Chapitre 255 - Retour au Royaume des Morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 255 - Retour au Royaume des Morts

Message  Schlangan le Ven 24 Oct 2014 - 21:06

Quelques heures s'étaient écoulées depuis la destruction de la planète Releeshan. Tenryuma et Katerina venaient de retourner sur leur planète. Très rapidement, Tenryuma présenta sa nouvelle reine à tout son peuple. Tous se mirent à l'acclamer. Après l'intrônisation de Katerina, elle se retira avec Tenryuma dans la salle du trône.

Tenryuma : Alors, comment te sens-tu ?
Katerina : Très bien, pourquoi cette question ?
Tenryuma : Et bien tu as quand même tué de sang froid tes anciens collègues, mais également ton père.
Katerina : Justement, pour mon père, j'aurai un marché à lui proposer. Tu as sûrement la capacité d'aller au Royaume des Morts, puisque tu es un général divin maintenant.
Tenryuma : En effet. Si tu as une requête, pourquoi pas. Nous nous en occuperons plus tard. Maintenant il ne reste plus beaucoup de menaces dans cet univers. Nous allons le conquérir petit à petit.

Quelques heures plus tard, des soldats vinrent faire leur rapport quant à l'échec de leur armée sur une autre planète. Apparemment, un individu seul avait anéanti l'armée, sans le moindre effort.

Tenryuma : Un seul homme ? Un être humain ?
Soldat : Oui, majesté. Il s'agit d'un homme assez âgé. Avant de tout anéantir, il a précisé qu'il avait une mission, et qu'il ne souhaitait pas être dérangé.
Tenryuma : Quelle impertinence. Très bien. Je vais y aller.
Katerina : Tu n'as pas le droit d'intervenir en tant que général divin.
Tenryuma : Très juste, mais toi tu le pourrais.
Katerina : Je vois. Allons-y alors.

Tenryuma et Katerina se rendirent donc sur la planète en question, où gisaient tous les soldats de l'armée envoyée en ces lieux. L'homme décrit par les rapports était assis au milieu des cadavres, et semblait se reposer.

Katerina : Je connais cet homme, je ne sais pas comment il est toujours vivant, mais je l'ai déjà combattu par le passé.
Tenryuma : Ah oui ?
Katerina : Son nom est Alarmixme.
Tenryuma : Et il est fort ?
Katerina : Excessivement. Plus fort qu'un commandant divin en tout cas.
Tenryuma : Très bien, dans ce cas...

Alarmixme ouvrit alors les yeux et vit Katerina et Tenryuma. Il fut surpris de les voir transformés ainsi.

Alarmixme : Que venez-vous faire ici ? Surtout sans votre cher commandant Schlangan.
Tenryuma : C'est donc toi qui a anéanti mes hommes.
Alarmixme : TES hommes ? Depuis quand Schlangan t'a-t-il confié une armée pareille ?
Katerina : Il y a méprise. Schlangan n'a rien à voir dans cette affaire. Qui plus est... il n'est plus de ce monde désormais.
Alarmixme : Quoi ?
Tenryuma : C'est exact. Nous l'avons fait disparaître avec sa planète. Et si tu ne veux pas que ta planète disparaisse également, tu ferais mieux de te rendre.
Alarmixme : Allons bon. J'aurais tout entendu. Mais si vous souhaitez mourir, ce sera avec plaisir.

Katerina s'avança alors vers Alarmixme, et lui mit un coup de pied. Alarmixme bloqua le coup et frappa à son tour, mais Katerina s'envola. Elle tendit les mains vers Alarmixme et envoya la technique Kuroshine. Alarmixme mit les deux mains avant, et tenta d'arrêter la technique. La technique le repoussait, amis il finit par forcer un peu et arrêta l'attaque. Puis il fonça vers Katerina, et lui mit quelques coups. Katerina en para la majeure partie, mais elle se prit finalement un coup de pied dans le dos, ce qui la renvoya au sol.

Katerina : DRAGON BLOW.
Alarmixme : WACHONG.

Katerina envoya l'onde de choc droit sur Alarmixme, qui mit un coup de poing devant lui. Plusieurs explosions se produisirent alors, et l'onde de choc fut anéantie. Puis les explosions continuèrent et allèrent frapper Katerina. La poussière créée par les explosions se dissipa, et Katerina portait des traces de brûlure sur le corps.

Alarmixme : Et bien, j'ai dû y aller à 10% de ma force, quelle honte.
Katerina : C'est ça, 10% ? Tu n'iras pas bien loin alors... ANGEL LIFE.

Les ailes de Katerina s'illuminèrent et la lumière la recouvrit, soignant toute trace de brûlure. Puis Katerina croisa ses deux bras.

Katerina : Comme ceci, ça devrait amplement suffire.
Alarmixme : Hmm ?
Katerina : Choisis, noir, rouge, ou blanc ?
Alarmixme : Pourquoi pas blanc ?
Katerina : Très bien. HIKARIKAI HATESHINAI.
Alarmixme : Quoi ?

Katerina activa l'aura blanche de niveau deux, et tout en gardant les bras croisés, elle avança vers Alarmixme.

Katerina : Je te conseille de passer à 100%
Alarmixme : Tu ne viendras pas te plaindre.

Alarmixme passa brusquement à 100% de sa force, et mit un coup de poing à Katerina, en plein sur le visage. Celle-ci encaissa le coup et ne bougea pas d'un millimètre. Puis elle recula la tête et frappa soudainement avec. Alarmixme se prit le coup et vola plusieurs mètres plus loin, le nez cassé par le coup. Katerina disparut de sa vue et réapparut devant lui. Il se prit un coup de pied dans le ventre et fut projeté en l'air. Katerina le laissa retomber tranquillement.

Alarmixme : C'est impossible !
Katerina : Alors, tu te rends ?
Alarmixme : Plutôt mourir !
Katerina : Comme tu veux.
Alarmixme : Mais avant, tu vas le regretter.

Alarmixme plaqua ses deux mains l'une contre l'autre, et son énergie augmenta alors. Il disparut, pour réapparaître derrière Katerina. Puis des lames d'énergie noire émergèrent du sol et foncèrent vers celle-ci. Mais elle décroisa ses bras, et brisa les lames. Puis elle se retourna et lança Kuroshine sur Alarmixme qui fut touché de plein fouet. Une gigantesque explosion se produisit, et Alarmixme s'effondra, très grièvement blessé.

Alarmixme : ... In.. croya... ble...
Katerina : J'avais oublié que tu pouvais tripler ta force temporairement. Enfin bon, même avec ça c'était inutile.
Tenryuma : Très bien. Nous pouvons maintenant prendre le contrôle de cette planète aussi.


Intéressons-nous maintenant à un endroit brumeux et gris que nous avons déjà vu auparavant... En d'autre termes, le royaume des morts. Quatre spectres s'étaient réunis et jouaient aux cartes.

Spectre X de Soldat #1 : Aaah ça fait longtemps que nous ne sommes pas apparus.
Spectre X de Soldat #2 : En effet, mais bon on ne va pas s'en plaindre
Spectre X de Soldat #3 : Bon en tout cas la partie arrive bientôt à son terme.
Spectre X de Soldat #4 : Oui. Nous allons enfin savoir qui est le meilleur d'entre nous !

Mais alors que la dernière allait se poser, un homme arriva alors.

Yakshi : Hé vou z'ot ! Not dieu dit k'ya dé typ ki son arri v !
Spectre X de Soldat #1 : Hein ? T'es qui toi ?
Yakshi : Vou rapplé pa ? J'sui l1 d servit'heur 2 not' dieu !
Spectre X de Soldat #2 : On comprend toujours rien.
Spectre X de Soldat #3 : Attend je me rappelle de cette langue. Il a dit qu'il était l'un des serviteurs de son dieu.
Spectre X de Soldat #4 : Son Dieu ?
Spectre X de Soldat #1 : Ah ça me revient, bien entendu, Darkgoun !
Spectre X de Soldat #2, #3, #4 : Oh non pas lui.
Yakshi : É not' dieu é anko'r plu' puis'sen ! Fét pl'ha'sse

Ainsi, un individu, au visage masqué, portant une longue cape, très longue, avançait majestueusement, étant porté par 4 serviteurs. Tel un roi, ou même au-dessus, il s'adressa aux quatre soldats. Bien qu'il était masqué, les quatre soldats purent le reconnaître. Il s'agissait effectivement de Darkgoun.

Darkgoun : Ah lore, je séée qu'hill hi ah dés nous veaux ha riz vent dent ce roi yo mme. Ah lait laie ha queue yir.
Spectre X de Soldat #1 : Sa langue est encore pire...
Spectre X de Soldat #2 : Si je ne l'avais pas entendu de mes propres oreilles, je ne l'aurais jamais cru.
Spectre X de Soldat #3 : Je suis bluffé.
Spectre X de Soldat #4 : Mais ça veut dire quoi ?
Yakshi : Sa ve di'r : Alor' je c kil ya d nou'vo arr'vant ds se roy'ome. Alé lé akeu'yir.
Spectre X de Soldat #3 : Ah je vois, il y a des nouveaux arrivants dans ce royaume, il faut qu'on aille les accueillir...
Spectre X de Soldat #1 : Bah, ça nous changera, de toute façon ça fait mal de l'admettre, mais Darkgoun est plus fort que nous.

Les spectres se dirigèrent donc vers le lieu indiqué par sa majesté Darkgoun. Et à cet endroit se trouvaient trois personnes. Il s'agissait d'Antoine, Mathias, et Sarah.

Sarah : Huh...
Antoine : Nous sommes au Royaume des Morts, évidemment.
Sarah : C'est pas vrai !
Mathias : Nous sommes évidemment au Royaume des Morts, car nous avons été premièrement grièvement blessés par l'attaque de Katerina qui s'est transformé par l'attaque de Michaël, ce qui a entraîné une augmentation considérable de sa force et donc notre défaite absolue, ce qui a pu...

Alors que Mathias monologuait ainsi, Sarah et Antoine commencèrent à regarder aux alentours, pour voir si les autres membres de l'équipe étaient là. Plusieurs minutes s'écoulèrent, et ils revinrent vers l'endroit où se trouvait Mathias.

Mathias : ... ce qui nous amène donc à penser que nous devons trouver un moyen pour sortir d'ici ou bien nous laisser mener notre propre vie ennuyeuse et...
Antoine : Il n'a toujours pas fini !
Sarah : Incroyable.

Mais alors, un cri résonna de nulle part.

Darkgoun : SCIE LENT CEUX !!
Antoine : Quoi ?

A ce moment, Mathias se transforma en oiseau, et n'eut d'autre choix que de se poser sur l'épaule d'Antoine. Darkgoun venait d'arriver avec les quatre soldats.

Antoine : Tiens, ça fait longtemps que je ne les avais pas vus.
Spectre X de Soldat #1 : Ah, l'un de ceux de l'équipe du chef !
Spectre X de Soldat #2 : Vous n'êtes pas avec le commandant ?
Antoine : Non pas pour le moment.
Sarah : Qui c'est ?
Antoine : Les quatre soldats qui servait le commandant il fut un temps.
Sarah : Ah oui ? Ils n'ont pas l'air très dégourdis.
Spectre X de Soldat #3 : Mais vous vous êtes fait tuer on dirait, que s'est-il passé ?
Mathias : Cui cui cui cui cui.
Spectre X de Soldat #4 : Hu ?
Darkgoun : Hill dis queue las plat net Raie lit chat-n ha ex plot zé.
Yakshi : La pl'ane't Rel'ish'n a ex'pl'zé
Spectre X de Soldat #3 : La planète Releeshan a explosé.
Darkgoun : Vou net pa doux haies !
Mathias : Cui cui cui cui cui !
Darkgoun : Jet toux jour dis queue sait thé eu ne faux le.
Mathias : Cui cui cui cui cui !
Darkgoun : Jeux et se ti peux ha l'eau raz noie re.
Mathias : Cui cui cui.

Sarah : Quoi ?
Yak'shi : Not' mai't discu't avc l'wazo !
Spectre de Soldat #3 : Darkgoun et l'oiseau sont en pleine discussion.
Antoine : Etrange, Mathias arrive à le comprendre ?
Sarah : Il faut peut être une cervelle d'oiseau pour y arriver...

Laissons-là ce groupe pour nous intéresser à un autre endroit bien connu, un endroit où tout est gelé, endroit gardé par un passeur... La planète Jigoku. Le chef des enfers, Hyokuma, toujours entourés de ses sept généraux Ichi-Ran à Shichi-Ran venait de recevoir des invités particuliers, qui n'étaient autres que Voice et Van't Folth.

Hyokuma : Soyez les bienvenus à Jigoku, ou plus particulièrement, en enfer.
Voice : Super...
Van't Folth : C'est donc à ça que ressemble l'enfer. Il n'y fait pas chaud comme les gens racontent.
Hyokuma : Non, ça c'est l'enfer touristique.
Van't Folth : Hein ?
Voice : Le commandant nous avait déjà dit ça il y a longtemps.
Hyokuma : Bon en tout cas, je sais que Voice fait partie de l'équipe de Schlangan qui passa ici il y a un moment, donc je ne vais rien vous faire. Quant à vous, monsieur, j'ignore qui vous êtes, mais vous êtes une connaissance de ce jeune homme dirait-on.
Voice : Il fait partie de l'équipe du commandant également. C'est le père de Katerina.
Shichi-Ran : Ah, cette fille.
Van't Folth : Oui, c'est exact. Vous êtes donc le chef des enfers. Vous n'êtes pas non plus le diable.
Hyokuma : Bien sûr que non. En tout cas, reposez-vous, considérez ce palais comme votre demeure.
Ichi-Ran : Est-ce bien censé, maître ?
Hyokuma : Si tu apprenais à mesurer l'énergie des gens, tu découvrirais que même tous ensemble nous ne ferions pas le poids contre eux.
Ichi-Ran : ...

Quelques jours s'écoulèrent alors. Antoine, Mathias (redevenu humain après s'être fait sermonner par Merlin), et Sarah furent conduits au palais de Darkgoun, où ils rencontrèrent une personne vue auparavant...

???? : V... vous !
Antoine : Huh ? Ça faisait longtemps !
Sarah : Qui c'est encore ?
Mathias : Berserk le karatéka. Il est mort à cause de l'aura noire de Michaël.
Sarah : Ah...
Antoine : Tu as fait une phrase courte !
Mathias : Je suis obligé, sinon Merlin va me tuer.
Berserk : Qu'est-ce que vous venez faire ici ?!
Antoine : Relax, Berserk, nous sommes morts nous aussi.
Berserk : Ah bon. Dans ce cas, justice est faite.
Darkgoun : Ouïe. Las pet haie pré fée ras bleu an ceux roi yo mme.

Du côté de Jigoku, alors que tout le monde allait passer à table, une explosion se produisit dans le palais. La personne ayant fait des dégâts n'était autre que... Katerina.

Shichi-Ran : Elle ?!
Voice : Ça ne lui suffit pas de nous avoir tué ?!
Van't Folth : ...
Katerina : Ne vous énervez pas, je suis venue proposer un marché à mon père.
Voice : Quoi ?
Van't Folth : Que veux-tu ?
Katerina : Je suis désolé pour ce qu'il s'est passé, mais la mort est juste un changement d'habitat en quelque sorte. N'as-tu jamais dit que je me devais d'être heureuse ?
Van't Folth : Oui, et ?
Katerina : Et bien je le suis. Mais il est naturel qu'un père puisse assister au bonheur de sa fille. Voici le marché, si tu consens à travailler pour Tenryuma, il te ressuscitera, et tu pourras vivre avec nous au palais.
Van't Folth : ...
Voice : Demander ça après l'avoir tué ?! Quelle mauvaise blague !
Katerina : Je ne t'ai pas sonné, Voice.
Van't Folth : Je te demande de me laisser y réfléchir. Disons cinq minutes.
Katerina : Très bien, je reviens dans cinq minutes.

Les cinq minutes s'écoulèrent rapidement, et Katerina revint alors. Van't Folth se leva en la voyant arriver.

Van't Folth : J'y ai réfléchi, et j'accepte.
Katerina : Très bien.
Voice : Vous ne pouvez pas faire ça !!
Van't Folth : Comme elle l'a si bien énoncé, un père doit veiller au bonheur de sa fille. Je suis désolé, Voice. Nous ne nous reverrons plus.

Van't Folth partit alors avec Katerina. Ils retrouvèrent Tenryuma qui les attendait, et qui sourit en les voyant arriver. Puis ils disparurent tous les trois vers le royaume.

Hyokuma : On dirait qu'ils l'ont avalé.
Voice : Il joue tout de même un jeu dangereux. Faire croire qu'il leur obéit pour pouvoir les surveiller, et en finir le moment venu...
Hyokuma : Mais il est vrai que c'était peut-être la seule solution.

Loin de ce Royaume des Morts, dans une chambre assez rustique, semblable à une chambre dans une taverne campagnarde, Lauréline ouvrit les yeux. Elle voulut se relever, mais une douleur irradia son corps, et elle ne put bouger. Une femme qui se trouvait dans la pièce la vit se réveiller et appela par la porte disant, qu'elle venait de se réveiller. Un homme barbu grassouillet entra alors dans la pièce. Il s'agissait du général divin de la terre, Bikari.

Bikari : Bonjour, Lauréline. Vous êtes ici dans les quartiers de la division de la Terre sur la planète Géa.
Lauréline : Huh ?
Bikari : Oui. Vous étiez inconsciente à ce moment, mais la planète Releeshan a explosé.
Lauréline : Quoi ?
Bikari : On ne sait pas pourquoi, mais c'est ce qui s'est produit. Il semblerait que Schlangan ait juste eu le temps de vous téléporter sur une planète proche. Par chance, des dieux mineurs de ma division étaient en mission à ce moment, et vous ont ramené jusqu'ici.
Lauréline : Schlangan est là aussi ? Et les autres ?
Bikari : Il n'y avait personne d'autre.
Lauréline : Pouvez-vous aller le prévenir de mon réveil, je ne peux pas encore bouger, je dois lui parler...
Bikari : Je regrette, mais cela ne sera pas possible.
Lauréline : Comment ça ?
Bikari : Ses blessures étaient plus que graves. Il a en plus apparemment utilisé toute son énergie, et vous téléporter en plus a dû le vider encore plus.
Lauréline : Il est...
Bikari : Il n'est pas mort... Cependant... Je vais vous montrer. Vous n'aurez pas à vous déplacer.

Bikari souleva alors le lit de Lauréline et l'embarqua par la porte jusqu'à une autre hutte. Quelqu'un interpella le général sur le chemin.

Femme : Général ! Vous ne devriez pas faire les travaux vous-même ! Qui plus est cette jeune femme est blessée !
Bikari : Allons allons, ne t'en fais pas, j'y vais doucement.
Femme (boudeuse) : Vous ne nous écoutez jamais...
Bikari : Désolé, désolé.

Bikari emmena donc Lauréline jusqu'à une autre hutte. A l'intérieur se trouvait Schlangan. Il semblait endormi, et ne bougeait pas.

Lauréline : Il dort simplement.
Bikari : C'est plus compliqué que cela. Schlangan est pour le moment, dans le coma.
Lauréline : ...


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6446
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum