Chapitre 165 - La plante et l'insecte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 165 - La plante et l'insecte

Message  Schlangan le Sam 23 Aoû 2014 - 7:25

Le groupe se trouvait face à l'élémental de plante, qui venait de repousser le dragon de feu lancé par Voice. Lauréline s'avança alors vers la créature.

Lauréline : Bon ça suffit. Cher élémentaire, pouvez-vous nous comprendre ?
Elementaire : Grmbl, grmmm, gme aorgrmm !
Le rat : Forcément, personne ne parle l’élémentaire ici !

Pour toute réponse, l'élémentaire lança un nouveau tronc vers le groupe, qui fut esquivé de justesse.

Antoine : Ça ne va pas être facile...
Voice : Je vais lui bousiller la tronc-he moi ! TOORYUKAA !

Cette fois, Voice envoya dix dragons de feu dans des directions différentes, les faisant converger vers l'élémentaire de tous les côtés mais l'étrange créature ne parut pas en reste, et un bouclier de terre se forma tout autour de lui, ce qui annula l'attaque de Voice.

Mathias : On voit qu'il est allergique aux bibliothèques, donc au papier, donc aux arbres...
Le rat : Bien évidement le feu ne peu rien contre la pierre.
Lauréline : Si Michaël ou Katerina étaient là, la pierre fondrait devant leurs flammes...
Voice : Bon ça me fatigue, bonne nuit !

Et Voice commença à dormir debout, ignorant le tronc. La créature visiblement furieuse qu'on ait tenté de la brûler lança une pluie de branches de la taille d'un petit arbre sur le groupe. Voice n'eut aucun mal à esquiver grâce à son inconscience, Lauréline fut projetée en arrière par Lucien qui avait pu se débarrasser de la cape du rat et avait esquivé de justesse l'attaque. Antoine avait réussi à esquiver en faisant un bond en arrière, et Mathias qui avait reculé depuis la première attaque n'était pas dans le rayon d'action de la chute. Seul le rat n'avait pas bougé, il disparu sous la pluie de bois. Les yeux de Lauréline devinrent alors bleus, et celle-ci s'assit dans un coin.

Lauréline : Maiiis... Il est dangereux lui...
Antoine : Des branches ça ?!
Mathias (pense) : La couleur des yeux de Lauréline a changé, bleus donc plus faibles, et on dirait qu'elle est apeurée...
Lucien : Bon ça commence a me gaver cette histoire : Acolight !

Le rayon de lumière toucha la plante, pourtant la lumière disparu et ne sembla rien faire a la bête. Pourtant après quelques secondes la créature se mit a grossir, et doubla presque de taille. Une voix émergea de sous les branches envoyée par la plante.

Le rat : Abruti fini ! Les plantes se nourrissent de lumière et d'eau !
Antoine : Ah bah bravo !
Mathias : Si Katerina était là, elle pourrait attaquer avec les Ténèbres, Kuroshine...
????? : Il n'y a pas besoin de cette fille pour ça.
Mathias : Ah bon ? Mais comment alors ?
Antoine : Bizarre il n'a pas été touché, mais il parle tout seul encore...
Mathias : Bon je fais comment ?
?????? : Réfléchis un peu !
Mathias : Ben j'essaie.
?????? : Tu devrais essayer ça : Ô Songes venus des nuits, frappez ceux qui se nourrissent de lumière !
Mathias : D'accord... "Ô Songes venus des ténèbres, frappez ceux qui se nourrissent de lumière !"
?????? : Abruti ! J'ai dit nuits, pas ténèbres ! Quelle boulette !

Et aussitôt, un brouillard noir commença à se former, si bien qu'on n'y voyait plus rien, mais absolument plus rien du tout...

Antoine : Tiens, quelqu'un a éteint la lumière.
Le rat : Intéressant cas de conversation avec soi-même. Mais je n’en ai jamais entendu parler qui puisse provoquer ce genre de choses.
Lucien : Heu... je fais de la lumière?
Le rat : Évite si possible...

Voice, qui venait de se réveiller dû à l'absence de lumière, dit alors :

Voice : Avant c'était des phrases qui donnaient des trucs aléatoires, là c'est un peu plus ciblé...
Lauréline : C'est effrayant le noir comme ça...
Lucien : Noir, c'est noir, il n'y a plus d'espoir...
Le rat : La ferme, pourquoi la plante ne nous attaque plus ?
Antoine : Bah elle a ptet peur du noir...
?????? : Huluberlu ! Le noir a réduit sa taille à 2cm !
Antoine : Ah bon ? Et ben au moins ses coups feront moins mal si elle fait 2 cm...
Lucien : On a de plus en plus de Jeanne d'arc dans cette histoire !
Voice : Ça serait marrant d'analyser cette plante dans un laboratoire !
Le rat : C'était très précisément mon projet ! Faut la trouver et la conserver à l'abri de la lumière !
Lauréline : Ça ne me rassure pas de savoir la créature non loin et invisible...
Voice : Et comment on la trouve dans le noir ? Surtout si elle fait 2 cm...
Lauréline : Du moment qu'elle ne s'approche pas de moi...
Le rat : Ah c'est vrai vous n'êtes que des humains, j'ai une certaine tendance à l'oublier...
Antoine : Rat-làlà, toujours à se la péter, ces humanoïdes !

Une geta vola et heurta le front d'Antoine, avec une précision remarquable. Puis on entendit alors de long reniflement, un bruit de tissu froissé, et la cavalcade d'une course. Finalement tous les membres du groupe purent distinguer le bruit de quelqu'un qui se jette au sol.

Le rat : Lucien : lumière !
Lucien : Sat et Light

Les boules de lumière surgirent de sa paume et se mirent a graviter autour de chacun des membre de l'expédition.

Voice : C'est bien, mais l'aura blanche du commandant fait plus de lumière que ça...

C'est alors qu’ils virent le rat qui avait bouchonné sa cape de manière rageuse.

Lauréline : Vous l'avez eu ?
Le rat : Oui. Tu as dit, "l'aura blanche", qu'est-ce ?
Voice : Il existe plusieurs auras qui augmentent la force de ceux qui les utilisent, comme celle-ci : AKAI MENSHOU.

Et aussitôt, l'aura de flammes entoura Voice, créant un peu plus de lumière par la même occasion.

Lucien : Ah tiens, il s’enflamme enfin lui !
Antoine : Le commandant peut utiliser l'aura blanche, l'aura de flammes, et avec l'Agenusha originel il pouvait utiliser l'aura noire de Michaël...
Le rat : "Au rat", drôle de dédicace, enfin bref chacun sa manière de combattre. En tout cas une aura de lumière, ça irait bien à Lucien, c'est un illuminé.
Voice : Les dieux utilisent ces auras aussi.
Le rat : Dans ce cas va falloir que Lucien l'apprenne s’il veut un jour m'égaler !
Lucien : Je n’en ai pas besoin !
Le rat : Bah, tu verras !

Le petit groupe se remit alors en marche, Lucien et Mathias étaient débâillonnés, avec promesse de mal finir s’ils disaient un mot de trop. Le rat avait récupérer ses courroies, remis ses sabres à leur place, et portait désormais la cape contenant son précieux spécimen sur l’épaule. Ils arpentèrent un long moment la forêt, puis durent s'arrêter face a une large rivière, qu'ils se mirent a suivre. Ce fut après un moment de marche vers l'amont qu’ils rencontrèrent enfin le gué qui leur permettrait de traverser.

Antoine : Ils auraient pu mettre un pont !
Lucien : je suis d'accord, ça va être lourd a traverser !
Le rat : Du nerf, après ce gué on n'a plus qu'une demi-heure de marche !
Antoine : C'est gai, il n'y a pas de guet gay sur ce gué !
Le rat : Ça sent le guet à pan !
Voice : Encore des jeux de mot qui rament, c'est pagaie...
Lauréline : ...

Le groupe commença a s'engager alors sur l'étroit chemin constitué de roches à fleur d'eau. Ils finirent par arriver enfin de l'autre côté, et eurent la surprise de voir qu'un chemin avait été tracé à partir du gué.

Lucien : Tu parles d'un gay tapant toi ! Tu t’es pas mouillé en disant ça mais tu t’es planté !

Aussitôt, un bourdonnement remplit leurs oreilles et Lucien fut projeté dans la rivière par une force invisible. Le groupe recula et le bourdonnement se tut, Le rat se tourna vers Lucien :

Le rat : C'est ce qui s'appelle doucher tes ardeurs mon ami.
Lauréline : Peut-être, mais que s'est-il passé ?
Le rat : Des insectes volants, c'est tout ceux dont je suis sûr !

Lucien sortit enfin de la rivière, heureusement calme à cet endroit, trempé de la tête aux pieds.

Lucien : Et pourquoi on ne voit rien ?
Antoine : Bon, que fait-on ?
Le rat : Mmh, je dois réfléchir !

Sur ces mot, le rat s'assit et se plongea dans une intense réflexion.

Voice : Je pense que les insectes sont trop petits pour pouvoir être attrapés par mon filet de flammes, donc... bonne nuit... Zzz

Les yeux de Lauréline redevinrent rouges, et celle-ci sembla reprendre courage.

Lauréline : L'un de vous doit bien avoir une technique de destruction de masse, qui fait une grosse explosion, non ?
Antoine : Heu... Les bourrins ne sont pas là, ils ont tous trois été dégagés par le commandant...
Lauréline : Ah oui c'est vrai...
Le rat (qui venait de finir sa réflexion) : Je peux éventuellement le faire, mais je doute que ce soit une réelle solution...
Lauréline : Ah oui, peut-être passaient-ils par hasard simplement.
Lucien : Les insectes ?
Lauréline : Eh bien oui, peut-être l'accident n'était-il qu'une coïncidence ?
Lucien : Aucune envie de me mouiller plus dans cette histoire !
Le rat : Quelle poule mouillée !
Mathias : Si nous continuions notre route plutôt ?
Le rat : Soit, mais je ne passe pas en premier !
Antoine : Un rat qui craindrait des insectes ?

Le rat tiqua, puis un grand sourire éclaira ses lèvres. Il disparut alors, et repartit sur le chemin, une centaine de mètres plus loin.

Le rat : Bon courage alors, mes jeunes amis !
Lauréline : Rapide !
Antoine : Suivons-le !
?????? : A votre place j'éviterai...

Antoine s'arrêta donc, mais Mathias lui ne ralentit guère et s'avança en tête. Le bourdonnement reprit de plus belle, envoyant Mathias prendre un bon bain.

Lucien : Je m'en doutais : ce n’est pas un hasard.
Voice : Je vais tester un truc. AKAI MENSHOU.

Voice activa l'aura de flammes et s'avança vers le rat. De la même manière, il fut renvoyé a l'eau de la même façon. Il se releva, et son aura commença à faire s'évaporer l'eau autour de lui.

Voice : Ça suffit. Mettez-vous à couvert. AME NO RYUUJIN NO NAGAREBOSHI !!

Voice créa une grosse boule de feu qu'il lança dans le ciel. La boule de feu se scinda en plusieurs petites qui s'abattirent alors sur la zone séparant le groupe du rat. Seulement l'attaque était plus puissante que prévu et tous, sauf le rat, furent projetés par le souffle des impacts dans l'eau.

Antoine : Mais quelle idée de....
Voice : Oups...
Lauréline : Bon on ne peut pas passer apparemment.
Voice : C'est bizarre de pouvoir encaisser ça, je l'ai peut-être raté.
Lucien : En tout cas, nous on est tombés à l'eau ! Et j'avais dit ne plus vouloir me mouiller !

Le bourdonnement repris et une vague commença à se former dans la rivière...

Antoine : Ça ressemble vaguement à quelque chose que j'ai déjà vu...
Voice : TOORYUKAA !

Voice créa dix dragons de feu qui se mirent à tourbillonner autour du groupe, faisant évaporer l'eau qui se rapprochait.

Lucien : Apparemment, ce n’est pas l'insecte qui nous renvoyait, mais un sort lancer par l'insecte...
Antoine : Et que veux-tu que l'on fasse maintenant ?
Lucien : Quelle question, le démolir pardi ! Il va payer cher de m’avoir fait piquer une tête dans l’eau !
Mathias : Ouais, mais comment ?
Lucien : Faut déjà le trouver... Il est camouflé l'animal ! Prêtez bien l'oreille, c'est parti, Heterok Light !

Enormément de rayons de lumière partirent de la paume de Lucien, leur puissance était extrêmement faible, mais ils allaient dans toutes les directions. Un nouveau bourdonnement se fit entendre, et une partie de l'attaque revint sur le petit groupe qui fut agréablement réchauffé par la lumière.

Lauréline : Dans cette direction !
Lucien : Bon il nous faut un plan d'attaque pour pouvoir contourner son bouclier...
Voice : Il est tout seul non ?
Antoine : Si nous partons dans toutes les directions, il ne pourra pas tous nous arrêter.
Lucien : Exact !

Le groupe se dispersa en courant, chacun essayant de rejoindre la position du rat en prenant un chemin détourné. Lucien, Lauréline, Voice et Mathias passèrent sans aucun soucis mais Antoine fut stoppé par le bouclier de l'insecte et projeté à l'eau. L'animal, ignorant les autres se rua vers le jeune homme, on put alors distinguer que c'était une mante religieuse, qui transperça Antoine avec l'une de ses nombreuse pattes. Tandis que les autres venaient à la rescousse, il entendit alors la même voix.

???? : Le temps se gâte n'est-ce-pas ? Allez, un petit coup de pouce, prend la flûte et pointe-là sur la tète de cette immonde créature !

Antoine exécuta le conseil le plus vite qu'il put, mais une fois la flûte tendue vers l'animal il ne se passa rien de plus. Puis tout d'un coup, de l'instrument s'éleva une triste chanson, et le monstre s'immobilisa comme paralysé, et s'effondra, laissant Antoine debout gravement blessé. Ce dernier fut rapidement rejoint par ses compagnons.

Lucien : C'était quoi ce truc bizarre ?
Lauréline : Ah mais c'est... l'un des deux artefacts qui étaient enfermés dans le temple où j'étais scellée !
Voice : J'avais complètement oublié qu'ils avaient ça... Mathias tu en as un aussi non ?
Mathias : Heu... oui...
Lucien : Ça ne me dit pas ce qu'il s'est passé...
Voice : Pendant que tu y réfléchis, je vais soigner Antoine.

Voice s'approcha d'Antoine et déplaça ses mains devant les endroits où il avait été transpercé, ses mains émettant de la lumière. Au fur et à mesure que les mains passaient devant les blessures, celles-ci se résorbaient. Puis Voice s'assit alors après avoir guéri Antoine. Lucien pendant ce temps était en train d'observer minutieusement l'animal, et découvrit qu'il était seulement plonger dans un sommeil profond et l'exécutai de manière brutale.

Voice : Fiuuu... Tu étais bien blessé là, presque aussi gravement que lors du combat contre le commandant !
Lauréline : Je ne pensais pas que quelqu'un pourrait utiliser cette flûte.... bien joué !
Voice : Comment tu as fais ça ?
Antoine : Et ben, une voix m'a dit de faire ce que j'ai fait...
Lucien : A force d'entendre des voies, on va finir par dérailler.
Lauréline : C'est ce qui était dit dans le livre, et ton jeu de mots est naze une fois de plus.
Antoine : Bon en tout cas plus tôt on sera arrivé, plus tôt on aura la réponse.
Voice : Ouais, bonne idée.


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum