Chapitre 309 - Le nouveau Comte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 309 - Le nouveau Comte

Message  Schlangan le Sam 8 Nov 2014 - 8:53

Le comte était toujours à terre, immobile. Il continuait de s'exprimer difficilement pour lui donner son ultime message.

Comte : Prenez... mon bâton... avec vous...
Schlangan : Huh ?
Comte : Ainsi... que ma... bague... dans... mon... manteau...
Schlangan : Heu...
Comte : Sans.. ça... vous.... ne pourrez... pas... trouver... le.. pilier...
Schlangan : ...
Comte : Egalement... promettez-moi...
Schlangan : Quoi donc ?
Comte : Que... vous... terrasserez.... les autres...
Schlangan : ... Je vous le promets.
Comte : Merci... et... adieu.... Schlangan...

Le comte se tut alors, ayant perdu la vie. Ulrich ferma ses yeux, et commença à pleurer.

Schlangan : Bon, je ne comprends pas trop, pourquoi ai-je besoin de ce bâton et de sa bague ?
Ulrich : ... Ce sont... les emblèmes de notre comté.
Schlangan : Ah ?
Ulrich : Une légende dit que le dieu de ce monde apparaîtra quand les emblèmes des trois factions seront réunis.
Schlangan : Je vois. Comme il l'a souhaité, je vais les prendre. Puis, je vais aller anéantir les deux autres clans.
Ulrich : Nous avons subi trop de pertes ! Nous ne pouvons rien faire pour...
Schlangan : Il y a méprise. J'ai dit que j'allais y aller. Je n'ai jamais dit que j'emmenai quiconque avec moi.
Ulrich : Mais...
Schlangan : Justement, au vu de votre état après cette bataille, vous ne pourrez rien faire. Et si nous leur laissons le temps, ils reviendront attaquer, et vous serez anéantis !
Ulrich : ...
Schlangan : Je serai plus efficace seul. Occupez-vous de soigner les blessés et de réparer ce château.
Ulrich : Pourquoi... faisait-il confiance à quelqu'un comme vous ?!
Schlangan : Bonne question. Maintenant, adieu.
Ulrich : Adieu ?!

Mais Schlangan était déjà parti. Seulement, il réapparut quelques instants plus tard.

Schlangan : Hum...
Ulrich : Oui ?
Schlangan : Où se trouve le duché des loups-garous ?
Ulrich : ...
Schlangan : Roh ça va, on ne peut pas penser à tout !

Schlangan repartit donc, une fois que la direction lui fut indiquée. Il se rendit donc vers le duché en question. Une sorte de château se dressait à l'endroit indiqué. Devant l'entrée se trouvaient des loups-garous au poil marron. Schlangan s'avança donc tranquillement devant l'entrée, et les deux loups lui barrèrent la route.

Loup A : Halte ! Que voulez-vous ?
Schlangan : Pas grand chose, juste les emblèmes de votre duché.
Loup B : Pardon ?!
Schlangan : Tiens je pensais m'être exprimé clairement. Je -- Veux -- Les -- Em-Blè-Mes -- De -- Ce -- Du-Ché.
Loup A : Quel outrage ! A mort !

Les deux loups voulurent alors attaquer Schlangan, mais il se prirent chacun une claque et furent mis K.O et projetés plusieurs mètres à côté. Schlangan entra alors dans le duché. Étrangement, les différents loups-garous résidant là n'avaient aucune animosité envers lui. L'un des loups-garous accosta même Schlangan.

Loup-garou : Salut mon pote !
Schlangan : Mmmh ?
Loup-garou : Ne fait pas cette tête ! Je comprend que t'as de quoi être déprimé !
Schlangan : Heu...
Loup-garou : Je sais pas quel pari à la con t'as perdu, mais devoir te raser les poils ça doit te mettre à mal ! Un lycanthrope sans poils c'est vrai que c'est la honte !
Schlangan : ... Un lycanthrope ?
Loup-garou : Hé ben mon pote t'as trop bu ou quoi ? A part un lycanthrope rasé t'es quoi ? Un poulet qui...

Mais le pauvre loup-garou n'eut pas le temps de finir. Schlangan lui avait mit une baffe, l'envoyant voler hors des remparts du duché. Ceci n'échappa bien évidemment pas aux gardes qui se ruèrent sur lui.

Schlangan : Zut.
Garde : Ne bougez-plus ! Qui êtes-vous ?
Schlangan : Un passant.
Garde : Répondez !
Schlangan : Mais je viens de répondre ! Vous ne comprenez rien ou quoi dans le coin ?!
Garde : Assez !
Schlangan : Je réponds pas il est pas content, je réponds il me dit "assez", faudrait savoir.
Garde : Ah on veut faire le plus malin, et bien je vais t'apprendre à...

Une fois de plus, le loup-garou garde fut projeté...

Schlangan : J'en ai déjà marre de ce coin, ça me fait perdre mon temps, et cet ehbet risque de prendre plus de 4 posts à ce rythme ! Alors amenez-moi le chef qu'on en finisse !

Mais visiblement les loups-garous ne l'entendaient pas de cette oreille, et divers soldats surgirent pour intercepter l'intrus. Le calme du duché fut donc rompu par le chaos amené par l'intrus. Une guerre intra muros commença donc, et les loups-garous tombaient les uns après les autres. Une escouade de loups blancs fit alors son apparition.

Schlangan : Vous perdez votre temps, six de vos camarades ont déjà échoué.

Les loups-garous blancs activèrent cependant leur aura et bondirent sur Schlangan qui les anéantit avec le sort de destruction n°63, Raikôhô. D'autres loups-garous blancs firent leur apparition, mais un autre loup-garou, au pelage noir, suivi de deux loups-garous gris, fit son apparition, et les arrêta.

Loup Noir : Inutile. Vous ne faites pas le poids contre lui.
Schlangan : Ah, enfin quelqu'un de censé.
Loup Noir : Il faut toujours examiner son adversaire. A voir ces vêtements et ce bâton, je subodore que vous êtes le remplaçant de feu le comte Kyûtetsuki.
Schlangan : Oh ? Il y a des loups qui sont au courant des péripéties de cet ehbet.
Loup Noir : Ehbet... Je vois. Le remplaçant est donc quelqu'un d'exceptionnel, bien plus fort que notre cher comte. Mais puisque vous possédez ces reliques, je me devrais de vous appelez Comte également.
Schlangan : Ce titre ne représente rien pour moi.
Loup Noir : Certes, pour quelqu'un comme vous. Mais... Si vous cherchez à compléter les rites de l'ehbet, il faut se fondre dans le décor, si je puis dire.
Schlangan : Les rites ?
Loup Noir : Ah, quelque chose que vous semblez ignorer. Toujours est-il que je manque aux règles de bienséance. Je suis le duc Ookami. Et quel est votre nom, monsieur le comte ?
Schlangan : Schlangan.
Ookami : Bien, comte Schlangan. Je sais ce que vous êtes venu chercher. Mais plutôt que de se lancer dans une bataille dans l'immédiat, j'aimerais discuter avec vous.
Schlangan : Si vous voulez.

Le duc Ookami fit donc demi-tour, et Schlangan le suivit. Ils se dirigèrent jusqu'à une salle ressemblant à un salon.

Ookami : Asseyez-vous où bon vous semble.
Schlangan : Je préfère rester debout.
Ookami : A votre guise. Bien, vous cherchez donc à détruire cet ehbet je présume.
Schlangan : Oui.
Ookami : Et bien, cette destruction, n'est que la dernière étape d'un rite qui consiste à libérer une partie du pouvoir scellé du chef de la planète des mémoires perdues, Naycerl. Pour trouver le pilier il faut franchir les épreuves qui se dressent sur la route du challenger. Une fois le pilier trouvé, il faut le vaincre. L'ehbet est détruit lorsque le pilier est vaincu. A ce moment, un giyentoth est libéré et va graviter autour du vainqueur.
Schlangan : Ah les giyentoths, j'en ai entendu parler.
Ookami : Donc les épreuves plus le combat final correspondent aux rites de l'ehbet. Vous comprenez maintenant ?
Schlangan : Oui.
Ookami : Ce n'est pas pour rien que vous avez d'abord atterri chez feu le comte Kyûtetsuki. Cela fait partie des épreuves de cet ehbet.
Schlangan : Je vois. Et obtenir ce genre d'informations en fait partie aussi ?
Ookami : Avons-nous été créés pour divulguer cela ? Peut-être. Mais l'important pour vous est que vous les avez obtenues.
Schlangan : En effet.
Ookami : Bien. La discussion est terminée. Nous allons pouvoir nous battre. Vous êtes ici pour obtenir mon collier et ma boucle d'oreille droite après tout.

Schlangan regarda mieux et vit qu'effectivement Ookami ne portait qu'une boucle d'oreille, à son oreille droite. Et à son cou pendait un collier de dents.

Ookami : Nous allons nous battre à l'extérieur, ainsi vous n'aurez pas à anéantir tous les autres loups garous si vous gagnez.
Schlangan : ...
Ookami : Egalement les positions de ce duché, le comté de Kyûtetsuki et le clan de Chiningyô forment un triangle équilatéral. Cela vous indique où se trouve le clan.
Schlangan : Merci bien.
Ookami : Je vous préviens, ce sera du trois contre un.
Schlangan : Peu m'importe.

Schlangan, Ookami et les deux loups gris se dirigèrent donc à l'extérieur. Une fois arrivés dans un endroit vide, les trois loups se placèrent en triangle, cernant ainsi Schlangan.

Schlangan : Quand vous voulez.
Ookami : Alors c'est parti.

Les deux loups gris, qui se trouvaient derrière Schlangan tentèrent de le frapper à la tête, mais Schlangan se baissa, et balaya les pattes des loups garous avec le bâton qu'il avait. Ookami en profita pour attaquer à son tour, mais Schlangan se retourna et lui donna un coup de coude. Ookami fit une galipette en arrière et planta ses griffes dans le sol. Il en tira un gros bloc de terre qu'il lança sur Schlangan. Schlangan sauta et esquiva ainsi le bloc, mais les deux loups gris l'attaquèrent à nouveau dans le dos. Schlangan s'arrêta en plein air et frappa du pied les deux loups gris, les projetant au sol. Ookami bondit à son tour pour frapper Schlangan à la nuque, mais il se prit un coup de queue et fut renvoyé au sol. Schlangan resta en l'air, en lévitation.

Schlangan : Hmmm. C'est sûr, vous valez mieux que les loups blancs. Sans l'aura du sang, vous les dépassez déjà.
Ookami : Le sigzet de cet ehbet... C'est une bonne idée.
Schlangan : Ben voyons.
Ookami et les loups gris : CHI REIGEKI.

Les trois loups, cette fois munis de l'aura du sang bondirent en arrière et frappèrent l'air pour créer des lames de vent. Schlangan les esquiva sans mal et fonça sur Ookami. Mais les deux loups gris s'interposèrent, et tentèrent de frapper Schlangan au niveau des yeux. Celui-ci leva alors la main.

Schlangan : BAKUDÔ NO NANAJÛGO - GOCHUU TEKKAN.

Cinq piliers d'énergie s'abattirent sur les loups. Ookami parvint à les éviter, mais les deux loups gris furent touchés.

Schlangan : HADÔ NO NANAJÛSAN - SOREN SÔKATSUI.

Le sort de destruction n°73 fonça droit sur les deux loups, mais Ookami s'interposa à son tour et parvint à dévier l'attaque, bien que ses bras furent brûlés.

Schlangan : ... Bizarre. Vous auriez pu ne pas vous blesser en restant en retrait.
Ookami : Je n'ai pas l'intention de laisser mes fils mourir.
Schlangan : Je vois. Mais je n'ai pas l'intention de les laisser m'ennuyer plus longtemps. Je vais donc les mettre hors d'état de nuire. RENSA DRAGON THUNDER.

Schlangan tira sur Ookami qui évita la décharge. Cependant, l'éclair rebondit sur le sol, frappa Ookami dans le dos, et toucha ensuite les deux loups gris qui furent mis K.O sur le coup. Leur aura disparut.

Ookami : Guh...
Schlangan : Ils sont juste inconscients bien sûr. Votre comportement noble ne me donne pas envie de vous tuer. Si vous me donniez ces objets sans résister ?
Ookami : ... C'est impossible. Ces objets ne peuvent être pris que si leur possesseur est mort.
Schlangan : ... Je vois. C'est bien dommage. Mais dans ce cas... Adieu, monsieur le duc. SAISHIRO KAIMETSU.

Schlangan envoya sa puissant attaque sur Ookami qui se mit en boule pour se protéger. Une gigantesque explosion se produisit. Une fois la fumée dissipée, Ookami était toujours vivant, bien que sérieusement blessé.

Schlangan : ... Belle résistance.
Ookami : ... KETSUEKI DÔSHOKU...

Ookami activa l'aura du sang de niveau deux, et fonça vers Schlangan. Seulement Schlangan arrêta l'attaque d'une main, balaya les jambes d'Ookami avec son bâton, le faisant choir. Puis Schlangan posa le bout du bâton sur le ventre de son adversaire, l'immobilisant.

Schlangan : Cette aura vient un peu trop tard.
Ookami : ... De toute façon... je ne pouvais pas vaincre.. quelqu'un ayant vaincu un des manipulateurs de Chiningyô.
Schlangan : Ils sont si forts que ça ?
Ookami : Celui qui a tué l'ancien comte était l'un des plus faibles, du niveau des vampires de base, ou des lycanthropes bruns.
Schlangan : Mais il avait une grande quantité de sang à disposition.
Ookami : Chez eux ils en ont plus qu'assez. La quantité de sang dans le sol est équivalente à un océan. Bien sûr, seul leur chef peut contrôler cet océan.
Schlangan : ...
Ookami : Mais leur force est telle qu'ils n'ont pas d'intérêt à nous attaquer. Cependant votre venue à changé la donne.
Schlangan : Ah bon. Bah, je vais les tuer d'abord, je reviendrai chercher vos reliques plus tard.
Ookami : Comment ?
Schlangan : Bah oui, inutile de vous tuer si je me fais massacrer là-bas. Par contre si je réussis, je reviendrai.

Schlangan enleva le bâton et commença à se diriger vers le clan de Chiningyô. Ookami bondit alors sur Schlangan, mais se fit embrocher quelques instants plus tard par le katana de Schlangan.

Schlangan : ... Quelle folie.
Ookami : Je savais que je me ferai tuer... en vous attaquant... Mais c'est mieux ainsi... Qui sait... Mes reliques vous aideront peut-être à...

Ookami s'effondra alors au sol, sans vie. Schlangan récupéra donc les deux reliques, et repartit vers sa nouvelle destination.

Schlangan : Bon, je sens qu'on va moins rigoler là...


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6446
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum