôle.

Schlangan : Que se passe-t-il ? Comment peuvent-ils être déjà si proches ?
Militaire : Nous n'en savons rien, commandant. Tout porte à croire que l'armée a couru à très haute vitesse soudainement.
Schlangan : Notre armée devrait être prête aujourd'hui. Envoyez mon équipe les récupérer avec des transporteurs.
Militaire : Comment allons-nous repousser l'ennemi en attendant ?
Schlangan : Je vais m'en charger personnellement, pour gagner du temps. Faites vite !

L'alerte fut donnée, et l'équipe de Schlangan fut informée de la mission. Fort heureusement, Schlangan avait ajouté des leçons de pilotage aux entraînements, si bien que chaque membre put contrôler un vaisseau. Toutefois, un militaire accompagna Voice au cas où celui-ci s'endormirait en plein trajet. Schlangan s'envola de la base et alla atterrir dans la plaine la plus proche, où se trouvait désormais l'armée ennemie. Comme prévu, tous les soldats étaient similaires à ceux ayant défendu le complexe. Un millier d'androïdes se dressaient devant le commandant de la planète.

Schlangan : Et ben... Ça en fait du peuple. Autant en éliminer une bonne part d'un seul coup. RAGNAROK !!

Schlangan rassembla son énergie et envoya sa puissante vague d'énergie droit sur l'armée, provoquant une énorme explosion. D'autres explosions en chaîne suivirent, indiquant la destruction d'androïdes. Hélas, bien qu'il eût facilement éliminé de nombreux ennemis d'un seul coup, l'armée ne semblait pas avoir diminué en nombre.

Schlangan : Tsk. Si j'utilise mon Bankai, je peux en détruire beaucoup plus, mais après trois coups, je n'aurais plus d'énergie. J'espère qu'ils vont se dépêcher là-bas.

Les soldats avaient maintenant repéré leur ennemi, et commencèrent à courir dans sa direction. Schlangan dégaina son katana et fonça vers eux. Il trancha en deux le premier ennemi venu et en découpa un deuxième. Il attrapa un coup de poing venu de sa gauche et projeta l'ennemi correspondant en l'air. Schlangan donna ensuite un coup de pied à un autre adversaire, le projetant en arrière sur d'autres soldats. Schlangan s'envola ensuite et envoya un dragon de feu en contrebas, détruisant de nouveaux androïdes. Pendant ce temps, l'équipe de Schlangan venait d'arriver au complexe militaire. Ils n'en crurent pas leurs yeux. Devant eux se tenaient de nombreuses répliques exactes de leur ami Michaël. Ce dernier en resta d'ailleurs bouche bée.

Michaël : Je suis partout !
Antoine : Incroyable.
Mathias : Si nous considérons tout ceci comme étant une armée, nous avons devant nous une force de frappe intéressante qui pourrait...
Voice : Zzzzz....

Le scientifique sortit alors du complexe, pour rejoindre l'équipe de Schlangan.

Scientifique : J'ai bien reçu votre message. L'armée ennemie a dû effectivement se mettre à courir pour arriver aussi vite. Tout porte à croire qu'ils ont reçu l'ordre d'accélérer.
Antoine : Le commandant est partir les retenir, mais même lui disait ne pas pouvoir détruire l'armée seul. Nous devons nous dépêcher.
Scientifique : J'ai programmé ces machines de manière à ce qu'elles obéissent à leur copie initiale. Michaël, c'est à vous de leur donner des ordres. Votre commandant le pourra également.
Michaël : Ah bon. Et bien, montez dans les transporteurs !

Et aussitôt, les copies de Michaël se mirent en marche et entrèrent dans les transporteurs. Une fois que tous furent en place, les membres de l'équipe de Schlangan décollèrent pour se rendre au plus vite vers le champ de bataille. Une fois qu'ils furent partis, deux autres scientifiques émergèrent du complexe.

Scientifique A : Vous ne leur avez pas dit pour le numéro 0 ?
Scientifique : Pourquoi faire ? Nous l'avons envoyé en orbite de toute façon. Il ne posera plus de problèmes.
Scientifique B : J'espère que vous avez raison.
Scientifique : Notre travail est accompli. Nous verrons bien qui en sortira vainqueur. Mais en tout cas, cette énergie était effectivement phénoménale.

Schlangan continuait toujours à combattre l'armée ennemie. A force d'en détruire, il commençait à s'essouffler. Il bondit en arrière et mit les mains en avant.

Schlangan : Prenez ça : HADÔ NO HACHIJÛHACHI : HIRYUU GEKIZOKU SHINTEN RAIHÔ !

Un puissant rayon d'énergie partit de mains de Schlangan, transperçant le corps de plusieurs androïdes alignés, les faisant exploser. Schlangan souffla et trancha en deux deux nouveaux androïdes. Il s'envola à nouveau et esquiva deux tirs d'artillerie. Il localisa le canon déployé par les androïdes et le détruisit avec un dragon de feu.

Schlangan : Tsk. Ils sont fatigants avec ces canons. Ils ont les pièces sur eux, et trois robots suffisent pour en monter un. Et il en reste un paquet. RAGNAROK !!

Schlangan réitéra sa puissante attaque, détruisant un nouveau groupe d'androïdes. Mais il s'essoufflait de plus en plus. Fort heureusement, les transporteurs de son armée firent leur apparition. Les androïdes mirent au point de nouvelles artilleries pour descendre les vaisseaux, mais Schlangan utilisa une nouvelle fois sa terrible attaque pour les arrêter. Il se posa alors au sol, épuisé. Les membres de son équipe avaient cependant compris qu'ils ne pouvaient pas s'approcher plus, et ils se posèrent pour mettre en marche l'armée de Schlangan. Schlangan trancha en deux un nouvel ennemi, et se déplaça rapidement pour rejoindre son équipe. Ils virent leur arriver, fortement essoufflé.

Schlangan : Vous tombez à pic... Je commençais à fatiguer sérieusement.
Antoine : Nous avons fait le plus vite possible. Mais pensez-vous vraiment que nos 100 androïdes pourront en vaincre 1000 en face ?
Schlangan : Ne me sous-estimez pas, vous ne croyez quand même pas qu'il allaient encore être au complet en me combattant ?
Voice : Combien en reste-t-il alors ?
Schlangan : Je pense que j'en ai éliminé la moitié environ.
Tous : Quoi ?!
Schlangan : Mais je n'aurais pas assez de forces pour refaire la même chose pour le moment. Donc, à vous de jouer.
Michaël : Et bien... Attaquez les soldats en face !

L'armée de Schlangan chargea alors l'armée ennemie. La confrontation s'engagea, et il était évident que les clones de Michaël étaient plus efficaces au combat que ceux de la secte Yosha. Toutefois, l'armée ennemie était en supériorité numérique, donc le combat était plutôt équilibré. Au bout de quelques minutes, de nombreux androïdes ennemis avaient été détruits, et des pertes s'affichaient également du côté de Schlangan.

Schlangan : Bon, ça ne va pas tout ça. Activez l'aura noire.
Michaël : Mais comment ?
Schlangan : J'avais demandé une télécommande. Vous ne l'avez pas.
Antoine : Non.
Schlangan : ...
Michaël : On peut essayer de leur dire d'activer leur énergie supplémentaire.

Les clones de Michaël à proximité entendirent les paroles de Michaël, et l'aura noire se forma soudainement autour de leurs corps. Les androïdes ennemis en face d'eux furent détruits en clin d'œil, car les clones de Michaël envoyaient les mêmes attaques énergétiques que lui.

Schlangan : Ah bah voilà. Nous avons dix androïdes à aura noire maintenant. Parfait !
Michaël : Ah oui, je vois mieux la puissance de cette aura qui apparaît maintenant.
Voice : Ce sera bientôt fini.
Mathias : Effectivement, les ennemis tombent les uns après les autres face à nos androïdes, mais on dirait que ceux-ci attaquent indifféremment tout ce qui se trouve devant eux, et...
Schlangan : URUSEI. Huh ? Ils attaquent tout ?

Mathias avait raison, les androïdes à aura noire attaquaient tout ce qui se trouvait devant eux. Non seulement les soldats ennemis étaient détruits, mais certains clones de Michaël étaient exterminés en même temps. Ceci dura plusieurs minutes, lorsque, les clones restants de Michaël sans aura activèrent la leur, et les derniers soldats ennemis furent anéantis. Puis, les vingt androïdes restants se tournèrent vers Schlangan et son équipe.

Schlangan : Une bonne chose de faite.
Antoine : Ils viennent vers nous.
Michaël : Ce doit être normal, ils ont fini leur mission.

Mais les androïdes mirent alors leur main, et envoyèrent simultanément leur attaque énergétique. Schlangan riposta par réflexe avec son attaque Ragnarok, qui fut anéantie par l'attaque combinée. Il eut tout juste le temps de pousser tout le monde à terre pour éviter l'attaque qui alla détruire les transporteurs stationnés derrière eux. Seul un vaisseau échappa à la destruction.

Schlangan : ... Ils n'obéissent plus ?!
Michaël : On dirait que non...
Voice : Que va-t-on faire ?
Schlangan : Il va falloir les détruire. Reculez !

Schlangan fonça sur les clones incontrôlables et tenta d'en trancher un en deux. Cependant, son katana ne fit qu'égratigner la protection externe de l'androïde, qui riposta avec un coup de pied, projetant Schlangan au sol. Il roula alors sur le côté, esquivant un nouveau coup.

Antoine : Même le commandant a dû mal contre eux ?!
Mathias : Son manque d'énergie après le combat contre l'armée et notre protection d'urgence doit jouer un rôle dans sa difficulté à faire face à ce groupe d'androïdes améliorés, et...
Voice : Ce n'est pas le moment.

Schlangan s'était relevé et avait pris du recul pour mieux cerner ses ennemis. Il respira profondément.

Schlangan : J'aurais assez d'énergie pour ça quand même : BANKAI ! OKINAKAMA RYURAKAI !!

Schlangan transforma son arme avec la technique d'amélioration de Shinigami, et fonça à nouveau sur ses ennemis. Cette fois-ci, il put trancher l'un des androïdes en deux d'un seul coup. Celui-ci explosa, mais son aura ne dissipa pas, formant une sphère d'énergie noire en lévitation. Schlangan n'y prit pas garde, et continua d'attaquer les androïdes. Il put de cette manière en éliminer plus de la moitié. Rassemblant une nouvelle fois ses forces, il contra ensuite une attaque énergétique lancée par les huit restants. Pour cela, il utilisa une nouvelle fois son attaque Ragnarok, et les détruisit tous sauf un. Il voulut en finir avec eux, mais les sphères d'énergie négative se déplacèrent et s'agglomérèrent autour du dernier androïde. Son aura s'opacifia alors, et sa vitesse s'accrut. L'androïde put alors éviter le coup de Schlangan et le toucha de plein fouet avec un attaque énergétique, provoquant une explosion importante. Schlangan fut projeté en arrière et se crasha au sol. Il se releva péniblement, à court d'énergie.

Schlangan : Grrr... Si j'avais encore de l'énergie, ce serait un jeu d'enfant !
Michaël : Je vais vous aider !
Schlangan : Je ne crois pas que tu puisses faire le poids.

L'androïde bondit vers Schlangan et Michaël. Ce dernier tenta de frapper son clone, mais fut frappé en plein dans le ventre. L'androïde chargea alors de l'énergie dans son poing pour achever Michaël, mais Schlangan put le tirer en arrière juste à temps. Mais alors, un phénomène étrange se produisit. L'aura qui entourait l'androïde activa soudainement celle de Michaël. Schlangan le lâcha aussitôt, et Michaël, inconscient à cause du coup, s'effondra. En tombant, sa main toucha l'arme de Schlangan, et l'aura de Michaël fut aspirée dedans. Schlangan ne comprit pas sur le moment, et esquiva un coup de pied de l'androïde. Il remarqua alors que des éclairs noirs s'étaient formés autour de lui. L'androïde attaqua à nouveau, et Schlangan lui donna un coup de pied, le projetant plusieurs mètres en arrière. Son énergie semblait être remontée partiellement.

Schlangan : Qu'est-ce que c'est que ça ?

L'androïde revint à la charge et Schlangan se déplaça rapidement et trancha son adversaire en deux, sans aucune difficulté. Celui-ci explosa, et cette fois-ci l'énergie noire se dissipa dans les airs. Schlangan désactiva son Bankai, et les éclairs noirs cessèrent par la même occasion. Sa fine équipe le rejoignit alors, pour vérifier comment lui et Michaël allaient.

Antoine : Mais que s'est-il passé ?
Schlangan : Je ne sais pas trop. L'aura de l'androïde a activé celle de Michaël, et d'une manière ou d'une autre, cela m'a redonné des forces.
Voice : Au moins nous avons réglé le problème.
Schlangan : Oui. Cela nous servira de leçon. Heureusement qu'on a pas créé un millier d'androïdes.

Michaël se réveilla, en demandant ce qui s'était passé après l'attaque de l'androïde. Ses amis lui expliquèrent l'étrange transfert d'aura, et Michaël fut incapable d'expliquer ce qui avait pu se passer. Schlangan réactiva alors son Bankai pour vérifier quelque chose, et constata qu'il n'y avait plus d'éclairs noirs cette fois. Il désactiva à nouveau son amélioration, et son équipe et lui retournèrent au seul transporteur restant. Le groupe put donc retourner à la base et se reposer. Jusqte avant que chacun ne retourne dans ses quartiers, Schlangan leur annonça quelque chose.

Schlangan : Bon. Nous avons arrêté cette armée. Maintenant, nous allons nous concentrer sur une seule chose. La destruction de la secte Yosha. La plaisanterie a assez duré.



Suite au prochain chapitre.


_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6451
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum