Chapitre 329 - Au-delà de la perception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 329 - Au-delà de la perception

Message  Schlangan le Ven 14 Nov 2014 - 18:38

Schlangan faisait face à un ennemi qui le narguait, car celui-ci évoluait visiblement en quatre dimensions.

Schlangan : Bon, c'est agaçant, je me prends des coups qui me font tomber en plus. Ce n'est pas normal.
Fanny : Vous ne devez pas être habitué à l'équilibre en 4D.
Schlangan : Bon ça ne va pas, comment vous faites pour voir et bouger en 4D vous autres ?
Silver : Question stupide. C'est naturel.
Schlangan : ...

Schlangan esquiva une nouvelle fois un coup donné par le grand gaillard.

Schlangan : Bon, j'en ai marre... de ce que j'ai pu voir... KATEMI SUZURE.

Un coup de pied passa au moment où Schlangan disparut. Schlangan réapparut dans le paysage desséché, et vit son adversaire. Il voulut lui mettre un coup de poing, mais celui-ci bondit sur le coté et disparut.

Schlangan : Tch.
Fanny : Il a bougé en aereur !
Silver : ...
Schlangan : Dans ce cas, continuons.

Schlangan créait des brèches pour essayer de retrouver son adversaire. Il atterrit dans plusieurs paysages différents, mais son adversaire lui échappait toujours. Schlangan finit par se prend un coup de poing qui cette fois ne le fit pas bouger, si bien qu'il riposta avec un coup de pied, qui toucha le grand gaillard. Celui-ci fut alors projeté plusieurs dizaines de mètres en arrière, dans une direction que Schlangan pouvait voir. Le gaillard ne se releva pas.

Schlangan : Ah bah quand même !
Silver : Waouh...
Fanny : Il s'est placé dans le volume de Mr. Schlangan, c'est pour ça.
Silver : Mouais, mais à part ça rien de bien dangereux...
Schlangan : Bon à toi donc.
Silver : ... Nan, j'ai plus envie pour le moment, je suis trop content d'être débarrassé du gros.

Silver se mit alors à marcher et disparut.

Schlangan : ...
Fanny : Il agit toujours comme ça quand il est surpris.
Schlangan : Mouais. Bon, ça ne m'arrange pas vos quatre dimensions.
Fanny : Bah pour nous c'est normal, donc le pilier de ce monde les maîtrise aussi, et il est super fort !
Schlangan : ... Oui ce ne seront sûrement pas des coups faiblards comme ça...
Fanny : Mon grand-père peut sans doute vous aider Mr. Schlangan.
Schlangan : Ah ?
Fanny : Je vais aller lui en parler, puisque vous ne pouvez pas me suivre je pense.
Schlangan : ... Moui.

La jeune femme monta alors ses marches invisibles pour Schlangan et disparut. Le temps s'écoula, et au bout d'un moment Fanny réapparut avec un homme assez âgé, aux cheveux blancs.

Fanny : Me revoilà.
Schlangan : Je vois ça.
Grand-père : C'est bien lui. Il est visible qu'il est habitué à traiter uniquement dans un volume.
Schlangan : Bah oui j'ai toujours vu uniquement des mondes en 3D.
Grand-père : En fait chaque monde possède bien plus que trois ou quatre dimensions. Mais les gens n'interagissent pas avec toutes.
Schlangan : Hmm.
Grand-père : Chaque être, correctement entraîné peut réussir à interagir dans les différentes dimensions.
Schlangan : Ah oui ?
Grand-père : Nous sommes ici dans l'ehbet dit du temps. Le temps n'est rien d'autre que la 4ème dimension pour nous. Ce qui correspond à votre temps correspondrait à la cinquième dimension. Une évolution qui nous paraît immuable.
Schlangan : ...
Grand-père : Donc afin de pouvoir faire quoi que ce soit, vous devez trouver le moyen de percevoir et agir sur les choses en quatre dimensions.
Schlangan : Et comment je fais ?
Grand-père : Il existe un endroit spécial qui a été développé pour entraîner à la cinquième dimension. Libre à chacun d'y pénétrer ou non. En revanche, parmi tous ceux ayant essayé, seule une personne a réussi la maîtrise d'une dimension supplémentaire à son environnement.
Schlangan : Qui ?
Grand-père : Le pilier de ce monde bien sûr.
Schlangan : ...
Grand-père : Donc pour le moment vos déplacements correspondent au déplacement d'un point sur une ligne par rapport à votre référentiel en trois dimensions.
Schlangan : Donc très facilement arrêtable.
Grand-père : Exactement. Je vais donc vous y emmener.
Schlangan : Et comment ?
Grand-père : Je vais être un peu brutal.

Le grand-père disparut, et Schlangan sentit un coup qui le projeta au travers de différents paysages. Il arriva finalement dans un paysage où des immeubles s'étendaient de toutes parts. Fanny et le grand-père réapparurent peu après.

Grand-père : Je vous ai placé dans une direction où vous pouvez voir l'immeuble.
Schlangan : Merci...
Grand-père : Continuez tout droit et vous arriverez dans la salle.
Schlangan : Heu tout droit...
Grand-père : Tout droit dans votre référentiel.
Schlangan : Ah, merci.
Fanny : Car pour nous ce n'est pas trop droit mais bon..
Schlangan : ...

Schlangan continua tout droit et entra dans une pièce. La porte se ferma derrière lui. Un rayon l'analysa alors, et une forme se matérialisa devant lui. Il s'agissait de lui même.

Schlangan : Nani ?!
Clone : Bonjour. Je suis votre représentation dans un espace à quatre dimensions.
Schlangan : Huh ?
Clone : L'objectif de ce programme est de vous entraîner à percevoir la quatrième dimension.
Schlangan : Bien.
Clone : Alors commençons. Veuillez attaquer avec un dragon de feu.
Schlangan : Ils ont déjà perçu mes attaques ou quoi ? Soit. RYUKAA !!

Schlangan envoya le dragon de feu droit sur son clone, mais le dragon réapparut dans sa main comme s'il n'était pas parti.

Schlangan : Nani ?
Clone : J'ai interféré sur votre énergie dans la quatrième dimension, en déplaçant l'attaque m'étant destinée. Cependant, de votre point de vue vous avez cru que l'attaque était revenue dans votre main.
Schlangan : ... C'est la même chose que Chronos avait fait...
Clone : Veuillez attraper mon bras droit avec votre main droite.
Schlangan : Ok.
Clone : Je vais me déplacer lentement dans la quatrième direction. Essayez de sentir l'effet.

Schlangan attrapa la clone par le bras, et celui-ci commença à se déplacer. Visuellement, le clone disparaissait peu à peu, mais Schlangan parvenait grâce au contact à sentir son énergie.

Schlangan : Hmmm...
Clone : Bien, votre perception énergétique est supérieure à votre perception visuelle. La lumière suit l'espace qui est courbé d'un point de vue quatrième dimension. L'énergie n'est pas affectée par ce même mode de transport.
Schlangan : Ne pas être trop mathématique, sinon les lecteurs vont souffrir...
Clone : Cela ne me concerne pas.
Schlangan : J'espère qu'ils ont du doliprane ou un truc du style.
Clone : Pour vous faire ressentir une évolution de perception de dimension, je vais vous restreindre à une dimension inférieure.
Schlangan : Huh ?

Le clone fit un mouvement de mains et un flahs lumineux se produisit. Schlangan rouvrit les yeux et vit que le clone s'était aplati. Puis le bras du clone bougea, toujours dans ce même plan. Puis Schlangan sentit que sa vue redevenait normale, et la profondeur se rajouta peu à peu à ce plan.

Schlangan : Huh...
Clone : Vous devez réussir de cette même manière à atteindre la dimension supérieure.
Schlangan : Plus facile à dire qu'à faire.
Clone : Je vous ai fait ressentir les choses. Maintenant nous passons à la phase ultime de l'entrainement.
Schlangan : Laquelle ?
Clone : Je vais vous attaquer avec votre puissance actuelle, en employant les quatre dimensions. Si vous ne débloquez pas la perception de cette dimension, vous mourrez.
Schlangan : NANI ?!

Le clone disparut alors, et Schlangan se prit un coup de poing dans la figure, le projetant en arrière. Schlangan tenta de riposter, mais il frappa dans le vide. Un dragon de feu apparut alors devant lui et explosa, le projetant en arrière. Schlangan envoya un dragon de feu pour riposter, mais le dragon revint dans sa main.

Schlangan : Alors comme ça on le dévie ?! TOORYUKAA !!

Schlangan envoya dix dragons de feu autour de lui, mais aucun ne toucha le clone, tous revinrent dans sa main. Le clone réapparut devant lui.

Clone : Attaquer uniquement dans la troisième dimension est inutile. Vous devez percevoir et employer la quatrième dimension.
Schlangan : Grmfl.

Le clone disparut à nouveau et Schlangan fut touché par un éclair qui le projeta en arrière. La pièce avait légèrement changé. Schlangan vit alors un coup de sabre arriver, et il se baissa pour l'esquiver. Il esquiva quelques coups comme cela. Il vit alors un coup de poing qu'il voulut esquiver, mais il ne parvint pas et fut touché, puis projeté en arrière, changeant un petit peu la forme de la pièce.

Schlangan : ...
Clone : Il y a du progrès, vous commencez à ressentir la quatrième dimension. Mais vous ne pouvez pas encore y bouger.
Schlangan : Tch.

Le combat continua plusieurs minutes, au cours desquelles Schlangan tentait de contre-attaquer mais en vain. Puis, le clone sembla en avoir marre, et dix dragons de feu foncèrent sur Schlangan qui les esquiva. Cependant il fut projeté en arrière par le souffle, alors que l'explosion aurait dû être plus loin. Schlangan fut alors touché de plein fouet par l'attaque Saishiryuujinka, provoquant une énorme explosion, qui le mit à terre. Il se releva cependant.

Schlangan : Ce n'est pas encore fini !
Clone : Parfait.

Le temps s'écoula, Fanny et le grand père attendaient à l'extérieur. Puis, au bout de quelques heures, Schlangan émergea de la pièce, grièvement blessé. Il marchait tout droit, toujours dans son volume.

Fanny : Il a échoué ?
Grand-père : Je ne pense pas. Enfin, nous serons bientôt fixés. Nous sommes hors de son volume, donc s'il a la perception de quatre dimensions il nous verra.

Schlangan se retourna alors vers le grand-père et Fanny, et leur fit signe.

Schlangan : Ah, vous êtes là. Quelle galère là-dedans quand même.
Fanny : Vous nous voyez ?
Schlangan : Pas tout à fait. C'était trop dur d'essayer de comprendre une vue 4D comme ça. Mais je peux ressentir et je perçois en 3D mais en voyant les fluctuations 4D.
Grand-père : Et bien les yeux des êtres humains ne sont fait que pour la 3D de toute façon. Nous voyons tous comme vous.
Schlangan : ...
Fanny : En tout cas bravo.

Le grand gaillard rencontré précédemment arriva alors, avec en main en fusil. Il mit Schlangan en joue, qui disparut de sa vue.

Grand gaillard : Huh ?
Schlangan : Imbécile. Je te vois maintenant.
Grand gaillard : Impossible !

Le gaillard se retourna et tira sur Schlangan qui était derrière lui. Schlangan arrêta les balles sans mal.

Grand gaillard : C'est un tir que tu ne peux pas voir ! C'est impossible !
Schlangan : J'ai dit que je pouvais voir maintenant, imbécile.

Schlangan lui mit une pichenette qui envoya valser le gaillard en arrière, le mettant K.O. net.

Schlangan : Bon ça va mieux. En tout cas étrangement en 3D pure je voyais un peu les différentes époques de cette ville, tandis que là elle me paraît normale, avec certains bouts de paysage cependant.

Grand-père : Oui, vous voyiez des tranches de la ville, voilà tout.
Schlangan : Ah oui. Bon maintenant, il est temps que je cherche le pilier de cet ehbet moi.
Grand-père : Pour le trouver, rejoignez la rue des horloges, et traversez-là jusqu'au bout. Vous arriverez alors au fort du temps. Au sommet de ce fort se trouve le temple du temps. Le pilier est le maître de ce temple.
Schlangan : Ha ! Je me disais bien qu'ils serait fichu de mettre un temple à la Zelda avant la fin !
Fanny : Hein ?
Schlangan : Non, rien. Bon, et bien merci pour votre aide. Je vous dis adieu maintenant.
Grand-père : Adieu.
Fanny : Au revoir, mr. Schlangan !

Schlangan partit donc dans la direction qui lui avait été indiquée. La ville semblait identique à une ville de l'époque de ceux qui lisent cette histoire pour le moment. Schlangan continua sa route et arriva dans la rue indiquée. Celle-ci était remplie d'horloges similaires à celles vues dans la première salle, sauf que le chiffre 13 apparaissait dans le cadran maintenant que Schlangan s'était habitué à la quatrième dimension. Des explosions avaient visiblement endommagé les murs. Un trou béant se trouvait d'ailleurs dans l'un des murs.

Schlangan : Ah... J'étais donc dans cette rue tout à l'heure.
???? : Très juste.
?!!!? : Et vous allez y rester.

Deux individus chauves firent alors leur apparition et...

???? : Chauves ? Ah non !
?!!!? : Nous avons le crâne rasé !

Deux individus CHAUVES firent alors leur apparition et...

???? : Hey ! Mais non !
?!!!? : Nous avons le cr...

Schlangan ne le laissa pas finir et lui décocha un coup de poing en pleine figure, et un coup de pied dans le ventre de l'autre.

Schlangan : Ne faites pas traîner cet ehbet avec vos idioties !
?!!!? : ...âne rasé...
Schlangan : Âne toi même, patate !
???? : ...

Schlangan arriva finalement au bout de la rue, et se retrouva devant une porte, qui s'ouvrit à son arrivée. Une grande bannière avec "Fort du temps" de marqué l'accueillit.

Schlangan : Au moins, je suis sûr d'être au bon endroit.



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6459
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum