Chapitre 233 - L'île attaquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 233 - L'île attaquée

Message  Schlangan le Jeu 16 Oct 2014 - 19:31

Schlangan et Lauréline venaient d'arriver sur l'île où était emprisonnée cette dernière, et venaient de croiser une étrange créature, hydre, dragon et phénix. Schlangan le reconnut aussitôt.

Schlangan : Huh ? Toi ? Tu es encore de ce monde, Hiryuzaku ?
Hiryuzaku : Et oui, Schlangan. Je suis content que tu te souviennes de moi.
Schlangan : Ça me surprend, l'auteur a dû avoir la flemme d'expliquer que je ne m'en souvenais pas.
Hiryuzaku : ... Bref. En tout cas, je me suis acquitté de ma dette en laissant vivre ton équipe. J'ai maintenant une faveur à te demander.
Schlangan : Je t'écoute.
Hiryuzaku : Bats-toi contre moi. Ton équipe n'avait pas pu me vaincre, mais toi le pourras-tu ? J'ai demandé à mon maître de ne pas m'informer sur ta force actuelle. J'espère que tu es plus fort qu'à l'époque où je t'ai rencontré.
Schlangan : Hmmm. Si tu veux. Mais sois prudent, Hiryuzaku.
Lauréline : Soyez prudent aussi, commandant, c'est quand même l'une des plus puissantes créatures célestes...
Schlangan : Ne t'en fais pas pour moi.

Hiryuzaku libéra alors son énergie, et Schlangan comprit qu'il ne pouvait pas le prendre à la légère non plus.

Schlangan : Tu es une créature du feu, je vais donc utiliser l'aura adéquate : AKAI MENSHOU.
Hiryuzaku : Tu n'utilises qu'une aura de niveau un ? Si tu as la même force qu'avant, je vais te broyer.
Schlangan : Mais je t'en prie, essaie.

Hiryuzaku fonça sur Schlangan et tenta de lui mettre un coup de griffe, mais Schlangan esquiva, et voulut mettre un coup de pied à Hiryuzaku qui esquiva à son tour. Puis Schlangan et Hiryuzaku envoyèrent tous deux dix dragons de feu qui s'annulèrent. Le combat continua un petit peu, sans qu'aucun des deux ne puissent se départager.

Schlangan : Héhé, je comprends pourquoi ils n'ont rien pu faire contre toi.
Hiryuzaku : Ils m'ont eu une fois, mais je peux renaître de mes cendres, et ils avaient utilisé toute leur énergie.
Schlangan : Je n'ai pas envie de te tuer, ne fut-ce qu'une fois. En plus nous sommes à égalité.
Hiryuzaku : En effet, mais pour combien de temps ? DAI MESSATSU TO OKORI INYÔ !!

Le corps d'Hiryuzaku s'illumina et se transforma en flammes. Trois dragons de feu apparurent autour de son corps et se mirent à tourner autour de lui. Deux ailes supplémentaires apparurent dans son dos, et Hiryuzaku ainsi transformé fonça droit sur Schlangan.

Schlangan : HYAKUBAIRYUUJINKA !!

Schlangan envoya une myriade de dragons surpuissants droits sur Hiryuzaku, et une énorme explosion se produisit. Une fois la fumée dissipée, Hiryuzaku avait repris sa forme normale, et Schlangan était toujours debout.

Schlangan : Quelle puissance cette technique, tu as annulé mon attaque !
Hiryuzaku : Et toi tu as contré la mienne. Alors que ton équipe n'avait rien pu faire contre ça.
Schlangan : Bon, je te le dis tout de suite, si on continue, je peux augmenter bien plus ma puissance.
Hiryuzaku : Je m'en doutais. Je suis heureux de savoir que tu m'as largement dépassé. Je vais retourner au royaume des dieux. Bonne chance pour ta quête, Schlangan.
Schlangan : A plus tard, Hiryuzaku.

Hiryuzaku repartit donc, et Schlangan observa les lieux.

Schlangan : C'est donc là où tu te trouvais enfermée ?
Lauréline : C'est cela.
Schlangan : Hmm. Voyons voir cette île alors.

Schlangan sortit du temple, et observa l'horizon, lui permettant de découvrir les dégâts occasionnés sur l'île. Il remarqua le précipice sans fond entourant la dite île. Il se tourna alors vers Lauréline.

Schlangan : Il s'est passé quoi ici ?
Lauréline : Le général du feu a tout anéanti après m'avoir enfermée, au lieu de respecter sa parole.
Schlangan : Hmm. Le connaissant, c'est bizarre. A moins qu'il n'ait commis une boulette.
Lauréline : Le général de l'eau nous a dit qu'il avait éternué, et lâché la boule de feu par la même occasion.
Schlangan : ... Ça lui ressemble plus tout à coup. Bon. Et maintenant, où est cette cité ?
Lauréline : Je ne sais pas du tout. C'est bien là le problème.
Schlangan : Bon, eh bien nous allons devoir chercher. En avant.

Schlangan et Lauréline se mirent donc en route, à la recherche de la cité en question. C'est alors que des bruits de pas lourds se firent en entendre derrière un rocher. Les pas s'accentuèrent, et le duo se retrouva nez à nez avec un tyrannosaure.

Schlangan : Tiens y'a des dinos sur ta planète.
Lauréline : Il n'y en avait pas avant. Je suppose que le cataclysme a fait régresser les créatures.
Schlangan : Bah, si tu as faim, on peut le manger.
Tyrannosaure : Misérables ! C'est moi qui vais vous manger !
Schlangan : Wah, tu sais changer ta voix et imiter ce que pourrait dire un dinosaure ? Pas mal.
Tyrannosaure : Cesse de dire n'importe quoi !
Schlangan : Pas mal du tout. Tu nous as bien caché ce talent, Lauréline.
Lauréline : Heu, commandant, c'est bien le dinosaure qui a parlé.
Schlangan : Nani ?! C'est possible ça ?
Tyrannosaure : Bien sûr que oui !
Schlangan : Intéressant spécimen, je devrais peut-être le ramener à Van't Folth. Mais il est bien encombrant.
Tyrannosaure : Assez ! Je ne suis pas un animal ! Enfin, si, mais... je ne suis pas un objet !
Schlangan : Bon. Qu'est-ce que tu veux, alors ?
Tyrannosaure : Je vais vous dévorer ! Depuis que ce groupe infernal est devenu trop fort je ne pouvais plus m'en approcher ! Un peu de changement ne fait pas de mal !
Schlangan : Groupe infernal ? Une équipe de zouaves avec des pouvoirs de feu, lumière, ombre etc ?
Tyrannosaure : C'est ça.
Schlangan : Ah je vois. Ils étaient plus forts que toi, et tu espères pouvoir faire quelque chose contre moi ?
Tyrannosaure : C'en est assez ! RAZOR CLAWS !

Le tyrannosaure donna un coup de griffes en direction de Schlangan, créant des lames d'énergie. L'humanoïde serpent se contenta de dévier l'énergie d'une main. Le T-Rex en resta bouche bée, mais il n'eut rien d'autre le temps de faire, car un dragon de feu le réduisit en cendres.

Schlangan : Zut. Je voulais le griller légèrement, il était plus faible que prévu.
Lauréline : ...
Schlangan : Enfin qu'importe, remettons-nous en route.

Le duo repartit donc, pour arriver aux abords d'une forêt. Ils aperçurent alors une cabane juchée dans un arbre. Intrigués, ils décidèrent d'aller voir. Schlangan frappa à la porte, mais il n'y eut aucune réponse. Il décida alors d'entrer, mais la porte lui resta dans la main quand il força légèrement.

Schlangan : ... Oups.
Lauréline : Vous pourriez y aller doucement.
Schlangan : Ce n'est pas de ma faute si c'est fragile. Enfin, voyons voir ce qu'on a là...

Alors que Schlangan et Lauréline venaient d'entrer dans la cabane, une autre personne fit son entrée également. Schlangan se retourna et n'eut aucun mal à le reconnaître. Il s'agissait de Raichi, l'ermite qui l'avait élevé par le passé.

Schlangan : Tu... Raichi... Qu'est-ce que tu fais là ?
Raichi : Cela faisait longtemps, n'est-ce pas, Schlangan ?
Schlangan : Qu'est-ce que tu fais là ?
Raichi : C'est une longue histoire, mais en gros le général du feu m'a amené ici pour que je retrouve les techniques du clan du dragon.
Schlangan : Il t'a ressuscité donc, tu n'es plus Shinigami ?
Raichi : Exactement. Mais j'ai pu ainsi découvrir la véritable aura de flammes, que tu connais.
Schlangan : Tu ne t'ennuies pas tout seul ici ?
Raichi : Les dinosaures parlent sur cette île, donc non.
Schlangan : Ce T-Rex n'était donc pas une exception. Il t'es arrivé plein de trucs je suppose.
Raichi : Oui, j'ai rencontré ton équipe lors de leur entraînement ici. Et Hiryuzaku que tu connais nous a effectivement battus. Mais nous avons ensuite libéré Lauréline qui est avec toi.
Lauréline : Oui.
Raichi : Tu es devenu vraiment très fort depuis le temps, je suis fier de toi.
Schlangan : Merci. Puisque tu traînes ici depuis un moment, tu n'aurais pas découvert une cité cachée ?
Raichi : Une cité cachée ?
Schlangan : Oui, j'ai pour mission de la trouver, donc si tu savais où elle est, ça m'arrangerait.
Raichi : Je ne l'ai pas trouvée, mais si c'est ce que je pense, je peux peut-être t'aiguiller.
Schlangan : Au fait, c'est une jolie maison, c'est toi qui l'a faite ?
Raichi : Oui. Ça m'a pris pas mal de temps.
Schlangan : Alors, que voulais-tu me montrer ?
Raichi : C'est dans le journal que je tiens, regarde là.

Raichi ouvrit une page du journal, montrant à Schlangan un symbole, avec des inscriptions en-dessous.

Schlangan : Qu'est-ce que c'est ?
Raichi : Ce symbole, qui ressemble en partie à celui de la division de l'eau, était gravé dans une caverne. Cela a peut-être un lien.
Schlangan : Et les inscriptions signifient quoi ?
Raichi : Je n'ai jamais pu les déchiffrer.
Lauréline : Atlantis.
Schlangan : Quoi ?
Lauréline : Ces symboles sont les caractères utilisés par le passé par les habitants de ma ville. Et il y a écrit Atlantis.
Schlangan : Atlantis... Ce nom me rappelle quelque chose, dans la mythologie.
Raichi : La cité mystérieuse qui aurait disparue.
Schlangan : Exact.
Lauréline : Il s'agit donc peut-être de la cité cachée sur cette planète ?
Schlangan : Peut-être. Où était cette caverne ?

Mais alors un diplodocus apparut devant la fenêtre et toqua contre elle. Raichi alla lui ouvrir.

Raichi : Oui ?
Diplodocus : Raichi ! On a un problème !
Raichi : Huh ?
Diplodocus : Une nouvelle espèce de dinosaure est apparue ! Et elle est en train de tous nous attaquer !
Raichi : Grrr... Ce n'est pas le moment.
Schlangan : Tu aides les dinosaures ici ?
Raichi : Des fois oui, tout comme ils m'aident...
Lauréline : Commandant, nous devrions l'aider alors.
Schlangan : Hein ?
Lauréline : Les dinosaures pourront peut-être nous aider également à trouver la cité.
Schlangan : Très bien.
Raichi : Nous allons t'aider, diplodocus.
Diplodocus : Merci, Raichi. Montez sur mon dos, je vous y emmène.

Et ainsi Schlangan, Raichi et Lauréline montèrent sur le dos du diplodocus, qui les conduisit vers les montagnes. Ils arrivèrent rapidement à un spectacle désolant. Des tas de dinosaures de différentes espèces étaient au sol, et un monstre se trouvait au milieu. Il avait une longue tête, d'imposantes griffes au bout des doigts, une queue qui émergeait de son dos.

Raichi : Je n'ai jamais vu ce type de dinosaure !
Schlangan : Raichi. Ce n'est pas un dinosaure. Il s'agit d'un être en forme D.
Raichi : Un être ?
Schlangan : Une espèce de soldat à la solde des titans.
Raichi : Qu'est-ce donc...
Être : Raichi, Schlangan, Lauréline. Vous êtes condamnés à mourir.

Et aussitôt, trois autres êtres en forme D apparurent et se placèrent devant le groupe.

Schlangan : Allons bon. Ces êtres ne savent pas contre qui ils se dressent.


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum