Chapitre 387 - Dysfonctionnement des nanites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 387 - Dysfonctionnement des nanites

Message  Schlangan le Dim 30 Nov 2014 - 8:06

Cinq jours s'étaient écoulés depuis les voyages entre diverses dimensions. La vie à la base avait repris un cours normal, et Schlangan était en visite des différentes installations, pour s'assurer que tout fonctionnait bien. Cependant, un scientifique était en train de pleurer.

Schlangan : Muh ? Que se passe-t-il ici ?
Scientifique : Je... je suis ému !
Schlangan : Ah bon ?
Scientifique : Cela faisait si longtemps que je n'étais pas apparu dans un épisode!
Schlangan : ... Vous étiez déjà apparu avant ?
Scientifique : Mais oui ! C'est moi qui ait failli détruire notre Chantier spatial, c'est moi qui vous ai averti pour la technologie hyperespace de niveau huit !
Schlangan : Ah... ça date. Plus sérieusement, tout fonctionne bien ici ?
Scientifique : Ah, oui. Aucun souci depuis que nous ne subissons plus d'attaque.
Schlangan : Ce n'est pas surprenant, il n'est pas possible de venir sur Naycerl sans y avoir été invité au préalable.
Scientifique : Pourquoi ce nouveau nom au fait ?
Schlangan : Oh, tu n'as qu'à lire les chapitres 248 à 345, c'est expliqué dedans.
Scientifique : Mais c'est le plus long groupe de chapitres jusqu'à présent !
Schlangan : Bah puisqu'il ne se passe rien, ça vous occupera.
Scientifique : C'est vrai.
Schlangan : Bon, je vais continuer ma ronde.

Schlangan visita donc les autres installations, jusqu'à ce que l'heure de midi fut arrivée. Il se rendit donc à la cafétéria, pour aller manger. Il trouva là-bas la fine équipe en train de manger. Après s'être servi, il les rejoignit.

Schlangan : Alors, ça se goinfre ?
Michaël : Bah.. miam... il faut bien.. miam... manger !
Voice : Zzzz...
Schlangan : Voice ! On ne dort pas en mangeant !
Voice : Ah oui c'est vrai.
Idiana : En tout cas, ça fait plusieurs jours que j'espère voir un changement, mais la nourriture dans cette base n'est pas terrible.
Schlangan : Oui, c'est sûr que ça doit changer de la nourriture d'une princesse. C'est toi qui a voulu nous suivre après tout.
Idiana : C'est vrai.
Schlangan : Enfin, tu rejoindras Katerina dans le clan des râleuses à propos de la base... Tiens où est-elle d'ailleurs ? Michaël ?
Michaël : Miam... Comment veux-tu.. miam... que je le sache ?
Schlangan : Ben, tu es le mieux placé pour le savoir.
Michaël : ... Et bien non !
Mathias : En fait, nous pouvons considérer...
Schlangan : URUSEI ! C'est déjà trop long !
Mathias : ...
Rekiem : Il est sidéré que ses phrases ne le soit pas bêtement.
Lauréline : Ah bah tiens, la voilà.

Katerina venait effectivement d'arriver, mais alors qu'elle transportait son plateau pour aller rejoindre le groupe, elle s'affala brusquement au sol. Sarah éclata de rire.

Sarah : Et bien alors Katerina, tu ne tiens plus debout ?

Mais, malgré la provocation de Sarah, Katerina restait au sol, et ne semblait pas bouger. Van't Folth alla voir, suivi par Michaël qui fut "aidé" par un coup de pied de Schlangan. Les deux se rendirent alors compte que Katerina était brûlante de fièvre.

Michaël : Heu, elle a beaucoup de fièvre là...
Schlangan : Nani ? Emmène là à l'infirmerie alors, et Voice viens avec moi. Les autres, finissez de manger.

Michaël porta alors Katerina jusqu'à l'infirmerie, où elle fut installée sur un lit. Mais d'après les relevés, sa température était extrêmement élevée, et dépassait 50°C.

Médecin : Mais c'est impossible ! Un corps humain ne peut pas survivre à une telle température !
Schlangan : Il y a quelque chose qui cloche, effectivement. Voice, essaie de lui redonner de l'énergie.
Voice : D'accord.

Voice s'approcha, mais au moment où il voulut transmettre de l'énergie, un arc électrique rouge se forma et propulsa Voice en arrière. Des lignes bleues se formèrent alors sur la peau de Katerina, avant de se réeffacer aussitôt.

Schlangan : Huh ? Ça n'était pas...
Van't Folth : Le pouvoir des nanites, si.
Schlangan : Ah, tu es venu voir ta fille ?
Van't Folth : Oui. On dirait que le pouvoir des nanites s'active et se désactive en permanence, ce qui provoque cette fièvre.
Schlangan : Ça t'es déjà arrivé ?
Van't Folth : Non, jamais. C'est étrange.
Schlangan : Hmm... Et que peut-on faire ?
Van't Folth : Je réfléchis, il va falloir que je réanalyse le fonctionnement des nanites.

Le corps de Katerina se crispa alors soudainement, et la métallisation de niveau un s'enclencha. Mais, quelques instants plus tard, elle se désactiva. Puis tout à coup, l'aura noire s'enclencha, pour se désactiver juste après.

Schlangan : ... Il va falloir l'attacher.
Voice : Ah bon ?
Schlangan : On dirait qu'elle se bat contre quelque chose. Attachez-là, je vais aller voir ce qu'il se passe dans son esprit.
Van't Folth : Vous êtes sûr que...
Schlangan : Pendant ce temps, cherche le moyen de trouver ce qu'il se passe. N'hésite pas à demander à Mathias aussi, au cas où il aurait une idée !
Van't Folth : Bien.

Schlangan mit sa main sur le front de Katerina, et se projeta dans son esprit. Il se retrouva dans un endroit très chaud, avec un ciel chaotique. Il aperçut alors Katerina au loin, qui se battait contre un ennemi que Schlangan ne voyait pas. Katerina sembla soudainement se prendre un coup, et elle alla se crasher aux pieds de Schlangan. Son ennemi apparut alors, il s'agissait de Katerina également, mais avec les nanites activées.

Schlangan : Huh ? Qu'est-ce que c'est que ça, Katerina ?

Mais celle-ci ne lui répondit pas et se relança dans son combat contre elle-même. Une énorme explosion se produisit alors, et deux nouvelles Katerina firent leur apparition. L'une avait les nanites de niveau deux, et l'autre avait une forme que Schlangan reconnut. Il s'agissait de Katerina avec des ailes d'ange et de dragon, des cornes et des griffes de démon. Il s'agissait de la force que Katerina avait pris lorsque Tenryuma lui avait insufflé ses pouvoirs. Les quatre recommencèrent alors à se battre.

Schlangan : ... Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?

Schlangan fit alors un pas un avant, mais des éclairs rouges commencèrent à se former un peu partout. Un gigantesque mur de métal se forma alors devant lui, et un éclair gigantesque le frappa de plein fouet. Schlangan se retrouva ainsi éjecté de l'esprit de Katerina. A l'extérieur, un éclair se produisit, et Schlangan fut projeté en arrière.

Voice : Commandant !
Schlangan : Huh... Je crois que le problème ne va pas être simple...

Le corps de Katerina se crispait par intervalle, oscillant entre l'aura noire et les nanites. Afin de s'assurer qu'elle était bien immobilisée, Schlangan ajouta des barrières énergétiques pour l'immobiliser.

Schlangan : Michaël, reste à la surveiller. Je vais voir où en est Van't Folth.
Michaël : ... Ok.

Schlangan se dirigea donc vers la salle où s'étaient réunis Mathias et Van't Folth.

Schlangan : Alors ?
Van't Folth : En résumant les différentes choses qui se sont produites depuis, et avec la réaction actuelle, nous avons un phénomène d'emballement des nanites.
Schlangan : Hmm. Et une idée pour le résoudre ?
Van't Folth : J'ai une idée. Il va falloir utiliser la résonance entre des gens possédant les mêmes nanites.
Schlangan : C'est-à-dire ?
Mathias : Les nanites ont une certaine fréquence. En faisant s'activer des nanites correctement réglées, celles de Katerina devraient redevenir normales.
Schlangan : ... Waouh.
Van't Folth : C'est si surprenant que ça ?
Schlangan : Non c'est pas ça... Mathias a fait des phrases NORMALES pour une fois.
Van't Folth : Ah.
Schlangan : Bon, plus sérieusement, où va-t-on trouver ces utilisateurs de nanites ?
Van't Folth : Et bien j'ai moi-même les nanites, donc il faut juste une personne. Et cela tombe bien, ma femme a aussi les nanites.
Schlangan : Ah.
Van't Folth : Donc nous pouvons aller la chercher. Qui plus est, cela fait longtemps que je n'ai pas vu ma femme et ma fille.
Schlangan : Et bien soit, allons-y sans perdre de temps. C'est la planète où nous avons combattu les êtres ?
Van't Folth : Oui.
Schlangan : Alors en avant. KATEMI SUZURE.

Schlangan créa une brèche, et lui et Van't Folth entrèrent dedans, pour réapparaître sur la planète en question. Mais alors, Van't Folth découvrit sa maison, en ruines. Il se précipita à l'intérieur, et ne vit personne. Tout était dévasté.

Van't Folth : Qu... que s'est-il passé ici ?
Schlangan : Hmm... On dirait que ça ne date pas d'aujourd'hui, il y des toiles d'araignées un peu partout.
Van't Folth : Allons au palais, mon frère saura peut être ce qui s'est produit.
Schlangan : Soit.

Schlangan et Van't Folth se dirigèrent vers le palais, et croisèrent justement le roi Xan'hing au moment où il sortait du palais.

Van't Folth : Xan'hing !
Xan'hing : Van't Folth ! C'est vraiment toi ?
Van't Folth : Oui. Je viens de passer chez moi, que s'est-il passé ?
Xan'hing : Il y a de cela deux mois... ta maison a été attaquée par une race que nous ne connaissions pas.
Van't Folth : Quoi ?
Xan'hing : Ces créatures, qui ressemblaient à des cyborgs, ou quelque chose approchant, on embarqué ta femme et ta fille.
Van't Folth : Qui étaient-elles ?!
Xan'hing : Leur nom... Ces créatures se faisaient appeler des Neocycleosiens.
Van't Folth : Neocycleosiens ? C'est impossible !
Schlangan : Tu les connais ?
Van't Folth : Les Neocycleosiens... sont la race qui m'ont expliqué le fonctionnement des nanites que je possède.
Schlangan : Nani ?
Van't Folth : Oui... C'était une race pacifique, je ne vois pas ce qui a pu les pousser à attaquer ma famille ?
Xan'hing : ... Ils ont laissé un message. Je pense qu'il t'était destiné. Nous n'avons pas pu en percer le sens.
Van't Folth : Quel message ?
Xan'hing : Suis-moi, je vais te le montrer.

Le Roi conduisit Van't Folth et Schlangan dans une pièce où se trouvait un coffret. Ce coffret contenait une petite tablette sur laquelle était gravées des inscriptions étranges.

Van't Folth : C'est la langue des Neocycleosiens... Il y a écrit : "Van't Folth. Si tu veux récupérer ta famille. Viens nous rejoindre sur Cyclea."
Schlangan : Donc le message t'était destiné.

Van't Folth serra le poing, son visage laissant paraître sa fureur.

Schlangan : Bon. Tu sais où est cette planète ?
Van't Folth : Oui.
Schlangan : Et bien, nous allons y aller. Nous n'avons qu'à nous téléporter en passant par le Royaume des Dieux.
Van't Folth : Très bien. Merci, Xan'hing.
Xan'hing : J'espère que tu les retrouveras.

Schlangan et Van't Folth disparurent alors et passèrent au Royaume des Dieux. Van't Folth, guidé par Schlangan, les téléporta alors tous les deux sur la planète Cyclea. A peine arrivés, deux êtres humains vinrent les accueillir.

???? : Ah, Shindaya Van't Folth. Enfin.
Van't Folth : ... Où sont Minata et Julia ?
???? : Oh, elles sont dans leur résidence sur cette planète. Mais cela tombe bien que tu sois venu.
Van't Folth : Ah bon ?
???? : Oui, nous t'avons enfin récupéré, spécimen raté. Visiblement, notre contrôle n'a pas d'effet sur toi.
Van't Folth : Quoi ?
Schlangan : Contrôle ?
???? : Et bien oui, tous ceux possédant nos nanites, sont supposés nous obéir. Sauf l'exception de notre future reine.
Van't Folth : De quoi est-ce que vous parlez ?
???? : Tu ne comprends pas ? Il existe une dernière personne non néocyclosienne qui possède les nanites. Et pour une raison obscure, ses nanites évoluent, au-delà de ce que tu as pu faire.
Schlangan : Il parlerait de...
Van't Folth : Non, ne me dites pas que...
???? : Mais bien sûr que si. Je parle de ta fille. Shindaya Katerina. La raison d'être néocycléosienne l'envahira bientôt, et elle viendra nous rejoindre. Et grâce à son grand pouvoir, nous n'aurons plus à imiter une race passive.
Van't Folth : ... Vous avez perdu la raison ! Où est Kaecykla ?
???? : Ce vieux fou ? Il est mort depuis longtemps. Je suis le nouveau chef, Kelikliya ! Et vous deux êtes en état d'arrestation.
Schlangan : Ah oui ? J'aimerais bien voir ça.
Kelikliya : Voyons notre base de données. Schlangan, général divin de la division de l'Absolu. Niveau de puissance ridiculement élevé. Effectivement employer la force ne servirait à rien avec vous. Il va falloir être plus subtil.

Le paysage se transforma alors, et une prison se forma autour de Van't Folth et Schlangan.

Schlangan : NANI ?!
Van't Folth : Oui, ils peuvent contrôler la planète entière.
Schlangan : Tu ne pouvais pas le dire avant ?
Van't Folth : Je n'y ai plus pensé sur le moment.
Schlangan : Bah. RAGNAROK !!

Schlangan fit voler en éclats les murs nouvellement formés, mais ceux-ci se reformèrent aussitôt.

Schlangan : ...
Van't Folth : Je crois que sortir ne sera pas simple.

Pendant ce temps à la base, Michaël, sur sa chaise, surveillait toujours Katerina, lorsque son corps s'illumian brusquement. Un flash de lumière se produisit alors, et lorsque la lumière redevint normale, Katerina ouvrit les yeux, et se redressa comme si rien ne s'était passé.

Katerina : Huh ? Qu'est-ce que je fais à l'infirmerie ?
Michaël : Tu as repris conscience ? Et ta fièvre ?
Katerina : Fièvre ? Je me sens très bien, tout va bien.

Tout en disant cela, Katerina s'était rapprochée de Michaël, et s'assit à califourchon sur lui.

Michaël : Qu'est-ce que tu fais ?
Katerina : Quoi, il y a un problème ?
Michaël : ... Je pense bien, oui.


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum