Chapitre 246 - Liens de parenté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 246 - Liens de parenté

Message  Schlangan le Mar 21 Oct 2014 - 16:25

D'autres images furent projetées dans l'esprit de Schlangan et Lauréline. Izaa se rendit effectivement hors de sa ville. Elle arriva dans un petit campement où se trouvaient une trentaine de personnes. La plupart d'entre eux étaient sérieusement blessés.

Izaa : Ce sont donc les colons.
Holten : Oui. Comme vous pouvez le voir, tous ne sont pas au meilleur de leur forme.
Izaa : En effet. Que s'est-il passé ?
Holten : Et bien ils vivaient dans un village situé assez loin d'ici. Une nuit, alors que j'étais parti chasser avec quelques uns, le village a été attaqué par une force inconnue et totalement rasé... Beaucoup d'entre eux ont péri, il ne reste que ce petit tas de survivants...
Izaa : C'est en effet assez horrible.
Holten : C'est pourquoi je souhaiterais les faire entrer dans une ville qui est bien plus protégée qu'un simple village.
Izaa : Je vois. Je vais en discuter avec mes conseillers. Repassez demain à la première heure, et je vous ferai savoir notre réponse.

Le lendemain, Holten se rendit donc de nouveau dans la ville. Il apprit que sa requête avait été acceptée, et les colons purent emménager dans la ville. Izaa vint les accueillir en personne.

Izaa : Bienvenue à vous tous. Que cette ville, Atlantis, soit désormer votre terre d'accueil à tous. Vous êtes ici chez vous désormais.

Chacun trouva sa place dans la ville. Le lendemain, alors qu'Holten venait remercier Izaa au palais, un assassin s'infiltra dans le palais. Cet assassin était très fort, si bien qu'il vainquit aisément les soldats qui défendaient le palais. Mais alors que l'assassin arriva à la salle du trône, Holten s'interposa, et élimina sans mal l'assassin en utilisant de la glace.

Izaa : C'est extraordinaire... Vous pouvez utiliser la glace vous aussi...
Holten : C'est exact. Les habitants de mon village ont appris à contrôler l'eau. En poussant un petit peu ce contrôle il est possible de maîtriser la glace également.
Izaa : En tout cas, vous venez de me sauver la vie, je vous en remercie.
Holten : C'est la moindre des choses.
Izaa : Vous serez récompensé comme il se doit. J'ai pour vous un travail qui vous ira sûrement.

Juste après cela, Holten fut nommé garde du corps personnel d'Izaa. Quelques assassins tentèrent de l'éliminer, mais leurs tentatives furent toutes vaines. Petit à petit Holten et Izaa commençaient à devenir de plus en plus proches... Jusqu'au jour où tout dérapa... Un matin à Atlantis...

Holten : Tu voulais me voir Izaa ?
Izaa : Oui. J'ai une merveilleuse nouvelle à t'annoncer.
Holten : Quoi donc ?
Izaa : Je suis enceinte.
Holten : Vraiment ?!
Izaa : Et ce sera une fille.
Holten : Mais c'est... c'est merveilleux !
Izaa : J'ai pensé à un nom, et j'ai décidé de prendre des parties de nos noms et de cette ville. Que penses-tu d'Eniual ? Le En viendrait de ton nom, le I de mon nom, et le Al est pris dans Atlantis.
Holten : C'est un joli nom, mais d'où vient le U ?
Izaa : Il faut bien qu'il y ait dans son nom une part propre à elle seule non ?
Holten : Tu as raison.

Schlangan : Na... Na... NANI ?!!
Lauréline : Co... comment...
Holten : ...
Izaa : Surprenant, n'est-ce pas ? Mais bon... tout s'est dégradé après, regardez donc.

Les images reprirent, et aussitôt des fanfares résonnèrent dans la ville entière.

Holten : Que se passe-t-il ?
Izaa : Cela signifie que notre escouade de vaisseaux est revenue de ses attaques.
Holten : Escouade de vaisseaux ?
Izaa : Oui, ils avaient été envoyés en mission pour détruire ceux qui nuisaient à la paix d'Atlantis.
Holten : Ah ?

Izaa et Holten sortirent donc de la place, et le commandant de la flotte vint s'agenouiller devant Izaa. Il portait une armure toute noire, et même son visage était masqué.

Commandant : Ma reine, je viens au rapport.
Izaa : Repos commandant. Comment s'est déroulé votre mission ?
Commandant : Nous avons fait le tour de la planète et avons pu dénicher les localisations des menaces à notre ville.
Izaa : Très bien. Vous les avez anéantis comme prévu ?
Commandant : Oui, leurs différents repaires ont été détruits.
Izaa : Avez-vous pu trouver leur commandant ?
Commandant : Négatif, le chef du clan de l'océan n'a pas pu être retrouvé.
Holten : Quoi ?!
Izaa : Ah oui tu n'es pas au courant. Dans notre univers, les maîtres absolus sont les Titans. Leur force suprême existe et nous dirige.
Holten : ...
Izaa : Afin de protéger les êtres humains, les Titans ont créé des êtres appelés Dieux pour servir d'intermédiaires avec nous. Malheureusement ces dieux se sont rebellés contre les Titans. Et certains dieux se sont installés sur cette planète, dont notamment le clan de l'océan.
Holten : C'est...
Izaa : Afin d'honorer nos maîtres, nous avons donc commencé à chasser ces dieux qui osent se rebeller. Leur chef de clan s'est apparemment enfui. Mais si je le retrouve, je le tuerai de mes mains.
Holten : ...
Izaa : Enfin bon, vous avez bien travaillé commandant, félicitations.
Commandant : Je n'ai fait que mon devoir.

Le commandant se retira donc. Seulement, un peu plus tard, alors qu'Holten était retourné par cette révélation, le commandant revint avec l'un des colons très grièvement blessée.

Izaa : Que se passe-t-il, commandant ?
Commandant : Votre altesse, nous avons débusqué l'un des dieux qui s'était infiltré dans la cité !
Izaa : Comment ? Mais c'est... l'un des colons d'Holten... Allez le chercher !

Holten fut donc conduit au palais sous bonne escorte et amené devant le colon grièvement blessé.

Izaa : Holten, l'un des dieux s'était infiltré parmi tes colons. Ou du moins... c'est ce que j'aimerais croire. Dis-moi que tu ne le savais pas.
Holten : ...
Izaa : Ne me dis pas que tu fais partie de ces dieux, je t'en prie !

Mais Holten baissa les yeux. Le commandant voulut alors l'attaquer et le mettre à terre, mais Holten l'éjecta d'un coup hors du palais.

Holten : Je... je suis désolé.
Izaa : Non... ce n'est pas possible...
Holten : ...
Izaa : Et vu ta force... je suis sûre que tu es... ce chef de clan... n'est-ce pas ?
Holten : ... Oui.
Izaa : Les Titans avaient donc vu juste, les dieux sont des traîtres qui adorent faire du mal aux autres.
Holten : De quoi parles-tu ? Aucun de nous n'a nuit à ta cité ou quoi que ce soit !
Izaa : Ha ha ha ha ha ! Mais bien sûr. Alors pourquoi mon plaisir d'avoir un enfant, d'aimer quelqu'un, se voit aussitôt détruit par le fait que c'est l'enfant d'un ennemi ?
Holten : Ne me dis pas que tes croyances surpassent tout... même ton propre bonheur ?
Izaa : Les Titans règnent sur tout. Leur volonté est absolue. Et selon leur volonté, je vais te tuer, traître ! HYÔRAI HIRYUU.

Le dragon de glace et de foudre fonça droit sur Holten qui l'esquiva. Izaa attaqua plusieurs fois, mais Holten évita à chaque fois.

Holten : Arrête ! Je ne veux pas me battre contre toi !
Izaa : Silence, traître.

Izaa attaqua à nouveau mais Holten esquiva encore. Les attaques suivantes furent tout aussi vaines.

Holten : Arrête ça ! Tu ne pourras pas me tuer ! Je t'en prie.
Izaa : Nous allons voir. RYUUSHÔKAN.

Izaa ferma les yeux et fit apparaître un énorme dragon de glace. Le dragon fonça sur Holten qui esquiva de justesse. Le dragon était très rapide et ses coups étaient puissants. Holten dut donc faire apparaître une épée de glace, et transperça le dragon de glace au niveau du cœur. Le dragon de glace vola en éclats, mais Izaa s'effondra également par terre. Elle commençait à se changer en glace.

Holten : Pourquoi ?
Izaa : Tuer... mon dragon... revient... à me.. tuer...
Holten : Non...
Izaa : Tu... as... gagné... traître...
Holten : Non...

Izaa tendit la main comme pour tenter d'étrangler Holten, mais sa main retomba car elle venait de perdre conscience. L'intégralité de son corps finit par se transformer en glace.

Holten : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNN !!!!!!!!!!

Holten serra alors les poings. Il prit la statue de glace dans ses mains et fit apparaître un dragon d'eau sous ses pieds qui lui permit de s'élever en altitude.

Holten : Cette cité... cette cité ne mérite plus d'exister !

Holten ferma les yeux, et commença à déchaîner l'océan qui se trouvait non loin de la ville. Des trombes d'eau s'élevèrent vers le ciel et il les fit s'abattre sur la cité. En l'espace de quelques minutes, l'eau avait totalement engloutie la cité. Puis il augmenta la pression de l'eau et fit s'enfoncer le sol supportant la cité, si bien qu'elle se retrouva coulée sous l'océan. Puis les images cessèrent.

Schlangan : ...
Izaa : Je vous ai donné un petit bonus sur ce que Yardek m'a raconté, car évidemment je n'ai pas pu voir la fureur de ce cher Holten.
Schlangan : Yardek, ce scientifique ?
Izaa : Oui. Il s'agit du commandant de la flotte que vous avez vu également. Holten ne m'a pas détruite, il m'a laissée sous l'eau, emprisonnée dans une protection de glace pour que je reste là pour l'éternité. Heureusement Yardek qui a survécu m'a récupérée et ses recherches lui ont permis de me libérer. Il a également récupéré le foetus dans mon corps, qui m'aurait drainé trop d'énergie si je l'avais gardé, et Eniual est née.
Lauréline : Pas possible...
Izaa : Le temps que Yardek trouve un moyen de me libérer, les dieux sont revenus à Atlantis, ou du moins ce qu'il en restait. Ils ont rebâti la cité et se la sont appropriée. Mais aucun d'entre eux ne savait qu'il existait un complexe souterrain où Yardek menait ses recherches.
Holten : ...
Izaa : Maintenant passons à l'étape de la vengeance. J'avais besoin d'un moyen pour me venger de ces dieux. J'ai appris que les dieux ne se trouvaient plus que dans Atlantis sur la planète, et que cher Holten n'était plus là, puisqu'apparemment il était retourné au Royaume des Dieux. Or justement ceux que nous vénérons nous sont apparus et nous ont appris à créer des soldats très puissants, les êtres.
Schlangan : Grrr...
Izaa : Bien sûr, les titans en personne ne se sont pas déplacés, le dieu des dieux aurait fait trop de tapage. Ils ont simplement envoyé un de leurs éléments nous avertir.
Schlangan : ...
Izaa : Eniual n'étant que le produit d'une erreur, ils ont accepté de laisser passer cette erreur, si Eniual servait d'expérience pour eux. Qui plus est elle aurait pu être un parfait outil de vengeance. Elle a donc commencé à effectuer nos missions. Malheureusement toute seule elle n'aurait pas suffi, et nous avons décidé de créer trois autres personnes comme Eniual. Eniual n'étant formatée que pour le combat, nous avons recréé trois autres filles à partir de mon sang, et nous avons décidé de leur inculquer une éducation plus "normale", où je jouerai le rôle de mère pour ces trois là.
Schlangan : Hmmm ?
Izaa : Je vais vous montrer l'apparence que j'ai prise à cette époque pour que personne ne me reconnaisse.

Izaa se retransforma alors à nouveau, et changea d'apparence, pour ressembler à une autre femme.

Lauréline : N... non...
Izaa : Oh que si ma chère Lauréline.
Schlangan ; Qu'y a-t-il ?
Izaa : Rien de bien grave, cela lui fait un choc de revoir sa mère qui a disparu.
Schlangan : NANI ?!
Izaa : Oui c'est bien cela, les trois qui ont été créées furent Laure, Lauréline et Line. Et c'est également moi qui leur ai appris leurs techniques.
Schlangan : ...
Izaa : Malheureusement, une éducation normale ne pouvait pas suffire pour les rendre efficaces comme nous le souhaitions. Nous avons abandonné le projet et j'ai disparu. Trois mois plus tard, nous avons envoyé Eniual pour les éliminer. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu.
Holten : Vous... vous êtes bien... amusés...
Izaa : Holten a eu vent de l'existence des trois princesses sur la planète, et leur pouvoirs devaient rappeler à notre ami mon existence. Il les a donc surveillées, et par la même occasion Eniual. C'est pourquoi il est intervenu. Le fait que Zintaih ait scellé la planète nous a arrangé, car il ne pouvait plus surveiller ce qu'il se passe. Nous en avons profité pour créer une machine mettant sous contrôle les habitants d'Atlantis.
Schlangan : ...
Izaa : Ensuite, Lauréline a été libérée grâce à une certaine équipe, ainsi que la planète. Puisque les dieux majeurs surveillants Atlantis se relayaient, un des dieux contrôlés a pu installer un de nos appareils ici au royaume des dieux, ce qui nous a permis de prendre le contrôle de la division. Mais il nous manquait tout de même une force suffisante. Tout s'est passé merveilleusement bien lorsque vous êtes arrivé, Schlangan. Grâce à vous je vais enfin pouvoir me venger.


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6438
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum