Chapitre 322 - Les jouets morts-vivants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 322 - Les jouets morts-vivants

Message  Schlangan le Mer 12 Nov 2014 - 17:38

Schlangan se trouvait donc dans un endroit très joyeux, peuplé de créatures ressemblant à des peluches qui jouaient dans tous les coins, dans une ambiance paisible et tranquille, une paix bien méritée. Tout était relaxant, et...

Schlangan : STOOOPPPPP !!!!
Auteur : Allons bon, qu'est-ce qu'il y a ?
Schlangan : Mais qu'est-ce que tu nous fais là ?!
Auteur : Et bien, je décris l'endroit où tu te trouves.
Schlangan : Non mais attend, dans le dernier post, je venais d'atterrir au beau milieu d'un cimetière !
Auteur : Oui, et ?
Schlangan : Et bien, qu'est-ce que je fous là ?!
Auteur : ... Tu ne t'en souviens pas ?
Schlangan : De quoi ?
Auteur : Bon. Je vais devoir te raconter aussi ce qu'il s'est passé alors.
Schlangan : Ben oui, en plus les lecteurs ne doivent pas comprendre non plus !
Auteur : Soit. Alors c'est parti.

Schlangan venait donc d'atterrir dans un cimetière, après avoir détruit l'ehbet des ténèbres. Il regarda autour de lui, et entendit soudainement une voix.

Voix : Soudainement une voix.
Schlangan : Huh ?
Voix : J'ai dit : soudainement une voix.
Schlangan : J'ai bien entendu, mais pourquoi dire ça ?
Voix : Tu ne lis pas la narration ? On a dit que tu entendais "soudainement une voix", donc j'ai dit "soudainement une voix".
Schlangan : Ah ouais. Bon, bah à plus.
Voix : Tu ne devrais pas aller par là.
Schlangan : Ah bon ?
Voix : Oui, ma voix te dit que je vois que cette voie est sans issue.
Schlangan : Ah non, ça ne va pas recommencer comme avec le squelette !

Schlangan décida d'ignorer la voix, et s'engagea dans la direction indiquée. Tout à coup, le sol se déroba sous ses pieds, car Schlangan venait de glisser sur de la boue. Il tomba, et commença à dévaler une pente dans le cimetière. Sa descente continua jusqu'à ce qu'il parvienne à se cogner sur une tombe, qui ne broncha pas d'un centimètre. Il se réveilla alors dans une pièce colorée, dans un endroit très joyeux, peuplé de créatures ressemblant à des peluches qui jouaient dans tous les coins, dans une ambiance paisible et tranquille, une paix bien méritée. Tout était relaxant, et...

Schlangan : STOOOPPPPP !!!!
Auteur : Allons bon, qu'est-ce qu'il y a ?
Schlangan : Mais qu'est-ce que tu nous fais là ?!
Auteur : Et bien, j'ai raconté ce qu'il s'est passé.
Schlangan : Non mais attend, tu veux dire que je me suis assommé sur une tombe aussi stupidement ? (Et c'est quoi ce copier-coller bidon que tu viens de nous faire ?)
Auteur : Exactement. Et maintenant, assez parlé, tu as des personnes qui veulent te parler là.
Schlangan : Huh ?

Schlangan se retourna dans la direction que je lui avais indiqué, et il vit une peluche se diriger vers lui, tenant un ballon dans la main.

Schlangan : ...
Peluche : Bjour m'sieur ! Zavez bien dormi ?
Schlangan : Heu.. Plus ou moins.
Peluche : Car vous êtes tombé du ciel ici vous savez ! Et vous dormiez profondément.
Schlangan : Ah bon.
Peluche : Oui vous avez crié comme si vous dévaliez une pente et que vous aviez heurté quelque chose.
Schlangan : Nani ?!
Peluche : Vous avez fait un drôle de rêve ?
Schlangan : Le cimetière aurait été un rêve ? Il y a un cimetière par ici ?
Peluche : Bah non ici tout est joli ! Personne ne meurt donc pas de cimetière !
Schlangan : C'était donc un rêve. Voilà pourquoi ce n'était pas logique.
Peluche : En tout cas on a une super bonne nouvelle pour vous msieur !
Schlangan : Ah oui ?
Peluche : Ouais ! C'est l'heure du dîner !
Schlangan : Oh ? Et qu'est-ce qu'on mange ?
Peluche : Et bien... Vous.
Schlangan : ... J'ai failli y croire.

Schlangan sentit alors une présence dans son dos, et un ours en peluche lui bondit dessus. Schlangan esquiva la créature, qui se retourna alors. Les jolies peluches avaient maintenant ouvert la bouche, dévoilant une jolie paire de dents bien pointues.

Schlangan : Bon, visiblement ce n'était pas une plaisanterie.

Deux nouveaux ours foncèrent sur Schlangan, qui se retourna et les trancha en deux avec son katana. De nouveaux ours apparurent également, et subirent le même sort.

Schlangan : Bon ça suffit, vous ne faites pas le poids. Où est le pilier de ce monde ?
Peluche : Peuh, msieur ! Vous ne détruirez jamais cet ehbet ! Vous n'êtes pas assez fort !
Schlangan : Ah oui ?
Peluche : Vous n'avez même pas écouté la voix au bon moment !
Schlangan : ... Donc ce n'était pas un rêve alors ?!
Peluche : Bah non msieur ! Vous êtes bête d'y avoir cru.
Schlangan : Je vois. Et toi tu es bête de dire des absurdités. RYUKAA !!
Peluche : Oups.

Le dragon de feu toucha la peluche de plein fouet, ce qui provoqua une explosion. Seulement, la peluche en émergea indemne.

Schlangan : Nani ?!
Peluche : Bon puisqu'on peut plus se battre comme ça ! Alors on se transforme !

Les jambes de la peluche s'allongèrent alors, et celle-ci fonça sur Schlangan, bien plus rapidement que les autres peluches. Schlangan esquiva le coup de justesse, et donne un coup de sabre à la peluche qui esquiva de justesse également.

Peluche : Vous êtes dangereux avec ça msieur !
Schlangan : Plus que ça. SAISHI RAGNAROK !!

Schlangan lança l'attaque droit devant lui, provoquant une gigantesque explosion qui détruisit les murs de la pièce. Le plafond commença alors à s'effondrer, mais Schlangan le détruisit également avec un dragon de feu. Il aperçut le ciel et sortit de la maison, pour revenir... au milieu du cimetière.

Schlangan : Peuh, encore ça. Comment j'ai pu m'assommer ici.
Peluche : Et ben je vous y ai aidé.
Schlangan : Huh ?

La peluche était toujours indemne, et elle lévitait tranquillement devant Schlangan.

Schlangan : Bon. Qu'est-ce que tu es ?
Peluche : Ça se voit non monsieur ? Je suis une peluche.
Schlangan : Une peluche ne résiste pas autant.
Peluche : Bah je suis la voix de tout à l'heure aussi.
Schlangan : Elle était différente.
Peluche : Bah oui je suis en forme enfantile là, sinon ce n'est pas drôle.
Schlangan : Prouve-moi que tu dis la vérité.
Peluche : Bon bah ok, mais vous allez le regretter msieur !!

La peluche commença alors à changer de forme. Elle devint plus grande, plus effilée, et perdit sa forme infantile d'ours. Elle se transforma peu à peu en une créature possédant des ailes, des griffes de grandes tailles, un dos arrondi, et une queue servant de balancier. Sa tête devint plus allongée, et deux bras supplémentaires firent leur apparition.

Peluche : Bon voilà, satisfait ?
Schlangan : Ah oui, c'est bien la même voix.
Créature : Bon, alors finissons-en.

La créature disparut soudainement, et Schlangan fut percuté de plein fouet, et projeté dans le cimetière. Il se claqua contre une tombe. La créature ouvrit la gueule et cracha une boule de feu que Schlangan trancha en deux. La créature disparut à nouveau, mais Schlangan sauta et esquiva ainsi une nouvelle charge. Schlangan se déplaça alors rapidement et se posa sur le dos de la créature.

Créature : Descend de là !
Schlangan : Si tu veux... TENRYOKU RYURAI.

Schlangan créa un dôme d'électricité qui projeta la créature au sol, puis Schlangan lança un dragon de feu dans sa direction, mais la créature roula sur le côté et esquiva. Le dragon de feu toucha une des tombes, et il se dissipa, la tombe restant intacte.

Schlangan : C'est plutôt solide ça.
Créature : Bien sûr, ces tombes sont indestructibles tant que cet ehbet est intègre !
Schlangan : C'est pour ça que j'ai réussi à m'assommer dessus donc. Mais bon, assez rigolé. BAKUDÔ NO ROKUJÛICHI - RIKU JÔKÔRÔ !

Schlangan emprisonna alors la créature, et la trancha en deux juste après. Mais alors, des fils émergèrent des parties coupées, et la créature se rattacha.

Schlangan : Nani ?!
Créature : Peuh je me suis fait avoir. Ce n'est pas drôle.
Schlangan : ...
Créature : Enfin ce n'est pas comme si je pouvais être vaincu.
Schlangan : Ça c'est amusant. C'est bien de pouvoir se reconstituer. BAKUDÔ NO NANAJÛGO - GOCHUU TEKKAN.

Schlangan fit apparaître cinq piliers d'énergie qui s'abattirent sur la créature, et il trancha en deux à nouveau.

Schlangan : BAKUDÔ NO HACHIJÛICHI - DANKUU.

Des fils commencèrent à se former pour réparer la créature, mais Schlangan créa un bouclier d'énergie qui arrêta les fils. Il se plaça à côté du bouclier et visa les deux parties.

Schlangan : JÛBAIRYUUJINKA.

Une gigantesque explosion se produisit, et les deux parties de la créature furent désintégrées par la puissance dégagée. Schlangan qui se trouvait juste à côté de l'endroit d'impact fut projeté en arrière et alla se cogner une nouvelle fois sur une des tombes en retrait.

Schlangan : Aïe ! Mais y'en a marre.

Un éclair zébra alors le ciel, et des os se mirent à sortir de terre. En l'espace d'un instant, Schlangan se retrouva enfermé dans une cage d'os. Il tenta de trancher la cage, mais étrangement son katana ricocha sur les barreaux. Quatre squelettes arrivèrent sortirent alors de terre.

Squelette #1 : Bonjour monsieur.
Squelette #2 : Enchanté de faire votre connaissance.
Squelette #3 : Nous allons vous conduire à Lungsod, la cité des morts.
Squelette #4 : Cette cage vous empêchera de tomber pendant le trajet.
Schlangan : Je peux très bien y aller moi-même.
Squelette #1 : Non monsieur.
Squelette #2 : Un invité de marque tel que vous...
Squelette #3 : Ne doit pas marcher.
Squelette #4 : Le roi Likarios souhaite vous rencontrer.
Schlangan : Ah bon ?
Squelette #1 : Oui monsieur.
Squelette #2 : Vous l'avez débarrassé...
Squelette #3 : De Sinumpa, l'ours maudit.
Squelette #4 : Par conséquent il veut vous remercier.

Deux longs os émergèrent de terre, et les squelettes les placèrent de manière à créer un palanquin. Puis, les quatre squelettes levèrent Schlangan, et la procession commença. Le convoi avança pendant environ une demi-heure, puis Schlangan aperçut dans le lointain une gigantesque cité de cristal noir. La cité émettait une lueur étrange, verdâtre. Le convoi continua d'avancer, jusqu'aux portes de la cité. Deux squelettes gardes s'y trouvaient. Ils laissèrent passer le convoi, et Schlangan fut mené à l'intérieur. Une route se trouvait à l'intérieur, et Schlangan perçut de nombreux squelettes en train de s'affairer. Il fut conduit à un grand bâtiment, à l'intérieur duquel se trouvait un tapis noir, au bout duquel un trône était installé, avec dessus un autre squelette, portant une couronne, et un manteau noir. Les squelettes posèrent le palanquin, et l'un des côtés de la cage disparut, permettant à Schlangan de sortir. Les quatre squelettes s'inclinèrent et se retirèrent. Le squelette à couronne pris la parole.

Squelette : Je suis le roi Likarios. Destructeur d'ehbets, soyez le bienvenu à Lungsod, la cité des morts !

Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6451
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum