Chapitre 48 - L'enfer touristique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 48 - L'enfer touristique

Message  Schlangan le Mer 6 Mar 2013 - 6:55

Après la confrontation face à Aveline, Schlangan et sa fine équipe avaient maintenant atterri dans un endroit ressemblant au Royaume des Morts, bien que quelque chose n'allait pas. Schlangan constata toutefois que ses blessures avaient disparu.

Schlangan : Le Royaume des Morts donc... Mais nous ne sommes pas au même endroit que d'habitude, c'est étrange.
Katerina : C'est donc à ça que ressemble le Royaume des Morts ?
Michaël : Ah, c'est vrai que tu n'y es jamais venue.
Katerina : Et oui, contrairement à vous, je ne suis jamais morte.
Voice : Ben... tu ne peux plus dire ça maintenant.
Michaël : Ouais, sinon en tout cas tous ces combats m'ont donné faim.
Katerina : Et revoilà le morfale en puissance..
Michaël : Hey, j'y peux rien ! Ce tournesol m'a demandé beaucoup d'énergie !
Schlangan : Et oui, avoir faim est une bonne chose... Minute ! Avoir faim ?!
Antoine : Un problème ?
Schlangan : Oui, ce détail est intéressant.
Katerina : Comment ça ?
Mathias : Nous avons appris et constaté lors de notre mort que nous n'avions ni faim ni soif, ce qui ne semble pas être le cas ici, ce qui nous amène donc à dire que nous sommes encore vivants vu que nous présentons ces carac...
Schlangan : URUSEI ! Mais voilà. Donc nous ne sommes pas morts.
Voice : Donc la déesse nous a simplement téléportés ici.
Schlangan : Oui, il faudrait donc trouver le portail du gardien et sortir.
Mathias : Mais le gardien est-il réapparu puisque votre clone en était sorti ?
Schlangan : Ah. Problème. Hey ! Tu as fait une phrase courte !
Antoine : Ça lui arrive parfois.

Katerina remarqua alors que quelqu'un se trouvait sur le pont. Il s'agissait d'un individu totalement masqué, vêtu d'une toge avec capuche. le groupe décida donc d'aller lui parler pour obtenir quelques informations sur leur position, et si possible sur l'emplacement de la maison du gardien. Mais l'individu se mit à parler dès qu'ils mirent un pied sur le pont.

???? : Halte-là ! Vous ne pouvez pas passer ni repasser tant que vous n'avez pas trépassé !
Schlangan : Hmm. Où sommes-nous par ailleurs ?
???? : Vous êtes sur le pont du fleuve qui sert à faire passer ceux qui ont trépassé.
Schlangan : Et ce fleuve a un nom ?
???? : Le Styx.
Schlangan : Ce n'est pas le fleuve des enfers ce truc dans les religions ?
Mathias : Oui, le Styx est le fleuve où le passeur conduit les âmes en enfer, et...
Katerina : Donc ce type est le passeur.
Passeur : Evidemment que je ne suis pas sa sœur !
Schlangan : ... Vous ne sauriez pas par où est la maison du gardien ?
Passeur : Après ce pont, mais vous ne pouvez pas passer ni repasser tant que vous n'avez pas trépassé !
Schlangan : Au moins il confirme que nous sommes vivants. Et maintenant nous allons passer.
Passeur : Vous ne pouvez pas passer ni repasser tant que vous n'avez pas trép....

Mais le passeur ne put guère finir sa phrase, car Katerina le frappa d'un coup de pied le projetant droit dans le fleuve. Constatant qu'il était en réalité très faible, le groupe passa le pont. Mais alors, le décor se déforma, et la température augmentant brusquement. Ils se retrouvèrent tout à coup sur un chemin, bordé de flammes sur les côtés. Le pont, le fleuve et le passeur avaient disparu.

Michaël : Il se passe quoi, là ?
Schlangan : J'en sais rien, mais il fait chaud. Ah bah, ça doit être la description de l'enfer. Ça existe donc vraiment ?

Voice aperçut alors au loin, une banderole, avec comme inscription "Bienvenue en enfer touristique". Cette inscription paraissait étrange, et le groupe procéda précautionneusement dans cette direction, lorsqu'ils débouchèrent sur la place centrale d'un petit village comportant de nombreux commerçants. Les commerçants vantaient leurs produits, par exemple des vêtements avec des messages comme "Hell Clothes", "Une Vie d'Enfer", ou autres inscriptions du même type.

Schlangan : C'est quoi ce délire ? On se croirait dans un parc d'attraction avec pour thème l'enfer.
Antoine : Je me demande si c'est le Royaume des Morts.
Michaël : Dites, j'ai faim, et je vois un restaurant par là-bas, on pourrait y aller ?
Schlangan : Un restaurant dans un monde où les morts n'ont pas faim paraît encore plus étrange. Mais allons-y, ça m'intrigue de toute façon.

Le groupe se dirigea donc dans le restaurant, et le tenant fut surpris de voir le groupe arriver.

Tenant : Qu'est-ce que des vivants font ici ?
Schlangan : Bonne question. Donc c'est bien le Royaume des Morts ici ?
Tenant : Tout à fait, plus spécifiquement, dans le parc d'attractions commémorant les enfers qui ont disparu.
Schlangan : Les enfers ont disparu ?
Tenant : Oui, il y a longtemps. Donc nous avons fait un parc pour s'en souvenir.
Schlangan : ... Pourquoi pas. Mais pourquoi un restaurant ? Les morts ne mangent pas ?
Tenant : Les morts n'ont pas faim, mais on peut toujours manger. Et ce restaurant sert des spécialités à en mourir justement, donc ça permet de tester des plats inédits. Par exemple, glande à venin de serpent crotale assaisonné à une poudre de curare.
Schlangan : Michaël, je ne pense pas que tu puisses manger ça.
Tenant : Il y a des animaux au Royaume des Morts aussi, et c'est beaucoup plus économique. Chaque animal peut mourir 999 fois avant de disparaître la fois suivante. Beaucoup plus de nourriture !
Antoine : Mais... les animaux peuvent se reproduire au Royaume des Morts ?
Tenant : Non, mais des animaux seront toujours tués par les êtres vivants, donc nous les récupérons ici.
Antoine : Ah, c'est vrai.
Tenant : Donc nous pouvons aussi faire de la nourriture pour vivants si vous voulez. Allez vous installer à une table, nous pouvons créer n'importe quel repas, et tout est gratuit !
Michaël : Ah !
Schlangan : Bon, très bien. Nous sommes six.
Tenant : Par ici.

Le tenant conduisit le groupe à une table pour six personnes. Il prit ensuite la commande de chacun. Antoine demanda des spaghettis bolognaise, Mathias voulut des petits pois carottes avec un steak haché, Voice demanda une omelette, Katerina commanda du poisson pané avec des frites. Les commandes légères étant passées, Michaël demanda un agneau avec des flageolets et des pommes de terre, et Schlangan demanda un dricater rôti entier avec des pommes allumettes et une sauce au vin.

Katerina : Un agneau et un dricater entiers ?! Mais vous êtes pire que des morfales !
Schlangan : Quitte à manger gratuit, autant en profiter ! Et ne t'en fais pas... ce n'est que mon entrée.
Katerina : Quoi ?!

Pendant que le groupe attendait leur repas, Schlangan remarqua que la table à côté était bruyante, et que quelqu'un cria "alors, ce dricater, ça vient ?". Schlangan tourna la tête, se frotta les yeux et regarda à nouveau. Les membres de la fine équipe tournèrent aussitôt la tête. Ceux observés regardèrent alors dans la direction de la fine équipe, et les deux tables se levèrent précipitamment. La table voisine était occupée par des gens bien connus : les membres de la secte Yosha, Berserk, Pherssone, Himiko, Angelica, Rashi'k, Zestar et Agenusha.

Tous : Mais qu'est-ce que vous faites là ?!
Agenusha : Ah non, c'est à nous de dire ça, vous êtes vivants en plus.
Schlangan : C'est vrai. Mais on ne cherchait pas à être là spécifiquement.
Agenusha : Ah ? Vous non plus ?
Schlangan : Ouais, la chère déesse Aveline nous a envoyé là.
Agenusha : Ah... Nous c'est un autre dieu qui est responsable. On attendait que le gardien réapparaisse, ce qui ne tardera pas.
Schlangan : Parfait, on doit sortir de là, on a rien à faire ici.
Zestar : Pauvres fous. Vous croyez qu'on va vous laisser faire ? C'est une bonne occasion de vous bloquer ici pendant que je détruis votre monde.
Schlangan : Quelle présomption. Tu étais dangereux à un moment Zestar, mais tu es obsolète maintenant. Même Agenusha te balaie.
Zestar : Ah oui ? Tu veux tester ?
Schlangan : Quand vous voulez. Je peux anéantir votre groupe à moi tout seul !
Agenusha : J'aimerais bien voir ça.
Schlangan : Après manger par contre, j'ai faim.
Agenusha : Ouais.

Schlangan et Agenusha se rassirent, et les autres firent de même. Ils mangèrent tranquillement, puis une fois le repas fini, tous sortirent du restaurant.

Schlangan : Bon, vous venez un par un ou tous à la fois ?
Agenusha : Tu nous sous-estimes. Je me suis entraîné depuis.
Katerina : Hep ! Laisse-moi en taper un ou deux !
Schlangan : Comme tu veux.
Katerina : Rashi'k, par exemple.
Rashi'k : Quelle impudence, Shindaya Katerina. KUROI KYOUJYAKU.

Rashi'k activa l'aura noire réelle, tandis que Katerina activa la forme partielle qu'elle savait utiliser. Rashi'k esquiva de justesse un coup de pied, et envoya un dragon de feu sur Katerina qui l'esquiva en sautant. Elle envoya l'attaque Kuroshine sur Rashi'k qui fut touché de plein fouet, et sérieusement blessé. Alors qu'il se relevait, une deuxième attaque le toucha. Mais il réapparut comme neuf juste après. Juste à côté de là, une énorme explosion se produisit, lancée par Schlangan avec son aura blanche et son Bankai amélioré. Himiko, Zestar, Agenusha émergèrent indemnes de la fumée, mais Agenusha semblait mécontent.

Agenusha : ... Il ne plaisantait pas, il nous a tué tous les trois en un coup.
Zestar : Merci, j'ai vu.
Himiko : Que peut-on faire, père ?
Schlangan : Ah oui, c'est vrai qu'il faut que je vous tue mille fois.
Agenusha : Un peu moins pour eux, ils ont déjà essayé de me tuer, donc ils ont péri quelques fois.
Schlangan : Mouais.

Katerina esquiva de nouvelles attaques de Rashi'k, et semblait à égalité avec lui. Angelica voulut s'en mêler, mais Michaël l'affronta, également à égalité avec elle.

Rashi'k : Ils sont devenus encore plus forts, quelle plaie.
Angelica : Mais s'ils meurent une seule fois, c'est notre victoire, tandis que nous pouvons mourir beaucoup de fois !
Rashi'k : C'est vrai.
Katerina : Tsk.

Le combat continuait entre Schlangan et Agenusha, Zestar et Himiko. Himiko fut tuée une nouvelle fois, suivi de Zestar. Agenusha résistait un peu plus, mais il subit le même sort peu après, avant de réapparaître comme neuf.

Agenusha : Bon, il suffit juste de le tuer une fois. Il finira bien par fatiguer avec autant d'énergie.
Zestar : Comment peut-il être devenu si fort, Nagnalchs ?
Schlangan : Je ne suis pas Nagnalchs, je te l'ai déjà dit, je suis Schlangan.
Zestar : J'ai du mal à m'y faire.
Schlangan : Je vois ça. Ah tiens je sais ! Nouvelle technique : RENSA DRAGON THUNDER !

Schlangan envoya un éclair en direction d'Himiko, qui fut frappée de plein fouet. L'éclair ricocha alors et frappa ensuite Zestar, puis Agenusha. La chaîne se poursuivit, et frappa les autres membres de la secte Yosha un à un, les tuant tous sauf Zestar et Agenusha.

Schlangan : Ah, ça marche.
Agenusha : Quelle horreur encore ! Arrête d'inventer des trucs comme ça !
Katerina : Ouais ! Tu viens de tuer mon adversaire !
Schlangan : Oops. Désolé.
Agenusha : Bon, ça ne va pas. A ce rythme là nous ne le battrons pas.
Schlangan : N'est-ce pas ? A vrai dire, j'ai une peu la flemme de vous tuer mille fois, même si ça serait une bonne occasion pour me débarrasser de vous pour toujours.
Agenusha : Et bien cessons là nos combats. Après tout, nous n'étions pas là pour ça.
Schlangan : Un dieu vous a envoyé là, c'est ça ?
Agenusha : Oui. Il nous a dit de trouver le "véritable enfer".
Schlangan : Hmmm. C'est bizarre. C'est vrai que celui-ci est une commémoration de l'autre qui a disparu. Du coup, ça m'intéresse.
Antoine : Heu, êtes-vous sûr ?
Schlangan : Bah, ça nous donne l'occasion de visiter, et je préfère garder ces zouaves à l'œil.
Katerina : Peuh. Très bien.
Schlangan : Je n'aurais jamais cru suivre la secte Yosha dans ma vie.
Agenusha : Ouais, idem pour moi, bien que je te sois mort, donc au moins j'ai respecté ça.
Schlangan : C'est vrai. Bon, en avant. J'écouterai vos conseils, s'ils sont utiles, mais je commande, je suis le plus fort.
Agenusha : Très bien.

Ainsi, les deux camps opposés se rassemblèrent et commencèrent à visiter l'enfer touristique. A première vue, rien ne sortait de l'ordinaire du lieu, lorsqu'ils aperçurent finalement une colonne avec un symbole étrange. Schlangan reconnut le symbole, qu'il avait aperçu sur la boule qu'Aveline avait utilisé.

Schlangan : On a été envoyés ici avec une boule portant ce symbole.
Agenusha : Ah ? Bah c'est peut-être en rapport. On la détruit ?
Schlangan : Ouais.

Agenusha envoya un dragon de feu sur la colonne, mais l'attaque fut absorbée. Schlangan se moqua de lui et envoya l'attaque Saishi Ragnarok, sans plus d'effet. Les deux recommencèrent à pleine puissance, mais rien ne se produisit de plus.

Schlangan : Ok, une colonne qui absorbe même ma puissance maximale est anormale.
Agenusha : Ouais.

Agenusha donna un coup de pied dans la colonne, et se fit simplement mal. Il pesta, et Schlangan eut une idée, il envoya un dragon de feu au pied de la colonne, et fit voler la terre.

Schlangan : Je me demande à quelle profondeur elle va. Il suffirait de la déterrer.
Zestar : Ah oui ? SHIKUROKAMISEN !
Schlangan : Mais ça va pas la tête ?!

Zestar envoya sa technique dans le sol, comme ce qu'il avait fait lorsqu'il avait détruit les planètes des membres de l'alliance Ragnarok. Schlangan se demanda ce qu'il allait se passer s'il détruisait cet endroit, mais seule une colonne d'énergie négative émergea du sol. L'énergie se dissipa, dévoilant un trou très profond dont le fond était invisible, mais la colonne était toujours debout, immuable.

Schlangan : Bon, au moins on n'a pas explosé avec l'endroit.
Zestar : Dommage. C'était aussi mon objectif.
Schlangan : ... Je m'en doutais.
Katerina : Je vais t'apprendre les bonnes manières !
Zestar : Essaie donc, Aniretak.
Schlangan : Du calme, Katerina. A part Agenusha et moi, aucun de vous ne peut battre Zestar.
Katerina : Pfff.
Mathias : Et que va-t-on faire pour cette colonne, car visiblement toutes nos tentatives se soldent par un échec, et...
Schlangan et Agenusha : URUSEI !
Voice : Ils sont vraiment synchronisés...
Schlangan : Hmf. Je ne vois qu'une chose. Agenusha, Zestar, nous allons attaquer à trois à pleine puissance en même temps.
Rashi'k : Heu... Vous risquez de raser totalement les lieux à des kilomètres à la ronde...
Schlangan : Pas si on concentre notre puissance dans une attaque restreinte. Agenusha et Zestar, utilisez Shikurokamisen. J'utiliserai ma plus puissante attaque également.
Zestar : Très bien.
Schlangan : Les autres, je vous recommande de reculer quand même.

Schlangan, Zestar et Agenusha restèrent devant la colonne, tandis que le reste du groupe se recula à une centaine de mètres de là.

Zestar : Alors c'est parti. SHIKUROKAMISEN.
Agenusha : SHIKUROKAMISEN.
Schlangan : A moi. SAISHIRO KAIMESTU.

Zestar et Agenusha créèrent chacun la boule d'énergie d'un mètre de diamètre, les les deux se rassemblèrent. Schlangan mit la main sur la nouvelle boule d'énergie formée, et transféra son attaque dedans. Le tout créa une boule d'une dizaine de mètres de diamètre, de couleur noire parsemée d'éclairs blancs. Les trois protagonistes s'envolèrent au-dessus de la colonne en portant la boule, et la lancèrent dessus. Tout comme les précédentes attaques, la boule fut absorbée, mais des éclairs blancs et noirs commencèrent à émerger de la colonne, et celle-ci commença à se fracturer. Quelques secondes plus tard, la colonne implosa, et un gigantesque portail se forma. Des éclairs noirs émergèrent du portail et détruisirent les bâtiments à proximité, puis une puissante aspiration se fit, et tous ceux présents furent aspirés dedans, incluant la fine équipe et la secte Yosha qui s'étaient reculés. Lorsque le groupe rouvrit les yeux, le portail avait disparu. Ils se trouvaient dans une salle emplie de marbre, avec une seule porte qui s'ouvrit.

Schlangan : Bon, ça a marché.
Agenusha : Ouais. Mais il a quand même fallu une puissance phénoménale d'attaque. Même un dieu ne pourrait pas encaisser ça.
Schlangan : Je ne suis pas sûr. Si Aveline utilise son aura de feuilles, sa force doit être au moins deux fois plus grande que ça.
Rashi'k : A ce point ?
Schlangan : Oui, quand nous l'avions rencontrée, elle n'utilisait qu'un dixième de sa force. Elle a une aura similaire à celle des ténèbres que vous employez, et celle de la lumière que j'emploie. La mienne est partielle visiblement, mais vous elle décuple votre énergie. Pareil pour la déesse. Si elle n'avait pas eu ça, je la battais.
Zestar : Aveline, c'est ça ? Le dieu qui nous a envoyé ici est plus fort qu'elle.
Schlangan : ... Et ben ça promet. Enfin, allons voir où nous avons atterri.

Le groupe s'avança vers la porte, et un froid immense les assaillit tout à coup. Un terrain glacé avec un terrible vent froid s'étendait à perte de vue.

Schlangan : Grrr... Il fait pas chaud, c'est le contraire de l'enfer touristique.
Rashi'k : En soit, c'est en effet pire....


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6467
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum