Chapitre 234 - Atlantis, la cité sous-marine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 234 - Atlantis, la cité sous-marine

Message  Schlangan le Jeu 16 Oct 2014 - 19:34

Les quatre êtres s'étaient placés autour de Raichi, Lauréline, Schlangan et le diplodocus, et pointèrent tous leurs mains vers Schlangan. Ils tirèrent tous leur plus puissant attaque, mais Schlangan ne bougea pas, tandis que Lauréline et Raichi avaient bondi sur le côté. Une énorme explosion se produisit, mais quand la fumée se dissipa, Schlangan avait activé l'aura de la lumière, Shiroi Reikyoudai. Il fonça sur l'un des êtres et le trancha en deux sans que celui-ci ait eu le temps de comprendre, puis il le désintégra avec Ragnarok. Les trois autres bondirent vers Schlangan qui les réduisit en poussières avec trois dragons de feu. Seulement cinq nouveaux êtres surgirent alors des rochers environnant et tirèrent à nouveau vers Schlangan, sans plus d'effet. Mais quand la fumée de l'explosion se dissipa, les êtres, Raichi et Lauréline avaient disparu, et le diplodocus qui les avait amené était à terre, grièvement blessé.

Schlangan : Tch. Bande de lâches.
Diplodocus : ...
Schlangan : Hey, les dinosaures, avez-vous vu où ils les ont emmené ?!
Diplodocus : Non... Désolé...
Schlangan : Peuh, autre question : il y a une cité cachée sur cette planète, où est-elle ?!
Diplodocus : Aucune... idée...
Schlangan : Tch. Vous ne servez à rien. Je n'ai plus qu'à me débrouiller. Si Voice était là, je lui dirais de te soigner, mais moi je ne peux pas le faire.
Diplodocus : Ce n'est pas... grave...

Schlangan s'envola alors et observa le coin, pour se rendre compte qu'il se trouvait sur une île entourée d'un immense précipice.

Schlangan : Ce n'est pas très joyeux tout ça. Bon, Atlantis était une cité sous-marine, je dois chercher de l'eau sur cette planète alors...

Et Schlangan commença à survoler l'île en quête d'eau. Pendant ce temps, Lauréline se réveilla dans une cellule. Elle avait été frappée à la nuque par l'un des êtres et visiblement emmenée là. Les murs de la cellule était faits d'une pierre bleue fluorescente, et un champ d'énergie semblait bloquer toute sortie éventuelle. Un individu, assez âgé, portant une blouse de scientifique arriva alors devant la cellule, et s'adressa à Lauréline.

Scientifique : Tiens donc, c'est bien elle. Je ne pensais pas que je reverrai un jour.
Lauréline : Huh ? Qui êtes-vous ?
Scientifique : Oh je vois c'est toi qui a le contrôle du corps pour le moment. Normal que tu ne saches pas qui je suis, puisque tu ne m'as jamais vu.
Lauréline : De quoi parlez-vous ?
Scientifique : Je connais parfaitement tes multiples personnalités, ça te surprend ?
Lauréline : ...
Scientifique : Bon, et bien reste là, le temps que l'on décide de ce que l'on va faire de toi, et de ton ami le serpent.
Lauréline : Vous avez capturé Schlangan ?
Scientifique : Evidemment, nous sommes bien plus forts que lui.
Lauréline : ...

Or, justement, Schlangan, qui n'était pas du tout capturé avait trouvé le lac dont l'eau avait été vidée, et éternua.

Schlangan : Quelqu'un doit encore raconter une connerie sur moi. Bon, ça n'a pas l'air d'être là...
???? : Vous devez disparaître.
Schlangan : Hmmm ?

Schlangan se retourna et vit différents êtres en forme D qui volaient derrière lui.

Schlangan : Mais vous êtes bien nombreux dites donc. Étrange qu'ils ne m'aient rien dit au royaume des dieux...
Être : Ils ne sont au courant de rien.
Schlangan : Ah oui ? Très bien alors, d'où sortez-vous tous, que je broie votre base ?
Être : Les morts n'ont rien à savoir.
Schlangan : Je vois...

Les êtres attaquèrent Schlangan, qui une fois encore muni de l'aura blanche les anéantit sans mal. Il aperçut alors de nouveaux êtres qui s'envolaient d'un point de l'île. Schlangan fonça alors vers ce lieu et découvrit une base militaire. Différents êtres en gardaient l'entrée.

Schlangan : Youhou ! Dommage pour vous que cette île soit si petite, vous ne pouvez pas vous cacher bien loin.
Être : Anéantissez-le !!

A nouveau, les êtres furent détruits, et Schlangan décida d'entrer dans la base et de la visiter. La détruire serait rapide, mais mortel pour Lauréline et Raichi s'ils se trouvaient dedans. Éliminant rapidement et proprement les êtres sur sa route, Schlangan arriva rapidement devant la salle de réunion de la base. Il pouvait entendre ce qui se disait dedans.

Voix A : Notre siège d'Atlantis est prêt. Ils finiront par céder.
Voix B : En combien de temps ?
Voix A : Une semaine tout au plus.
Voix B : Alors qu'il en soit fait ainsi.

Les deux vois se turent, et la porte s'ouvrit. Il s'agissait de deux hommes d'une quarantaine d'années, qui bondirent immédiatement en arrière en voyant Schlangan.

Homme A : Bon sang ! Qu'est-ce qu'il fait là lui !
Homme B : Les Êtres sont incapables de l'arrêter.
Schlangan : Vous tombez à pic, j'ai des questions à vous poser. Auriez-vous vu capturé deux personnes ?
Homme A : Tu crois qu'on va te répondre ?!
Homme B : A la limite on peut lui répondre, s'il promet de ne pas nous tuer...
Schlangan : Si votre réponse me convient, je vous laisserai vivre, oui.
Homme A : ... Bon, d'accord, je suppose que vous cherchez Raichi et Lauréline, et bien ils ont été capturés oui, mais ils ne sont pas ici.
Homme B : Et personne ne nous a dit où ils allaient être transférés !
Schlangan : Je vois, merci.

Schlangan avança près des hommes et leur mis chacun un coup les propulsant hors de la base à travers le mur. Les deux furent assez grièvement blessés en tombant à l'extérieur.

Homme B : Vous... aviez... promis...
Schlangan : Et bien vous êtes vivants, non ? A la revoyure.
Homme A : ...
Schlangan (pense) : Bon, et bien il me faudrait trouver la cité d'Atlantis aussi, Raichi et Lauréline sont peut être avec le groupe qui va lancer le siège... Quelle plaie.

Schlangan s'envola à nouveau et décida d'aller voir au-delà de l'île. Et, après une demi-heure de vol, il parvint au-dessus d'une autre île, qui semblait être une cuvette emplie d'eau, un océan en plein milieu du vide. Il repéra alors des êtres qui commençaient à s'amasser au-dessus, et compris qu'il était au bon endroit. Il descendit vers le fond du précipice et se rendit compte qu'il y avait une bande de terre qui n'était pas recouverte par la lave. Deux personnes se trouvaient devant une sorte de porte et dégainèrent deux armes, semblables à des tridents, en voyant Schlangan approcher.

Personne 1 : Qu'est-ce que c'est que ça ?! Il est différent des êtres !
Personne 2 : Qui êtes-vous ?!
Schlangan : Heureusement que je ne suis pas un être, et vous qui êtes-vous ?

Mais alors un être, qui avait suivi Schlangan, arriva alors. Mais il n'eut rien le temps de faire et se fit trancher en deux par celui-ci.

Schlangan : Ils commencent à me fatiguer ces êtres, ils ne font pas le poids pourtant.
Personne 1 : Mais qui êtes-vous, votre force est anormale ?!
Schlangan : On dirait que vous n'aimez pas les êtres, et moi non plus. Mon nom est Schlangan.
Personne 2 : Nous deux sommes des dieux mineurs de la division de l'eau.
Schlangan : Huh ? Pourquoi vous n'avez pas prévenu vos supérieurs alors de cette invasion ?
Personne 2 : Nous ne pouvons pas relâcher notre garde, cette entrée n'est pas connue des êtres, car nous avons créé un système la leur rendant invisible.
Schlangan : Et bien l'un de vous ne peut pas se téléporter au royaume, ne fut-ce qu'un court instant ?
Personne 1 : Les êtres peuvent détecter le mouvement, et ils sauraient d'où nous sommes venus.
Schlangan : Vous défendez quoi au juste ? Une cité ?
Personne 1 : Exact.
Schlangan : Et vous n'êtes pas assez forts pour vaincre les Êtres je suppose.
Personne 2 : En effet. Nous sommes plusieurs dieux mineurs dans cette cité, et les êtres veulent cette cité, sûrement pour sa technologie.
Schlangan : Bon. Ils ont justement l'intention de vous assiéger, pourrez-vous tenir ?
Personne 1 : Ce n'est pas sûr.
Schlangan : Pfff.. Les dieux m'ont envoyé trouver cette cité pour je ne sais quelle raison, peut-être se doutaient-ils qu'ils y avait un problème. Les Êtres ont capturé deux personnes qui se trouvaient avec moi. Je vais vous aider, et vous m'aiderez à les chercher, ça vous va ?
Personne 2 : Très bien, cette conversation est retransmise à l'intérieur, entrez, notre chef viendra sûrement vous accueillir.

La porte s'ouvrit et Schlangan entra à l'intérieur. La porte se referma derrière lui et il avança dans un tunnel, avant d'aboutir dans un grand hall. Des escaliers montaient sur les côtés droit et gauche de la pièce, et un couloir semblait s'étendre droit devant. De ce couloir arriva une femme aux cheveux et yeux bleus. Elle portait une longue robe bleue, et elle s'adressa à Schlangan.

???? : Bienvenue à Atlantis, je me nomme Agatha. Je suis un dieu majeur de la division de l'eau, plus particulièrement de la sous-division de l'océan.
Schlangan : Merci.
Agatha : Avant que je ne sois affectée ici, j'avais entendu parler de vous, qui aviez vaincu un dieu majeur de la division des ténèbres, Tsadi je crois.
Schlangan : Cela fait un petit moment déjà.
Agatha : Oui. Je suis là depuis peu, et les ennuis sont arrivés très rapidement.
Schlangan : Il y a recrudescence d'Êtres en ce moment je trouve, je vais vous aider à repousser le siège.
Agatha : J'ignore votre force actuelle, mais pour avoir vaincu un Être si facilement, vous devez être bien plus fort qu'auparavant. Ne faites vous pas partie des dieux également maintenant ?
Schlangan : C'est vrai que je suis entré dans la division de la lumière. Il semblerait que j'aie le rang de Capitaine Divin.
Agatha : Je vois. Vous êtes donc mon supérieur. Je vais vous montrer la cité alors.

Pendant ce temps, Schlangan put visiter la cité en compagnie d'Agatha. La cité était en tout point similaire à une cité sur la terre ferme, sauf qu'elle se trouvait sous l'eau, le ciel visible à l'extérieur des bâtiments étant cette fois la mer. La cité avait été rendue invisible pour les êtres, et elle se trouvait à plusieurs kilomètres de profondeur. Des gens tout à fait normaux se trouvaient dans la cité.

Schlangan : Les gens n'ont pas l'air inquiets.
Agatha : Tout simplement parce qu'ils ne sont pas au courant. Les échauffourées se sont produites à l'extérieur de la cité, sur le vieux continent dévasté par le général du feu.
Schlangan : Ah vous connaissez ce continent donc.
Agatha : En effet. Mais nous savons juste que quelqu'un avait été scellé là-bas par le général du feu et le général de l'eau, bien que nous ne savons pas pourquoi.
Schlangan : Je vois.
Agatha : Des dieux mineurs sont chargés de surveiller la cité, et un dieu majeur doit la commander. C'est une sorte de terre sainte à l'abri des conflits de l'univers.
Schlangan : Mais les Êtres sont venus perturber cette paix on dirait.
Agatha : Ils essaient, mais ils ne réussiront pas.
Schlangan : Je l'espère.
Agatha : Les dieux majeurs peuvent battre des êtres, si en plus un capitaine divin se trouve ici, ils n'ont aucune chance.

Schlangan continua de visiter la ville avec Agatha, lorsqu'ils passèrent devant une boutique de voyance tenue par une vieille femme.

Vieille Femme : Ah, déesse Agatha ! Je vous attendais !
Agatha : Azia, tu ne vas pas recommencer avec tes prédictions ?
Azia : C'est très important, déesse ! Notre monde est en danger !
Agatha : Allons bon, tu te fais des idées.
Azia : Non ! L'être serpent que j'ai vu dans mes rêves est ici à vos côtés ! Cela signifie que l'heure du chaos à sonné.
Schlangan : ... Pourquoi je suis toujours dans des prédictions moi ?
Azia : La genèse va recommencer ! Les messagers du chaos vont débarquer ! Le monde est perdu !
Agatha : Azia, ça suffit !

Mais la vieille femme commençait à trembler de tous ses membres, entrée dans une sorte de transe.

Azia : Atlantis est perdue, l'être serpent va devoir faire un choix, qui ouvrira deux branches dans l'avenir !
Schlangan : ...
Azia : Des êtres beaucoup plus puissants vont apparaître ! Même les dieux vont plier devant eux ! Le monde est perdu !!

Puis la vieille femme s'évanouit alors et s'effondra au sol.

Schlangan : Qu'est-ce que c'était que ça ?
Agatha : Azia a toujours eu des prédictions justes. J'ai toujours voulu lui faire croire qu'elle se trompait, pour ne pas qu'elle sème la panique.
Schlangan : Ce qui veut dire...
Agatha : Que nous allons peut-être avoir plus de problèmes que prévu.
Schlangan : ...


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6454
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum