Chapitre 241 - Les deux derniers atouts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 241 - Les deux derniers atouts

Message  Schlangan le Dim 19 Oct 2014 - 13:14

Eniual était toujours face aux deux généraux, lorsque soudainement elle pointa les mains vers eux et envoya un dragon de foudre et de glace dans leur direction. Les deux généraux balayèrent les dragons comme si de rien n'était. Mais Eniual n'en resta pas là et attaqua à nouveau avec la même technique. Une fois encore l'attaque fut vaine. Ce manège recommença plusieurs fois, sans plus de résultat à chaque fois.

Zintaih : Ça devient lassant.
Holten : En effet.
Eniual : J'en doute.

La glace qui s'était accumulée sur les côtés à chaque fois que les dragons étaient balayés se mit alors à bouger. Lauréline envoya deux dragons de foudre sur les généraux, qui les détruisirent encore une fois, mais il furent alors emprisonnés par des chaînes de glace. Puis Eniual lança son ultime attaque, Soryuushi Mitsukai, provoquant une nouvelle explosion gigantesque. La fumée se dissipa, et les deux généraux étaient à terre.

Eniual : Et voilà, inconscients.
Zintaih : Wah, j'en suis tout retourné.
Holten : Oui c'est une situation renversante.
Eniual : Quoi ?!!

Zintaih et Holten se relevèrent alors, à peine égratignés par l'attaque qu'Eniual avait lancé. Eniual envoya des boules de feu sur le duo, qui ne prit même plus la peine de les éviter.

Zintaih : Bon elle est bien moins forte que je croyais.
Holten : En effet, qui s'en charge alors ?
Zintaih : Il n'y a qu'un moyen de le décider.
Holten : Soit.
Zintaih et Holten : JAN... KEN... PON !!

Les deux généraux décidèrent donc de se départager, et Holten l'emporta avec la feuille contre la pierre de Zintaih qui s'assit alors par terre.

Zintaih : Montre lui ce que vaut réellement la glace alors.
Holten : Bonne idée.

Holten avança tranquillement vers Eniual qui lança une autre attaque désespérée, toute aussi vaine. Eniual lança alors différents pics de glaces sur le sol, et le fit se fissurer. Holten mit sa main sur le sol et gela totalement la faille, l'empêchant de se propager. Il claqua des doigts et fit apparaître des flocons de neige, qui se transformèrent en lianes de glace et emprisonnèrent Eniual.

Holten : Dernière sommation, tu te rends ?
Eniual : Tu peux toujours rêver !
Holten : Je vois, alors, à la prochaine. ICE DAMOCLES.

Holten fit alors apparaître une épée de glace au-dessus d'Eniual et la fit s'abattre sur elle. Eniual tenta d'esquiver, mais n'y parvint pas, et fut transpercée en pleine poitrine, puis l'épée vola en éclats, et Eniual s'effondra. Avant de s'évanouir, Eniual aperçut au loin le scientifique qui l'observait, et qui se détourna la voyant s'effondrer.

Holten : Et voilà c'est fait.
Zintaih : Très bien, rentrons.

Mais alors Eniual se releva, mais ses yeux étaient devenus rouges. Elle était grièvement blessée.

Holten : Intéressant ça, toujours vivante.
Zintaih : Son énergie a changé, ce n'est pas la même.
Lauréline : Mer... ci... de votre... aide...
Zintaih : Tu vois ?
Holten : Ça doit être l'une des trois princesses. Apparemment l'autre a été mise hors service pour le moment.
Zintaih : Nous allons devoir la sceller alors, pour éviter que l'autre ne se réveille, on ne va pas tuer les trois comme ça.
Holten : Bonne idée. Toi, qui que tu sois des trois princesses, nous allons t'endormir pour une durée indéfinie, pour ta sécurité et celle de cette planète.
Lauréline : Quoi ?!
Holten : Tu as bien entendu, allez viens.
Lauréline : Pas... question... j'ai un peuple à... aider...
Holten : Hors de question.
Lauréline : Je... refuse...
Holten : Tu n'as pas le choix.
Lauréline : Si...
Zintaih : Laisse moi faire, Holten.

Zintaih créa alors une énorme boule de feu dans sa main et lévita légèrement. Puis il s'adressa à Lauréline.

Zintaih : Vois-tu cette boule de feu ? Si je la lance sur cette planète, celle-ci sera totalement dévastée, et ton peuple sera anéanti.
Lauréline : Co... comment ?!
Zintaih : Si tu fais ce que l'on te demande, alors ton peuple sera sauf. Sinon, je n'aurais pas d'autre choix que de détruire cette planète.
Lauréline : Ne... ne faites... pas ça !
Zintaih : Dans ce cas, laisse-toi faire.
Lauréline : ... Très... bien...

Holten mit alors sa main sur le front de Lauréline et murmura quelque chose. Un cristal de glace enveloppa alors Lauréline qui tomba dans un profond sommeil.

Zintaih : Bien joué, Holten... Ha... ha...
Holten : Hmmm ?
Zintaih : J'ai chopé froid avec ta glace... ha... ha...
Holten : Ne fais pas ça !

Mais il était trop tard, Zintaih avait attrapé un coup de froid et éternua alors, lâchant par la même occasion la boule de feu qu'il avait en main. La boule toucha le sol et une forte déflagration se produisit à la surface, carbonisant tout ce qui s'y trouvait. Après le carnage, Zintaih et Holten observaient le désastre, en lévitant. Holten avait sauvé le cristal et le temple.

Holten : Ah bah bravo !
Zintaih : Hum... Désolé. Bon, bref, va la fiche dans le temple, le temps que je répartisse les sécurités pour empêcher les gens de la libérer.
Holten : Tu as pris quoi ?
Zintaih : "Il" m'a donné le sceau des quatre éléments. Les quatre temples gardiens.
Holten : Bizarre pourquoi a-t-il fait ça ?
Zintaih : J'en sais rien, il m'a dit que cette fille jouera un rôle non négligeable dans le futur.
Holten : Et tu allais me laisser la tuer ?
Zintaih : Ah pas bête tiens. J'avais oublié.
Holten : Tu n'arrêtes pas de faire des boulettes aujourd'hui toi !
Zintaih : Roh ça va. Et la planète sera scellée également pour éviter tout problème.
Holten : Pfff...

Le décor se déforma alors, et Schlangan se retrouva dans la pièce où se trouvait le coffre à souvenirs. Eniual s'était réveille et se trouvait dans la pièce.

Schlangan : Très instructif cette affaire. Je vois à quel point Zintaih a pu faire l'andouille. On dirait également que tu as su garder conscience un petit peu après avoir été mise hors combat, ce qui m'a permis de voir la fin.
Eniual : ...
Schlangan : Bon en tout cas j'ai pu savoir qui tu es. Maintenant, il est temps de libérer les trois autres personnalités.
Eniual : Tu devras me passer sur le corps.
Schlangan : D'accord.

Schlangan se déplaça rapidement et donna un coup de paume dans le ventre d'Eniual qui fut projetée au travers de la pièce contre la porte. Schlangan avança alors et commença à marcher sur Eniual. Il se mit alors à marcher sans avancer, tout en piétinant Eniual. Celle-ci lança un dragon de glace pour geler Schlangan, mais il n'eut aucun effet.

Schlangan : C'est bon maintenant ?
Eniual : Quoi ?!
Schlangan : Et bien, je te suis passé sur le corps, comme tu as demandé, non ?
Eniual : ...
Schlangan : Bon, en tout cas bonne nuit.

Schlangan mit un coup de pied dans le ventre d'Eniual, ce qui la fit s'évanouir. Il sortit de la pièce et redescendit dans le hall. Il se dirigea alors vers les trois portes scellées qu'il explosa avec trois dragons de feu. Dans chaque pièce se trouvait l'une des trois princesses emprisonnées comme l'avait été Eniual auparavant. Schlangan brisa sans peine les sceaux et un flash lumineux se produisit. Schlangan se retrouva dans le hall, face aux trois princesses. La maison était redevenue éclairée, et seule la porte d'Eniual subsistait, à nouveau scellée.

Schlangan : Ça a changé tout à coup.
Lauréline : Logique, elle a été scellée comme avant.
Laure : Merci bien.
Line : Je suppose que vous l'avez balayée ?
Schlangan : C'est plus ou moins ça, Lauréline, Laure, et Line.
Lauréline : Vous connaissez nos noms ?
Schlangan : Oui, j'ai un petit peu farfouillé dans les souvenirs de votre chère amie Eniual.
Line : Eniual ? C'était donc son nom...
Schlangan : Exact. Bon, j'ai à m'occuper d'un scientifique, je sors de votre esprit.

Schlangan quitta donc la demeure et se retrouva à l'extérieur, devant Lauréline. Cependant, le scientifique avait disparu. Lauréline se releva, avec les yeux rouges.

Schlangan : Hmf. Il s'est enfui. Maintenant, il faut retrouver Raichi, et on dégage de là.
Lauréline : J'ai un mauvais pressentiment.

La voix du scientifique retentit alors dans la pièce, précédée par des applaudissements.

Voix du scientifique : Bravo ! Tu as pu faire céder Eniual, mais au moins grâce à ça j'ai analysé tout ton potentiel, et tu m'as permis de créer un être encore plus puissant que cette ratée !
Schlangan : Ratée ?
Voix du scientifique : Ah oui tu n'as pas pu le lire dans ses souvenirs. Et bien je te le dis : Eniual est une enfant qui descend des dieux, et elle a été éduquée pour nous servir à la place !
Schlangan : NANI ?!
Voix du scientifique : Malheureusement elle était trop puissante, et trop dure à contrôler ! J'ai pu créer de nouveaux être grâce à elles, que tu as pu vaincre, mais maintenant en voici un nouveau !
Schlangan : ...
Voix du scientifique : Admire, un être que j'ai nommé en ton honneur, l'Être serpent, Agenestra !
Schlangan : Huh ?

Un être apparut alors dans la pièce. Il était totalement différent de ceux connus, et la forme de son corps était la même que celle de Schlangan. Il mit le doigt en avant.

Agenestra : BAKUDÔ NO ROKUJÛICHI - RIKU JÔKÔRÔ.
Schlangan : Hey ! Copieur !

Le sort d'emprisonnement s'abattit alors sur Lauréline qui ne put plus bouger. L'être modifia alors la forme de son bras, pour qu'il prenne la forme du Yinkai de Schlangan, et lança l'attaque Ragnarok droit sur le groupe. Schlangan dégaina son propre katana et balaya l'attaque.

Agenestra : Evidemment. L'origine de ma puissance peut également le faire. Cependant, je suis en mesure de faire des choses qu'il ne peut pas.
Schlangan : Ah oui ?
Voix du scientifique : Exact, mais ce n'est pas contre ceci que tu vas te battre, j'ai bien mieux pour toi !

Cependant, Agenestra leva alors la main en l'air vers le plafond. Il envoya dix dragons, non pas de feu, mais de glace droit vers le plafond. Un cri résonna alors et le plafond vola en éclats. Puis le scientifique tomba par le trou, grièvement blessé.

Scientifique : Pour... quoi ?
Agenestra : Tu ne m'es d'aucune utilité. Mon intelligence et ma force excèdent la tienne. Pourquoi te laisser vivre ?
Scientifique : Mons...tre...
Agenestra : Je n'ai pas la même notion que toi. Bon, il est évident que vous, Schlangan, ne pouvez être vaincu par ma main. Fort heureusement cet imbécile de scientifique a créé quelque chose pour vous.

Agenestra ramassa alors une télécommande qui se trouvait dans l'une des poches du scientifique, et appuya dessus. Le sol se mit à trembler, et un gigantesque golem arriva du plafond, par le trou fait par l'être. Le golem dégageait une énergie colossale.

Schlangan : Qu'est-ce que c'est que ça ?!
Agenestra : Il s'agit du golem gardien d'Atlantis, qui existe depuis la nuit des temps pour protéger cette cité. Et il nous obéit.
Schlangan : ...
Agenestra : Ce golem va se charger de vous, pendant que j'élimine Lauréline. D'après les données de ce golem, un capitaine divin se ferait broyer par lui, bonne chance.
Schlangan : Nani ?

Lauréline parvint alors à se libérer du sort d'emprisonnement, ses yeux ayant viré au violet. Elle fonça sur Agenestra et lui envoya un dragon de foudre dessus.

Agenestra : Voilà qui est amusant, admirez, chère origine de pouvoir : MIZUI SEISHIN.
Schlangan : L'aura de l'eau, ça commence à devenir fatigant aujourd’hui...

Agenestra parvint donc à contrer l'attaque de Lauréline avec un dragon de glace. Schlangan, décida alors d'en finir rapidement avec le golem, et, toujours muni de ses trois auras, envoya son attaque Jûbaryuujinka droit dessus. Une énorme explosion se produisit, et le golem vola en éclats. Mais les morceaux se rassemblèrent alors et le golem retrouva sa structure initiale.

Gardien : Force mesurée : 579.097.533 Xitah.
Schlangan : Tch. Il s'est reconstruit. Et c'est ça la valeur de ma force ?
Gardien : Passage en mode maximum. 750.000.000 Xitah.
Schlangan : Nani ?

Le gardien disparut de la vue de Schlangan et lui mit un coup qui le propulsa plusieurs mètres en arrière. Schlangan réitéra son attaque, mais cette fois le golem envoya un dragon d'eau qui dissipa aisément l'attaque. Pendant ce temps, Lauréline combattait Agenestra. Agenestra était plus puissant, et avait toutes les techniques de Schlangan, bien qu'il les utilisait en format glace, foudre, ou feu. Au bout de quelques instants. Lauréline fut projetée en arrière, et blessée à l'épaule par le sort n°4 de destruction, Byakurai.

Schlangan : Huh... Là, on est mal barrés quand même...



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum