Chapitre 256 - Un futur sinistre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 256 - Un futur sinistre

Message  Schlangan le Sam 25 Oct 2014 - 11:25

Lauréline se trouvait sur la planète Géa en compagnie du général divin de la terre, au chevet de Schlangan, plongé dans le coma.

Lauréline : On ne peut rien faire pour le réveiller ?
Bikari : Pour le moment non. En ce moment son esprit doit vagabonder quelque part. Peut-être réintégra-t-il son corps après, on ne peut pas savoir. Cela pourrait être dans 5 minutes, comme dans 50 ans...
Lauréline : ...
Bikari : Enfin pour le moment, vous devez vous reposer. Nous verrons ensuite ce que nous pouvons faire.
Lauréline : D'accord...

Lauréline décida donc de se reposer, conformément aux recommandations du général divin de la terre. Loin de tout cela, l'esprit de Schlangan s'était retrouvé quelque part, au Royaume des Dieux. Plus particulièrement, dans la salle où siégeait en temps ordinaire Zanshikarah.

Schlangan : Hmmm ? Qu'est-ce que je fous là ? Et en plus, qu'est-ce que je fiche sous forme d'esprit ?!
Zanshikarah : C'est moi qui t'ai fait venir.
Schlangan : Ça ne répond pas pas à ma deuxième question, pourquoi sous forme d'esprit ?
Zanshikarah : Tu n'aurais pas été en état de venir. Même des pouvoirs de guérison mettraient du temps à te soigner après ce que tu as fait.
Schlangan : ...
Zanshikarah : Quoiqu'il en soit, tu sais que j'avais prévu que tu prennes ma place ultérieurement ?
Schlangan : J'ai vu ça oui.
Zanshikarah : Et bien tu devrais également savoir que le futur se décompose en plusieurs branches. Certains événements particuliers peuvent diriger les choses vers d'autres branches, ce qui empêche d'être parfaitement sûr de l'avenir. Lorsqu'on envoie quelqu'un dans le futur, c'est en supposant que la branche que l'on suit restera la même.
Schlangan : ...
Zanshikarah : Tout ça pour dire que la transformation de Michaël nous a fait changer de branche.
Schlangan : Huh ?
Zanshikarah : Et si nous suivons la branche actuelle, les choses sont différentes, voire même déplaisantes.
Schlangan : ...
Zanshikarah : Je vais t'envoyer dans 3000 ans pour que tu puisses juger par toi même. Etant sous forme d'esprit, tu seras bien plus en sécurité qui plus est.
Schlangan : Super...
Zanshikarah : Le sort que je vais utiliser te ramènera à cette époque dans vingt minutes.
Schlangan : Ok.
Zanshikarah : Bon voyage.

Zanshikarah tendit la main vers l'esprit de Schlangan et projeta un rayon qui enveloppa Schlangan dans une sphère. La sphère disparut alors, et réapparut au même endroit. Mais, Zanshikarah n'était plus là, et l'endroit était dévasté. Schlangan sortit de la pièce, pour voir s'il restait du monde au Royaume des dieux, mais tout était totalement détruit. Mais plus loin, il aperçut trois personnes en train de discuter. L'une des trois personnes était Zanshikarah. Il se trouvait devant un homme possédant une armure noire, et une femme vêtue de blanc et possédant des ailes d'ange. Les trois étaient sérieusement blessés.

Zanshikarah : Nous avons encore pu les repousser.
Homme : Oui.
Femme : Mais nous ne tiendrons pas beaucoup plus longtemps.
Zanshikarah : Les généraux chez les titans sont effroyablement puissants. En combattre deux en même temps m'a épuisé, et les attaques continuent...
Homme : Nous faisons tout notre possible, mais nous avons eu confirmation que tous les autres dieux ont été anéantis.
Femme : Qui plus est, les mages ne nous ont été d'aucune utilité, puisqu'ils ont été tués très rapidement.
Zanshikarah : Oui je sais. A l'origine votre fille aurait dû vous aider, la laisser endormie au royaume des morts 3000 ans était une bonne idée, mais tout est allé de travers. Je suis désolé de ne pas avoir pu la sauver à temps lorsque le titan l'a attaquée.
Homme : Vous avez fait tout votre possible.
Femme : Maintenant nous devons survivre, même si je crains que ce ne soit la fin.

A ce moment, une personne fit irruption dans la pièce. Il s'agissait d'un enfant, vêtu comme un adolescent d'une banlieue. Il portait un short, un tee-shirt, des baskets, et avait une casquette mise à l'envers.

Enfant : Yo !
Homme : Comment est-il arrivé ici ?
Femme : Les barrières auraient dû l'arrêter...
Zanshikarah : ... Je crois que nous sommes finis...
Homme et Femme : Quoi ?
Zanshikarah : Examinez la nature de son énergie, vous verrez.
Homme : Voyons... Qu'est-ce que...
Femme : Elle semble... sans fin...
Zanshikarah : Exactement... L'un d'eux s'est finalement déplacé.
Enfant : Ah là là là vous avez déjà compris d'où je viens, ce n'est même pas drôle.
Zanshikarah : ...
Enfant : En tout cas je sais aussi qu'il y a quelqu'un qui vient du passé qui est là, je vais me présenter.

L'enfant claqua des doigts et l'intégralité du bâtiment se désagrégea, mettant ainsi Schlangan a découvert.

Schlangan : Huh...
Zanshikarah : Ah oui, Schlangan, je me souviens t'avoir envoyé ici pour voir...
Enfant : Bon et bien, cher ami, je me présente. Mon nom est Zak. Je suis, comme Zanshikarah a dû déjà le dire, un titan originel.
Schlangan : Nani ?!
Zak : Oui tu as bien entendu. Je possède toute la puissance de l'univers en moi. Ne t'inquiète pas je ne vais pas en dégager beaucoup, il n'y a aucun intérêt à tuer un visiteur.
Schlangan : ...
Zak : Enfin bon, je me dois quand même de tuer les trois qui viennent de discuter. Ils gênent.
Schlangan : Que ?
Zak : Attends patiemment. Allez vous trois, venez ensemble. Vous êtes déjà blessés qui plus est mais bon.
Homme : Nous n'avons pas le choix. YAMIKAI KYOSARERO. KYOHAKU SHOKYAKU.
Femme : En effet. HIKARIKAI HATESHINAI. UMIZUI SEIKITAI.
Zanshikarah : Ce n'est pas la peine !
Homme : Nous le savons, mais nous essaierons au moins.
Femme : Adieu.

Les deux se précipitèrent vers Zak qui mit ses mains dans ses poches et se mit sur un pied. Puis Zak ferma les yeux. Au moment où les deux allaient le frapper, leurs corps se désagrégea totalement.

Schlangan : Nani ? Leur puissance était plus grande qu'un général divin pourtant.
Zanshikraha : Oui. Ce sont des sortes de généraux pouvant utiliser plusieurs auras.
Zak : A ton tour, Zanshikarah. Je t'attends.
Zanshikarah : Ma puissance tuerait notre invité, je n'aimerais pas l'utiliser.
Zak : Ce n'est pas un problème, je vais nous téléporter dans une zone protégée.
Zanshikarah : Je vois. Dans ce cas, adieu Schlangan. Nous ne nous reverrons plus à cette époque.
Schlangan : Huh ?

Une pyramide de lumière entoura alors Zanshikarah et Zak. Une minute s'écoula et la pyramide se brisa. Zanshikarah était à terre, sans vie, et Zak avait toujours les mains dans ses poches.

Schlangan : ...
Zak : Une minute, il a tenu assez longtemps.
Schlangan : Tu es donc si balaise que ça ?
Zak : On dirait bien. Bon en tout cas laisse moi t'expliquer ce qu'il s'est passé, puisque tu es en visite pour des informations.
Schlangan : ...
Zak : Il avait été prévu à la base que tu prennes la place de Zanshikarah, tu dois être au courant ?
Schlangan : Oui.
Zak : Et bien grâce à un certain Tenryuma, tu as péri avant de pouvoir le faire. Et puis les 3000 ans se sont passés, et nous en avons eu marre de jouer avec Zanshikarah, donc nous avons attaqué l'univers qu'il protégeait. Le royaume des dieux est tombé, et tu es arrivé juste à la fin, le moment ultime de notre victoire.
Schlangan : ...
Zak : Donc voilà désormais ton futur, très motivant n'est-ce pas ?
Schlangan : J'ai péri avant, à cause de Tenryuma ?
Zak : C'est ça, enfin du moins tu n'es jamais reparu après son arrivée. Tenryuma a dit à un de nos agents que tu étais mort.
Schlangan : Car vous avez des agents dans ce monde ?
Zak : Ah je ne devrais peut être pas te le dire, mais bon, après tout tu as déjà combattu notre agent. Alarmixme ça te dit quelque chose ?
Schlangan : Encore lui !
Zak : Cet agent est très pratique, même détruit on peut toujours le reconstruire, c'est magnifique. En plus on lui a donné une force correcte pour qu'il puisse survivre la plupart du temps.
Schlangan : ...
Zak : Mais j'y pense, tu viens de 3000 ans dans le passé, ce qui veut dire que tu viens de cette époque. Et vu que tu es sous forme d'esprit, au lieu de mourir tu es plutôt dans le coma non ?
Schlangan : Qu'est-ce que j'en sais ?
Zak : Bah, peu importe, tu ne te réveilleras pas de toute façon, sinon tu aurais obtenu ta place.
Schlangan : ...
Zak : Bon, d'après le sort jeté sur toi par Zanshikarah, tu vas bientôt être renvoyé à ton époque. Si tout se passe comme ça, nous ne reverrons jamais, Schlangan. Alors salut, et profite bien de ton coma !
Schlangan : ...

Zak disparut mystérieusement et la sphère réapparut autour de Schlangan, le ramenant effectivement à son époque. Zanshikarah l'attendait.

Zanshikarah : Alors, comment était-ce ?
Schlangan : Un massacre.
Zanshikarah : Effectivement. Mais que peut-on faire face à un titan originel de toute façon.
Schlangan : ...
Zanshikarah : Je suppose que le titan a discuté avec toi, t'a-t-il dit quelque chose d'utile ?
Schlangan : Que je suis dans le coma et que je ne me réveillerai pas.
Zanshikarah : Oui, c'est bien parti pour. Mais le fait que tu le saches va peut être changer la donne.
Schlangan : Huh ?
Zanshikarah : Si tu arrives à trouver un moyen de te réveiller, le futur que tu as vu ne se produira peut être pas.
Schlangan : Hmmm... Mais au fait, qui étaient les deux personnes qui étaient avec toi ?
Zanshikarah : Ah, tu as vu mes deux plus puissants conseillers.
Schlangan : Conseillers ? Ça me dit quelque chose...
Zanshikarah : Oui, ton toi futur avait dû t'en parler. Ils sont aussi puissants que les généraux divins, mais maîtrisent deux auras.
Schlangan : Donc ils sont plus forts ?
Zanshikarah : Au final oui. Ne te méprends pas Schlangan. Il y a d'autres classes de dieux, au-dessus des généraux. Ceux-ci ne sont que la partie émergée de l'iceberg.
Schlangan : ...
Zanshikarah : Quoiqu'il en soit tu dois absolument trouver un moyen de te réveiller, sinon le futur sera celui que tu as vu.
Schlangan : De toute façon je n'ai pas envie de rester comater éternellement.
Zanshikarah : Comater ne signifie pas être dans le coma tu sais...
Schlangan : On s'en fiche. Tu ne peux pas me réveiller toi même ?
Zanshikarah : Ce serait trop intervenir, et l'un de ceux que tu as vu pourrait se servir de ce prétexte pour attaquer dès maintenant.
Schlangan : ... Bon dans ce cas peux-tu me renvoyer près de mon corps ?
Zanshikarah : Ça je le peux. Tu es protégé par le général de la terre Bikari pour le moment.
Schlangan : Huh ?
Zanshikarah : Oui. Allez, bon courage.

Zanshikarah fit un mouvement et téléporta Schlangan sur la planète Géa. Il apparut près de son corps. Il essaya tout d'abord de rentrer dedans, sans le moindre succès. Puis tout à coup un dieu entra dans la pièce, mais il ne vit pas l'esprit de Schlangan. Le dieu repartit, et Bikari entra à son tour.

Bikari : Ah, tu es là, je savais bien que j'avais senti un esprit apparaître ici.
Schlangan : Tu peux me voir aussi, mais un dieu vient de passer sans me voir.
Bikari : Ce n'est pas si facile de voir les esprits puissants. Il faut plus de puissance que l'esprit pour le percevoir.
Schlangan : Huh ? Ça ne m'arrange pas.
Bikari : Enfin bon au moins tu as retrouvé ton corps.
Schlangan : Oui mais je n'arrive pas à rentrer dedans.
Bikari : Quelque chose doit te bloquer, ou te manquer.
Schlangan : Me manquer ?
Bikari : Oui. Je sens en toi un manque, comme si d'autres esprits coexistaient habituellement avec toi. On dirait qu'ils sont absents.
Schlangan : Huh ? Tu veux dire, les deux dragons ? C'est vrai que je ne sens plus leur présence.
Bikari : Et bien si tu ne les retrouve pas, je ne pense pas que tu puisses réintégrer ton corps.
Schlangan : ... Bon et bien je vais les chercher. Au fait, comment va Lauréline ? C'est la seule que j'ai pu sauver de l'explosion.
Bikari : Elle se repose.
Schlangan : Très bien. Je vais partir à la recherche des dragons, où pourraient-ils bien être...
Bikari : Dans ce genre de cas, je pense que les esprits retournent à l'endroit où ils ont vécu le plus longtemps.
Schlangan : Je vois. Merci.
Bikari : Mais je t'en prie, c'est tout naturel.

Une femme entra alors la pièce, la même que celle vue précédemment dans le village.

Femme : Général ? A qui parlez-vous ?
Bikari : Hein ? Oh rien, il paraît que les gens dans le coma peuvent entendre ce qu'on leur dit, j'essayais juste !
Femme : Ah bon. Vous devriez prendre du repos de temps en temps.
Bikari : Mais oui, mais oui.
Schlangan : Bon j'y vais.
Bikari : D'accord.

Etant en esprit, Schlangan se rendit compte qu'il pouvait se déplacer à la vitesse de la pensée, donc bien plus vite qu'avec un corps physique, ou même que la lumière. Il se concentra et tenta de penser à une planète qu'il connaissait, et vit qu'il se retrouvait à cet endroit, rien qu'en y ayant pensé. Il pensa donc à la planète où Raichi l'avait élevé, et où se trouvait une certaine caverne...

Schlangan : Ah, ça faisait longtemps, cette bonne vieille caverne...

Schlangan entra dans la caverne et commença à arpenter les galeries, pour finalement arriver au centre de la grotte, où se trouvait un dragon endormi, ou du moins son esprit. Ce dragon était Ryurakai.

Schlangan : Debout là-dedans !
Ryurakai : ... Hmmm ?
Schlangan : Tu crois que c'est l'heure de faire la sieste ?
Ryurakai : Schlangan... qu'est-ce que tu fais là ?
Schlangan : Pour je ne sais quelle raison nos esprits ont dégagé de mon corps, je suis actuellement dans le coma. Je t'ai maintenant retrouvé, et il faut que je retrouve Ryukamirai pour que l'on puisse se réveiller.
Ryurakai : Je vois, je comprend mieux pourquoi je me suis retrouvé ici. Et bien allons-y.
Schlangan : Oui j'aimerais, mais je ne sais pas où peut être Ryukamirai... La première fois que je l'ai vu il se trouvait sur l'île de Shikurina, mais je n'arrive pas à y accéder par la pensée.
Ryurakai : Pourquoi tu n'appellerais pas Shikurina alors ?
Schlangan : Ce n'est pas bête. Utilisons cette antique technique... LA MORT ! JE T'INVOQUE !!

Aussitôt, Shikurina, vêtue avec sa toge et sa capuche, tel l'avatar de la Mort, fit son apparition.

La Mort : Tu m'as invoqué, mortel ? Ah, c'est toi, qu'est-ce que tu veux ?
Schlangan : J'ai besoin d'aller sur l'île où se déroule ta course.
La Mort : Quoi ? Mais pourquoi faire ?
Schlangan : Suite à un souci technique, je suis dans le coma, il faut que j'aille récupérer Ryukamirai qui a atterri là-bas probablement.
La Mort : ... Comment ça se fait que tu sois dans le coma ?
Schlangan : Quelques soucis avec le général du feu actuel, qui s'est débrouillé pour faire exploser ma planète... Mais bien sûr il ne l'a pas fait lui même...
La Mort : ...
Schlangan : Enfin bref, tout va de travers, donc j'aimerais aller là-bas.
La Mort : Je te fais une faveur, et je le note, tu ne t'en tireras pas comme ça !
Schlangan : Merci...

Shikurina téléporta donc Schlangan et Ryurakai sur l'île, plus particulièrement sur le volcan où se trouvait effectivement Ryukamirai.

Schlangan : Ah le voilà !
Ryukamirai : Ça tombe bien, je te cherchais, qu'est-ce que je fiche ici ?
Schlangan : BIS.
Ryukamirai : Bis ?
Ryurakai : Il a la flemme de répéter qu'il est dans le coma et que nos esprits ont dégagé par la même occasion.
Ryukamirai : C'est donc ça. Quelle idée d'utiliser Seikansei sur toi même aussi !
Schlangan : Qu'est-ce que tu voulais que je fasse face à Tenryuma ? Tu me fais rigoler toi !
Ryukamirai : Non seulement ta planète a explosé, mais tu as perdu toute ton équipe sauf une personne, c'est ça ?
Schlangan : Nia nia nia nia nia. Pour l'instant on va se réveiller, et nous aviserons ensuite.
Ryukamirai : Très bien.
Shikurina : Bon allez, je vous sors d'ici.

Shikurina les téléporta hors de l'île, et les trois esprits retournèrent vers Géa. Les trois touchèrent le corps de Schlangan en même temps, et un flash de lumière se produisit. Schlangan se réveilla, ayant réintégré son corps.

Schlangan : Ah bah c'est pas trop tôt... Par contre... Je ne peux pas bouger...
Bikari : Ton corps est en très mauvais état.
Schlangan : Je n'ai plus qu'à me soigner. Ça risque de prendre du temps... Mais d'abord, quelque chose d'important...
Bikari : Oui ?
Schlangan : J'AI FAIM !
Bikari : Ha ha ! Voilà qui commence bien !

Schlangan put donc manger et commença à utiliser ses pouvoirs de guérison pour se soigner. Il lui fallut tout de même 24 heures de sommeil en état de guérison pour réparer son corps. Il put alors se lever, et alla guérir Lauréline qui dormait toujours. Le lendemain...

Lauréline : Huh ? Je suis guérie ?
Schlangan : On dirait bien.
Lauréline : Sc... hum ! commandant ?!
Schlangan : C'est moi. J'ai trop dormi également.
Lauréline : Votre coma n'aura pas duré trop longtemps.
Schlangan : Oui, les choses vont changer maintenant. Tout d'abord je vais aller ressusciter les autres et..
Bikari : Impossible. Tu n'as pas le droit de ressusciter les gens comme ça.
Schlangan : NANI ?
Bikari : Je suis désolé, mais c'est la règle.
Schlangan : Mais j'ai déjà ressuscité pourtant...
Bikari : Tu as ressuscité toi même oui. Mais n'oublie pas que Zakizare a rendu le gardien surpuissant. Les dieux n'ont normalement pas le droit de ressusciter les gens pour leur propre satisfaction.
Schlangan : Tsk.
Bikari : En tout cas je te suggère de prendre encore quelques jours de repos ici. Tu n'as plus ta planète de toute façon.
Schlangan : Oui c'est vrai. Lauréline, nous allons rester ici quelques temps.
Lauréline : D'accord.
Schlangan : Afin de décider de ce que nous allons faire ensuite...



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum