Chapitre 300 - Schlangan le manager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 300 - Schlangan le manager

Message  Schlangan le Ven 7 Nov 2014 - 6:47

Le manager de l'équipe, Tyrel, fit donc entrer Schlangan. La scène qui suivit fut consternante. Dix personnes étaient affalées sur le sol, visiblement dans un piteux état. Ceux-ci n'étaient pas blessés, mais semblaient souffrir d'une gueule de bois à toute épreuve.

Schlangan : Que leur est-il arrivé ?
Tyrel : Nous avons fais la fête hier soir, et ils ont trop bu, d'où leur état.
Schlangan : Et vous n'êtes pas dans le même état ?
Tyrel : Je ne bois jamais d'alcool.
Schlangan : Oh, vraiment ? Bon, il va falloir m'aider à les remettre en état.
Tyrel : Nous ne pourrons rien en tirer pour le moment, attendons demain.
Schlangan : Hmmm. Dites-moi, manager, tous les membres de l'équipe sont humains ?
Tyrel : Bien sûr.
Schlangan : Alors, expliquez-moi pourquoi je ne ressens pas d'énergie vitale émerger de votre corps ? Vous m'avez l'air d'une machine.
Tyrel : ... Belle perception. Dommage, il aurait été amusant de vous voir à l'oeuvre.
Schlangan : Ce qui veut dire ?

Tyrel bondit en arrière et tira un rayon d'énergie sur Schlangan qui l'esquiva en bougeant la tête. Schlangan se déplaça rapidement et donna un coup dans le ventre de Tyrel qui traversa la pièce. Tyrel se releva mais Schlangan le cloua au sol.

Schlangan : Bon, maintenant pour qui travailles-tu ?
Tyrel : Je n'ai rien à dire.
Schlangan : Bah, je n'aurais qu'à te mettre en pièces.
Tyrel : JIMETSU.
Schlangan : Oh. BAKUDÔ NO NANJÛSAN - TOZANSHÔ

Le corps de Tyrel s'illumina alors et Schlangan créa une pyramide d'énergie qui l'enveloppa. Quelques instants plus tard, Tyrel explosa, mais l'explosion fut confinée dans la pyramide.

Schlangan : Hé bé. Reste à savoir ce que le vrai manager est devenu. Mais d'abord, réveillons ces loques. VERY VERY LITTLE RENSA DRAGON THUNDER.

Schlangan frappa d'un éclair tous les membres de l'équipe entreposés là, ce qui eut pour effet certain de les réveiller.

Membre A : Gah ! Qui êtes-vous ?!
Schlangan : Je vous expliquerai plus tard. Où est votre manager ?
Membre B : Aucune idée. Quel choc...
Membre C : Qu'est-ce qu'on fait là en plus ?
Membre D : Nous étions en train de boire un petit coup dans un bar et je ne me souviens de rien.
Schlangan : Boire un petit coup ? A outrance vous voulez dire.
Membre E : Absolument pas. Mais cette boisson avait un drôle de goût...
Schlangan : Hmmm. Allez vous remettre sur pied, nous allons aller voir là-bas.
Membre F : Faudrait demander à notre capitaine, où est-il ?
Membre G : Il n'est pas là ?
Schlangan : Je n'ai vu qu'un robot se faisant passer pour votre manager, c'est tout.
Membre H : Quoi ?!
Schlangan : Oui.
Membre I : Donc le manager et le capitaine sont absents.
Membre J : Un robot en plus, c'est étrange.
Schlangan : Oui, j'ai entendu dire que vos adversaires sont des tricheurs, je pense donc que c'est lié. Allez-vous préparer.
Membre D : Mais qui êtes-vous à la fin ?
Schlangan : Je suis votre nouveau coach.
Membres : ...
Schlangan : Allez vous préparer !

Plusieurs minutes plus tard, les dix membres présentes étaient prêts. Le groupe nouvellement formé se dirigea vers le bar où ils avaient la fête la veille. Une fois à l'intérieur, Schlangan alla poser des question au tenancier.

Schlangan : Bonjour, vous avez vu ces personnes hier soir, je me trompe ?
Tenancier : Ils étaient bien ici. Y a-t-il un problème ?
Schlangan : Il semblerait qu'ils aient bu quelque chose... d'incorrect dirais-je. Ne seriez-vous pas au courant ?
Tenancier : Je n'ai fait que leur servir ce qu'ils ont demandé. Un simple verre.
Schlangan : N'auriez-vous pas été en contact avec des machines ?
Tenancier : Absolument pas. Que se passe-t-il ?

Schlangan remarqua alors que le tenancier traçait quelque chose de son doigt tout en répondant comme s'il ne savait rien. Ce que le tenancier écrivait signifiait "je suis menacé, je ne peux rien dire, des machines nous écoutent non loin d'ici".

Schlangan : Hmmm, je vois, vous ne savez rien. Soit. Allons-y.

Le groupe repartit donc, et Schlangan regarda aux alentours. Il aperçut alors deux personnes qui semblaient observer le bar. Il utilisa alors Katemi Suzure et se téléporta derrière les deux individus en question.

Schlangan : Yo. Vous êtes frappés d'espionite aigüe ?
Homme 1 : Comment ?!
Homme 2 : Comment a-t-il fait ?!
Schlangan : Que faisiez-vous là ?
Homme 1 : Nous avons le droit de nous tenir ici, non ?
Homme 2 : Vous avez quelque chose à nous reprocher ?
Schlangan : Oui, et vous allez parler, sinon...

Les deux hommes dégainèrent chacun un pistolet, et ils mirent Schlangan en joue.

Homme 1 : Sinon quoi ?
Homme 2 : Attention à votre réponse, ça pourrait mal finir.

Mais Schlangan avait déjà pris les armes des mains des deux hommes, et les écrasa comme si de rien n'était.

Schlangan : Je disais donc... Qui vous a demandé d'espionner ce bar ?
Homme 1 et 2 : ...

Quelques minutes plus tard, Schlangan réapparut auprès de l'équipe.

Membre D : Mais comment avez-vous fait ?
Schlangan : La flemme d'expliquer. Bref ces types viennent du quartier ghetto de la ville. Ils ont été embauchés là-bas par des machines. Il va falloir y faire un tour. Retournez au gymnase, ce sera plus sûr. Je pressens qu'il va y avoir du grabuge.
Membre B : Heu... soyez prudent.
Schlangan : Ne vous en faites pas pour moi.
Membre C : Mais qui est-il...
Schlangan : Heu... Où est le quartier ghetto déjà ?
Membres : ...

Après avoir écouté la direction, Schlangan se rendit au quartier ghetto. Les robots gardes le laissèrent passer, et Schlangan commença à explorer les lieux. L'endroit était insalubre, jonchés de débris de toutes sortes. Des sans-abris se trouvaient un peu partout, ainsi que des machines en piteux état. Après quelques minutes de marche, un jeune garçon vêtu de haillons interpella Schlangan.

Jeune garçon : Hey msieur ! On m'a dit de te dire que t'avais rien à faire là et que si tu partais pas tu allais mourir !
Schlangan : Ah oui ? Et qui t'as dit ça ?
Jeune garçon : J'ai pas le droit le dire !
Schlangan : Bien. Tu iras dire à cette personne que je ne risque pas de mourir.
Jeune garçon : D'accord msieur !

Le jeune garçon repartit, et Schlangan poursuivit sa visite. Au détour d'une rue, six machines encerclèrent Schlangan.

Machine 1 : Alors comme ça on écoute pas les sages paroles de enfants ?
Machine 2 : Vraiment pas de chance, mon gars !
Schlangan : Allons bon, ramenez-vous rapidement, je n'ai pas que ça à faire.

Les machines bondirent sur Schlangan et furent réduites en cendres par un dragon de feu créé par Schlangan. Schlangan aperçut quelqu'un en train de l'observer du coin de l'œil. Il fit comme s'il n'avait rien vu, et il laissa l'individu partir. Schlangan le suivit discrètement, et il arriva dans une usine désaffectée. L'individu en question était un homme, et il amena sans le savoir Schlangan devant un groupe de machines, dirigées par un être apparemment humain. A côté de ce goupe se trouvaient deux personnes, dont le manager. L'autre devait être le capitaine de l'équipe.

Individu pisté : Il a détruit les six machines sans aucun problème ! C'est un monstre !
Chef : Pauvre idiot. Tu l'as conduit jusque ici !
Individu pisté : Hein ?

Mais le chef ne laissa même pas l'individu se retourner. Il lui trancha la tête avec son bras. Schlangan se présenta devant lui.

Schlangan : Yo. Alors c'est toi qui a manigancé tout ça ?
Chef : Je n'ai rien à te dire.
Schlangan : Bah, comme tu veux. Je récupère les deux qui sont là.
Chef : Ça, j'en doute.

Deux faux vinrent s'abattre sur Schlangan, visiblement des pièges. Seulement Schlangan arrêta les deux faux sans mal et les détacha. Il trancha avec les quatre machines qui avaient tenté de l'attaquer en traître. Le chef bondit sur Schlangan, mais il ne vit même pas le coup de katana, qui le trancha en deux. Il s'agissait également d'une machine.

Schlangan : Bon, ça c'est fait.
Chef : Peuh... Tu as beau avoir libéré les deux... le gymnase ne tiendra pas longtemps... j'y ai envoyé mes hommes dès que ton arrivée a été détectée. L'équipe va mourir dans un accident.
Schlangan : Mais oui. BAKUDÔ NO NANAJÛNANA - TENTEIKÛRA.

Schlangan utilisa le sort n°77, servant à faire de la télépathie, et contacta ainsi l'esprit des membres.

Schlangan : Ne vous demandez pas comment je fais çà, mais sortez du gymnase et vite ! Il va sûrement exploser !!
Chef : Que... ?
Schlangan : Tu es trop naïf. HADÔ NO ICHI - SHIYÔ.

Schlangan explosa le reste du chef avec le sort n°1, et libéra le capitaine et le manager de leurs entraves.

Manager : Ah, vous êtes celui qui j'ai croisé l'autre fois.
Schlangan : Oui. Je suis le nouveau coach de votre équipe, engagé par la machine mère je crois.
Manager : Vraiment ?! Le dernier a disparu dans des circonstances étranges.
Schlangan : Il semblerait que l'équipe adverse ait l'intention de tricher. Allons rejoindre les autres.

Schlangan, le manager, et le capitaine rejoignirent le gymnase qui avait été totalement détruit. Des machines apparurent juste après, mais elles furent détruites en un instant. Les autres membres de l'équipe étaient présents, indemnes.

Schlangan : Bien. Cela a pris un peu de temps, mais il est temps de commencer à vous entraîner. Quand est le match ?
Manager : Demain ?
Schlangan : Quoi ? Déjà ?!
Capitaine : Et il y a un problème...
Schlangan : Lequel ?
Capitaine : Je crois qu'ils m'ont cassé plusieurs côtes.
Schlangan : Pourtant vous marchiez normalement tout à l'heure.
Capitaine : Oui, mais étrangement je le sens maintenant.
Schlangan : Faites voir ça.

Schlangan regarda et vit qu'une petite araignée métallique était accrochée à la peau du capitaine. Schlangan la détruisit, mais celle-ci avait son œuvre, elle avait fracturé plusieurs côtes du capitaine.

Schlangan : Hmf. Bah, nous avons un jour, apprenez-moi les règles, je le remplacerai.
Tous : Quoi ?!
Schlangan : En plus, ce sera plus efficace.


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6438
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum