Chapitre 299 - L'ehbet du métal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 299 - L'ehbet du métal

Message  Schlangan le Ven 7 Nov 2014 - 6:45

Schlangan observa les alentours, et aperçut dans le lointain une structure qui semblait dépasser le sol. Il s'y rendit, et découvrit qu'il s'agissait d'une ville entourée de remparts, eux aussi constitués d'acier. Schlangan longea les remparts, et finit par trouver une entrée, devant laquelle se trouvaient deux robots.

Robot 1 : Halte. Déclinez identité.
Schlangan : Schlangan, destructeur d'ehbets.
Robot 2 : Identité inconnue. Effectuer enregistrement ?
Schlangan : Si vous voulez.
Robot 1 : Nom : Schlangan. Emploi : Destructeur d'ehbets. Force de combat mesurée : 75.000 Zenten.
Robot 2 : Prendre garde force. Ville menacée si trop énergie.
Schlangan : Oui oui, je ferai attention.
Robot 1 : Profitez de votre voyage.

La porte s'ouvrit, et Schlangan entra dans la ville. Les rues et les bâtiments étaient uniquement composés de métal. Divers robots vaquaient à des occupations d'entretien. Mais il n'y avait pas que des robots, des humains se trouvaient également dans la ville. Schlangan commença à se balader, et il remarqua que les gens ne semblaient pas impressionnés outre mesure par son apparence. Il croisa deux personnes qui semblaient débattre de manière houleuse.

Individu 1 : Je te dis que les Reztek gagneront !
Individu 2 : Pauvre imbécile ! Ils ont toujours eu de la chance ! Ce sont les Saitchil qui vont gagner !
Individu 1 : Les Reztek ne se basent pas sur la chance ! Les Saitchil sont une bande de tricheurs ! Et ils perdront pour ça !
Individu 2 : Retire ce que tu viens de dire !!

Les deux individus commencèrent alors à s'empoigner lorsqu'un robot surgit et s'interposa.

Robot 1 : Combat interdit ici. Aller dans arène ou dispersion.
Individu 1 : Pfff. Nous nous reverrons !
Individu 2 : C'est ça, ouais !

Les deux individus se séparèrent et le robot partit également. Schlangan reprit sa route, et aperçut un écran géant, sur lequel passait de la publicité, dont une affiche concernant le match de Keiteck, opposant l'équipe des humains, Reztek, face à l'équipe des robots, Saitchil. Une autre publicité parlait de...

Schlangan : Hey l'auteur, on s'en fout de la pub ! Amène-moi au pilier qu'on en finisse !
Auteur : Encore de la rébellion... Et bien tant pis pour toi, tu le regretteras plus tard dans l'épisode !
Schlangan : Mais ouais, c'est ça...
Auteur : On verra bien.

Schlangan ignora donc la publicité suivante, et continua son errance. Commençant à avoir faim, car il n'avait pas mangé depuis quelques ehbets, il se rendit dans un restaurant. A peine entré, deux serveurs vinrent l'accueillir.

Serveur 1 : Soyez le bienvenu, Schlangan.
Serveur 2 : Nous sommes honorés que vous ayez choisi notre restaurant.
Schlangan : Heu... Vous savez qui je suis ?
Serveur 1 : Bien sûr, nous avons été mis au courant dès l'arrivée d'un challenger pour notre ehbet.
Schlangan : Je vois. Question, vous utilisez quelle monnaie ici ?
Serveur 2 : Une monnaie que vous ne possédez sans doute pas, mais ne vous en faites pas, vous n'aurez rien à la payer, la maison vous offre le repas !
Schlangan : Ah, pratique.
Serveur 1 : Par ici, je vous prie.

Schlangan fut conduit à une table, où il put choisir à manger. Alors qu'il venait de terminer le 5ème plat de résistance, une femme vint s'asseoir à sa table.

Femme : Bonjour, je me nomme Sanna Yamatah, et je suis journaliste dans la célèbre chaîne de télévision "Star Light Clariss".
Schlangan : Hmmm ?
Sanna : J'aurais, si vous le permettez, quelques questions sur votre travail, vous, le destructeur d'ehbets.
Schlangan : En quoi cela peut-il intéresser les gens ? Il serait préférable de ne pas me laisser détruire les ehbets.
Sanna : Vous ne comprenez pas, chaque ehbet doit se faire détruire tôt ou tard, c'est inscrit, et les gens aimeront sans doute savoir qui a permis la fin de leur existence sans but.
Schlangan : ...
Sanna : Alors, est-ce un travail difficile ?
Schlangan : Assez pénible oui, surtout qu'il faut trouver le pilier de chaque monde à chaque fois. Vous ne sauriez pas où il est, par hasard ?
Sanna : Bien sûr que si, il s'agit de la machine mère de ce monde.
Schlangan : Ah, et où se trouve-t-elle ?
Sanna : Personne n'est habilitée à la voir sans avoir reçu son appel. Même vous.
Schlangan : Et comment peut-on recevoir son appel ?
Sanna : Il faut avoir accompli une action qui attire son attention, une action bénéfique.
Schlangan : Pff... L'auteur me fatigue avec tous ces détours à la noix.
Sanna : Pardon ?
Schlangan : Non, rien.
Sanna : Votre force de combat a été estimée à 75.000 Zenten, ce qui est un chiffre remarquable. Qu'est-ce que cela fait d'avoir une force pareille ?
Schlangan : Une force pareille ? Je ne vois pas à quoi correspond ce chiffre, est-il basé sur la force dégagée actuellement ou autre chose ?
Sanna : Bien évidemment sur la force dégagée actuellement, il ne peut pas en être autrement.
Schlangan : ... Je vois. Et bien, cette force est ce qu'elle est, on vit avec.
Sanna : Vous esquivez un petit peu la question.
Schlangan : Je n'ai rien de plus à dire dessus.
Sanna : Soit. Que pensez-vous des deux équipes en compétition pour le match de Keiteck qui aura lieu dans quelques jours ?
Schlangan : Je viens juste d'arriver, et donc je ne connais rien à votre sport.
Sanna : Ah, je vais vous expliquer. Le Keiteck est un sport d'équipe. Deux équipes de 11 joueurs vont s'affronter. Chaque équipe possède une balle, qui est reliée à l'énergie de son équipe. Les deux équipes possèdent un goal. Chaque fois qu'une équipe arrive à faire entrer sa balle dans le goal adverse, la vitalité de la balle augmente, et donc celle des joueurs aussi. A l'opposé, chaque fois que les joueurs se fatiguent, leur vitalité diminue, et donc la vitalité de la balle diminue. L'équipe qui draîne toute la vitalité de la balle adverse l'emporte.
Schlangan : Il faut donc tuer tous les joueurs adverses ?
Sanna : Ah, non, la vitalité est prise jusqu'au niveau de l'inconscience. Un joueur inconscient ne fournit plus de vitalité pour la balle, et il est éliminé pour le reste de la partie.
Schlangan : Mais des machines ne vont pas se fatiguer ?
Sanna : Les machines de l'équipe Saitchil sont bien plus sophistiquées que les robots de la ville-basse. Elles ont un degré de vitalité qui est différent des humains, mais tout autant épuisable.
Schlangan : En gros leur batterie.
Sanna : Plus ou moins. Donc dans quelques jours aura lieu la grande finale du tournoi qui est en cours. La meilleure équipe d'humains, Reztek, affrontera Saitchil.
Schlangan : J'ai entendu dire que les humains avaient eu de la chance, et que les machines trichaient.
Sanna : C'est exactement ça. Donc c'est pourquoi plus de 99% de la population pense que les machines vont gagner.
Agensuah : Et votre avis ?
Sanna : Un journaliste doit toujours êtres objectif, donc je n'ai pas d'avis, je me contenterai d'observer.
Schlangan : Je vois.
Sanna : Je vous remercie pour vos réponses, je vous conseille de venir voir le match, cela pourrait vous intéresser.
Schlangan : J'y songerai.

La journaliste repartit, et Schlangan finit son repas. Après avoir mangé, il se renseigna sur l'architecture de la ville, où il apprit que celle-ci était divisée en trois, la ville-basse, où se trouvent les humains et des robots de bas niveau, la ville-ghetto qui contient les humains et machines rebuts de la société, et la ville-haute qui contient les machines les plus avancées, et également le siège de la machine mère. Il se dirigea vers un hôtel pour y passer la nuit, lorsque quelqu'un le percuta sur la route, un homme d'une quarantaine d'années, de petite stature, les cheveux hirsutes châtains clairs, portant une paire de lunettes, une chemise à moitié rentrée dans son pantalon, et deux chaussures de couleur différentes.

Schlangan : Hmmm ?
Homme : Hey ho, faites zattention ou vouez *hic* mettez l'pieds mon gars !
Schlangan : Vu votre façon de parler, c'est vous qui ne regardez pas où vous allez.
Homme : Hey que quoi *hic* m'embete pas toii *hic* d'tout' façon *hic* on est foutu ya pas moyen *hic* quon batte c'tes boites de conserves *hic*
Schlangan : Bon, je n'ai pas que ça à faire.
Homme : Wais c'est ça *hic* a plus mon gars ! *hic*

Schlangan reprit sa route et atteignit l'hôtel indiqué. Comme au restaurant, il n'eut rien à payer. Le lendemain, alors qu'il passait au rez-de-chaussée, la réceptionniste lui donna une lettre.

Schlangan : Voyons ça. "Bonjour, cher Schlangan. Je suis la machine-mère de cet ehbet. Je sais que vous cherchez à me trouver. Je vous propose un petit défi avant que nous ne nous rencontrions. Il est évident que l'équipe des humains ne peut gagner contre que l'équipe des machines. Cependant, j'aime plutôt cette équipe, et j'aimerais qu'elle gagne. Alors, si vous pouviez les coacher pour qu'ils puissent continuer, cela m'arrangerait. Si vous ne pouviez pas les faire gagner, je devrai retarder notre rencontre un petit peu. Ah, et tant que je ne le veux pas, personne ne peut entrer dans ma zone, même ceux qui ont créé les ehbets."

Schlangan chiffona la lettre, et se mit à tourner en rond.

Schlangan : Coacher une équipe ? Quelle sale idée. Bah, si elle se base sur les 72.000 qu'ils ont mesuré, il n'y a aucun souci, je n'aurait qu'à entrer moi-même là-bas.
Auteur : Non, elle a une protection autoriale.
Schlangan : Nani ?!
Auteur : Je t'avais dit que tu le regretterais. Bon coach !
Schlangan : Espèce de fourbe !
Auteur : ENTREE.
Schlangan : Je m'excuse ô grand auteur, je ne recommencerai plus. Raaaaah !!

Schlangan, totalement démotivé se rendit donc vers le gymnase d'entraînement de l'équipe des humains. Un homme vint lui ouvrir la porte, il s'agissait de l'ivrogne qu'il avait croisé la veille.

Homme : Oui ? Que désirez-vous ?
Schlangan : Hmmm.. On m'a demandé d'aider votre équipe.
Homme : Ah, vous êtes le nouveau coach ? Nous avons été prévenus. Je suis Tyrel, le manager de l'équipe. Enchanté de votre connaissance.
Schlangan : Nous nous sommes déjà rencontrés hier je crois.
Homme : Désolé, je n'ai aucun souvenir de ce que j'ai pu faire hier soir.
Schlangan : Bah ce n'est pas grave.

Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6446
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum