Chapitre 416 - Le Spir de la terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 416 - Le Spir de la terre

Message  Schlangan le Dim 7 Déc 2014 - 13:32

Sunaka faisait donc face à Iferl. Celui-ci venait de se relever après le coup de poing imprévu qu'il venait de subir. Il fonça sur Sunaka qui para un coup de poing en ripostant avec un coup de coude. Iferl esquiva le coup, et bondit en arrière. Il mit sa main en avant, et lança une boule de feu sur Sunaka. Celle-ci roula sur le côté en l'esquivant et mit ses mains sur le sol, qui se transforma en sable.

Iferl : Que ?
Sunaka : SUNANOKEN.

Des lames de sable surgirent alors du sol, et Iferl les détruisit en produisant du feu avec ses mains. Il tira alors en rafale sur Sunaka, qui s'enfonça dans le sable. Voyant qu'elle avait disparu, Iferl sauta et créa une énorme boule de feu, qu'il s'apprêta à lancer sur le sol. Mais à ce moment, une partie du mur se changea en sable, et une nouvelle lame en sortit. Iferl dut annuler son attaque et s'appuyer sur un pan de mur encore indemne pour y échapper. Il atterrit sur le sol, qui était redevenu normal, et Sunaka ressortit du mur.

Iferl : Hmf. On dirait que tu ne peux pas tout maintenir transformé à ta guise.
Sunaka : ...
Iferl : Meurs ! PENHUO QI !
Sunaka : SUNAKABE !

Iferl se mit à produire des flammes tel un lance-flammes, et Sunaka fit apparaître un mur de sable devant lui. La chaleur des flammes fut telle que le sable se vitrifia totalement, créant un mur de verre. Sunaka créa un marteau de sable qui alla se fracasser sur le mur de verre, provoquant des éclats fonçant sur Iferl. Celui-ci s'en débarrassa cependant facilement en créant des flammes autour de lui, mais il ne prit pas garde à la lame de sable qui se forma sous ses pieds. Au moment où il se fit toucher, il eut le réflexe de bouger, si bien qu'il ne fut que légèrement entaillé par la lame.

Iferl : Tu vas me le payer ! HUOZAI BAOZHA !!

Iferl se mit à émettre des boules de feu tout autour de lui, celles-ci explosant . La salle fut sérieusement endommagée, et Sunaka avait disparu. Iferl commença à éclater des rires, lorsqu'il vit un mouvement derrière lui. Sunaka, qui venait de sortir du sable se fit alors attraper à la gorge, et Iferl tira une nouvelle boule de feu. Il se rendit alors compte que sa main était emprisonnée dans du verre, car il ne venait que d'attaquer un clone de sable. Du sable se forma alors autour de lui.

Iferl : Que...
Sunaka : SUNA NO KAN.

Le sable se referma alors sur Iferl, et celui-ci fut complètement broyé par le cercueil de sable ainsi formé. Pendant ce temps, Onoi affrontait Iolik. Malgré son aura, Onoi était désavantagé, et peinait à esquiver les coups de son adversaire, qui maîtrisait le vent. Onoi fut finalement touché de plein fouet par une lame de vent, mais une armure de terre lui permit de minimiser les dommages.

Onoi : Grrr...
Iolik : Toujours vivant ? Tu es obstiné.
Onoi : J'arrive enfin au bout de ce combat...
Iolik : Oui, ta mort est proche !

Iolik lança cette fois-ci deux lames de vent, et Onoi ne put les éviter, et fut tranché en deux. Iolik découvrit alors deux morceaux d'une statue de terre coupés en deux, à la place du corps d'Onoi.

Iolik : Quoi ? Quand a-t-il fait ça ?
Onoi : Cela fait un moment déjà. C'est terminé : ARATAME SHITA DOJOU !

Le sol se mit alors à trembler, et des pics de terre se mirent à sortir du sol et du plafond, tous simultanément. Onoi les esquiva cependant de justesse, mais de nouveaux pics émergèrent, et il fut cette fois transpercé dans le dos. Il n'eut cependant pas le temps de souffrir, car des lames de terre s'abattirent dans toute la pièce, lui tranchant notamment la tête. De son côté, le troisième titan, Iprek, était désemparé. Quelque soient ses attaques électriques, Tenden semblait inaffecté.

Iprek : C'est impossible ! Nul ne peut encaisser ça sans broncher !
Tenden : ...
Iprek : SHANDIANBAN !!

Iprek envoya de nombreux éclairs droit sur Tenden qui ne bougea pas, et fut à nouveau inaffecté.

Iprek : ... Impossible !
Tenden : Alors, est-ce tout ? Je ne vois pas pourquoi les titans se vantaient. Ou alors, tu es très faible.
Iprek : Quoi ?! Tu vas voir si je suis faible !! SHANDIAN JIAN !!

Iprek fit apparaître une épée de foudre et fonça droit sur Tenden pour l'embrocher. Au moment de l'impact, Tenden recula un pied et plaça la paume de sa main sur le cœur d'Iprek. L'énergie de la foudre passa dans le corps de Tenden, qui appuya alors de son pied en arrière, renvoyant l'énergie dans le corps d'Iprek. La foudre traversa totalement le corps de Tenden, et celui-ci s'effondra.

Iprek : Que...
Tenden : Ma spécialité est la résistance. J'ai simplement retourné ton attaque. En d'autres termes, tu t'es vaincu tout seul.
Iprek : ...

Iprek perdit alors la vie, et Tenden se hâta de rejoindre son général. Il croisa Sunaka et Onoi, et les trois arrivèrent dans la salle. Le général de la terre, entouré de l'aura de la terre, était grièvement blessé, et tenait à peine sur ses jambes, tandis que le roi Iklaliek était debout indemne.

Iklaliek : Tiens, voilà tes compagnons. On dirait qu'ils ont réussi à échapper aux trois autres.
Sunaka : Désolé de vous décevoir, mais vos trois collègues sont morts.
Iklaliek : Vraiment ? Dommage, je devrai alors tuer les gargnoks moi-même.

Sunaka créa une lame de sable qui se brisa sur le dos d'Iklaliek. Le pic de terre lancé par Onoi n'eut pas plus d'effet. Iklaliek disparut alors et frappa Tenden qui voulut lui renvoyer l'attaque, mais celle-ci était trop puissante, si bien qu'il fut projeté droit sur Sunaka et Onoi. Les trois allèrent se crasher sur le mur en face.

Iklaliek : Bien entendu, je suis beaucoup plus puissant que ces trois inutiles. Mais cela va de soi.
Bikari : Grrr...
Iklaliek : Alors, comment souhaitez-vous mourir ?
Bikari : Ce n'est pas encore terminé !

Bikari se concentra, et l'aura qui se trouvait autour de lui commença à évoluer pour former une armure. Ceci interpella Iklaliek.

Iklaliek : Allons bon, qu'est-ce donc ?
Bikari : ... SUNANOKAN... ARATAME SHITA DOJOU !

Bikari transforma le sol en sable, qui forma le cercueil de sable de Sunaka, puis il fit surgir d'innombrables pics de terre qui transpercèrent le cercueil.

Bikari : Vous trois ! Frappez-moi avec votre puissance maximale !
Sunaka : Que ?
Bikari : Pas le temps ! Faites-le !
Onoi : A vos ordres.

Sunaka créa une masse de sable, Onoi un marteau de terre, et les deux frappèrent sur Tenden, qui redirigea l'énergie sur Bikari en l'amplifiant. Ce dernier fit la même chose, et redirigea la nouvelle attaque en l'amplifiant, vers Iklaliek. L'attaque fut suffisamment puissante pour projeter Iklaliek à travers plusieurs murs. Les quatre se précipitèrent dans la pièce, pour voir les dégâts. La pièce où ils arrivèrent était plutôt vaste, et contenait une vitrine dans laquelle se trouvait une bague. Iklaliek s'était crashé dans le mur à côté. Il se releva alors, saignant légèrement au niveau de la tête, et avec quelques égratignures visibles là où ses habits avaient été déchirés.

Sunaka : C'est tout ce que ça lui a fait ?!
Onoi : Impossible !
Tenden : C'est un monstre...
Bikari : Les titans sont des monstres, nous le savions déjà...
Onoi : Mais à ce point ?
Bikari : Agenusha en avait battu quand nous étions enfants... Mais le temps à passé, et ils sont sûrement beaucoup plus forts qu'avant...

Ilkaliek se mit alors à applaudir, et les quatre dieux se mirent en garde, s'attendant au pire.

Iklaliek : Bravo, je me dois de vous féliciter. En combinant vos forces, vous avez su me blesser. Ce qui signifie que vous avez su dépasser ma puissance, chose que je n'aurais jamais cru possible venant de dieux.
Bikari : ...
Sunaka : Il n'a pas l'air vraiment inquiet...
Onoi : J'ai un mauvais pressentiment.
Iklaliek : Ainsi, pour vous remercier de cet effort, je vais vous montrer ma véritable force. Voyez, j'ai toujours l'habitude d'y aller doucement. Ilkariek, viens ici.

Un enfant arriva alors par l'un des trous dans les murs, et vint se placer aux côtés d'Iklaliek.

Iklaliek : Je vous présente Ilkariek. C'est lui qui sera amené à me succéder. Maintenant, Ilkariek, ces quatre personnes sont des dieux venus me défier. Toi qui n'en a jamais eu l'occasion, observe bien. Voici ce que représente le véritable pouvoir des titans.

Iklaliek ferma les poings et son énergie augmenta tout à coup. Le palais se mit à trembler fortement.

Tenden : Impossible !
Sunaka : Cette énergie est monstrueuse...
Onoi : Il est vraiment puissant...
Bikari : Son énergie est largement supérieure à celle que possédaient les titans battus par Zanshikarah, qui étaient équivalents à ceux qu'Agenusha avait battu il y a longtemps...
Iklaliek : Je suis juste dix fois plus fort que ce que j'utilisais comme énergie précédemment. Notez que je suis loin de pouvoir rivaliser avec le grand Exodus.
Bikari : ...
Iklaliek : Allez, amusons-nous.

Iklaliek fit un mouvement et disparut. Instantanément, les trois commandants divins furent propulsés aux travers des murs, et atterrirent à l'extérieur, près des gargnoks qui en avaient fini avec les soldats. Les trois étaient inconscients.

Wel'kit : Votre majesté, c'est...
Yer'tek : Les titans sont encore plus forts que nous ne le croyons. Si la source de cette énergie monstrueuse met un pied dehors, préparez-vous à fuir...

Pendant ce temps, à l'intérieur, Bikari ne voyait plus son adversaire, qui pourtant était dans la salle.

Bikari : ...
Iklaliek : Allons allons, je ne fais que me déplacer rapidement. Tu n'arrives même pas à me voir ? Ridicule.
Bikari : ...

Bikari créa alors de nombreux murs de terres dans la pièce, juste autour de lui. Un instant plus tard, les murs volèrent en éclats, mais Bikari avait disparu. Iklaliek tapa alors du pied, et l'onde de choc explosa le sol, faisant émerger Bikari qui s'y était dissimulé. Iklaliek fit un mouvement de main, et l'onde de choc propulsa Bikari en arrière, qui alla s'écraser sur la vitrine.

Iklaliek : Ah, si je casse la bague que vous êtes venus chercher, ce serait dommage...
Bikari : Quoi, c'est ça ?
Iklaliek : Tu ne savais même pas à quoi ça ressemblait ? Tu peux la regarder si tu veux, juste avant de mourir. Je te laisse 30 secondes, tu as ma parole.
Bikari : ...

Bikari prit la bague dans sa main, mais alors Iklaliek apparut devant lui.

Iklaliek : Tu vois Ilkariek, un ennemi qui croit notre parole est un ennemi stupide. Adieu, dieu, et c'est le cas de le dire.

Mais alors, un phénomène étrange se produisit, l'aura de Bikari se transféra dans la bague. De l'énergie quitta la bague, qui se transforma alors, pour devenir un talisman. L'énergie atteignit Bikari au niveau du cou, et la marque de la division de la terre s'y grava. Par réflexe, Bikari se mit en garde, et il bloqua le coup d'Iklaliek. Aucun des deux ne comprit sur le coup, mais Bikari fut le premier à réagir et donna un coup de pied à Iklaliek qui ne put l'esquiver. Celui-ci fut projeté à l'extérieur à son tour.

Wel'kit : Le voilà !
Yer'tek : Un instant. Je trouve que son entrée, ou plutôt sa sortie, n'est pas naturelle.
Iklaliek : Que s'est-il passé ?

Bikari sortit du palais à son tour, et Iklaliek se releva. Les trois commandants se réveillèrent, et furent surpris de voir Iklaliek saigner du nez.

Iklaliek : Qu'as-tu fait, misérable ?
Bikari : Pour être honnête, je n'en ai aucune idée. La bague semble y être pour quelque chose. Mais en attendant, cela va me permettre de lutter.
Iklaliek : Insolent !

Iklaliek disparut de la vue des commandants, mais Bikari le vit parfaitement se déplacer et para le coup du titan. Bikari attaqua à son tour, et Iklaliek para d'urgence. Quelques échanges se produisirent, et Bikari semblait avoir légèrement le dessus. Iklaliek bondit alors en arrière et envoya des éclairs noirs sur Bikari qui contra avec des pics de terre. Bikari créa alors une gigantesque vague de sable, qu'Iklaliek bloqua avec un mur d'énergie négative.

Iklaliek : ... Si j'avais su, je ne t'aurais pas laissé t'approcher de cette bague !
Bikari : C'est trop tard maintenant.
Iklaliek : Effectivement. Je n'ai plus aucune raison de me retenir : HEIAN DE CHENGFA !!
Bikari : SUNA CHI KYUUSEI.

Iklaliek commença à charger une petite boule d'énergie noire émettant des éclairs. Bikari disparut soudainement dans le sol et ressortit juste devant Iklaliek. Celui-ci voulut lancer l'attaque, mais Bikari la prit dans sa main, et renvoya l'énergie décuplée en plein dans le torse d'Iklaliek. Le corps d'Iklaliek en explosa, et Bikari fut projeté en arrière. Bikari fut sévèrement brûlé par l'explosion, mais il était toujours vivant.

Sunaka : Vous avez gagné !
Onoi : Incroyable...
Tenden : Spectaculaire... Quel était ce pouvoir ?
Bikari : Visiblement les huit jets de lumière sont des bagues, qui se transforment en talisman si on leur insuffle notre aura élémentaire.
Onoi : Vraiment ?
Bikari : Et cela m'a conféré un bonus de puissance phénoménal, ce qui m'a permis de lutter.

Mais alors, le symbole de la terre s'effaça du cou de Bikari et un rayon de lumière partit dans le ciel.

Onoi : Que ?
Bikari : ... Allons récupérer le talisman, ce doit être ça l'objet...

Bikari se releva péniblement, et alla voir dans le palais, mais le talisman avait disparu. Également, l'enfant avait disparu.

Bikari : Zut ! Il n'est plus là ! L'enfant a dû le prendre !
Wel'kit : Un enfant s'est échappé, effectivement, avec une sorte de petit vaisseau.
Bikari : C'est pas vrai !
Onoi : Mais quel était ce rayon de lumière ? Peut-être l'objet est-il retourné au royaume ?
Bikari : Je ne pense pas... Enfin, essayons de voir, il faut que je me concentre sur l'élément terre.

Bikari ferma les yeux et se concentra sur l'élément terre, et ressentit sa position. Et effectivement, il était retourné au Royaume des Dieux.

Bikari : Oh ! Tu avais raison ! Donc c'était bien l'élément issu de la bague qui comptait; celui qui m'a aidé !
Onoi : Notre mission est donc accomplie ?
Bikari : Oui. Nous allons pouvoir nous installer ici en attendant que Zanshikarah vienne nous chercher. Nous avons eu de la chance de trouver la bague si rapidement, les autres ne le pourront peut-être pas.
Sunaka : Sans doute...

Le roi gargnok s'avança alors.

Yer'tek : En tout cas, mes félicitations. Vous avez accompli votre part du marché.
Bikari : Tout comme vous, il ne reste plus qu'à prévenir les habitants de cette planète.
Yer'tek : La paix va enfin pouvoir revenir.
Bikari : Au fait, cette planète a un nom ?
Yer'tek : Oui, la planète Géa.
Bikari : Merci. Allez, nous rentrons !
Sunaka : A vos ordres.


Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum