Chapitre 224 - Bienvenue à Makai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 224 - Bienvenue à Makai

Message  Schlangan le Lun 13 Oct 2014 - 17:14

Schlangan et les six détenteurs d'armes mythiques se trouvaient donc à Makai, dont les couleurs étonnaient Lucien.

Lucien : Hey, t'es sûr que tu t'es pas planté dans la description, l'auteur ? Parce que rouge verdâtre c'est bizarre.
Auteur : Je n'y suis pour rien, c'est celui qui s'occupe de l'histoire de Krishna qui a décrit Makai en premier, de cette couleur...
Lucien : Il a l'esprit bien tordu celui-là !
Tely (en tirant l'oreille de Lucien) : Arrête de parler aux auteurs de l'histoire !

Le groupe commença à avancer dans cet endroit chaotique. Au bout de plusieurs minutes... Mathias s'effondra brusquement sur le sol. Celui-ci s'était coincé le pied dans une petite dénivellation du terrain et avait misérablement chut.

Schlangan : Il a des lunettes, sûrement pour voir de loin, pas de près.
Lucien : Il s'est aplati comme une crêpe.
Eric : Genre, tu fais dans la cuisine maintenant.
Mathias : Ce n'est pas ça, la probabilité restreinte de se casse la figure lors de la présence d'un artefact sur la structure...

Lucien ne voulut pas laisser Mathias finir, et voulut lui faire un croc-en-jambe. En revanche, Mathias ne s'était toujours pas relevé, et la botte de Schlangan s'écrasa sur son visage, l'empêchant de poursuivre.

Schlangan : En plus d'être une crêpe, il peut servir de paillasson.

Schlangan releva Mathias, et le groupe put se remettre en route. Plusieurs mètres plus loin, le groupe passa au-dessus d'une fissure dans le sol. Au moment où ils passèrent au-dessus, un vent puissant en sortit, et les projeta en l'air, sauf Schlangan qui traînassait derrière.

Schlangan : Vous ne l'avez pas volé.
Lucien : Je suis pas un voleur.
Eric : Tu vas te prendre une volée.
Tely : Ah, vous jouez au volley.
Antoine : ...
Mathias : Je...
Schlangan : URUSEI ! On continue.

Le groupe poursuivit donc sa route, jusqu'à parvenir à un décor plutôt étrange. De très nombreux stalagmites émergeaient du sol, pour former un enchevêtrement plutôt labyrinthique.

Antoine : Ça semble être un vrai dédale.
Lucien : Moi, je vois pas de dalles.
Schlangan : Hmm, moi j'ai LA dalle.
Eric : Ça part en nageoire caudale.
Tely : Je pige que dalle à vos jeux de mots.
Lucien : Y'a pas moyen de faire sans dalle ?
Schlangan : On peut plutôt faire les vents-dalles, comme tout à l'heure.
Eric : On va finir par se prendre une mandale !

Après ce flot navrant de blagues ridicules, le groupe se résigna à s'engager dans cette forêt de pics, tout en prenant garde à ne pas se piquer.

Schlangan : Faites gaffe où vous allez, ça serait con de se planter de chemin.
Lucien (piqué au vif) : On n'a pas envie de finir comme des bougies dans un plateau.

C'est alors que deux démons surgirent devant le groupe.

Antoine : Des démons.
Lucien : Des monts ? Je croyais que le terrain était plutôt plat.
Démon 1 : Rendez-vous, ou bien...
Schlangan : Vous allez nous démonter, c'est ça ?
Mathias : Les démons-thés ne sont pas censés...
Démon 2 : Ne plaisantez pas ! Donne-nous tous vos biens !
Eric : C'est le simple voleur. Rien à craindre.
Schlangan : Oui, continuons notre route.
Lucien : A la revoyure !

Les deux démons laissèrent donc passer le groupe, jusqu'au moment où ils comprirent qu'ils se faisaient arnaquer.

Démon 1 : Héy ho ! Pas si vite ! On n'en a pas fini avec vous !

Mais seulement, personne ne daigna se retourner, et le groupe commençait à s'éloigner. Les deux démons commencèrent alors à charger pour intercepter le groupe. Le premier démon tenta de frapper Lucien derrière la nuque, mais Tely frappa le démon avec son fouet sans se retourner et celui-ci alla se crasher deux mètres plus loin. Le deuxième démon chargea vers Mathias, qui en tournant vers la droite pour observer un rocher en forme de plante, esquiva le coup. Le démon ne put arrêter sa charge et se crasha dans un autre rocher à côté.

Schlangan : Tu observeras le décor plus tard, Mathias, en avant !
Mathias : Ok.
Lucien : Je vois pas de corps.
Antoine : ...

Le groupe poursuivit donc son avancée sans trop de heurs, lorsque le groupe aperçut un hôtel de piques.

Schlangan : On peut faire un hôtel en piques ?
Auteur : Ah oui, pas cet hôtel là, je voulais un dire un autel de piques.
Schlangan : ...

Deux bougies émettant une lueur violette étaient posées de part et d'autre de l'autel. Des inscriptions étranges étaient gravées au centre de l'autel, et une coupe emplie d'un liquide noir se trouvait au pied de l'autel. Mira et Mathias commencèrent à regarder les symboles. Schlangan et Lucien se posèrent par terre et commencèrent à jouer au Janken. Antoine commença à scruter les environs. Tely ne fit rien.

Eric, ne sachant que faire, prit une des deux bougies et la trempa dans le liquide noir. Aussitôt, celui-ci s'enflamma, et une colonne de flammes s'éleva vers le ciel. Eric évita le jet de flammes, tandis que Mira et Mathias prirent un air sombre après avoir été quelque peu grillés sur le fait.

Lucien (pierre) : Ça sent le roussi.
Schlangan (pierre) : Pas la peine de s'enflammer pour quelques symboles.
Mathias : Non mais ça va pas ?! La probabilité que ce liquide soit inflammable était...
Mira (donnant un coup de pied dans le tibia) : Faut lui refroidir les idées.

C'est alors qu'une forme volante non identifiée commença à se rapprocher du groupe.

Schlangan : Tiens, voilà un DVNI.
Mathias : Un DVNI correspond à un Démon Volant Non Identifié, similaire à un OVNI, qui...
Tely : Manque plus que le filet.
Antoine : Ben pourquoi ?
Tely : Ben pour faire un volley.
Antoine : ...

Le démon volant se posa devant le groupe, et prit un air menaçant.

Démon : Vous avez osé profaner ce sanctuaire ! Vous allez périr.
Lucien (papier) : Ça me fait bien rire.
Schlangan (papier) : Même pas la peine de le remarquer, il est inoffensif.
Démon : Que faites-vous ici, humains ?
Schlangan (ciseaux) : Je ne suis pas un humain, au cas où tu n'aurais pas remarqué.
Démon : Ah ouais.. Que faites-vous ici, humains sauf un ?!
Lucien (pierre) : Et toi, qu'est-ce que tu fais là, démon sauf un.
Mathias : Lucien, "sauf un" n'est pas un terme utilisé par les démons, il s'agit plus...
Eric : A mon avis, je crois qu'il se fout de sa gueule...
Démon : Impudents !
Lucien (pierre) et Schlangan (papier) : Sauf un.

Le démon, plus qu'agacé par la moquerie des deux joueurs, fonça vers eux. Eric s'interposa alors, sortit son épée et tenta de frapper le démon. Seulement celui-ci s'envola, et descendit en piqué sur les deux joueurs. Tely donna un coup de fouet pour intercepter le démon, qui freina sa descente et attrapa le fouet avec sa main gauche. Le démon lâcha rapidement le fouet, car il sentit une brûlure vive sur sa main. Il entreprit alors de se rediriger vers les deux qui l'ignoraient.

Mathias : Ô être des foudres, abats-toi sur ma cible, ou quelque chose comme ça !

Un éclair s'abattit alors sur le démon qui fut grillé sur le coup.

Schlangan (pierre) : Tiens, on a du poulet pour le déjeuner ?
Lucien (pierre) : Ah, ça m'a pas l'air très appétissant.
Antoine : Il faudrait peut être continuer ? Ça n'a pas l'air d'être ici.
Schlangan : Mouais, si tu veux.
Lucien : Pas envie de bouger.
Eric (le tape sur la tête) : Bouge toi sinon j'en parle au rat, et tu vas te taper toutes les corvées ménagères.

Le groupe se remit donc en route, laissant là cet autel légèrement altéré. Après une demi-heure de marche, le groupe parvint à sortir de la forêt de piques. Ils arrivèrent aux abords d'un lac, dont l'eau était violacée, avec quelques reflets verts. De l'autre côté du lac se trouvait une grande plaine, qui semblait aboutir dans le lointain à une grande montagne.

Lucien (en se posant) : Moi, je ne sais pas voler.
Mira : Comment on va traverser ?
Schlangan : Deux options. 1 - Je vous projette de l'autre côté. 2 - On anéantit le lac.
Mathias : Il faudrait d'abord savoir de quoi est constituée cette eau, car d'expérience, certains liquides sont inflammables en ces lieux, et brûler cette eau pourrait entraîner...
Schlangan : URUSEI ! Tu veux être le premier MVNI ?
Tely : C'est quoi un MVNI ?
Schlangan : Et bien, c'est évident, il s'agit d'un Mathias Volant Non Identifié.
Lucien : Ça vole bien ces trucs là ?
Schlangan : Oh, sûrement, avec le bon angle 45° et une force adéquate, ça doit voler pas mal.
Eric : Ne crains-tu pas de faire quelques dommages collatéraux ?
Schlangan : Non. Les dommages collatéraux sont les dommages occasionnés à d'autres personnes où objets. Ici, seul le MVNI pourrait être endommagé.
Mathias : Je suis un être vivant, vous ne pouvez donc pas m'assimiler à un objet planant, et...
Schlangan : Pas planant, volant.
Lucien : Ça plane pour moi...
Antoine : Il y a peut être un pont ?
Mira : Ou un autre moyen de traverser.
Schlangan : Très bien, on peut chercher ça. Mais ça va être long, mes méthodes sont plus rapides.
Mira : Oui mais les nôtres sont moins brutales.

Le groupe se mit donc en quête d'un éventuel point de passage, qu'ils finirent par trouver rapidement. Il s'agissait d'un pont de cordes qui passait par le centre du lac, joignant les deux extrémités.

Mathias : Un pont de corde, nous devons tout d'abord nous assurer que la contrainte à rupture de ce pont est inférieur à la somme des contraintes appliquées par...
Eric (donnant un coup de pommeau à Mathias) : Avance plutôt !

Les membres du groupe s'engagèrent en file indienne sur le pont de corde. Mathias, contre son gré, était en tête, suivi d'Eric, suivi d'Antoine, puis de Tely, Mira, Lucien, et Schlangan qui traînassait en arrière. Vers la moitié du lac, un petit îlot apparaissait, à côté du pont. Mathias, une fois arrivé au milieu, passe à côté de l'ilôt, qui se mit alors à bouger. Un gigantesque serpent de mer blanc avec des tâches noires se dressa à côté du pont.

Lucien : Oh, un dalmatien.
Schlangan : Tiens, j'aurais cru que c'était un serpent vache.
Tely : Arrêtez vos vacheries.

Le serpent ouvrit la gueule et un liquide blanc en sortit. Le jet n'était pas dirigé vers le groupe, mais vers les cordes qui se désagrégèrent aussitôt là où le liquide les avaient touché. Le pont flancha et tous tombèrent avec dans l'eau, sauf Schlangan qui lévitait, et Lucien qui avait activé Cosmo peau light.

Schlangan : Mathias avait raison, le pont ne pouvait supporter la charge.
Lucien : Ils ont pris un bon bain.

L'eau était étrangement à une température agréable, en revanche, une masse sombre commençait à se diriger vers les membres tombés à l'eau. Le serpent géant se tourna vers les deux individus volants, et cracha à nouveau son liquide, que Schlangan et Lucien esquivèrent.

Schlangan : Non pas que je craigne son liquide, mais ça pourrait abîmer mes fringues.

La masse sombre s'avéra être un banc de poissons carnivores. Le banc se scinda en deux pour prendre en sandwich le groupe. Tely et Eric ne pouvaient pas se servir de leurs armes, pas plus que Mira. Mathias expliqua alors que les poissons devaient craindre la foudre, et il lança sont sort afin que les autres ne puissent l'arrêter. Les poissons furent effectivement choqués par l'attaque, mais tous ceux se trouvant dans l'eau également.

Schlangan : Bon, occupe-toi de ce serpent, j'ai la flemme.
Lucien : Tu pourrais pas filer un coup de main ?
Schlangan : Ok.

Schlangan disparut pour réapparaître derrière le serpent. Il lui mit une claque et le serpent fut projeté à haute vitesse vers Lucien. Lucien employa Mega Light, qui provoqua une explosion, projetant le serpent en l'air. Puis Schlangan se déplaça au-dessus du serpent.

Schlangan : Puisque vous vouliez jouer au volley : SMASH !

Schlangan "smasha" le serpent en direction de Lucien, pendant que les autres reprenaient conscience.

Lucien : Light aux Graphies !

La lance de Lucien s'allongea et il s'en servit, telle une batte de base-balle pour renvoyer le serpent en l'air. Schlangan se retourna, et frappa du pied le serpent qui fut projeté, sous forme de boule à cause de la vitesse, vers la forêt de piques dont ils étaient sortis plus tôt. Un fracas énorme se produisit en contrebas, et le serpent ne bougea plus.

Schlangan : Je n'ai jamais su viser au foot.
Lucien : En tout cas c'était un joli shoot.
Schlangan : Bon, allons aider les autres qui ont l'air... sous le choc...
Lucien : Ça s'appelle un coup de foudre.
Schlangan : Mathias a dû les mettre au courant sur la nature de leur adversaire.

Schlangan et Lucien sortirent les autres de l'eau, qui reprirent totalement leurs sens au bout de quelques instants.

Schlangan : Bon, et bien on continue, finalement on s'amuse un peu dans le coin.
Lucien : J'ai l'impression qu'il va y avoir du sport.


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6438
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum