Chapitre 32 - La force d'une déesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 32 - La force d'une déesse

Message  Schlangan le Dim 7 Oct 2012 - 18:49

Schlangan et son équipe se trouvaient face à la femme qui se prétendait être une déesse. Cependant, Schlangan n'était nullement convaincu de la véracité de ces dires. Il croisa les bras et observa la déesse.

Schlangan : Une déesse ? Je ne suis pas fervent de religion. Je ne crois pas en dieu ou autre chose.
???? : Pauvre créature inférieure. D'ordinaire, mes sujets t'auraient fait taire, mais il apparaît que tu puisses les repousser.
Schlangan : N'est-ce-pas ? C'est bien dommage.
???? : Donc, à genoux, maintenant.
Schlangan : Non. Je ne m'agenouille devant personne.
Katerina : Moi non plus.

La femme leva alors une main et montra sa paume à Schlangan et son équipe. Quatre feuilles apparurent dans sa main et foncèrent vers Katerina et Schlangan. Celles-ci furent beaucoup trop rapides pour eux, et elles effleurèrent leurs genoux, les égratignant par la même occasion. Cette blessure soudaine fit plier leurs jambes, et ils se retrouvèrent à genoux devant la femme. Voyant cela, les autres membres de la fine équipe s'agenouillèrent aussitôt.

???? : Bien.
Schlangan : Nani ?! Je n'ai pas eu le temps de réagir.
Katerina : ...
Antoine : Excusez-moi, ô grande déesse, mais puis-je vous poser une question ?
???? : J'écoute.
Antoine : Nous avons appris qu'une armure ancienne se trouvait sur cette planète. Des hommes essaient de s'en emparer, et nous voulons les en empêcher. Sauriez-vous où elle se trouve ?
???? : Qu'est-ce qui me prouve que vous n'êtes pas ceux qui cherchent à s'en emparer ?
Schlangan : Oh ? Une déesse ne lit pas les pensées ? Pas de quoi en faire tout un plat alors.
???? : Mesure tes paroles, mortel.
Schlangan : Personne ne me dit ce que je dois faire.

Schlangan se releva, malgré ses égratignures et commença à marcher vers la déesse. Il s'arrêta juste devant elle.

Schlangan : Cette armure risque de provoquer des problèmes si elle tombe entre de mauvaises mains. Où est-elle ?
???? : Hors de ma vue.
Schlangan : Pas question.

Schlangan ne vit pas le mouvement de la déesse et se retrouva projeté en arrière tel un fétu de paille. Il se crasha plusieurs centaines de mètres plus loin dans la forêt. Toutefois, il se releva, activa son Bankai et sa Dragon Fury, et revint rapidement sur les lieux.

Schlangan : Très bien, si tu veux jouer à ça.
???? : Oh, tu es toujours vivant. Surprenant.
Antoine : Commandant, vous devriez stopper...
Schlangan : C'est ça... HADÔ NO KYÛJÛ - KUROHITSUGI !

Schlangan fit apparaître une boîte d'énergie négative autour de la déesse, et des lances transpercèrent la boîte. L'énergie se dissipa ensuite, et la déesse n'avait pas bougée, et n'avait pas la moindre égratignure.

Schlangan : NANI ?!
???? : Très bien.

La déesse disparut et Schlangan sentit un coup le projetant dans les airs. Il s'arrêta alors en déployant ses ailes et visa le bas. La déesse n'était pas visible, et Schlangan sentit alors sa présence à côté de lui. Elle lévitait tranquillement, les bras croisés. Des feuilles apparurent et foncèrent sur Schlangan. Il créa un dragon de feu pour les arrêter, mais le dragon fut annihilé, et Schlangan coupé de toutes parts par les feuilles. Un coup l'envoya alors se crasher au sol en piqué, créant un cratère au sol. Son Bankai et sa Dragon Fury se dissipèrent.

Michaël : Si facilement...
Voice : Est-il mort ?
???? : Non, il a survécu.

Le groupe remarqua alors que la déesse était de nouveau assise sur son trône, dans la même position que lorsqu'ils l'avaient rencontrée.

Antoine : C'est donc ça la force d'une déesse ?
???? : Que vais-je bien pouvoir faire de vous, maintenant.

Schlangan bougea alors, et releva la tête péniblement. Après de multiples efforts, il parvint à se remettre sur pied, mais de nouvelles feuilles l'entaillèrent à nouveau, le refaisant tomber à genoux.

Schlangan : Grrr... Donc le livre... avait raison.
Michaël : Vous nous aviez dit qu'un dieu s'était installé sur cette planète, c'est ça ?
Schlangan : Oui. Son nom... était.. Aveline.
Aveline : Oh, de simples mortels connaissent mon nom.

Plusieurs explosions retentirent alors un peu plus loin, et Aveline se leva alors, et disparut. Voyant cela, la fine équipe hésita, puis décida de se lever. Michaël et Antoine aidèrent Schlangan à se relever, mais celui-ci semblait ne pas pouvoir marcher pour le moment.

Schlangan : Grr...
Katerina : Ha ! Tu t'es fait massacrer, quelle pitié.
Schlangan : Je ne m'y attendais pas, voilà tout. Allons vers la source de cette explosion.
Mathias : Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, si la déesse venait à revenir, nous serions...
Schlangan : URUSEI. Rashi'k doit sûrement y être pour quelque chose. En avant !

Et le groupe se mit en marche, Schlangan ayant trouvé le moyen de marcher par lui-même, bien qu'au ralenti. Ils arrivèrent quelques minutes plus tard dans une nouvelle cour, également en ruines. De nombreux hommes à la peau violette se trouvait là, de nombreux végétaux était à terre, et la déesse se tenait debout.

Aveline : Misérables vermines ! Qu'avez-vous fait !
Individu : Ces fleurs nous gênaient. Au nom de la secte Yosha, vous ne ferez pas un pas de plus !
Schlangan : Des humains améliorés... les idiots, ils ne font pas le poids.

Les yeux de la déesse s'illuminèrent alors, devenant verts clairs, et deux rayons d'énergie partirent de ces yeux. L'énergie se diffusait en continu, et toucha directement les ennemis, les faisant exploser un par un. Ceux-ci voulurent alors fuir, mais n'eurent pas le temps, et furent tous éliminés en un temps record.

Schlangan : Des lasers verts ?!
Michaël : Je n'ai jamais vu ça.
Aveline : Que venez-vous faire ici ?
Schlangan : Voir si nos ennemis n'y étaient pas pour quelque chose, et il semble bien que oui. Mais ils n'ont pas fait long feu.
Michaël : Auriez-vous éliminé un homme aux cheveux gris accompagné d'une femme aux cheveux noirs ?
Aveline : L'armure que vous cherchez n'est plus là.
Schlangan : Quoi ?
Aveline : Mais comme je suis de mauvaise humeur, vous allez disparaître également.
Schlangan : HADÔ NO YON - HAINAWA.

Aveline leva une main, faisant apparaître de nouvelles feuilles, et Schlangan fit apparaître une liane d'énergie. Il tira ensuite l'attaque Ragnarok, mais assez proche de lui, provoquant une onde de choc qui l'expulsa en arrière. Avec la liane d'énergie il attrapa sa fine équipe, et il tira de nouvelles attaques pour accélérer sa vitesse, et s'échapper. Puis, lorsqu'ils eurent traversé la clairière dans laquelle se trouvait le tournesol, Schlangan mit sa main en arrière.

Schlangan : BAKUDÔ NO SANJÛNANA - TSURIBOSHI.

Schlangan créa une boule d'énergie bleue qui s'étendit tel un filet d'énergie et s'accrocha aux arbres. Ce filet d'énergie improvisé permit alors au groupe de ralentir leur envol, et ils purent se freiner. Bien évidemment, le groupe était encore secoué par se déplacement rapide.

Katerina : Non mais ça va pas ?!
Schlangan : Je n'avais pas trop le choix.
Voice : Zzzz...

Schlangan se releva, totalement épuisé par sa série d'attaque, lorsqu'il aperçut Rashi'k, Himiko, et une autre personne au visage masqué, visiblement une femme, sortir de la forêt. La femme masquée portait dans ses mains une armure noire. Rashi'k se tourna alors vers le groupe.

Rashi'k : Mais qui voilà. Il semblerait que même le terrible Schlangan ne puisse rien faire face à une déesse.
Schlangan : ... De la part de quelqu'un qui a été battu par un tournesol géant, c'est amusant.
Rashi'k : Peut-être bien, mais au moins, malgré l'élimination de ces satanées plantes, je suis plutôt indemne.
Schlangan : En tout cas, je vais récupérer cette armure.
Rashi'k : Dans votre état, je doute que vous puissiez faire quoi que ce soit contre nous. Et parmi ceux qui vous accompagnent, aucun n'est en mesure de battre ne fut-ce que l'un d'entre nous.
Himiko : Ils le savent bien, je crois.
Schlangan : ... Tu comptes donc libérer ce Zestar, c'est ça ?
Rashi'k : Oui. Et cela tombe bien que vous soyez ici. La première étape va pouvoir commencer.
Antoine : Et que comptez-vous faire ensuite ?
Rashi'k : Continuer ce que j'avais commencé il y a des centaines d'années. Bien. RYU NO AMI.

Rashi'k tendit son bras non cassé vers le groupe et créa un filet de flammes imposant qui s'abattit sur le groupe. Schlangan ne parvint pas à l'esquiver à cause de ses blessures. Le filet brûlait dès qu'ils essayaient de s'en dépêtrer. Himiko s'assit alors devant le groupe qui ne pouvait toujours pas bouger, et Rashi'k se déplaça autour du filet et plaça de l'énergie à six emplacements.

Rashi'k : Angelica, tu peux placer l'armure.

La dénommée Angelica, la femme masquée, plaça alors l'armure devant Himiko, et Rashi'k mit sa main dessus.

Rashi'k : Commençons. RYU NO HOSHIGATA.

Rashi'k diffusa de l'énergie dans l'armure, et les six points d'énergie s’illuminèrent et se relièrent entre eux, traversant notamment la position de Katerina, Voice et Michaël. Le tout formait une étoile d'énergie. Himiko mit alors sa main sur l'armure, et diffusa de l'énergie noire dedans. L'énergie se diffusa le long de l'étoile et traversa alors le corps de Katerina, Voice et Michaël. Mais alors, l'énergie se dissipa subitement et l'aura noire se forma autour du corps de Michaël. Celle-ci était dense comme lorsqu'il perdait le contrôle.

Antoine : Que se passe-t-il ?
Schlangan : J'ai un mauvais pressentiment.
Michaël : ... Encore... Nagnalchs, bien sûr.
Rashi'k : Nous y sommes presque ! Maître !

Michaël se tourna alors vers Rashi'k, et sourit.

Michaël : Rashi'k. Je vois. Tu cherches à me libérer.
Rashi'k : C'est cela. Nous avons rassemblé les quatre éléments pour vous libérer.
Michaël : Imbécile ! Il faudra plus d'énergie que cela pour me libérer !
Himiko : Père, que devons-nous faire ?
Michaël : Himiko, tu es là aussi... Utilise Kuroi Kyoujyaku, bien sûr !
Himiko : Je ne peux pas, père. Après votre enfermement, les derniers membres du clan du dragon ont scellé mes pouvoirs également. Il n'y a que vous qui puissiez me libérer.
Michaël : Ridicule. Mais qu'importe, je sens que ma libération approche. Même si vous n'avez pas assez d'énergie, le phénomène est maintenant irréversible. Le point faible n'est pas Leahcim cependant... Mais je n'en dirais pas plus, vu que Nagnalchs nous écoute.
Schlangan : Je ne suis pas Nagnalchs.
Michaël : Je ne connais pas d'autres êtres comme toi.
Rashi'k : Il dit vrai. Maître, presque six cents ans se sont écoulés depuis votre enfermement.
Michaël : QUOI ?! Qu'est-ce qui a pris autant de temps ! Imbécile !
Rashi'k : Il a fallu retrouver les descendants de Leahcim, Ecoiv et Aniretak !
Michaël : Incapables. KUROSHINE !!

Michaël dissipa le filet de flammes et envoya une attaque d'énergie négative droit sur ses alliés. L'attaque frappa cependant le sol devant eux. Rashi'k craignait le courroux de son maître, mais sa puissance était extrêmement restreinte, ce qui permit d'ailleurs à Schlangan de l'assommer d'un coup derrière la nuque. Le groupe remarqua alors que le masque d'Angelica s'était envolé avec l'onde de choc, et ils purent découvrir... le visage de Katerina.

Katerina : Quoi ?!
Rashi'k : ... Ne sois pas si surprise. Tous ceux ayant été dans le complexe secret de Yosha avant sa destruction pouvaient être clonés. Cela t'inclut donc, Katerina. Voici Angelica, ton clone, qui est bien plus puissante que toi.
Schlangan : Même si je suis affaibli, je me demande si tu pourras quand même t'échapper si j'envoie une attaque avec la force qu'il me reste. Je ne te laisserai pas libérer ce Zestar.
Himiko : Mon père a pourtant dit que sa libération était inexorable. C'est peine perdue.
Schlangan : Nous verrons bien.

Mais alors, la déesse Aveline arriva sur les lieux, visiblement encore plus fâchée qu'avant.

Aveline : Je comprends mieux maintenant. Le serviteur de Zestar, qui cherche à le libérer.
Rashi'k : ...
Schlangan : ...
Aveline : Quelques vermines ont encore osé se dresser sur ma route, j'ai donc perdu du temps à m'en débarrasser. Et maintenant, à votre tour.
Schlangan : Hey ! C'est lui le responsable, pas nous !
Aveline : Aucune importance.
Rashi'k : Cela serait ennuyeux. RYUUKENEI.
Aveline : Au premier.

Aveline leva ses deux mains, et créa une boule d'énergie qui prit l'apparence d'un tournesol d'énergie. Elle lança alors le tournesol vers le groupe de Rashi'k. L'énergie toucha le sol devant eux, et provoqua une explosion sans onde de choc. Seul le décor du côté de Rashi'k fut totalement ravagé. A leur place se trouvait un gigantesque précipice sans fond qui semblait s'étendre sur plusieurs kilomètres.

Schlangan : Huh. Je ne peux pas faire ça moi.
Aveline : Ils ont réussi à échapper à ça. Tant pis. Au suivant.
Antoine : Que peut-on faire ?
Schlangan : Je n'ai qu'un seul moyen... BAKUDÔ NO NIJÛICHI - SEKIENTON ! BAKUDÔ NO NIJÛROKU - KYOKKÔ !!

Schlangan mit sa main sur le sol et créa un écran de fumée pour se camoufler. Aveline trouva cela inutile et envoya simplement ses feuilles rasoirs pour dissiper la fumée. Mais, le groupe avait alors disparu. Aveline sentit alors de l'énergie derrière elle et elle envoya de nouvelles feuilles, mais rien ne se produisit. Décidant de ne pas endommager plus les lieux, Aveline décida de repartir de là. Plus loin, Schlangan et son équipe venaient d'atteindre leur vaisseau.

Katerina : Je n'ai pas compris ce qu'il s'est passé. Comment avons-nous pu partir comme ça ?
Schlangan : Le premier sort que j'ai lancé a créé un écran de fumée, et le deuxième nous a rendus invisibles. J'ai alors envoyé de l'énergie invisible derrière la déesse, car je savais qu'elle la détecterait. De cette façon nous avons pu partir.
Antoine : Et que va-t-on faire pour Rashi'k ?
Schlangan : Il a l'armure. Et il a dû utiliser le même genre de technique que moi. Mais visiblement, il a besoin de vous aussi. Donc nous allons retourner à la base, et nous attendrons qu'il se manifeste.
Mathias : Est-ce vraiment une bonne idée, car si son plan venait à réussir, nous...
Schlangan : Nous n'avons pas le choix. Partons d'ici rapidement maintenant. Notre vaisseau serait détruit facilement par Aveline.

Et ainsi la fine équipe quitta la planète. Pendant le trajet, Schlangan se dit qu'il fallait améliorer l'entraînement de sa fine équipe, mais également le sien. Non seulement les équipiers de Rashi'k dépassaient ses propres équipiers, mais il n'avait absolument rien pu faire face à Aveline. Et toute déesse qu'elle devait être, elle ne possédait pas un pouvoir infini, et devait donc être battable.


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6451
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum