Chapitre 402 - La planète Chulbalji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 402 - La planète Chulbalji

Message  Schlangan le Mer 3 Déc 2014 - 17:27

Schlangan et Lauréline réapparurent donc sur une planète, dans une forêt.

Schlangan : On est où là ?
Lauréline : Qu'est-ce que j'en sais ? Je...

La couleur des yeux de Lauréline changea alors, pour redevenir rouges.

Schlangan : Hmmm ?
Lauréline : Désolée pour son comportement, elle est toujours agressive.
Schlangan : Bah, pas bien grave. Bon, donc nous avons été téléportés.
Mugu : Mugu mugu mugu mugu !
Schlangan : Sur Chulbalji ? Ce nom me dit quelque chose... Ah oui ça me revient, il me l'avait dit.
Lauréline : Qui donc ?
Schlangan : Ce n'est pas très important. Bon, Mugu, tu veux nous emmener où ?
Mugu : Mugu mugu mugu mugu.
Lauréline : Bah suivons-le s'il veut aller à un village.
Schlangan : Oui. Donc tu comprends aussi ce qu'il dit ?
Lauréline : Oui, pourquoi ?
Schlangan : Hmm... Sais-tu ce que sont les antémentaires ?
Lauréline : Je n'ai jamais entendu ce nom.
Schlangan : ... Ok.
Lauréline : Qu'est-ce que c'est ?
Schlangan : C'est la race qui habite sur cette planète.
Lauréline : Ah ? Et sont-ils pacifiques ?
Schlangan : Ça je n'en sais rien.
Mugu : Mugu mugu mugu mugu !!
Schlangan : C'est bon, on arrive.

Schlangan et Lauréline suivirent donc Mugu dans la forêt. Ils entendirent plusieurs fois du bruit dans les fourrés, mais ne virent cependant aucun animal. Plusieurs dizaines de minutes plus tard, ils arrivèrent enfin à l'orée d'un village.

Schlangan : Ah.
Lauréline : On dirait qu'il y a des gens par là.
Schlangan : Moui.
Mugu : Mugu mugu mugu mugu mugu mugu. Mugu mugu mugu mugu mugu mugu.
Schlangan : Aller au palais royal ? Mais pourquoi ?
Mugu : Mugu mugu mugu mugu mugu.
Lauréline : Me présenter moi ?
Mugu : Mugu mugu !
Lauréline : D'accord.
Schlangan : Hmmm...

Alors que les trois commençaient à traverser le village, un homme s'interposa. Celui-ci mesurait environ 2 mètres, et était très baraqué.

Homme : Halte-là ! Qui êtes-vous ?
Schlangan : Des passants.
Lauréline : Nous ne faisons que traverser ce village, nous nous dirigeons vers le palais royal.
Homme : Ah oui ? Montrez-moi vos insignes !
Schlangan : Quelles insignes ?
Homme : Ne faites pas semblant de ne pas savoir ! Soit vous me les montrez, soit vous allez être arrêtés.
Schlangan : ... Je n'ai pas que ça à faire.
Mugu : Mugu ! Mugu mugu mugu !
Homme : Huh ? Mugu-dono ? Que faites-vous là ?
Schlangan : Eh ?
Mugu : Mugu mugu mugu mugu mugu ! Mugu mugu mugu mugu ! Mugu mugu mugu !
Homme : Je vous prie de m'excuser, Mugu-dono, je ne savais pas. Je vais vous laisser conduire vos invités, et je ferai transmettre le message de ne pas tenter de vous arrêter.
Mugu : Mugu.
Homme : Merci de votre bonté.
Schlangan : ...
Lauréline : ...
Mugu : Mugu !
Schlangan : C'est moi où cette chose vient de prendre un air de "peuh, heureusement que je suis là" ?
Lauréline : Pffft.. hé hé hé...
Schlangan : Et ça te fait rire ?
Lauréline : Désolée.
Mugu : Mugu mugu !
Schlangan : Ça va, ça vient !

Le groupe put donc repartir, et traversa le village. Ils arrivèrent alors dans une grande côte menant à un pont. Ce pont surplombait un fleuve d'une largeur importante. Sur le fleuve circulaient des bateaux. Des humains marchaient dans les rues.

Schlangan : Et ben, les antémentaires ressemblent à des humains on dirait.
Lauréline : Vous êtes donc sous la bonne forme.
Schlangan : Oui c'est vrai. C'est encore loin, Mugu ?
Mugu : Mugu mugu mugu mugu mugu !
Schlangan : Ok.

Le groupe continua donc sa route. Après avoir traversé le pont, ils arrivèrent cette fois face à de très hauts remparts, surplombés d'un bouclier énergétique. En voyant Mugu, les trois gardes stationnés ouvrirent la porte qu'ils gardaient. Derrière ces remparts se trouvait une ville possédant de hauts bâtiments. Le groupe rejoignit rapidement une grande avenue, et se mirent à la suivre jusqu'à arriver au palais royal. Une fois encore, le garde laissa entrer le groupe en voyant Mugu. Une fois à l'intérieur, un homme possédant des cheveux gris, portant une simple tunique se présenta.

Homme : Ah, te revoilà enfin !
Mugu : Mugu !
Schlangan : Hmm ? Ce type me dit quelque chose, mais quoi ?
Homme : Ah, nous nous retrouvons donc déjà, Schlangan.
Schlangan : Vous connaissez mon nom ?
Homme : Allons bon, il est vrai que je n'ai pas la même forme que tout à l'heure. Mais tu m'as rencontré plus tôt.
Schlangan : Rameerez ?
Rameerez : Voilà, tu as deviné.
Schlangan : Donc les antémentaires ont une forme élémentaire alors, ça paraît plutôt logique vu le nom.
Mugu : Mugu mugu mugu mugu mugu mugu !
Lauréline : Hein ?
Rameerez : Donc voilà l'antémentaire en question. J'aurais dû m'en douter.
Lauréline : Mais je ne suis pas une antémentaire ?
Schlangan : Ben oui, on le saurait si elle pouvait se transformer en élem.. NANI ?!
Lauréline : ...
Schlangan : Mais oui, c'est vrai, tu t'es déjà changée en glace.
Lauréline : Ce seraient des pouvoirs antémentaires ? Mais comment...
Rameerez : Mais oui tout s'accorde. Schlangan... oui, et donc le nom de cette antémentaire serait... Lauréline ?
Lauréline : Comment connaissez-vous mon nom ?
Rameerez : Suivez-moi, quelqu'un que vous connaissez va pouvoir répondre à vos questions.
Schlangan : Huh ?

Schlangan, Lauréline et Mugu suivirent donc Rameerez qui les conduisit jusqu'à la salle du trône. Il leur fit signe d'attendre quelques instants et alla dans une pièce à l'arrière. Quelques instants plus tard, une personne, qu'effectivement Schlangan et Lauréline avait connus, fit son apparition. Il s'agissait d'Izaa, la mère d'Eniual et de Lauréline.

Izaa : Cela faisait longtemps, n'est-ce pas ?
Schlangan : Impossible ! Tu étais morte !
Lauréline : ... ...
Izaa : Ah oui, c'est vrai, à ce moment...

Izaa se prosterna soudainement en face de Schlangan et Lauréline.

Schlangan : Huh ?
Izaa : Je suis profondément désolée pour tout ce qui s'est passé.
Schlangan : ... Relève-toi, quelque chose a changé, mais quoi ?
Izaa : ... Je vais tout vous expliquer.

Izaa se releva et alla s'asseoir. Rameerez revint quelques instants plus tard avec deux chaises, pour que Lauréline et Schlangan puissent s'asseoir aussi.

Izaa : Bien... Par où commencer ? Vous connaissez tous deux l'histoire de la naissance d'Eniual, Line, Laure et Lauréline.
Schlangan : Oui.
Izaa : Et bien, dès le commencement de cette histoire, j'avais perdu la mémoire.
Schlangan : Huh ?
Izaa : Lauréline, tu es effectivement une antémentaire. Du moins, en partie.
Lauréline : Quoi ? Mais comment est-ce possible ?
Izaa : C'est simple. Je suis une antémentaire. Et comme tu es ma fille, il est logique que tu en sois une aussi.
Schlangan : Quoi, mais son père n'était pas Holten ?
Izaa : Si. Lauréline est issue de l'union entre un dieu et une antémentaire. C'est pour cela qu'elle peut utiliser à la fois les auras divines et les transformations élémentaires.
Schlangan : ...
Lauréline : ...
Izaa : Un jour, alors que je visitais une planète, j'ai été attaquée par des Titans et ma mémoire a été effacée. Ils m'ont alors fait croire que je travaillais pour eux, et m'ont postée à Atlantis. La suite est connue.
Schlangan : D'accord, mais comment as-tu survécu ?
Izaa : J'ai eu une aide d'un dieu fort étrange, vêtu en armure. Je ne sais pas qui c'était, mais il m'a évité de mourir, et a rétabli ma mémoire.
Schlangan : ... Et Holten n'est pas au courant de tout ça ?
Izaa : Non. J'ai préféré ne rien lui dire. Tel qu'il est maintenant, il ne pense plus à toute cette époque, et c'est pour le mieux.
Schlangan : Hmm...
Lauréline : Je... J'ai du mal à y croire...
Izaa : C'est normal, une nouvelle comme ceci est obligatoirement difficile à comprendre. Mais je vais te le prouver. Le plus ancien antémentaire existant va vous le démontrer.

A ce moment, un homme âgé fit son entrée. Malgré son apparence frêle, l'énergie qu'il dégageait était conséquente.

Izaa : Je vous présente l'élémentaire origine, le grand Oyaakel.
Schlangan : Enchanté.
Lauréline : Moi de même.
Oyaakel : ... Bien. Voilà un duo fort intéressant.
Izaa : Vous connaissez mon histoire, voici donc...
Oyaakel : Je sais. Tes filles, en un seul même corps. En se synchronisant, elles sont capables de produire le pouvoir antémentaire.
Lauréline : ...
Oyaakel : De ce que je vois, elle n'a pas su aller au-delà du stage Uniélémentaire. Ce qui est déjà un bon exploit, pour une fille demi-antémentaire.
Lauréline : ...
Schlangan : ...
Oyaakel : Bien, puisqu'il s'agit de ta fille, il s'agit de la princesse de ce royaume en l'occurrence.
Izaa : Oui.
Lauréline : Huh ?
Schlangan : Encore une princesse ?
Oyaakel : Bien, petite fille, Lauréline. Je t'engage à rester ici pour comprendre tes pouvoirs antémentaires, afin de les utiliser. Ensuite, tu pourras prendre ta place de princesse.
Izaa : Vous comptez la faire rester ici ?
Oyaakel : Bien sûr que oui. Une jeune antémentaire n'a pas à se balader dans l'univers, elle serait en danger.
Lauréline : ...
Schlangan : Hep. Elle fait partie de mon équipe, je n'ai pas l'intention de la laisser ici. Nous ne sommes là que parce que Mugu...
Oyaakel : SILENCE !!
Schlangan : Silence ? Laissez-moi au moins finir.
Oyaakel : Un être comme toi n'a rien à dire ici. Si je ne t'ai pas éliminé sur le champ, c'est parce que Mugu t'as amené ici aussi.
Schlangan : M'éliminer ? Allons bon. Et pour quelle raison ?
Oyaakel : Tu crois que je ne sais pas qui tu es réellement, Schlangan ?
Schlangan : Et qui suis-je réellement, ça m'intéresse, car à part Kagenusha, je n'ai vu personne d'autre de ma race.
Oyaakel : ... Tu feins l'innocence, ou biens tu l'ignores toi-même ?
Schlangan : Bah, à part que je fais partie du Royaume des Dieux à l'heure actuelle, je ne peux rien dire de plus.
Oyaakel : Donc tu ne le sais pas. Et bien je vais te donner un indice. Ta situation est similaire à celle de Zanshikarah, le dieu des dieux, bien qu'il y ait une différence fondamentale.
Schlangan : Dire son nom comme çà ? Quel courage.
Oyaakel : Oh, il n'y a pas de soucis, Zanshikarah me connaît. Et il sait pertinemment qu'il ne pourrait rien face à moi.
Schlangan : NANI ?
Oyaakel : Tu es venu sur cette planète sans même savoir à qui tu t'adresses, quel courage.
Schlangan : ...
Oyaakel : Mais bon peu importe, ton ignorance peut être pardonnée. Une chose est sûre en tout cas. Lauréline restera sur cette planète à partir de maintenant. Et tu n'as pas la possibilité de t'y opposer.
Schlangan : Et bien je ne suis pas trop d'accord. KATEMI SUZURE.

Schlangan attrapa Lauréline par le bras et créa une brèche pour quitter les lieux, mais la brèche se brisa instantanément.

Schlangan : NANI ?
Oyaakel : Il n'y a pas que Naycerl ou Cyclea qui soient des planètes capables de bloquer toute téléportation.
Schlangan : ...
Oyaakel : Seuls les antémentaires, ou ceux ayant une autorisation spécifique, peuvent faire cela.
Schlangan : Ah oui ? Donc Mugu peut faire ça.
Oyaakel : Inutile d'y penser, il ne t'aidera pas si je lui interdis.
Schlangan : ... Hmf. Je compte la laisser pour qu'elle puisse en apprendre plus sur vous, c'est une bonne occasion.
Oyaakel : Tu aurais un semblant de raison ?
Schlangan : Mais elle n'y restera pas indéfiniment. Je vous le garantis.
Oyaakel : Ah oui ? Et comment comptes-tu la récupérer ? Par la force ?
Schlangan : Ça pourrait être une solution.
Oyaakel : Je vois. Il est évident que ma puissance n'est qu'aux alentours de celle que tu as tant que je ne suis pas transformé. Tu chercheras donc à employer un effet de surprise. C'est intéressant.
Schlangan : ...
Oyaakel : Mais pour cela, il faudra déjà que tu reviennes au palais.
Schlangan : Huh ?
Oyaakel : Admire un petit peu le changement avec un antémentaire.

La moitié du corps d'Oyaakel se transforme en ombre et il fit un mouvement. Schlangan n'eut pas le temps de bouger et se retrouva aspiré dans un vortex.

Lauréline : Pourquoi ?!
Oyaakel : Il est exactement comme je le pensais, Rameerez.
Rameerez : Oui. Où l'avez-vous envoyé ?
Oyaakel : Tel qu'il est actuellement, il ne vivra pas longtemps. Je l'ai envoyé à l'extérieur.
Rameerez : Mais seuls les antémentaires aguerris peuvent survivre dans cette zone !
Oyaakel : Oui. Cela lui fera de l'expérience, pour qu'il puisse revenir.
Izaa : Effectivement.
Oyaakel : Les festivités ne seront pas amusantes s'il n'est pas assez fort, n'est-ce pas ?
Rameerez : Vous avez raison.
Lauréline : De quoi parlez-vous ?
Oyaakel : C'est une surprise. Mais ne t'en fais pas, nous ne souhaitons pas la mort de Schlangan. Ni ta captivité pour toujours.
Lauréline : Mais alors pourquoi...
Oyaakel : C'est une mise en scène. Dans quelques temps, peut-être quelques mois pour vous, l'univers va changer radicalement. Et il aura besoin d'être beaucoup plus fort s'il veut te protéger.
Lauréline : Huh ? Vous pouvez voir l'avenir ?
Oyaakel : Moi, non. Mais je connais un certain dieu qui le peut. Et tu vas aussi avoir besoin de te renforcer pour que le futur soit le meilleur possible.
Lauréline : Je ne comprends pas...
Oyaakel : Tu comprendras en temps voulu. Pour le moment, nous allons t'aider, mais ce sera très difficile. A la fois pour toi, et pour Schlangan.
Lauréline : ...



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6454
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum