Chapitre 352 - L'épreuve d'innocence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 352 - L'épreuve d'innocence

Message  Schlangan le Jeu 20 Nov 2014 - 22:40

Antoine et Rekiem étaient donc la salle du conseil, face aux deux gardes. Notorit, l'humain était face à Antoine, tout à fait décontracté. Antoine regardait son adversaire, tout en l'analysant.

Antoine (pense) : Sérieux ? Je ne vois aucune faille dans son posture, pourtant il n'est même pas en garde...
Notorit : Bon, en avant.

Notorit fit un bon en avant et donna un coup de poing à Antoine qui l'esquiva de justesse. Antoine prit ses distances, mais Notorit chargea une nouvelle fois, donnant un nouveau coup de poing. Antoine esquiva et brandit sa flûte pour le frapper, mais Notorit leva son bras et bloqua ainsi le bras d'Antoine avant que la flûte ne le touche. Notorit donna un coup de pied dans la jambe d'Antoine, le déséquilibrant. Puis il donna un direct du droit qui frappa Antoine en plein visage, l'envoyant au tapis. Cependant, Antoine se releva, saignant du nez.

Notorit : Oh ? Je n'aurais pas cru que quelqu'un aurait pu se relever après cette pris ce coup.
Antoine : ...
Notorit : Bravo pour avoir pivoté votre tête au dernier moment.

Notorit bondit à nouveau sur Antoine, mais celui-ci se baissa brusquement et lui fit un balayage. Seulement Notorit sauta au bon moment et voulu réatterrir sur le genou d'Antoine pour lui casser. Antoine donna alors un coup de flûte à Notorit qui fit une pirouette en arrière, ce qui lui permit de l'esquiver. Antoine profita de cette pirouette pour bondir à son tour sur son adversaire, et il tenta de lui donner un coup de flûte sur la tête. Notorit parvint à bondir une nouvelle fois en arrière, esquivant le coup. Antoine toucha le sol avec sa flûte, et les dalles volèrent en éclat.

Notorit : ... Je me disais bien que cette flûte n'était pas normale.
Antoine : ...
Notorit : Dans ce cas...

Notorit fouilla dans ses poches et en tira des coups de poing américains. Il les équipa et passa une nouvelle fois à l'attaque. Il voulut donner un coup vertical à Antoine qui l'esquiva en bondissant sur le côté. Cette fois, ce fut le coup de Notorit qui fracassa les dalles au sol en les touchant.

Antoine : ...
Notorit : Nous sommes à égalité en puissance destructrice. Pour une fois qu'un condamné est amusant.

A côté, Rekiem et Ketr étaient toujours face à face, sans bouger. Les deux semblaient absorbés dans leurs pensées. En réalité, Ketr était soumis à l'épreuve des télévisions par Rekiem. Celui-ci était confronté aux écrans et ne parvenait pas en sortir.

Ketr : Laisse-moi sortir de là !!!
Rekiem : Bah non ce n'est pas drôle, tu n'as qu'à trouver toi même !
Ketr : Tu m'énerves !!
Rekiem : Par minerve...
Ketr : Arrête avec tes jeux de mots pourris !!
Rekiem : Ah non c'est pour toi, pas pour y.
Ketr : Raaaaaaaaaaaaaarggg !

Antoine et Notorit se rapprochaient peu à peu, prêts à frapper à la moindre ouverture. Ils savaient pertinemment que leurs coups étaient dévastateurs, et que ce serait terminé dès que l'un était touché. Notorit fut le premier à attaquer, il tenta de donner un crochet du gauche à Antoine, qui attrapa le poignet de son adversaire pour l'arrêter, puis il riposta avec sa flûte. Notorit se mit en garde pour dévier le coup comme précedemment, mais Antoine l'avait prévu, et il arrêta son coup. Il déplaça alors la flûte au niveau du torse de Notorit, qui rabattit son bras droit sur le bras d'Antoine, le faisant manquer son coup. Notorit voulut mettre un coup de genou à Antoine, qui tira sur son poignet le déséquilibrant. Antoine donna un coup de pied gauche dans les côtes de Notorit qui grimaça sous la douleur avant de tomber au sol. Antoine voulut lui mettre un coup sur la tête avec la flûte, mais Notorit roula sur le côté en donnant un coup de pied vers le visage d'Antoine qui esquiva de justesse. Notorit en profita pour se relever et se mettre en garde.

Notorit : C'était plutôt juste.
Antoine : ...
Notorit : Alors je vais changer de stratégie.

Notorit tourna le dos à Antoine et frappa le sol. L'onde de choc le propulsa en arrière droit sur Antoine. Toujours en mouvement, Notorit se retourna de manière à donner un coup de poing à Antoine. Celui-ci bondit sur la droite pour l'esquiver, mais Notorit tendit le bras et toucha Antoine de cette manière qui fut renversé par la vitesse de Notorit. Bien qu'Antoine fut dans une position désavantageuse, Notorit perdit quelques secondes à s'arrêter et à faire demi-tour. Ces secondes permirent à Antoine de rouler sur le côté au moment où Notorit revenait à la charge, esquivant ainsi un coup de poing dévastateur. Ceci permit à Antoine de se relever et de frapper avec sa flûte. Cependant Notorit frappa en même temps, et son poing frappa la flûte. Une onde de choc très puissante se produisit et les deux adversaires furent chacun projetés à un bout de la pièce. Les deux parvinrent à se relever péniblement.

Antoine (pense) : Huh... Sa puissance de frappe est équivalente à mes coups critiques...
Notorit (pense) : Sa flûte est si puissante que ça... La vache...

Les deux adversaires, bien que chancelants, se replacèrent au milieu de la pièce, tous deux en garde, prêts à saisir le moindre instant d'inattention. Antoine fut le premier à vaciller, et Notorit en profita pour attaquer. Mais il s'agissait d'un plan d'Antoine qui attrapa la jambe gauche de son adversaire, et la leva. Notorit fut totalement déséquilibré et Antoine en profita pour le frapper avec la flûte au moment où il toucha le sol. Une dépression se forma dans le sol au moment dans l'impact, et Notorit cracha du sang, avant de retomber inconscient. Le juge, qui assistait aux combats, était visiblement énervé.

Juge : Incapable ! Notorit ke yakit soko te aru daka ra !!
Antoine : Huh ?

Le corps de Notorit fut alors prit de convulsions, et sa peau commença à se teinter de rouge. Il se releva alors brusquement, ses yeux devenus complètement blancs, et sa musculature et sa taille ayant considérablement augmentés. Il donna un coup de poing dans le vide et l'onde de choc projeta Antoine en arrière. Notorit bondit très rapidement sur Antoine, et celui-ci eut tout juste le temps de se baisser pour esquiver un coup de poing qui fit voler le mur derrière lui en éclats. Antoine profita de cet instant pour donner un nouveau coup de flûte à son adversaire, mais celui-ci recula à peine bien qu'il fût touché de plein fouet. Il donna alors une claque à Antoine qui fut projeté au travers de la pièce. Il percuta alors Rekiem, qui tomba par terre. Le sweat d'Antoine commença à s'enflammer à cause de la lave du manteau de Rekiem. Il parvint à se rouler par terre pour éteindre les flammes, mais il était épuisé. A ce moment, Ketr se remit à bouger.

Ketr : Ah ! Je suis enfin libre !!
Rekiem : Quel dommage, je m'amusais bien moi.
Ketr : Je me suis juré de t'étriper si je sortais de là. Muh ? Notorit est en mode berserk ? Ton ami a dû bien se débrouiller...
Rekiem : Mode berserk ?

Rekiem se retourna pour voir ce qu'il en était de Notorit, et Ketr en profita pour donner quatre coups de poings à Rekiem. Ketr retira alors précipitamment ses poings, qui étaient brûlés. Les coup qu'il avait donné avaient percé le manteau de lave refroidit, qui tomba en éclat, faisant apparaître la forme réelle du squelette de lave.

Ketr : Que... qu'est-ce que tu es ?
Rekiem : Tué ? Non je ne suis pas un maure.
Ketr : Tu ne vas pas recommencer avec tes blagues pourries ?!
Rekiem : Je t'ai déjà répondu que mes blagues n'étaient pas pour y...

A ce moment, Notorit se dirigeait vers l'endroit où se trouvait Antoine. Voyant que son ami était en danger, Rekiem se transforma alors, en dragon de lave, et il cracha une boule de feu sur Ketr qui n'eut pas le temps de l'esquiver. Celui-ci s'enflamma et Rekiem le transperça avec des griffes de lave refroidies, pour ensuite le jeter sur Notorit. Ceci interrompit Notorit qui réduit en charpie le cadavre en un coup de poing. Rekiem tira alors une autre boule de feu, cette fois en direction de Notorit, qui ne fut nullement affecté. A la place, celui-ci fonça sur Rekiem et lui donna un coup de poing. L'onde de choc souffla la lave, mais Rekiem se reforma un petit plus loin. Il tenta de transpercer Notorit, mais ses griffes de lave refroidie furent détruites.

Rekiem : ...
Antoine : Huh...

Antoine venait de reprendre conscience, et observait les tentatives de Rekiem face à Notorit. Toutes étaient vaines, et bien que Rekiem puisse se reconstruire à chaque fois, de plus en plus de lave refroidie emplissait la pièce. Rekiem semblait s'essouffler peu à peu.

Notorit : Grrrr....
Rekiem : ... ave ? Ouais, c'est plutôt grave tu as raison..

Antoine prit alors sa flûte et commença alors à jouer un air étrange. Il se releva alors sans mal. Il fonça vers Notorit, et Rekiem fut stupéfait par la vitesse de déplacement d'Antoine. Il était beaucoup plus rapide, comme s'il ne pesait rien. Notorit donnait des coups dans le vide et ne parvenait pas à le toucher.

Antoine : Rekiem !
Rekiem : Hmmm ?
Antoine : J'ai besoin que tu fasses la boule de feu la plus puissante que tu peux.
Rekiem : Puis cent te suffirait ? Mais ça n'a pas l'air de l'affecter.
Antoine : Fais moi confiance !
Rekiem : Je ne garderai que la deuxième partie, fi anse !

Rekiem commença à créer une grosse boule de feu, mais ceci attira l'attention de Notorit. Antoine lui mit alors un coup de flûte, et bien que ceci le fit à peine reculer, cela permit à Rekiem d'augmenter la taille de sa boule de feu. Antoine joua un autre air, et Notorit commença à chanceler, comme s'il avait perdu l'équilibre. Antoine changea une nouvelle fois de mélodie, et cette fois-ci la boule de feu commença à changer, celle-ci devenait de plus en plus brillante, jusqu'à ce que les flammes deviennent totalement bleues.

Antoine : Maintenant !
Rekiem : Go !

Rekiem balargua la boule de feu droit sur Notorit qui ne put l'esquiver. Une grosse explosion se produisit, et Antoine et Rekiem furent projetés en arrière. La salle vola en éclats, et les deux étaient à terre, épuisés. Rekiem avait repris sa forme normale de squelette. Notorit était lui aussi à terre, ayant repris une taille normale, brûlé sur tout le corps.

Antoine : Chaque reconstitution diminuait ton énergie, n'est-ce pas ?
Rekiem : Bien deviné.
Antoine : Enfin, on a gagné, c'est l'essentiel.
Juge : Je vais plutôt vous tuer moi-même ! Cette loi existe, mais si vous êtes morts, il n'y aura pas besoin de l'appliquer !!
Antoine : Quoi ?!

Mais alors, le juge se prit un coup dans le dos, qui brisa net sa colonne vertébrale, et il s'écroula. Derrière lui se trouvait Notorit, qui s'était relevé.

Antoine : Impossible !
Notorit : .... J'ai perdu, avant que ce monstre ne me jette je ne sait quel sort...
Rekiem : ...

Notorit s'effondra alors. A ce moment, de nombreux CRS surgirent de toutes parts, prêts à arraisonner les deux. Mais alors, les deux autres personnes qui se trouvaient à l'étage depuis le début prirent la parole.

Juge A-1 : Ces deux personnes ont passé l'épreuve de l'innocence.
Juge A-2 : Ayant réussi à battre les gardiens, ils sont déclarés innocents.
Antoine : ... Je les avais oublié...
Rekiem : De qui ?
Juge A-1 : Veuillez les amener au centre médical pour qu'ils reprennent des forces.
CRS : A vos ordres.
Juge A-2 : Amenez aussi Notorit, il est encore vivant.
CRS : Et le juge suprême ?
Juge A-1 : Celui-ci est intervenu pendant l'épreuve. Sa mort aurait été décidée au prochain jugement, quoiqu'il arrive.
CRS : Bien.

Les CRS emmenèrent donc Antoine, Rekiem, et Notorit au centre médical, pour qu'ils puissent se reposer.

Juge A-1 : Incroyable qu'ils aient pu battre Notorit et Ketr tout de même.
Juge A-2 : Ils ont tué le Medusæ, c'est l'essentiel.
Juge A-1 : Oui.



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6446
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum