Chapitre 328 - Dimension supérieure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 328 - Dimension supérieure

Message  Schlangan le Ven 14 Nov 2014 - 18:34

Schlangan se trouvait donc la salle remplie d'horloges. La salle semblait totalement close, si bien qu'aucune sortie ne semblait visible. Puis, un phénomène étrange se produisit. Les aiguilles des horloges se mirent à tourner mais dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Schlangan : Allons bon.

Les cadrans des horloges s'illuminèrent alors et des rayons de lumière émergèrent des cadrans, pour se rejoindre jusqu'à former un écran de lumière. Une image apparut alors à l'intérieur, et les engrenages des horloges se mirent à faire du bruit, formant petit à petit une voix parfaitement compréhensibles. Les rayons de lumière changèrent également de couleur jusqu'à former une image. Un homme apparut sur l'image, et sa voix était retranscrite par les engrenages.

Homme : Mesdames et messieurs, bonsoir. Bienvenue dans l'édition du journal du Temps.
Schlangan : Huh ?
Homme : Aujourd'hui nous allons nous intéresser aux ehbets, monde particuliers semblables au notre dans une certaine mesure.
Schlangan (pense) : Ça peut être intéressant.
Homme : Depuis quelques temps, un individu extrêmement dangereux, a fait son apparition. Celui-ci se nomme Schlangan, et il est arrivé dans notre monde !
Schlangan : ...
Homme : Nous nous devons cependant de retracer sa progression. Il arriva tout d'abord dans l'ehbet de la terre, où le maître de la résistance, Talyenk s'opposa à lui. Mais cet humanoïde serpent Schlangan devint un illuminé avec le sigzet de la lumière et il terrassa le premier pilier.
Homme : Puis, il mis pied dans l'ehbet de l'eau où le Maître océans l'affronta. Une fois encore cet illuminé l'emporta sans mal.
Schlangan : Logique.
Homme : Logique dit-il... L'ehbet du bois fut le suivant avec le gamin Fan qui se sert du bois pour se régénérer. Nous eûmes ainsi droit à une déforestation en règle et un anéantissement par le feu du pilier de cet ehbet !
Schlangan : Bon, il va tous nous les faire ?
Homme : Puis, oui nous allons tous les faire, l'ehbet de l'air avec le gardien de la tour Kazekai fut le suivant à tomber. Même l'être de foudre ayant bu le sang des Raisajin ne fit pas le poids face à l'illuminé.
Schlangan : Logique aussi.
Homme : Les ehbets inférieurs ayant été vaincus, il attaqua alors l'ehbet intermédiaire du métal, où Sanna la fille de métal s'opposa à lui. Grâce à une technique de prise de contrôle notre luciole nationale l'emporta.
Schlangan : Ah non, la luciole c'est Michaël.
Homme : Ensuite, cet être se croyant brillant était chaud et passa donc au monde des alchimistes avec la terrible gardienne Sala Mandra de l'ehbet du feu. Le combat fut plus rythmé face aux flammes les plus chaudes mais le serpent ayant maîtrisé l'alchimie de l'ehbet retourna la puissance d'Ignis Elentis contre son adversaire, c'était du grand spectacle.
Schlangan : Mouais...
Homme : Complètement grillé il atterrit dans l'ehbet du sang où la créature tiers-vampire tiers-loup-garou tiers-sang, nommée Kyûchikami le combattit. Ce cher Schlangan crut y passer lorsqu'il se fit vider de son sang, mais Kyûchikami clamsa malheureusement en premier... On ne fait plus dans la qualité voyez-vous...
Schlangan : ...
Homme : Toujours est-il que le premier des ehbets supérieurs fut le suivant. Étant dans l'ehbet de son signe sigzien, vous vous doutez que le séraphin Saraph ne put pas gagner.
Schlangan : Logique encore.
Homme : Mais ensuite les choses se sont gâtées, l'ehbet des ténèbres avec Kagemina l'attendaient. De ce fait l'illuminé ne pouvait plus briller, mais il trouva le moyen d'utiliser plusieurs sigzets dans les ehbets, et il l'emporta en grand manque de délicatesse en utilisant le pouvoir du feu et des ténèbres.
Schlangan : Tu parles d'une galère...
Homme : Et ensuite il atteignit un ehbet qui tue, celui de la mort ! Alors que normalement Rakeshite alias la créature mauve était invincible, notre serpent décida sur un coup de tête de se transformer en un humain overboosté qui éclata Rakeshite. Les gens ne respectent plus rien de nos jours...
Schlangan : C'était ça où clamser justement...
Homme : Et donc ce terroriste destructeur d'ehbets est enfin arrivé ici, dans l'ehbet du temps. Et il est temps notamment de changer la donne en l'éliminant. A la prochaine pour un flash spécial, traitant de son élimination.
Schlangan : Nani ?

L'écran disparut alors et le son s'arrêta. Tout était silencieux, et tout les horloges indiquaient la même heure, qui semblait improbable. Le cadran possédait 12 heures, mais les flèches s'étaient tordues et pointaient une autre direction à l'extérieur de l'horloge, avec le chiffre 13 marqué dessus. Schlangan regarda autour de lui, et il ne vit aucune nouvelle issue.

Schlangan : Alors on commence par m'enfermer... Soit... RAGNAROK !!

Sans aucun ménagement, Schlangan tira sur le mur en face de lui. Mais au moment où l'attaque allait touché le mur, celle-ci disparut. Schlangan s'approcha alors et toucha du pied le mur, et il le toucha normalement. Il mit sa main sur le mur, et créa un dragon de feu à l'endroit du contact, mais le dragon de feu disparut sans même abîmer le mur.

Schlangan : Nani ?

Schlangan envoya six dragons de feu, un direction de chaque mur, sol ou plafond, et tous disparurent. Il dégaina alors son katana et tenta de trancher le mur en deux, mais il sentit que la lame n'avait rien touché. Il toucha le mur du bout de la lame, et celui-ci était cette fois solide.

Schlangan : ... Dans ce cas... On va procéder autrement.

Schlangan commença à taper du pied sur le sol, et petit à petit il augmenta la vitesse et la puissance de frappe, donnant des coups lourds. Et petit à petit le mur en face de lui commença à se lézarder, pour finalement tomber en morceaux. Ce mur ouvert menait à l'extérieur, où seule une grande plaine ensoleillée était visible.

Schlangan : Naïfs. Rien ne résiste aux infrasons.

Schlangan sortit de la pièce par le trou formé et regarda autour de lui. La plaine qu'il avait aperçu de l'extérieur s'étendait à perte de vue. Hormis l'herbe verte, il n'y avait rien d'autre de visible. La pièce d'où il était sorti était en fait un simple parallélépipède, sans aucun connexion visible avec quoi que ce soit. Schlangan s'envola donc et commença à survoler la plaine. Au bout de plusieurs minutes il aperçut un nouveau parallélépipède similaire au premier. Il se posa devant et vit alors que ce parallélépipède avait le même trou que celui qu'il avait fait.

Schlangan : Quoi ? J'ai déjà fait le tour ?!

Schlangan essaya en s'envolant dans une autre direction, mais il revint au point de départ. Il lança alors un dragon de feu dans une direction, et le dragon de feu arriva peu de temps après de l'autre côté.

Schlangan : Bon, donc voyons un peu... BAKUDÔ NO ROKUJÛNI - HYAPPO RANKAN.

Schlangan créa un myriade de barres d'énergie qu'il envoya dans toutes les directions. Puis il s'envola dans une direction et arriva devant un alignement des barres d'énergie.

Schlangan : Bien, donc ici est le "milieu" de ce petit coin. Il doit bien y avoir quelqu'un quelque part... BAKUDÔ NO GOJÛHACHI - KAKUSHI TSUIJAKU

Schlangan fit apparaît une cercle de lumière sur le sol dans lequel défilaient des inscriptions. Au bout de quelques instants, il s'arrêta, consterné.

Schlangan : Personne ? Mais où était le présentateur télé alors...

Schlangan s'envola à nouveau et revint à l'étrange pièce. Il chargea alors un petite boule de lumière qu'il lança sur le sol à côté de la pièce, provoquant une gigantesque explosion. Une fois la fumée dissipée, le sol avait été creusé sur une grande profondeur, mais le plus extraordinaire est que le parallélépipède lévitait. Il n'y avait rien en-dessous. Schlangan décida alors d'aller voir de plus haut encore et s'envola. Au bout d'un temps similaire à celui pour faire le tour, Schlangan était toujours en train de piquer vers le sol. Il se redressa, encore plus surpris.

Schlangan : ... Ce n'est pas possible, sauf s'il y a une sorte de barrière qui me téléporte. Et comme tout se ressemble on ne doit pas voir la différence...

Schlangan retourna donc à l'endroit semblant être le "milieu" et activa Katemi Suzure, lui permettant de se téléporter. Il rentra dans la brèche, mais réapparut au même endroit.

Schlangan : Tch.
??? : Et bien alors ? Ce n'est pourtant pas difficile.

Schlangan se retourna et vit une jeune femme, d'environ une vingtaine d'années, qui avait les bras croisés. Celle-ci était assise tranquillement. Elle portait des lunettes, un sweat et un jean. Ses cheveux étaient blonds et ses yeux bleus.

Schlangan : Qu'est-ce qui n'est pas difficile ?
??? : Bah de sortir d'ici, regardez.

La femme se leva et commença à marcher comme si elle montait un escalier, si bien qu'elle marchait dans les airs.

Schlangan : Nani ?!
??? : Allez, suivez-moi.

Schlangan se rapprocha et essaya de tâter s'il y avait un escalier, mais rien.

??? : Bah qu'est-ce que vous faites ? Si vous ne volarez pas la jambe, vous ne pourrez pas monter.
Schlangan : Vo... quoi ?
??? : ... Bah volarer... Vous êtes attardé ou quoi ?
Schlangan : ...
??? : Ah mais attendez... on dirait une histoire qu'on m'a raconté quand j'étais enfant !
Schlangan : Une histoire ?
??? : Oui c'est une petite histoire pour que l'on comprenne les mathématiques. Ça parle d'un monde hypothétique appelé proland, un monde où les entités y vivant sont limitées à la perception de trois dimensions. Dans ce cas elles sont bloquées dès que l'on doit faire intervenir la 4ème dimension !
Schlangan : Huh ?
??? : Donc ces créatures ne connaissent pas les termes tels que volarer ou l'aereur.
Schlangan : ...
??? : Ne me dites pas que... Alors on va faire un test. Vous voyez ma main gauche ?
Schlangan : Oui.

La jeune femme déplaça sa main vers la gauche, et sa main disparut.

Schlangan : Huh ?
??? : Vous voyez toujours ma main ?
Schlangan : Non.
??? : Ha ha ha ha ! Génial ! Vous êtes une créature qui ne peut voir qu'en trois dimensions ! C'est géant !
Schlangan : ...
??? : Je m'appelle Fanny ! Enchantée de vous rencontrer, Mr Schlangan !
Schlangan : Je suis connu ?
Fanny : Bah oui ! Vous êtes passé aux infos !
Schlangan : Ah oui c'est vrai.

Un rire se fit soudain entendre, sans que Schlangan puisse déterminer la direction du rire.

¿¿¿ : C'est vraiment ridicule ! Ce terrible destructeur d'ehbets est limité à trois dimensions ? Ça veut dire que n'importe qui peut le tuer alors !
Fanny : Grand frère ce n'est pas drôle !
¿¿¿ : Moi ça m'amuse, je vais être célèbre, le tueur du destructeur d'ehbets !
Schlangan : Allons bon, qui va me tuer ?

Une jambe apparut alors devant Schlangan qui esquiva un coup de pied de justesse. Il riposta avec un coup de pied, mais il ne toucha rien.

¿¿¿ : Il a de bons réflexes, mais son coup de pied était volumat seulement.
Schlangan : Vo quoi encore ?
Fanny : Volumat : Ça équivaut à ce que plat est pour vous !
Schlangan : Quoi ? Je suis plat pour vous ?
¿¿¿ : La façon dont tu bouges oui !
Schlangan : Je vois.

De nouveaux coups furent portés, mais Schlangan les esquiva cependant. Bien que ses contre-attaques ne touchaient rien, Schlangan n'était pas non plus touché.

¿¿¿ : Ha ! Tant que je me mets hors de son volume d'action, il n'est pas dangereux.
Schlangan : Tu sais, le grand frère, tu n'es pas beaucoup plus dangereux. Tu es tellement lent que même une seconde est amplement suffisant pour t'esquiver.
¿¿¿ : QUOI ?!

Le grand frère attaqua à nouveau, mais alors Schlangan attrapa le pied dirigé vers lui et le tira à lui, faisant apparaître un jeune homme assez costaud.

Schlangan : Je te tiens.
¿¿¿ : Huh.

Le jeune fut alors tiré soudainement et Schlangan qui ne lâcha pas prise fut tiré avec, et le paysage changea brusquement. Cette fois-ci l'herbe était sèche, et des arbres morts se trouvaient un peu partout. Le jeune était toujours là, mais un gaillard gigantesque était aussi présent, ayant tiré le jeune par la tête d'une main. Fanny apparut alors.

Schlangan : Il se passe quoi là ?
Fanny : Vous avez changé de position en quatre dimensions.
Schlangan : Huh.

Grand gaillard : Alors "Silver", tu croyais m'échapper ?
Silver : Heu, attend j'affronte le destructeur d'ehbets et...

Le grand gaillard tira encore plus fort, faisant lâcher prise à Schlangan, et il jeta le frère Silver dans une direction, ce qui fit disparaître ce dernier.

Schlangan : ...
Grand gaillard : Alors voilà le fameux Schlangan. Très volumat en effet.

Le gaillard disparut et Schlangan se prit un coup de poing dans le ventre, ce qui le projeta en arrière, où il réatterrit dans le paysage précédent, à côté de Silver.

Schlangan : Grrr...
Silver : Han, il se mêle toujours de mes affaires !
Schlangan : Il te gêne ?
Silver : Ouais.

Schlangan esquiva un coup de pied de justesse et riposta, mais dans le vide.

Silver : Mais où est-ce que tu vises ? Au-volas ! Au-volas !
Schlangan : Au quoi ?

Schlangan se prit un coup sur la tête, et tomba par terre. Mais il se releva tout de suite. Silver répéta cette phrase à nouveau.

Schlangan : Mais je comprends rien !
Fanny : C'est au-dessus dans la 4e dimension !
Schlangan : Je m'en doutais mais ça ne me dit pas où c'est !

Schlangan esquiva de nouveau un coup de pied de justesse.

Grand gaillard : Hmf. Bons réflexes. Mais impuissant en étant volumat ! Ha ha ha !
Schlangan : ...




Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6459
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum