Chapitre 237 - L'aura de l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 237 - L'aura de l'eau

Message  Schlangan le Ven 17 Oct 2014 - 16:41

Agatha, toujours capturée, se trouvait devant face à ses ravisseurs, accompagnés de Lauréline.

Agatha : Tout d'abord, qui êtes-vous ? Vous travaillez pour les êtres ?
Scientifique : Oh que non, ce serait vous méprendre.
Agatha : Alors que sont ces trois êtres avec vous ?!
Scientifique : Je ne travaille pas pour les êtres. Ce sont les êtres qui travaillent pour moi, n'est-ce pas vous trois ?
Êtres L : Exact.
Agatha : Je vois, et où sommes-nous ?
Scientifique : Je regrette, mais je ne peux pas vous en dire plus, ce serait stupide.
Agatha : Bon très bien, je trouverais moi même.
Scientifique : Je ne pense pas.
Agatha : Nous allons bien voir. MIZUI SEISHIN.

Agatha fit apparaître l'aura de l'eau autour de son corps, et se débarrassa par la même occasion de ses liens. Elle serra ses poings et les ouvrit tout à coup, créant cinq sphères d'eau qui vinrent emprisonner les trois êtres, le scientifique et Lauréline. Le scientifique et les êtres ne pouvaient plus bouger. Agatha passa à côté d'eux et se dirigea vers la sortie.

Agatha : Je vous laisse vous noyer là-dedans. Au revoir.
Lauréline : Pas si vite.

Agatha se retourna et vit que Lauréline avait brisé sa prison d'eau comme si de rien n'était. Agatha en renvoya une sur Lauréline qui la détruisit du revers de la main, comme si elle chassait une simple mouche.

Agatha : Quoi ?!
Lauréline : La puissance d'un dieu majeur ne va qu'à ce niveau ? Je suis un peu déçue.
Agatha : Impossible !
Lauréline : Reste bien sage.

Agatha créa deux fouets d'eau et les envoya droit sur Lauréline. Lauréline pointa un doigt vers Agatha et transforma l'eau en glace aussitôt. Agatha ne vit pas le rayon lui arriver dessus et fut instantanément changée en glace. Puis Lauréline se retourna et fit éclater les sphères d'eau emprisonnant le scientifique et les trois êtres.

Scientifique : Tu ne l'as pas tuée j'espère.
Lauréline : Aucun souci. Par contre même un seul de ces êtres aurait pu suffire pour la terrasser, s'ils ont bien la puissance que tu m'as annoncé.
Scientifique : C'est bien cela, mais ils n'ont pas eu le temps de se transformer, ils ont quatre formes.
Lauréline : Bon allez, fait ton boulot, et récupère cette aura.
Scientifique : Oui bah il va falloir la dégeler d'abord...
Lauréline : Ne me fais pas perdre mon temps ou je te tue.
Scientifique : Ok... ok...

Pendant ce temps, Schlangan se trouvait toujours sur le toit d'un bâtiment, entouré de trois hélicoptères et des nombreux dieux mineurs aux alentours. Les trois hélicoptères firent feu, mais Schlangan trancha les trois missiles en deux. Puis différents dieux sautèrent à sa hauteur, en activant l'aura de l'eau, Mizui Seishin.

Dieux mineurs : SUI HAI !!
Schlangan : Imbéciles ! Vous ne faites pas le poids. ITSURYUKAA.

Les dieux mineurs mirent leurs deux mains en avant et tirèrent chacun un rayon d'eau apparemment sous pression. Schlangan quant à lui activa cinq dragons de feu qui tourbillonnèrent autour de lui, faisant s'évaporer l'eau expédiée. Puis il lança sa chaîne d'éclairs et frappa en plein vol les différents dieux qui chutèrent vers le bas des immeubles. Les trois hélicoptères ayant été touchés explosèrent également.

Schlangan : Et zut, il y aura eu des morts finalement.
???? : Être-serpent ! Par ici, vite !

Schlangan se retourna vers l'origine de cet appel, et remarqua en bas de l'immeuble la vieille voyante qu'il avait rencontré peu de temps avant, Azia.

Aiza : Venez vite !
Schlangan : Hmfl. Je ne suis pas si pressé que ça.

Deux dieux mineurs surgirent alors et tentèrent d'attraper Schlangan qui les renvoya d'où ils venaient avec un coup de poing dans la figure de chacun. Il sauta de l'immeuble et atterrit devant Aiza. D'autres passants arrivèrent en masse avec des armes, mais Schlangan créa un nouveau nuage de fumée, et il suivit Azia qui le mena dans une petite ruelle, où se trouvait une entrée pour les égouts. Ils rentrèrent dedans et refermèrent sur leur passage.

Schlangan : Merci bien, tu peux me dire ce qu'il se passe ici ?
Aiza : Toutes les personnes de la cité semblent être tombés sous le contrôle d'une personne extérieure.
Schlangan : Voilà qui est fâcheux. Où est Agatha ?
Aiza : La déesse a été capturée par des personnes, mais je n'ai pas vu où ils sont partis. Apparemment le contrôle a débuté un peu avant ça.
Schlangan : Ils sont passés non loin de chez toi donc ?
Aiza : Exact.
Schlangan : Ils ne sont donc pas sortis de la cité, elle doit être quelque part. Quel chaos, et dire que je dois retrouver les deux qui ont été capturés aussi...
Aiza : Que comptez-vous faire alors ?
Schlangan : Et bien remuer la cité dans tous les sens, jusqu'à la retrouver. Je pensais pourtant en avoir fini lorsque j'ai anéanti tous les êtres en haut...
Aiza : La prophétie est en marche.
Schlangan : J'aime pas les prophéties.
Aiza : Vous ne pouvez vous y soustraire.
Schlangan : Peuh. Bon je vais me promener, ne me suis pas, ça pourrait dégénérer.
Aiza : Soyez prudent alors.
Schlangan : Prudent ? Une telle chose n'est pas nécessaire ici.
Aiza : Il existe des cités qui recèlent de nombreux dangers. Atlantis en est un exemple.
Schlangan : Ben voyons, il y en a d'autres ?
Aiza : Je peux vous donner un autre nom, New Dalia par exemple.
Schlangan : Ça ne me dit rien, allez salut.
Aiza : Ça ne vous dit rien, pour le moment peut être. Un jour vous irez peut-être là-bas, qui sait.
Schlangan : On verra ce jour là alors.

Et Schlangan s'en fut en visitant les égouts. Il continua d'avancer jusqu'à ce qu'il entende des pas devant lui. Deux personnes surgirent d'un tournant et le virent.

Personne 1 : Le voilà !
Personne 2 : Attrapons-le.
Schlangan : Ridicule.

Schlangan donna un coup de pied devant les deux personnes, et l'onde de choc provoquée par le coup projeta les deux dans l'eau saumâtre derrière eux. Schlangan continua sa route et trouva une autre sortie pour les égouts. Puisqu'il avait été trouvé ici aussi, il décida de sortir des égouts. Il remonta, et fut surpris de ne voir personne l'attendant en haut. Il se trouvait dans une petite ruelle, à côté d'une maison. Puis tout à coup la maison de décrocha du sol et fut envoyée valser à plusieurs centaines de mètres. Schlangan leva la tête et vit un robot géant, qui venait d'arracher la maison.

Robot : Cible localisée. Destruction.
Schlangan : Mais c'est quoi cette cité encore ?!

Le robot abattit alors une de ses jambes sur Schlangan, pour l'écraser, mais Schlangan avait arrêté le pied mécanique et repoussa la jambe en arrière, faisant décoller le robot du sol. Mais contre attente, celui-ci fit une pirouette en arrière et atterrit parfaitement, avant de lancer deux missiles droit sur Schlangan qui les évita aisément. En revanche, la maison derrière lui fut totalement anéantie par les missiles, et une énorme explosion se produisit.

Schlangan : Hey la boîte de conserve, tu vas détruire la ville à ce rythme !
Robot : Les dégâts collatéraux ne sont pas importants. VOUS devez être détruit.
Schlangan : Hé bé, et on me traite de bourrin après.

Le robot dégaina une garde de sabre, et un laser en sortit. Il tenta de trancher en deux Schlangan qui esquiva d'un bond sur le côté. Le sol fut découpé de manière très nette par le laser.

Schlangan : Non mais c'est un Gundam ce truc ou quoi ?

Le robot réitéra plusieurs attaques, toutes vaines. Schlangan, las de ce petit jeu envoya alors Ryukaa sur le robot qui fut projeté plusieurs centaines de mètres en arrière par le dragon de feu. Mais le robot se releva comme si de rien n'était. Il ouvrit deux plaques de son torse et envoya deux nouveau missiles vers Schlangan qui les esquiva à nouveau. Les missiles frappèrent deux maisons plus loin qui furent réduites également en poussières.

Schlangan : Et bien, c'est qu'il est solide le bougre...
Robot : Vous pouvez faire votre prière !
Schlangan : C'est ça...

Pendant ce temps, le scientifique avait fini de dégeler Agatha et Lauréline l'avait attachée avec des liens de foudre. Le scientifique avait relié Agatha à une machine, et avait également relié les trois êtres et Lauréline. Il appuya sur un bouton, et l'aura de l'eau s'activa automatiquement autour du corps d'Agatha avant de se dissiper petit à petit. Et à l'inverse, l'aura de l'eau commença à apparaître autour du corps des êtres et de Lauréline. Seulement, l'aura ne resta pas longtemps autour des êtres, et se dissipa. Agatha s'était évanouie entre temps.

Scientifique : Hmmm, on dirait qu'ils ne peuvent pas la garder en mode augmentation de puissance, ils ne pourront s'en servir que pour amplifier leurs attaques.
Lauréline : Moi je peux faire les deux, merci bien. Je peux la tuer maintenant ?
Scientifique : Non, je pense qu'on peut la garder en vie pour le moment. Je vais la faire amener dans ton ancienne cellule. Il faudra qu'elle aille raconter qu'elle s'est faite voler l'aura de l'eau pour que les dieux commencent à craindre les êtres.
Lauréline : Je ne trouve pas ça très malin, mais tu fais comme tu veux.
Scientifique : Bon, je me demande où en est Schlangan pendant ce temps...

Un être vint chercher Agatha pour la mettre en cellule, tandis que le scientifique, Lauréline, et les trois êtres se dirigèrent vers la salle d'où ils pouvaient voir ce qui se passait dans la cité. Schlangan était toujours face au robot qui s'évertuait à l'avoir.

Schlangan : Bon allez, j'en ai marre. SAISHIRO KAIMETSU.

Schlangan envoya une attaque bien plus puissante que la précédente et toucha le robot de plein fouet qui fut détruit aussitôt. Mais la puissance de l'attaque provoqua une énorme explosion qui laissa un trou béant dans le sol. Schlangan s'approcha du trou et vit qu'il y'avait quelque chose bien plus profondément. Il sauta dans le trou pour aller voir s'il s'agissait encore d’égouts et arriva dans un couloir semblant se trouver dans un complexe sous-terrain.

Scientifique : Quel bourrin, il a fallu qu'il arrive à cet endroit en démolissant tout.
Lauréline : Bah ce n'est pas si grave.
Scientifique : J'aimerais éviter si possible qu'il arrive jusque ici.
Lauréline : Ben il n'est pas dans ce complexe, si ?
Scientifique : Non, pas encore, mais bon.

Schlangan se décida à explorer le complexe lorsque le sol se fendilla sous ses pieds. Schlangan lévita pour ne pas tomber et s'aperçut qu'il y avait encore autre chose en-dessous. Il descendit donc pour voir et arriva dans un nouveau couloir.

Scientifique : Et maintenant il y est ! Il a carrément dévasté l'étage du dessus avec son attaque.
Lauréline : Que fait-on ?
Scientifique : Il est temps de tester les capacités de nos nouveaux êtres. Vous trois, allez l'arrêter.
Êtres L : A vos ordres.

Schlangan regarda où il se trouvait, et aperçut un escalier qui descendait plus bas. Il l'emprunta et se retrouva dans un couloir entouré de cellules. En regardant dedans, il aperçut Agatha. Voyant qu'un bouclier protégeait la cellule, il envoya un éclair dedans et le mis hors service. Agatha était toujours inconsciente.

Schlangan : Tiens, Agatha, qu'est-ce que tu fais là ?
Agatha : ...
Schlangan : Elle est évanouie... Hmmm.... LITTLE DRAGON THUNDER.

Schlangan envoya un éclair droit sur Agatha, et l'électricité la fit sortir de son sommeil aussitôt.

Agatha : Aïïïïïe !!!
Schlangan : Ah, tu es réveillée.
Agatha : Huh ? Qu'est-ce que vous faites là ?
Schlangan : Les habitants de la cité ont juré de m'éliminer, et en détruisant un gundam j'ai fait un trou dans le sol et je suis arrivé ici.
Agatha : Un gundam ?
Schlangan : Donc tu avais bien été capturée, ce doit être le repère de ceux qui ont fichu le bordel dans la cité.
Agatha : Nous devons fuir le plus vite possible ! Ils ont créé de nouveaux êtres dotés de l'aura de l'eau qu'ils m'ont volée !
Schlangan : Huh ? De quoi ?

C'est alors que les murs de la salle commencèrent à se déformer, et les cellules, toutes vides, commencèrent à disparaître. La pièce commença à s'agrandir pour prendre la forme d'une grande demi-sphère. Les trois êtres arrivèrent alors, et la voix du scientifique résonna.

Scientifique : Vous arrivez au bon moment, Schlangan, vous allez nous permettre d'estimer la puissance de nos nouveaux êtres. J'ai agrandi la salle pour que vous puissiez avoir suffisamment d'espace.
Schlangan : Hmmm ? Je ne sais pas qui tu es, mais ne bouge pas, j'arrive dans deux minutes.
Agatha : Je vais vous aider ! Vous ne devez pas les sous-estimer.
Schlangan : Ce ne sont que des êtres...

Les trois êtres passèrent alors en forme D. Ils étaient très similaires aux êtres ordinaires, sauf qu'ils possédaient des tatouages sur le corps, chacun ayant un tatouage différent. La puissance qu'ils se mirent à dégager inquiéta alors Agatha.

Agatha : Mais c'est impossible !
Schlangan : Oh ? Ils sont un peu plus valables que les êtres normaux alors.

Les trois êtres mirent leurs différents bras en avant, et se déplacèrent très rapidement, puis tirèrent en même temps. L'un d'eux envoya un rayon de glace qui emprisonna les pieds de Schlangan, l'autre envoya de la foudre qui se transforma en chaîne d’électricité, et le troisième envoya une énorme boule de feu sur Schlangan qui ne pouvait plus bouger. Une gigantesque explosion se produisit, et Agatha fut soufflée par l'onde de choc.

Scientifique : Hmmm ? On dirait que cela a été plus vite que prévu. Schlangan a trop sous-estimé les êtres.
Lauréline : En effet.
Scientifique : Son énergie n'est plus détectée, sais-tu ce que ça veut dire Lauréline ?
Lauréline : Je crois savoir, il est...
Scientifique : Oui, les capteurs sont fiables. Schlangan est mort.



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6454
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum