Chapitre 75 - La hiérarchie du Royaume des Dieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 75 - La hiérarchie du Royaume des Dieux

Message  Schlangan le Mer 12 Juin 2013 - 9:09

Schlangan et sa fine équipe se trouvaient devant maintenant dans le réfectoire de la base du rat, devant celui-ci qui semblait intéressé par les nouveaux pouvoirs d'Antoine et Mathias.

Le rat : Tiens donc, il y a des nouveaux qui t'ont rejoints.
Schlangan : C'est vrai, voici Katerina. Elle faisait partie d'une organisation ennemie, mais je l'ai convaincue de travailler pour moi.
Katerina : C'est ça.
Le rat : Hmmm, et l'autre personne ?
Schlangan : L'autre ?

Schlangan se retourna, et constata que Shikurina se trouvait également sur les lieux.

Schlangan : Mais qu'est-ce que tu fais là toi ?
Shikurina : Et bien j'ai été téléportée avec vous.
Schlangan : ... Très bien, voici Shikurina. Pour faire court, elle est.. La Mort.
Homme 1 : Je suis mort de trouille.
Homme 2 : Et moi mortifié.
Schlangan : Quoiqu'il en soit, ne signez jamais de contrat avec elle, quoiqu'il arrive.
Shikurina : Ne casse pas mon business. Mes contrats sont très avantageux.
Schlangan : Oui... pour toi !
Shikurina : Evidemment.
Schlangan : Quoiqu'il en soit, qui sont ces deux-là ?
Le rat : Le premier est Lucien, casse-pieds de base, je pense que Mathias et Antoine doivent encore se souvenir de lui.
Antoine : Oui, il était également sur l'île où nous vous avons rencontré la première fois, commandant.
Schlangan : NANI ?! Je ne m'en souviens pas.
Lucien : Tu as toujours autant de mémoire.
Le rat : Nous dirons que c'est une ancienne connaissance qui ne faisait pas grand chose, donc j'ai décidé qu'il travaillerait pour moi.
Lucien : Hey !
Le rat : Quant au second imbécile, c'est Eric, notre McGyver national, expert en chimie et en informatique. Pas grand chose à dire de lui, si ce n'est qu'il défend les intérêts du peuple.
Schlangan : Chimie et informatique ? Ce doit être amusant avec lui.
Le rat : Tant qu'il ne fait pas péter ma base, ça me va. En tout cas, ces charmantes retrouvailles font plaisir.
Schlangan : En effet, mais je n'ai pas beaucoup de temps. Je vais contacter ma base, qu'ils viennent nous chercher.

Schlangan regarda autour de lui pour chercher un communicateur quelquconque, mais Michaël l'interrompit.

Michaël : On pourrait manger avant de partir, non ?
Le rat : Si tu ne manges pas tout, j'aimerais également en profiter pour vous parler. Vous possédez tous des pouvoirs paranormaux si je ne m'abuse ?
Schlangan : Paranormaux ? On peut dire ça comme ça.
Lucien : Ils n'avaient pas ce genre de pouvoirs à l'époque.
Schlangan : Ils leur ont été confiés par une dénommée Archéa suite à un conflit avec les dieux.
Shikurina : Tu peux d'ailleurs remercier Tsadi, c'est grâce à lui qu'ils ont acquis ces pouvoirs.
Schlangan : On s'en serait bien passés !
Shikurina : Parce que tu crois que tu aurais pu passer ma course sans leurs pouvoirs.
Schlangan : Bah, sûrement.
Le rat : Ça a l'air marrant vos histoires.
Schlangan : Bon, ok. Allons manger, tu pourras nous poser tes questions si tu veux pendant ce temps.

Ainsi, le groupe se mit en quête de nourriture dans le réfectoire, et tous s'installèrent confortablement autour d'un repas, bien que Michaël dut se restreindre sur la quantité.

Le rat : La première question que je souhaiterai poser est la suivante : ne vous êtes-vous jamais demandés d'où provenaient les dieux dont vous parliez ?
Schlangan : Bah... Ce n'est qu'un terme générique pour moi. Mais après tout, puisque Shikurina fait partie des dieux, tu vas pouvoir nous expliquer.
Shikurina : Très bien. Tout d'abord, tout comme vous, les dieux sont parfaitement mortels.
Schlangan : C'est bon à savoir.
Shikurina : Les dieux étaient à l'origine un peuple qui vivait sur une planète reculée, devenue plus tard ce qu'on appelle le Royaume des Dieux.
Schlangan : Donc on peut y aller en fait ?
Shikurina : Plus maintenant, elle est protégée d'une manière très spécifique, si bien qu'il est l'impossible de la voir ou même l'atteindre par des moyens conventionnels.
Katerina : Peuh.
Shikurina : Toujours est-il que ce peuple a dépassé le niveau des simples mortels en gagnant la capacité d'aller et venir au Royaume des Morts comme bon leur semble.
Le rat : Je croyais que les dieux étaient mortels ?
Shikurina : C'est cela, mais ils sont capables de quitter le Royaume des Morts à leur convenance. Toutefois, ce n'est pas le cas pour tous les royaumes.
Lucien : Il y en a d'autres ?
Shikurina : Le royaume de l'oubli et le royaume du néant.
Schlangan : Aveline m'avait dit que les dieux n'étaient pas défini par leur force mais pas le fait qu'ils étaient admis parmi les dieux ?
Shikurina : Oui. Alors qu'au départ les dieux correspondaient à ceux ayant la capacité d'aller et venir au Royaume des Morts, cela a changé au fil du temps. Sont devenus dieux ceux qui étaient admis au sein de la communauté, qu'ils aient ou non acquis ce pouvoir. Le sens a ainsi changé. Des personnes pouvant faire la même chose ne sont plus forcément des dieux, tant qu'ils ne sont pas admis comme tel par les autres dieux.
Schlangan : Je vois.
Le rat : Donc cela veut dire que toute personne possédant des pouvoirs paranormaux peut éventuellement accéder au rang de dieu s'ils sont admis comme tel.
Shikurina : Il faut tout de même un certain niveau de puissance, qui excède celui des mortels.
Schlangan : Bah, j'ai déjà dégommé des dieux mineurs de bas étage, tu l'as dit toi même !
Shikurina : C'est vrai, techniquement tu pourrais être admis au sein des dieux, mais ça ne te plaira pas puisqu'il faudra que tu obéisses à ceux t'étant supérieurs.
Schlangan : C'est sûr, ça ne me plaira pas.
Le rat : Ceux étant supérieurs ? Y'a-t-il un hiérarchie parmi les dieux ?
Shikurina : Tout à fait. Les dieux plus faibles sont qualifiés de dieux mineurs, comme Aveline ou Sashin. Au-dessus d'eux se trouvent les dieux majeurs, comme Tsadi. A titre d'information, Archéa faisait partie du niveau des dieux mineurs actuels.
Schlangan : Ah. Il y a donc encore de la marge en effet.
Le rat : Celle qui leur a confié des pouvoirs ?
Schlangan : C'est ça. Mais tu avais parlé de général divin pendant la course, non ?
Shikurina : J'y viens. Au-dessus des dieux majeurs se trouvent les capitaines divins, puis les commandants divins. Enfin, au-dessus se situent les généraux divins, qui commandent chacun une division du Royaume des Dieux.
Schlangan : Il y a combien de divisions ?
Shikurina : Huit. Feu, Terre, Vent, Eau, Lumière, Ténèbres, Temps, et ma division, La Mort.
Antoine : Donc principalement des éléments, à part le temps et la mort ?
Shikurina : C'est cela. La hiérarchie ne s'arrête toutefois pas là. Tous les dieux sont commandés par le dieu des dieux.
Schlangan : Le dieu des dieux ?
Shikurina : C'est le plus puissant dieu existant, qui dirige les 8 divisions.
Schlangan : Il est si fort que ça ?
Shikurina : Parmi les généraux, je suis la plus forte, mais le dieu des dieux m'excède largement.
Schlangan : NANI ?! Tu es la plus forte parmi les généraux ? Tu m'étonnes que ta course était infaisable.
Shikurina : Si ce n'était pas pour la faille que tu as su décelé, oui elle était faite pour.
Le rat : Mais donc pour revenir au fait de rejoindre les dieux, il n'y a donc plus besoin de pouvoir aller et venir au Royaume des Morts ?
Shikurina : C'est cela. Techniquement, Schlangan peut presque y parvenir maintenant, mais cela ne fait pas de lui un dieu.
Schlangan : Ah oui c'est vrai, je n'ai pas fini mes tests avec Katemi Suzure.

Mathias, qui s'était débaîllonné pour pouvoir manger, prit alors la parole.

Mathias : Mais si les dieux utilisent une technique similaire à celle du commandant pour aller et venir au Royaume des Morts, peut-être utilisent-ils la même technique pour aller au Royaume des Dieux, ce qui veut dire que le commandant pourrait...
Schlangan : URUSEI !

Le sol du réfectoire commença soudainement à se craqueler, pour se briser tout à coup, faisant tomber le groupe entier au sous-sol, où se trouvait une femme allongée sur un lit, en train de lire.

Le rat : Pratique, mais pas malin. Mira ?
Mira : Oui ?
Schlangan : Où est-ce qu'on est tombé encore ?
Le rat : Je vous présente Mira. Elle a le don de pouvoir maîtriser tout mouvement dans n'importe quel référentiel.
Schlangan : Vraiment ?
Voice : Ça veut dire quoi en gros ?
Eric : C'est simple, il suffit de...

Mais le rat n'attendit pas qu'Eric finisse sa phrase. Il lança un sabre droit sur Mira qui ne bougea pas d'un pouce. Le sabre dévia se sa trajectoire et se planta juste à côté d'elle.

Schlangan : C'est bien ce que je pensais.
Voice : Bah je n'ai toujours pas compris...
Schlangan : Dans le genre pouvoir étrange, les capacités de Voice s'accroissent et il a agit de manière très efficace quand il dort.
Lucien : Ah bon ?
Schlangan : Démonstration.

Schlangan se déplaça rapidement derrière Voice, et le frappa à la nuque. Voice s'évanouit mais se releva aussitôt. Schlangan donna des coups rapides de katana, que Voice esquiva sans aucun mal. Schlangan se déplaça à nouveau très rapidement, mais Voice esquiva le coup qui s'en suivit. Schlangan siffla ensuite, réveillant Voice.

Schlangan : Voilà. En temps normal, il aurait été incapable d'esquiver mes attaques.
Lucien : Plutôt pratique comme pouvoir, il peut dormir tout le temps ! C'est pas comme le mien !
Schlangan : Et quel est ton pouvoir ?
Le rat : C'est top secret, je ne veux pas révéler cet atout.
Eric : C'est en rapport avec le sac qui était invisible l'autre fois ?
Schlangan : Ah je vois.
Le rat : Imbécile !
Voice : Ah, il peut rendre les objets invisibles donc.
Le rat : C'est tout à fait ça.
Lucien : Hmm....
Schlangan : En tout cas le pouvoir de Mira a l'air intéressant. Toutefois il doit être limité.
Le rat : C'est justement de cela que je veux parler. Tout pouvoir doit avoir une limite. Qu'en est-il de l'omniscience des dieux ?
Shikurina : Les dieux ne sont absolument pas omniscients. Nous pouvons observer ce qui se passe à certains endroits, mais absolument pas surveiller tout l'univers en permanence. La rumeur d'omniscience n'est apparue qu'à cause de l'observation d'endroits spécifiques. Tout pouvoir présente de plus des limites.
Le rat : C'est bien ce que je pensais.
Shikurina : Après, à l'échelle des mortels, certains pouvoirs peuvent sembler invincibles, alors qu'il n'en est nullement le cas. Tout dépend également du point de vue.
Le rat : Bien, nous allons retourner à l'étage.
Michaël : Oui, je n'avais pas fini de manger.
Lucien : Il risque de pleuvoir.
Antoine : Ah bon ?

Le groupe repartit donc à l'étage et rejoignirent le réfectoire, lorsqu'un bruit important tambourina les toits. Lucien et le rat se regardèrent tranquillement, tandis que les autres personnes semblaient surprises.

Antoine : Il pleut vraiment, il aurait des visions aussi ?
Mira : C'est trop fort pour être de l'eau.
Voice : Des météorites alors ?
Le rat : Ce serait bien s'il ne s'agissait que de météorites.
Lucien : J'ai jamais dit qu'il pleuvrait de l'eau.
Schlangan : On dirait plutôt des tirs d'artillerie venus de vaisseaux ennemis.
Lucien : C'est ça.
Schlangan : Et qu'est-ce qui nous attaque ?
Lucien : Je ne sais pas trop ce que c'est...
Le rat : Un humanoïde à forme de requin serait la description la plus approchée.
Schlangan : Un requin ? Ah, tu parles de l'un des membres de l'alliance des Sharks. Ça fait longtemps que je n'avais pas entendu parler d'eux. Et je pensais qu'ils étaient vos alliés pendant un temps ?
Le rat : Cela ne concernait qu'une partie de leur alliance.
Mira : Mais on va se faire démolir à ce rythme, non ?
Schlangan : Une flotte entière ne fait pas le poids face à moi maintenant. Je peux m'en charger si tu veux, j'ai besoin de beau temps pour rentrer.
Le rat : Merci bien, mais je peux me sortir de ce pétrin tout seul.
Schlangan : Ça m'évitera de faire des efforts dans ce cas.
Shikurina : Sinon, tu signes un contrat avec moi, et j'anéantis la flotte.
Schlangan : Ce n'est pas du jeu, à part le dieu des dieux, qui pourrait te battre ?
Le rat : Je connais quelqu'un qui pourrait sûrement, mais il est d'humeur changeante.
Schlangan : ...
Eric : Il faudrait peut-être que l'on fasse quelque chose, à ce rythme-là il ne nous restera plus un seul vaisseau de bataille !
Le rat : Et bien, sortons.
Eric : Sortons quoi ?
Lucien : Bah nous, d'andouille !

Le groupe sortit donc de la base pour assister à une pluie de lasers et de projectiles qui fusaient de tous les côtés. Le rat soupira.

Le rat : Bon, ça m'ennuie tout ça. Lucien !
Lucien : Ok.

Tout à coup, une flotte surgit de nulle part, contenant beaucoup plus de vaisseaux que la flotte attaquante. Trois étoiles de la mort apparurent également, et la flotte ennemi fut rapidement rasée.

Schlangan : Beaucoup de bruit pour pas grand chose.
Voice : Comment des vaisseaux ont-ils pu apparaître comme ça ?
Schlangan : C'est évident pourtant.

Une frégate s'approcha alors du petit groupe, et l'humanoïde requin décrit précédemment en sortit.

Schlangan : Michaël, je sens que nous allons avoir de l'aileron de requin pour le dessert.
Michaël : Ah.
Homme-requin : Je suis le responsable de cette flotte. Si je retournai sur ma planète comme ceci, je serais mis à mort. Je vais donc vous éliminer pour me venger.
Le rat : Plutôt que de l'aileron de requin, je propose des sushis pour ce soir.
Schlangan : Fait vite, il a l'air vraiment négligeable.

Mécontent de la réaction de ses adversaires, l'homme-requin s'empara d'un pistolet laser et tira sur Lucien, qui s'effondra au sol, en sang.

Schlangan : Il aime bien les effets spéciaux.
Voice : Mais il est blessé !
Schlangan : Laisse donc faire le rat, tu verras bien.

Dans la foulée, le requin fonça sur le rat, voulant lui donner un coup de poing. Le poing du requin traversa le mur, et tous purent constater que le rat se tenait debout sur le bras de son adversaire. D'un simple coup de pied, il projeta le requin plusieurs mètres en arrière. Pendant ce temps, Eric avait rejoint Lucien, qui saignait abondamment.

Katerina : Ce rat est plutôt balaise visiblement.
Schlangan : Moui.
Antoine : Mais pour Lucien, vous n'avez pas de technique de guérison ?
Schlangan : Non, mais je t'ai dit que ce n'était pas nécessaire.

Voyant qu'il ne faisait pas le poids, l'humanoïde requin se hâta de courir vers son vaisseau. Subitement, il trébucha, comme si quelqu'un lui avait fait un croc-en-jambe. Il se releva et vit Lucien qui se tenait tranquillement debout. L'autre Lucien qui était blessé disparut subitement.

Mira : Hein ? Il y avait deux Luciens.
Schlangan : Ce n'est que son pouvoir, rien de particulier.
Antoine : Vous l'aviez compris depuis le début ?
Schlangan : Depuis qu'Eric a fait la gaffe, d'autant plus que le rat l'a réprimandé.

Le requin s'enfuit à nouveau en tout hâte, et Lucien fut surpris que le rat ne fasse rien. Celui-ci préféra attendre que son adversaire décolle.

Lucien : Tu attendais quoi ?
Le rat : Qu'il décolle. Je lui laisse un peu d'avance.
Eric : Et tu vas faire comment maintenant ?
Le rat : Le plus simplement du monde...

Le rat ferma les yeux, et des ailes se formèrent dans son dos. Il s'envola, et prononça juste le mot "Zanmato". Le vaisseau fut coupé en deux, et s'écrasa au sol avant d'exploser. Le rat revint se poser à côté du groupe.

Schlangan : Pas trop mal, je connaissais les poissons ou les cerfs-volants, mais je n'avais jamais vu de rat-volant !
Le rat : Tu es bien un serpent avec des ailes.
Schlangan : C'est vrai.
Le rat : Mais la différence est que j'ai le tact de cacher mes ailes.

A ces mots, les ailes du rat disparurent subitement.

Lucien : Bon, je crois que l'averse est passée.
Mira : Tu parles d'une averse...
Schlangan : C'était plutôt ridicule oui.
Le rat : Sans doute, mais maintenant j'ai du ménage à faire, vive l'écologie.
Schlangan : Bon, nous allons rentrer, merci pour le spectacle.
Michaël : Je n'ai toujours pas compris le tour de passe-passe de Lucien.
Lucien : C'était juste une illusion.
Mira : "Juste une illusion" ? Ce n'est pas une chanson ça ?
Eric : No comment.
Schlangan : Plus spécifiquement il a l'air de pouvoir manipuler la lumière à souhait. Cela reste similaire à l'illusion du dragon Ryuukenei que j'utilise souvent.
Lucien : Enfin à part Schlangan, les autres ont marché.
Schlangan : Mais le requin ne m'a pas attaqué, je l'aurais éliminé en une seconde.
Le rat : J'aurais pu le tuer en une seconde aussi.
Lucien : Tu as fait une démonstration parce que Schlangan était là, c'est ça ?
Le rat : Ouais.
Schlangan : Bon allez, je vais contacter ma planète.

Schlangan partit donc contacter sa planète et peu de temps après le groupe rentra sur Releeshan. Pendant le retour...

Katerina : Donc le rat est assez fort, non ?
Antoine : Oui extrêmement.
Michaël : Et comparé à vous, commandant ?
Schlangan : Il fait partie de ceux que je n'aimerais pas combattre. Je ne peux pas estimer sa capacité réelle.
Shikurina : Tu sais, il ne mentait pas en disant qu'une de ses connaissances pourrait me battre.
Schlangan : NANI ?
Shikurina : Je dirais juste ceci, les dieux ne sont pas les êtres les plus puissants de l'univers.
Schlangan : ... Ça promet...


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6438
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum