Chapitre 248 - Nouveau problème à la base

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 248 - Nouveau problème à la base

Message  Schlangan le Mer 22 Oct 2014 - 17:39

Commençons ce nouvel épisode dans un endroit secret, envieux, subtil, immersif, attractif, attirant, convoité, oublié, réprimé, dissimulé, lessivé, recherché... Deux personnes dont les visages étaient dissimulés dans l'ombre était debout devant une table. La pièce était éclairée par deux bougies, et seule la table possédait une clarté suffisante.

?!?!?! : Pourquoi est-ce que l'endroit serait lessivé d'abord ?
!?!?!? : Inutile de poser ce genre de questions, cela n'avancera en rien l'histoire...
?!?!?! : Non mais ça me chagrine de voir ça dès le début.
!?!?!? : Quoiqu'il en soit n'y prenons pas garde, et reprenons ce que nous voulions faire...
?!?!?! : Pfff... Tu as peut être raison... Au boulot alors.
!?!?!? : Avec plaisir. J'ai rassemblé tous les éléments dont nous avions besoin pour la réalisation de notre projet.
?!?!?! : Tu as pu tout trouver ?
!?!?!? : Oui, même l'objet farfelu dont nous avions besoin.
?!?!?! : Bien, va chercher les autres.
!?!?!? : A vos ordres.

L'un des deux individus sortit alors de la pièce par une porte située dans la pénombre, et revint quelques instants plus tard avec trois personnes supplémentaires.

!?!?!? : Me revoilà.
???!!! : Sommes-nous enfin prêts ?
!!!??? : Enfin, j'ai failli m'endormir...
!!?!?!! : Nous devons être méticuleux.
?!?!?! : Parfait. Voici le plan...

L'individu qui semblait commander le second déroula alors un parchemin sur lequel différentes inscriptions étaient inscrites. En y regardant de plus près, il était possible de voir que les inscriptions comprenaient de nombreux calculs.

?!?!?! : Voici ce que nous avons calculé. Ici se trouve le déroulement des opérations.
!?!?!? : Les comportements de chacun ont été pris en compte. Il est ainsi très aisé de prédire leurs réactions.
!!!??? : Certains ne sont-ils pas imprévisibles ?
???!!! : Voire même certaines...
!!?!?!! : Les calculs ont été faits pour tenir compte de l'imprévu.
?!?!?! : Sans même à avoir à utiliser de probabilités restrictives, nous pouvons aisément deviner ce qui va suivre.
!?!?!? : Tout se passera ainsi comme prévu. Nos deux cibles principales seront ainsi piégées.
!!!??? : Donc cette fois-ci l'inévitable arrivera enfin ?
???!!! : Si on en suit ce plan, on dirait bien.
?!?!?! : Exactement. Ici est indiqué l'attitude que chacun aura à tenir afin que le plan réussisse à coup sûr...
!!?!?!! : Pour que le plan soit un succès, il faut absolument s'en tenir à ce qui est écrit.
!?!?!? : Le moindre écart dans ce qui est écrit pourrait entraîner un échec, donc nous devons nous assurer de tout respecter.
?!?!?! : Vous allez donc rester ici jusqu'à ce que vous connaissiez par coeur le déroulement des opérations. Puis nous ferons plusieurs répétitions.
!!!??? : Ça va être fatigant ça...
?!?!?! : Je ne veux pas le savoir ! Tu fais partie de ce plan, et tu t'y tiens.
!!!??? : Ok...
???!!! : N'empêche que le nom de ce plan est un peu...
?!?!?! : Ne le révèle pas tout de suite, l'auteur pourrait nous entendre.
!?!?!? : Mais n'est-ce point lui qui écrit cette histoire ?
?!?!?! : Justement. Il nous a bien dit de ne pas donner le nom du plan pour le moment.
!?!?!? : C'est compréhensible...

Mais laissons-là cet endroit secret, envieux, subtil, immersif, attractif, attirant, convoité, oublié, réprimé, dissimulé, lessivé et recherché pour revenir à un endroit plus connu, qui s'avérait être la base de Releeshan. Schlangan avait convoqué toute son équipe dans la cafétéria.

Schlangan : Bien. Dans le précédent chapitre j'étais trop fatigué pour vous punir, mais maintenant il est temps de prendre vos responsabilités quant à la destruction de la cafétéria.
Van't Folth : Mais pourtant mon système est tout à fait au point, et tout est réparé.
Schlangan : Oui, mais cela n'empêche pas le fait que vous avez détruit la cafétéria à un moment donné.
Sarah : Ce qu'ils ont fait est sans doute vrai, mais pourquoi est-ce que je suis mise avec eux ?
Schlangan : Je t'ai croisée à la base quand je suis revenu, donc rien ne me prouve que tu n'as pas participé à ce forfait.
Sarah : Mais je n'ai rien à voir avec tout çà !
Schlangan : Il suffit. Tu subiras le châtiment quand même.
Voice : Ben... Pourquoi Lauréline n'est pas dans la ligne avec nous alors ?
Schlangan : Lauréline était avec moi, elle n'a donc pas pu détruire la cafétéria. Qui plus est elle a subi un sérieux choc psychologique, donc elle est au repos.
Antoine : Commandant, vous devriez reconnaître que Mathias et moi-même n'avons pas les capacités de destruction des autres...
Schlangan : J'ai cependant ouï dire que si vous n'aviez pas été là à ce moment, le conflit ne se serait peut être pas produit.
Antoine : ...
Mathias : Faux. Stop. Nous ne pouvions pas. Stop. L'événement improbable s'est enclenché. Stop. Alors que nous ne voulions pas intervenir. Stop. Nous voulions...
Schlangan : URUSEI ! Qu'est-ce que c'est que cette phrase télégraphique ?!
Mathias : Je ne dois plus faire de phrases longues. Stop. C'est pourquoi je fais...
Schlangan : ASSEZ ! Fais des EXPLICATIONS courtes, sans télégraphier !
Mathias : ...
Katerina : Pff. Qu'est-ce que tu vas nous faire faire ? Abrège j'en ai déjà assez.
Schlangan : Je vois. Donc la base peut se réparer d'elle-même, c'est ça ?
Van't Folth : Affirmatif.
Schlangan : Merci.

Sans prévenir, Schlangan lança sa chaîne d'éclairs sur le groupe qui fut aussitôt mis par terre par la décharge. La chaîne fit quelques dégâts annexes qui se réparèrent effectivement automatiquement.

Schlangan : Bien, faites la sieste, ça vous fera les pieds.

Et Schlangan repartit vers son bureau. Seulement, quelques heures plus tard... une sirène retentit dans la base. Schlangan regarda d'où la sirène provenait, et put constater qu'il s'agissait d'une alarme anti-intrus. Et d'après les caméras de surveillance, le tas de cornichons était toujours empoté à la cafétéria...

Schlangan : Mais il faut que je fasse tout en plus....

Schlangan se leva donc et se dirigea vers la cafétéria ou il tenta de réveiller ses troupes. Mais seul Michaël et Katerina se réveillèrent de la décharge.

Schlangan : Et bien quoi ? Pourquoi il n'y a que vous qui êtes debout ?
Katerina : Ta satanée décharge nous a mis K.O, donc ça doit être pareil pour les autres.
Schlangan : ... Bah, en tout cas, il y a des intrus dans la base, cherchons les.
Michaël : Les soldats ne peuvent pas s'en charger ?
Schlangan : Pour je ne sais quelle raison, je n'ai entendu aucun coup de feu. Allons-y.

Schlangan, Katerina et Michaël se mirent donc à chercher dans la base. Très rapidement, ils purent constater que tous les soldats étaient effondrés sur le sol, plongés dans un sommeil profond, mais dans des postures montrant qu'ils avaient été endormis par quelque chose. En continuant à fouiller, ils croisèrent Lauréline.

Lauréline : Que se passe-t-il ?
Schlangan : On a de la visite dans la base.
Katerina : On ne peut pas les localiser par ordinateur ?
Schlangan : J'ai regardé quand le signal à retentit, ils ne sont pas détectés. Ce ne sont pas des êtres vivants.
Katerina : C'est quoi alors ? Des boîtes de conserve ?
Michaël : Des boîtes de conserve ? La cafétéria se venge ?
Katerina : Quoi ?
Schlangan : ... Continuons à chercher au lieu de déblatérer inutilement.
Lauréline : Je vous suis.

Au bout de plusieurs couloirs, le groupe découvrit une machine qui se déplaçait dans la base. Il s'agissait d'un robot qui avait une tête de dragon, des ailes d'ange et de démon.

Schlangan : Qu'est-ce que c'est que ce truc ?
Katerina : Ce n'est rien. KUROSHINE.

Katerina envoya son attaque droit vers la machine, et une explosion se produisit. Mais une fois la fumée dissipée, la machine était intacte.

Schlangan : Tiens donc.
Michaël : Tu n'y as pas été assez fort. YAMIKAI KYOSARERO. YAMI NO SEIRYUU WO KEN.
Schlangan : Hey ! Doucement !

Michaël avait activé l'aura noire et fonça droit sur la machine en donnant son plus puissant coup, en formant le gigantesque dragon noir d'énergie, qui provoqua une énorme explosion, détruisant une partie du couloir. Le couloir se reconstruisit automatiquement, et la créature était toujours indemne.

Michaël : Quoi ?!
Schlangan : Pas assez fort on dirait.
Lauréline : HYÔRAI HIRYUU.

Lauréline envoya à son tour son attaque, et le dragon de glace gela la machine et une partie du couloir. L'électricité contenue dans le dragon interféra avec la machine, et la fit exploser.

Schlangan : Un point pour Lauréline, et sans aura. Mais une seconde, tu as pu utiliser deux éléments là ?
Lauréline : Oui. Depuis la synchronisation, je peux maintenant utiliser les trois éléments moi-même.
Schlangan : Intéressant. Katerina et Michaël, il va falloir faire des progrès.
Katerina : Pfff.
Michaël : ...

Mais alors, cinq nouvelles machines, similaires, arrivèrent dans le couloir gelé. Schlangan lança aussitôt sa chaîne d'éclairs sur les machines qui explosèrent toutes.

Schlangan : Bon, c'est tout ? Pitoyable.
Katerina : Mouais.
Michaël : Je me demande ce que ces machines voulaient.

Une voix retentit alors par l'un des hauts parleurs de la base. Il s'agissait de Van't Folth.

Van't Folth : Commandant ! Nous avons un problème à la cafété.. BRZZZZZZZZZZZZZZZZZ...
Schlangan : Huh ? Dépêchons-nous !

Le groupe se dépêcha donc de retourner vers la cafétéria, mais apparemment les problèmes avaient déjà disparus. Tous ceux qui ne s'étaient pas réveillés précédemment étaient désormais enfermés dans des cristaux rouges, toujours endormis. Seul Van't Folth n'était pas là.

Schlangan : Evidemment maintenant que la base se répare, on ne peut pas savoir l'intensité des dégâts...
Katerina : Je vais les libérer. KURO...
Schlangan : STOP !
Katerina : Quoi encore ?
Schlangan : Avec cette attaque tu les libéreras peut-être, mais ils mourront avec.
Katerina : Tu as mieux ?
Schlangan : Oui.

Schlangan s'approcha de l'un des cristaux et donna un coup de katana pour le trancher. Mais contre toute-attente, le cristal résista parfaitement et la lame dérapa dessus.

Schlangan : Nani ? HIKARIKAI HATESHINAI !!
Katerina : C'est pas mieux !!

Schlangan réitéra son attaque mais une fois encore le cristal resta indemne. Il désactiva alors son aura.

Schlangan : Nouvel essai. KATEMI SUZURE.
Michaël : C'est une bonne idée.

Schlangan tenta de créer une brèche dimensionnelle pour faire sortir les prisonniers de leurs cristaux, mais la brèche se forma juste devant le cristal, comme si elle ne pouvait pénétrer à l'intérieur.

Schlangan : Tsk.
Katerina : Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?
Michaël : Il faudrait peut être retrouver Van't Folth.
Schlangan : Michaël, je t'ai déjà dit que tu pouvais dire "mon beau père", ou "beau papa" !
Michaël : Ce n'est pas le moment de plaisanter !
Schlangan : Mais je ne plaisante pas.
Michaël : ...
Lauréline : Allons-y alors...
Schlangan : Oui.

Le regroupe repartit donc, et ils finirent par retrouver Van't Folth qui était aux prises avec cinq machines. Il avait activé sa métallisation de niveau trois. En un clin d'œil celles-ci furent détruites par Schlangan.

Schlangan : Il y en a encore beaucoup comme ça ?
Van't Folth : Je n'en sais rien...
Schlangan : Bon en tout cas la foudre les détruit facilement. Les autres sont emprisonnés dans des cristaux rouges. Ce sont les machines qui ont fait ça ?
Van't Folth : Oui. Elles ont tiré un genre de rayon rouge très lent, mais qui continue à suivre ses cibles quoiqu'il arrive. J'ai réussi à éviter un rayon grâce à la base qui est remodelable. J'ai fait un trou dans le plancher et je suis descendu, puis le trou s'est refermé.
Schlangan : Tu as dans ton laboratoire de quoi traquer ces machines, avec les pièces par exemple ?
Van't Folth : Je dois pouvoir faire quelque chose.

Le groupe se dirigea donc vers le laboratoire de Van't Folth. Ils croisèrent quelques machines sur la route qu'ils détruisirent sans mal. Van't Folth mit très peu de temps à concevoir un détecteur pour ces machines.

Schlangan : Bon, je vais détruire celles que je trouve. Lauréline, puisque tu sais utiliser la foudre, tu viens avec moi.
Lauréline : D'accord.
Katerina : Tu crois que je vais rester sans rien faire ?
Michaël : Oui ce serait ennuyant...
Schlangan : Hmmm... Dans ce cas Lauréline va avec eux, vous chasserez également ces machines. Van't Folth, essaie de concevoir des armes électriques si tu peux.
Van't Folth : Ce sera simple.
Schlangan : Bien, à tout à l'heure.

Schlangan commença à chasser les différentes machines qui s'avéraient être très nombreuses. Mais après en avoir éliminé un bon nombre, il y en avait encore et toujours.

Schlangan : Van't Folth tu me reçois ? J'ai l'impression qu'il en arrive à l'infini.
Van't Folth : C'est également mon impression. D'après mes calculs les machines arrivent de l'extérieur de la base.
Schlangan : Je suis à côté, je m'y rends.

Schlangan s'y rendit donc, et découvrit une énorme machine qui donnait naissance aux petites. La machine pointa un doigt vers Schlangan et celui-ci fut attiré vers elle. Seulement il se dégagea de l'emprise en activant l'aura de la lumière niveau deux.

Schlangan : Tu te crois drôle ? THUNDER CANNON !!!

Schlangan envoya un énorme boule de foudre droit sur la machine. La boule de foudre explosa au contact de la machine, mais celle-ci n'eut aucun dégâts. Schlangan envoya une nouvelle chaîne d'éclairs et détruisit les petites machines qui venaient d'être produites. Van't Folth, Michaël, Katerina et Lauréline arrivèrent alors.

Schlangan : Je crois que nous avons trouvé la môman.
Katerina : Tant mieux, ce sera plus intéressant ! KYOHAKU SHOKYAKU !!! Plus ceci !!! RYUUJIN NO SUZAKU WO HOUKIBOSHI !!

Katerina activa l'aura de flammes de niveau deux, puis elle activa ses nanites et augmenta considérablement ses capacités. Puis elle envoya une gigantesque comète de feu sur la machine. Une gigantesque explosion se produisit, mais la machine n'avait rien. Elle lévitait au-dessus d'un énorme cratère.

Schlangan : Il faudrait que tu fasses un système pour réparer la planète aussi.
Van't Folth : Ce serait malheureusement plus long à installer.
Schlangan : Ouais bah ça pourrait être utile quand même quand je vois ça.
Katerina : Tsk. Ça n'a rien fait.
Schlangan : Tu sais avec mon aura niveau deux et un éclair ça n'a rien fait non plus. Ah je sais ! Utilisez le pouvoir de l'amour !
Michaël et Katerina : CE TRUC N'EXISTE PAS !!
Schlangan : Bon bah défaut tentez de vous synchroniser comme ça...

La machine s'illumina alors et et des pointes de lumière touchèrent Schlangan et l'envoyèrent se crasher dans la montagne la plus proche. Il s'en releva cependant et revint à la charge. Mais alors une brèche se forma devant lui et il fut aspiré dedans.

Van't Folth : Commandant !
Michaël : Il recommence ! Attention !

Une deuxième se forma et Van't Folth fut aspiré à son tour. Katerina et Michaël tentèrent de nouvelles attaques, mais aucune ne marcha.

Katerina : Pff, ça me fatigue, mais j'ai une idée.
Michaël : Sérieux ?
Katerina : Rah, ça va hein !
Michaël : Bon c'est quoi ton idée ?
Katerina : Tu te souviens de la technique où nos attaques se sont combinées dans ma technique en cinq coups ?
Michaël : Heu, à peu près.
Katerina : Recommençons. KUROSHINE ! ! AKASHINE !
Michaël : Ok... YAMI NO SEIRYUU WO KEN.
Katerina : Bien... KAKUREI... BAKUHAN !!

Katerina créa une boule concentrant les attaques lancées et la téléporta la boule juste devant la machine. Une gigantesque explosion se produisit, et cette fois-ci la machine vola en morceaux.

Katerina : Non mais.
Michaël : Heureusement que Schlangan n'est pas là...
Katerina : Pourquoi ?
Michaël : Il aurait sûrement dit un truc comme "vous voyez, le pouvoir de l'amour"...
Katerina : Tu ne vas pas t'y mettre aussi ?!
Michaël : C'est pour ça que j'ai dit qu'heureusement il n'était pas là !

Mais alors, les morceaux de la machine se mirent à léviter, et la machine se reforma autour de Michaël et Katerina, les emprisonnant alors. Puis ils se sentirent aspirés et se mirent à tomber comme si le vide se trouvait sous leurs pieds. Ils atterrirent un peu plus bas, et se prirent chacun un coup qui les envoya voler dans des directions différentes. Puis une voix retentit.

!?!?!? : Nous vous avons attrapé.
?!?!?! : Nous allons enfin passer à la phase deux de notre plan...



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum