Chapitre 403 - Séparation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 403 - Séparation

Message  Schlangan le Mer 3 Déc 2014 - 17:30

Schlangan réapparut dans un endroit désertique. Il regarda autour de lui, et ne vit qu'un paysage accidenté, aride. De la végétation sèche ornait les lieux.

Schlangan : Super... Et je suis où, là ?

Schlangan se concentra et tenta de sentir de l'énergie, mais il ne perçut rien. Il mit alors la paume de sa main au sol.

Schlangan : Naïfs... BAKUDÔ NO NANAJÛNANA : TENTEI KUURA !

Schlangan employa le sort de Shinigami n°77, conçu pour contacter télépathiquement une personne. Il tenta de cette manière de contacter Lauréline, mais il n'y parvint pas.

Schlangan : ... C'est quoi ce bordel ?

Schlangan sauta alors très haut pour voir où il se trouvait, et ne vit rien d'autre que le même paysage désertique. Il s'arrêta en haut d'un plateau pour réfléchir. C'est à ce moment qu'une dizaine de femmes surgirent des rochers alentours, et l'encerclèrent.

Schlangan : Quoi encore ?
Femme A : Rendez-vous, vous êtes cerné !
Schlangan : Je vois bien que je suis cerné, merci. Qu'est-ce que vous me voulez ?
Femme B : Allons bon, vous ne connaissez rien à cette planète ou quoi ?
Schlangan : Ben... C'est le cas.
Femme C : C'est possible ça ?
Femme D : Bah on n'a jamais eu le cas...
Femme E : On fait quoi alors ?
Schlangan : Si vous m'expliquiez ce que vous me voulez, ça sera peut-être plus clair...
Femme A : Très juste. Et bien normalement, ceux qui sont envoyés ici sont soit là pour s'entraîner, soit pour purger une peine.
Schlangan : Et vous voulez quoi à ceux qui arrivent là ?
Femme B : Et bien nous leurs volons tous leurs biens après les avoir passé à tabac.
Schlangan : Ah, vous êtes des bandits, fallait le dire plus tôt.
Femme C : Non ! Nous sommes des amazones !
Schlangan : ... Ça ne vit pas dans la forêt, des amazones ?
Femme D : Qu'est-ce que c'est que ce cliché ? N'importe quoi !
Schlangan : Hmmm... Donc vous êtes des antémentaires ?
Femme E : Évidemment, vous vous attendez à trouver quoi d'autre ici ?
Schlangan : Oui c'est pas bête. Bon, partez d'ici, je n'ai pas envie de me battre.
Femme F : Qu'est-ce que vous croyez faire contre nous toutes réunies ?
Schlangan : Bah vous ne faites pas le poids donc... Vous faire mal serait aisé...
Femme G : Il va payer pour son insulte !
Femme A : A l'attaque !
Schlangan : Pfff... LA FLEMME !!

Alors que les femmes venaient de bondir pour attaque Schlangan, celui-ci employa sa technique, qui plaqua les assaillantes au sol.

Schlangan : Ah, vous vous êtes rendues compte que vous aussi aviez la flemme d'attaquer.
Femme B : Cette technique... d'immobilisation... Ne fais pas peur !!
Schlangan : Mais pourquoi ils répondent tous ça ?!

Mais bien que la technique ne fit pas peur, les amazones étaient toujours immobilisées au sol. Schlangan commença alors à partir tranquillement, lorsque les amazones se transformèrent toutes en élémentaires. Elles se relevèrent alors sans mal.

Schlangan : NANI ?
Femme A : Nous forcer à nous transformer, il ne s'en sort pas mal !
Femme B : Il ne faut pas lui laisser le temps de se transformer !!
Schlangan : ...

La femme B, élémentaire de feu, fonça sur Schlangan et lui envoya une boule de feu. Schlangan esquiva l'attaque de justesse, mais fut touché par un éclair l'envoyant voler à plusieurs mètres de là, le crashant dans un pan de falaise. Les antémentaires repassèrent à l'attaque, mais Schlangan activa l'aura de la lumière de niveau un. Les antémentaires furent surprises de cette aura, et ne virent pas Schlangan bouger. Celui-ci était passées derrière elles sans qu'elles le voient.

Schlangan : Bon, peut-on arrêter là ? Je n'ai pas envie de continuer le combat.
Femme A : Quoi ?! Comment a-t-il fait ?
Femme B : Ce ne sont pas des pouvoirs antémentaires !
Schlangan : Bah je ne suis pas un antémentaire...
Femme C : Mais qui êtes-vous alors ?
Schlangan : Hmmm... Bah je fais partie des dieux.
Femme D : Qu'est-ce qu'un dieu vient faire ici ?
Schlangan : C'est une longue histoire... la flemme de raconter.
Femme E : Et bien, dans ce cas, sus à l'ennemi ! Il n'a rien à faire ici !
Schlangan : ... Vous ne me laissez pas le choix. RENSA DRAGON THUNDER.

Schlangan lança sa chaîne d'éclairs, et tout les antémentaires s'effondrèrent, sauf celle qui avait un corps élémentaire de foudre.

Schlangan : Oh ?
Femme A : ... Même avec mon corps de foudre, cette attaque était monstrueuse.
Schlangan : Bon, tu devrais comprendre que tu ne feras pas le poids. J'aimerais bien savoir où on part d'ici.
Femme A : Je n'ai rien à répondre à un dieu !
Schlangan : Tant pis. Ah et pour être sûr de ne pas être attaqué... BAKUDÔ NO ROKUJÛICHI - RIKU JÔKÔRÔ.

Schlangan emprisonna l'antémentaire de foudre et repartit, à la recherche de la sortie de la zone aride. Pendant ce temps, au palais royal, Oyaakel examinait Lauréline.

Oyaakel : Hmmm...
Izaa : Alors ?
Oyaakel : Et bien pour l'aider à développer ses pouvoirs, il va falloir utiliser "cette" méthode.
Rameerez : Quelle méthode ?
Oyaakel : Petite fille, Lauréline, tu vas devoir passer l'épreuve des trois rites.
Lauréline : Des trois rites ?
Oyaakel : Oui. Le rite de la forme, le rite des éléments, et le rite de la synchronicité.
Lauréline : Et que dois-je faire ?
Oyaakel : Il s'agit d'un entraînement particulier. Il sera, comme je l'avais dit, très difficile pour toi. Es-tu prête à suivre ces rites ?
Lauréline : S'il n'y a pas d'autres choix pour comprendre mes pouvoirs, je le suis.
Oyaakel : Soit. Et bien tout d'abord, il est temps pour les quatre de se séparer.
Lauréline : Huh ?
Oyaakel : BONJIL PUL-EOBWA !!

Oyaakel transforma sa main en ombre et traversa le corps de Lauréline. Il se retrouva alors dans son esprit, dans la maison où se trouvaient les quatre personnalités.

Lauréline : Que...
Laure : Que fait-il ici ?
Line : ...
Eniual : ...
Oyaakel : Ainsi, voilà le refuge des quatre. On dirait que ce Schlangan est déjà venu ici auparavant.
Lauréline : ...
Oyaakel : Bien, première épreuve, je vais détruire cette âme.
Laure, Line, Lauréline, Eniual : Quoi ?!
Oyaakel : Oui, c'est nécessaire.
Eniual : Ouais bah je ne crois pas non. Dégagez de là !
Oyaakel : Voilà une fille bien mal élevée. Hélas, vous n'avez pas moyen de vous y opposer.
Eniual : On va voir ça ! UMIZUI SEIKITAI !!
Oyaakel : Une aura des dieux ? Quelle pitié.

Eniual donna un coup de pied qui frappa Oyaakel de plein fouet, mais le coup de pied ne l'affecta pas. Son visage était devenu noir comme une ombre.

Oyaakel : Les antémentaires maîtrisent d'abord un stade de demi-élémentaire, qui multiplie grandement leur force. Mais un antémentaire suffisamment entraîné est en mesure de n'utiliser qu'une infime partie du pouvoir élémentaire. C'est ce que je fais en ce moment.

Line se joignit à Eniual en attaquant Oyaakel aussi, mais cela n'eut pas plus d'effet.

Lauréline : HYÔRAI HIRYUU !!
Oyaakel : Je vous dit que tout est inutile.

Effectivement, le dragon de foudre et de glace de Lauréline frappa Oyaakel de plein fouet, sans lui infliger le moindre dommage. Celui-ci mit alors sa main sur le sol, et la maison se mit à trembler.

Oyaakel : Visiblement, ces quatre personnes sont scellées dans un même corps grâce à une technique de sceau divin. Il me suffit donc de briser le sceau pour détruire cet endroit !
Laure : Arrêtez, je vous en prie !
Oyaakel : Non.

Des filaments d'ombre se mirent à ramper sur le sol, et en un instant la demeure fut engloutie par l'ombre. A l'extérieur le corps de Lauréline s'illumina, et trois sphères de lumière en émergèrent. Les sphères prirent alors la forme de corps, pour devenir Line, Laure et Eniual.

Izaa : Incroyable !
Rameerez : ...
Lauréline : Que...
Line : J'ai... mon propre corps ?
Laure : Moi aussi ?
Eniual : Alors comme ça je suis enfin libre ?
Oyaakel : Bien. Le rite va pouvoir commencer. Suivez-moi.

Toujours surprises, Laure, Line, Eniual et Lauréline suivirent Oyaakel qui les conduisit au sous-sol devant une gigantesque porte.

Oyaakel : Derrière cette porte se trouve les salles pour le rite. Vous allez y pénétrer toutes ensembles. Vous devez aller jusqu'au bout pour comprendre vos pouvoirs antémentaires.
Lauréline : D'accord...
Line : Il y a un risque de ne pas en revenir ?
Oyaakel : Tout entraînement réel est toujours risqué. Si vous échouez, c'est que vous n'aviez pas les capacités pour réussir.
Eniual : Hmf. J'en connais qui ne font sûrement pas le poids.
Line : Ah ? Tu dois parler de toi non ?
Eniual : On dirait que tu veux te battre ?
Lauréline : Calmez-vous...
Eniual : La ferme, Lauréline ! Maintenant que je suis libre, je n'ai pas l'intention de t'écouter !
Oyaakel : Vous devrez pourtant coopérer une fois à l'intérieur.
Eniual : Tch. Et bien ça sera la dernière fois !
Laure : ...
Oyaakel : Alors c'est parti.

Oyaakel leva la main, et la porte s'ouvrit. A ce moment, Laure, Line, Lauréline et Eniual furent aspirées à l'intérieur, et la porte se referma.

Rameerez : Alors c'est parti...
Oyaakel : Oui.
Rameerez : Je...
Oyaakel : Non, je te conseille de ne rien lui dire pour le moment. Elle l'apprendra le moment venu.
Rameerez : Mais...
Oyaakel : De toute façon, il n'y a pas d'autres choix.

A l'intérieur de la salle, les quatre filles se retrouvèrent face à un miroir. Alors qu'elles s'approchaient du miroir, celui-ci se brisa. Les éclats se mirent alors à scintiller et se mirent à s'agglomérer pour prendre une forme d'élémentaire.

Line : Qu'est-ce que c'est que ça ?
Eniual : Une chose qui cherche les ennuis on dirait.
Laure : Huh...
Lauréline : Hmm...

Le miroir élémentaire avança alors vers le groupe. Sans plus attendre, Eniual envoya un dragon de glace et de foudre sur celui-ci. L'attaque fut absorbée et renvoyée sur Eniual qui dut bondir pour l'esquiver de justesse.

Eniual : Tch.
Lauréline : Donc ça à l'air de renvoyer les attaques, logique pour un miroir.
Line : Laure, ne reste pas là !

L'élémentaire était en train de foncer sur Laure, et Line bondit pour la protéger, mais elle fut entaillée à l'épaule par un coup de pied de l'élémentaire.

Line : Grrr...
Eniual : Pourquoi perdre ton temps à sauver les faibles ?

Eniual fonça vers l'élémentaire et lui donna un coup de pied. Mais à ce moment, l'élémentaire projeta des éclats qui blessèrent Eniual, et qui la firent tomber. Les éclats retournèrent alors sur le corps de l'antémentaire.

Eniual : Saleté !
Lauréline : Ça ne va pas être facile...


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6454
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum