Chapitre 335 - Le Royaume du Néant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 335 - Le Royaume du Néant

Message  Schlangan le Dim 16 Nov 2014 - 7:54

Dans une faune sauvage emplie de grands arbres, il était possible d'apercevoir une grande tour blanche au loin. Des personnes se trouvaient là, se reposant paisiblement.

Katerina : ... Ça fait quelques épisodes qu'on ne nous voit plus.
Voice : Bah, ça nous permet de nous reposer.
Lauréline : ...
Antoine : Tu fais une drôle de tête Lauréline.
Lauréline : Il y a un truc bizarre.
Van't Folth : Je confirme. Une énergie bien que trop connue qui était reparue a totalement disparu à nouveau.
Katerina : ...
Van't Folth : On dirait que le commandant ne cesse de changer de dimensions.
Mathias : Je ne suis pas sûr que...
Antoine : Que peut-il bien se passer ?

Intéressons-nous maintenant à un endroit sombre, brumeux, plutôt connu également. Il n'y avait aucun trace de la personne s'étant désintégrée il y a peu. Or, dans un endroit désert et totalement vide, où seul un carrelage noir se trouvait sur le sol, s'étendant à perte de vue, où le ciel était gris sombre, et aucun objet n'était visible, se trouvait un être humanoïde serpent nommé Schlangan, allongé sur le sol. Celui-ci se réveilla et regarda autour de lui.

Schlangan : Hmf. Où suis-je encore ?

Schlangan regarda autour de lui, mais il n'y avait strictement rien. Il commença alors à marcher, mais rien de neuf ne se profilait à l'horizon. Schlangan reprit donc sa route, mais il commença à en avoir marre de ne rien trouver. Il s'arrêta donc de marcher.

Schlangan : Bon, retournons là-bas. KATEMI SUZURE !!
¿¿¿¿¿ : C'est inutile.

En effet, rien ne se produisit lorsque Schlangan tenta de créer une brêche spatiale. Il se retourna et vit l'étrange créature qu'il avait croisé dans l'ehbet du néant.

Schlangan : Encore toi ?
¿¿¿¿¿ : Bien sûr.
Schlangan : Qu'est-ce que tu fous là ? Et on est où là ?
¿¿¿¿¿ : Vous avez déjà oublié ? Vous êtes dans le Royaume du Néant.
Schlangan : Bah non, j'en suis sorti.
¿¿¿¿¿ : Pas l'ehbet, le royaume. La technique Jigen Hakai du chef de Naycerl vous a purement et simplement effacé de ce monde.
Schlangan : ...
¿¿¿¿¿ : En d'autres termes, vous vous êtes fait écraser.
Schlangan : Peuh, dès que je sors d'ici, je le massacre.
¿¿¿¿¿ : Ce n'est pas possible. Vous l'avez vu par vous même.
Schlangan : Tant qu'on essaie pas, on ne peut pas savoir !
¿¿¿¿¿ : Vous avez essayé et échoué.
Schlangan : Hmf, pur hasard, ça ne se passera pas comme ça une deuxième fois.
¿¿¿¿¿ : Le résultat sera malheureusement le même.
Schlangan : ...
¿¿¿¿¿ : Vous feriez mieux de vous habituer à vivre dans ce Royaume. C'en est fini de vous.

Et la créature disparut alors, laissant Schlangan seul.

Schlangan : Ah oui ? Comme si un pauvre royaume du néant pouvait m'arrêter ! Je n'ai qu'à le détruire !! DIMENSION BREAK !!

Schlangan lança l'attaque dans le but de détruire totalement le royaume, mais l'attaque se perdit dans le vide sans le moindre effet.

Schlangan : NANI ?!
????? : Et oui, c'est impossible. Ce royaume ne peut être détruit.

Schlangan se retourna et vit quelqu'un qu'il connaissait bien. Celui-ci avait un épi sur les cheveux, portait une veste et un jean bleus.

Schlangan : Michaël, qu'est-ce que tu fiches là ?
????? : Tu me confonds encore avec ce faible.
Schlangan : Huh ?
????? : Je vais devoir te rafraîchir la mémoire. Je suis l'androïde que la mort a éliminé à ta demande !
Schlangan : Qui ça ?
????? : Ne te moque pas de moi ! Je suis l'un des clones de Michaël dont la puissance a été augmentée au-delà des limites que même toi pourrait comprendre !
Schlangan : ... Ah. La boîte de conserve.
Androïde : Toujours aussi insolent.
Schlangan : Tu crois ?
Androïde : Dois-je te rappeler, Schlangan, que tu ne faisais pas le poids contre moi ?
Schlangan : Ça date tellement que je ne m'en souviens plus. C'était quels chapitres déjà ?
Androïde : Du 56 au 62.
Schlangan : Ah, ça en fait des pages de passées.
Androïde : En tout cas je ne sais pas pourquoi tu es là, mais je vais pouvoir me venger de toi !
Schlangan : Ça m'étonnerait.
Androïde : Je vois, je vais devoir te rappeler des mauvais souvenirs. YAMIKAI KYOSARERO !!

L'androïde activa soudainement l'aura des ténèbres de niveau deux et bondit sur Schlangan. Il lui mit un coup de poing en plein dans la figure, mais Schlangan ne broncha pas.

Schlangan : ...
Androïde : Alors ? Que dis-tu de ça ?
Schlangan : Super faible.
Androïde : QUOI ?! YAMIKOROSU !!

L'androïde envoya alors la forme évoluée de Kuroshine à bout portant sur Schlangan, provoquant une explosion. Schlangan en sortit indemne.

Androïde : Impossible !
Schlangan : Je te l'avais dit. Tu n'es plus du tout au niveau.
Androïde : Tu oublies ma VRAIE puissance ! SHICHIYAMIKAMISEN !! Même ton sceau ne pourra rien !!

L'androïde envoya l'attaque droit sur Schlangan, qui envoya un dragon de lumière, dissipant l'attaque de l'androïde. Celui-ci en resta bouche bée.

Androïde : Qu... qu... qu...
Schlangan : Même Tsadi t'avait écrasé. Or Tsadi ne vaut plus rien.
Androïde : Qu... qu... quoi ?!
Schlangan : Tu vas me servir d'expérience. Que se passe-t-il quand on tue un être au royaume du néant ?
Androïde : Tu crois qu...

L'androïde n'eut pas le temps de finir et se retrouva tranché en deux. Il se dissipa et se reforma peu après.

Schlangan : Hmm. On ne peut donc pas faire disparaître quelqu'un dans ce royaume.
Androïde : ...
Schlangan : Bon tu veux encore te battre ?
Androïde : Bien sûr !
Schlangan : Ok. Je te montre un truc pour le fun.
Androïde : Quoi ?
Schlangan : YAMIKAI KYOSARERO.

Schlangan activa l'aura noire de niveau deux, laissant une nouvelle fois l'Androïde bouche bée.

Androïde : Qu... qu... qu...
Schlangan : Ah, arrête de radoter.
Androïde : Bon ok j'abandonne. En plus de l'autre, il y a toi qui es plus fort que moi ici maintenant.
Schlangan : L'autre ?
Androïde : Ouais, le gars régant sur le Khan.
Schlangan : Le Khan ?
Androïde : Une des villes créées dans ce royaume.
Schlangan : Donc le gars qui règne sur le Khan est balaise ?
Androïde : Oui il est, selon ses dires, "Drastiquement Autoritaire, Régnant sur le Khan Gréé et Ostensiblement Notoire".
Schlangan : ... J'ai une idée mais, non, il ne peut pas être fort.
Androïde : En tout cas il apparaît invincible. Tu veux le rencontrer ?
Schlangan : Bah, il sait peut être comment on sort d'ici.
Androïde : Tes actions suicidaires te coûteront la vie un jour... Ah, je crois que c'est déjà fait si tu es là.
Schlangan : ...

Schlangan suivit donc l'Androïde dans ce décor totalement vide, jusqu'à ce qu'ils purent apercevoir au loin une sorte de ville éclairée de mille feux.

Schlangan : Comment tu t'y es retrouvé dans ce paysage monotone ?
Androïde : Une habitude à prendre.
Schlangan : Ah bon. Il est dans cette ville donc ?
Androïde : Oui.

Les deux reprirent leur route et entrèrent dans la ville. De nombreuses personnes s'affairaient dans cette ville. Ils traversèrent la rue principale, jusqu'à arriver aux portes d'un palais.

Androïde : Tant que j'y pense, méfie-toi, car il y a quatre types super forts qui servent ce gars.
Schlangan : Ah ?
Androïde : Je ne fais pas le poids contre eux non plus.
Schlangan : Tu es vraiment devenu obsolète.
Androïde : ...

Schlangan poussa les portes, et un garde à l'intérieur se plaça sur sa route.

Garde : Halte, que voulez-vous ?
Schlangan : Je souhaite parler au chef de cette ville.
Garde : Dans quel but ?
Schlangan : J'ai des questions à lui poser concernant le royaume du néant.
Garde : Un instant, je scanne votre potentiel énergétique, pour voir votre degré de menace.
Schlangan : Si vous voulez.

Le garde sortit un appareil, et le plaça devant Schlangan. Quelques instants plus tard, il regarda le relevé.

Garde : Bien, vous ne présentez pas de menace, vous ne pourriez rien contre le maître de ces lieux.
Schlangan : Huh ?
Garde : Vous pouvez passer.

Le garde s'écarta et laissa Schlangan continuer sa route. Il entra dans la salle suivante où se trouvait un individu sur un trône, dont le visage était dissimulé. Devant le trône se trouvait quatre soldats au rapport. Ils s'interrompirent lorsque Schlangan entra.

Individu sur le trône : Oh, une ancienne connaissance. Yurok, Wenk, Xayt, Zerf, retournez-vous.

Les quatre soldats se retournèrent et Schlangan n'en crut pas ces yeux. Il s'agissait des quatre soldats qu'il connaissait.

Yurok : Bonjour, chef.
Wenk : Cela faisait longtemps, commandant.
Xayt : Comment allez-vous monsieur ?
Zerf : Bienvenue dans le Khan, patron.
Schlangan : C'est impossible ! Vous étiez au Royaume des Morts quand j'étais dans l'ehbet du bois ! Qu'est-ce que vous faites là ?!
Yurok : Ce n'était guère plus d'une réminiscence.
Wenk : Les choses ont bien changé.
Xayt : Nous sommes désormais dans ce royaume.
Zerf : Grâce à une entité digne de ce nom.
Schlangan : ... Une chose de plus ne colle pas. Depuis quand avec-vous un NOM ?!
Yurok : Depuis toujours.
Wenk : Seulement nous étions négligeables.
Xayt : Alors que maintenant.
Zerf : Nous sommes suffisamment importants pour que nos noms soient marqués.
Schlangan : C'est n'importe quoi.

L'individu sur le trône se leva alors, et se rapprocha, permettant à Schlangan de le voir. Mais une fois encore, ce qu'il vit lui sembla impossible. Un individu aux langues incompréhensibles était de retour...

Darkgoun : Yo, Schlangan. Ça te choque, hein ?
Schlangan : Tu ne peux pas imaginer.
Darkgoun : Je sais, ma magnificence te laisse bouche bée.
Schlangan : Nan c'est pas ça... Je suis choqué car pour une fois ce que tu dis est intelligible.
Darkgoun : Ah oui... C'est parce que j'ai évolué.
Schlangan : Tu es un Pokémon ?
Darkgoun : Bien sûr que non.
Schlangan : Bon, je ne veux même pas chercher à comprendre. J'ai des questions à te poser.
Darkgoun : Ah ? Je veux bien y répondre, si tu parviens à gagner des duels amicaux avec chacun d'entre nous.
Schlangan : Huh ?
Darkgoun : Qu'en dis-tu ? Destructeurs d'ehbets ?
Schlangan : ... D'où sais-tu ça ?
Darkgoun : Qui sait... Bon, commençons si tu veux. Yurok, à toi l'honneur.
Yurok : Ok. Êtes-vous prêt, chef ?
Schlangan : ... Soit. Ça ira vite.

Schlangan et Yurok se firent face. Yurok disparut alors et Schlangan vit le sol se rapprocher de lui. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre qu'il venait de tomber. Il se releva et vit que Yurok, anciennement Soldat #1, était derrière lui.

Schlangan : Huh ?
Yurok : Je recommence chef, attention.

Schlangan voulut attaquer, mais Yurok avait à nouveau disparut et Schlangan sentit ses jambes se dérober, car Yurok venait de lui faire une balayage. Schlangan se rattrapa cependant et mit un coup de pied à Yurok qui para le coup du bras gauche.

Yurok : Ah, vous êtes toujours aussi rapide.
Schlangan : Qu'est-ce que c'est que ce délire ?



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6451
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum