Chapitre 435 - La libération d'Arkéari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 435 - La libération d'Arkéari

Message  Schlangan le Ven 12 Déc 2014 - 18:12

Zanshikarah resta inconscient pendant deux jours, et finit par se réveiller. La brèche dans laquelle Kagenusha avait été aspirée s'était refermée. Zanshikarah prit du temps pour se soigner, et ressentit l'énergie de l'objet qu'il était venu chercher il y a des années, qui n'était autre que la bague du temps. Il se dirigea donc dans la direction d'où provenait l'énergie. Pendant ce temps, Shenma et Archéa étaient toujours sur la planète, à la recherche du même objet.

Shenma : Nous nous rapprochons.
Archéa : On dirait bien, mais je me demande quelles étaient ces monstrueuses énergies d'il y a deux jours...
Shenma : J'en sais rien, mais on dirait que les deux se sont entretués. Et ça ne nous concerne pas.
Archéa : Mais l'une des deux énergies, bien que réduite, semble se diriger vers là où nous allons.
Shenma : Quoi ?!

Mais alors qu'ils avançaient toujours, Archéa fut soudainement prise d'un malaise, et s'effondra au sol.

Shenma : Hmm ? Qu'est-ce qui t'arrive, Archéa ?
Archéa : ... Je ne sais pas... quelque chose m'appelle...
Shenma : Huh ?

A ce moment, de l'énergie se dégagea d'une colline à proximité, et une entrée s'ouvrit à cet endroit. Curieux, Shenma alla voir pendant qu'Archéa se reposait, et découvrit à l'intérieur un autre cristal, emprisonnant une autre femme. Se demandant de quoi il s'agissait, il brisa le cristal, et libéra la femme.

Shenma : Et de deux.
Femme : ... Où suis-je ?
Shenma : Je ne sais pas trop, mais tu étais enfermée dans un cristal. Qui es-tu ?
Femme : ... Je me nomme Kali.
Shenma : Bon, tu es la deuxième personne enfermée comme ça, suis-moi.
Kali : Heu...
Shenma : Dépêche-toi, je n'ai pas que ça à faire. Et contrairement à l'autre, tu ne dégages pas d'énergie, donc tu ferais mieux de ne pas discuter !
Kali : Très... très bien.

Ainsi, Kali suivit Shenma qui rejoignit Archéa.

Shenma : Tiens, j'ai trouvé cette femme, Kali, scellée de la même manière que toi.
Archéa : Huh ? Vraiment ?
Kali : Qui... qui êtes-vous ?
Archéa : Et bien je me nomme...

Mais Archéa s'interrompit, et Kali et elle s'effondrèrent à nouveau, se tenant la tête. De l'énergie commença à se dégager de leurs corps. L'énergie s’intensifia peu à peu, et une explosion se produisit. La fumée se dissipa, et il ne restait plus qu'une personne aux longs cheveux noirs et aux yeux verts.

Shenma : Quoi ?! Qui es-tu ?
Femme : ... Le sceau a été annulé ? Incroyable...
Shenma : Répond à ma question !
Femme : Je me nomme Arkéari. C'est toi qui as amené Archéa et Kali au même endroit ?
Shenma : ... Oui, mais je ne savais pas que ça allait faire ça. Enfin peu importe, suis-moi.
Arkéari : Qui es-tu pour avoir une énergie pareille... Ou plutôt, peut-être est-ce normal... Combien d'années se sont écoulées depuis que j'ai été scellée...
Shenma : Aucune idée. Bon, allons-y.
Arkéari : Je ne pense pas. Je viens de sentir l'énergie de quelqu'un que je connais, bien qu'il soit beaucoup plus puissant qu'à l'époque.
Shenma : Ecoute bien, je cherche un objet, et tu vas m'aider à l'acquérir, j'avais justement besoin de main d'œuvre.
Arkéari : Hors de question.
Shenma : Quelle pitié. Alors dans ce cas, je vais te tuer. Je ne contrôle pas encore bien ce corps, donc sa puissance en est diminuée, mais peu importe.
Arkéari : ...

Shenma fonça sur Arkéari qui disparut tout à coup. Shenma la repéra tout de même et envoya une boule de feu dans sa direction. Mais la boule de feu fit demi-tour et se dissipa comme si elle n'avait jamais existé.

Shenma : Quoi ?!
Arkéari : Tu as effectivement plus de puissance que moi, mais ça ne servira à rien.
Shenma : C'est ce qu'on va voir ! RYUCHIAN !!
Arkéari : ... Dans ce cas, je vais devoir te montrer que ta puissance ne suffira pas non plus. JISA REIKAI.
Arkéari : Huh ?

Shenma activa la forme partielle de l'aura du feu, et Arkéari activa l'aura du temps de niveau un. Elle mit sa main en avant, et l'ouvrit tout à coup. Une onde de choc très puissate frappa Shenma, le projetant vers la caverne où était enfermée Kali.

Arkéari : REVERSE. TIME FALL.

La caverne se referma comme elle l'était avant qu'Archéa et Shenma n'arrivent là, et le ciel commença alors à se craqueler. De nombreuses lames invisibles s'abattirent sur la colline, la réduisant en poussières. Shenma en émergea vivant, mais grièvement blessé.

Shenma : Grrr...
Arkéari : Je ne te tuerai pas, pour te remercier de m'avoir libérée. Et si un jour, tu es sur le point de mourir, sans rien pouvoir faire, pense à moi fortement. Je viendrai t'aider. Mais une seule fois.
Shenma : ...
Arkéari : Adieu.

Arkéari disparut et réapparut plus loin, juste devant Zanshikarah.

Arkéari : C'était bien toi !
Zanshikarah : Huh ? Arkéari ?
Arkéari : Oui.
Zanshikarah : Le sceau s'est brisé ? Et qu'est-ce que tu fais ici ?
Arkéari : Le sceau a été brisé il y a cinq minutes environ. Tu es blessé, que s'est-il passé, et où sommes-nous ?
Zanshikarah : ... Il va falloir que je te raconte. Tu as été scellée il y a très longtemps. Comme tu peux le sentir, nos forces n'ont plus rien de comparable avec ce que nous faisions à l'époque. Te rappelles-tu quelque chose avant d'avoir été scellée ?
Arkéari : C'est encore assez flou, mais Alarmixme a pris le contrôle de mon corps, et nos parents ont dû me sceller. C'est tout ce dont je me souviens.
Zanshikarah : Donc tu pouvais savoir ce que tu faisais sans te contrôler. Alarmixme a été vaincu peu après. Et nous avons vécu en paix un bon moment grâce à la protection de résidus des huit lunes qu'Agenusha avait détruites.
Arkéari : Vraiment ?
Zanshikarah : Donc si tu es ici, il semblerait que cette planète "Naycerl", soit l'ancien nom de la planète "Releeshan" sur laquelle Agenusha vivra plus tard. Car tu avais été scellée ici lorsqu'il a donné ce nom de planète.
Arkéari : Hmmm... Mais pourquoi es-tu blessé ? Etait-ce toi l'une des énergies monstrueuses que l'une des parties de moi à ressenti ?
Zanshikarah : Oui. J'ai combattu un étrange individu qui ressemblait à Agenusha, et qui portait presque le même nom. Mais son pouvoir était largement supérieur à celui qu'Agenusha avait quand il est venu du futur.
Arkéari : Je ne comprends pas tout...
Zanshikarah : Moi non plus. En tout cas, notre période de paix a pris fin lorsque de nouveaux titans sont arrivés et nous ont chassés, en brisant la sphère Spirienne de protection créée à partir des huit lunes. Et nous nous sommes donc dispersés dans l'univers à la recherche des huit fragments de la sphère. Chaque général - ou chef de clan pour toi - est parti à la recherche de son élément. Et comme tu n'étais plus là, j'ai décidé de m'occuper de celui du temps.
Arkéari : D'accord. Moi, un individu louche, possédant vraisemblablement le pouvoir du feu et des ténèbres, m'a libéré, sans savoir qui j'étais.
Zanshikarah : Bien. Nous sommes proches de l'énergie de l'objet du temps. Une fois que nous l'aurons récupéré, je retournerai chercher tout le monde. Nous avons besoin d'un plan pour reprendre notre planète. Tous ont dû devenir bien plus forts depuis.
Arkéari : Hmmm...
Zanshikarah : Par contre, tu ne te battras pas, ton énergie est la même que lorsque tu as été scellée. Tu ne pourrais rien faire.
Arkéari : ... Je vois. Je me demande quelle tête feront les autres en me revoyant. Après tout, c'est de ma faute si nos parents se sont sacrifiés.
Zanshikarah : Non, ce n'était pas ta faute. Ne pense pas comme ça.
Arkéari : Mais...
Zanshikarah : Le passé est le passé. Concentrons-nous plutôt sur l'avenir, ce sera plus efficace.
Arkéari : Très bien.
Zanshikarah : Mais au fait, tu as l'aura du temps autour de toi. Tu l'avais utilisée sous contrôle d'Alarmixme, tu as pu la réutiliser seule ?
Arkéari : Oui, ça m'est venu comme ça. Plutôt bizarre.
Zanshikarah : Bien, allons-y.

Ainsi, Zanshikarah et Arkéari se dirigèrent à nouveau vers l'énergie de la bague, et arrivèrent dans un village. Mais Zanshikarah reconnut les gens présents dedans, il s'agissait de la division du temps. L'un d'eux les vit arriver, il s'agissait de Chronos.

Zanshikarah : Que... Qu'est-ce que vous faites là vous tous ?
Chronos : Zanshikarah ? Où étais-tu passé depuis tout ce temps ?
Zanshikarah : C'est une longue histoire, mais... je ne vous avais pas envoyé sur une autre planète ?
Chronos : Nous avons effectivement pris la brèche que tu nous as ouverte, mais nous sommes arrivés directement à cet endroit, où se trouvait cette bague, qui est l'objet que l'on cherche. Mais quoiqu'il arrive, nous n'avons pas pu en extraire le pouvoir.
Zanshikarah : Hmmm. Etrange.
Chronos : Qui est avec toi... Arkéari ? C'est toi ?
Arkéari : Oui...
Chronos : Incroyable ! Tu l'as libérée ?
Zanshikarah : Il semblerait que ce soit quelqu'un d'autre.
Chronos : Mais c'est quand même une grande nouvelle ! Je vais prévenir ta sœur !

Chronos partit alors en courant dans le village et revint quelques instants plus tard avec une femme qui ressemblait à Arkéari.

Femme : Arkéari ! Tu es revenue !
Arkéari : Arkina...

La sœur d'Arkéari, Arkina, la prit alors dans ses bras, pleurant de joie. Les différents dieux de la division du temps s'amassèrent, ceux la reconnaissant étant émus de la revoir. Ainsi, Arkéari fut mise au courant de tout ce qui s'était passé depuis le début. Zanshikarah tenta de transmettre l'énergie du temps dans la bague, mais cela n'eut aucun effet. Alors que le village fêtait le retour de Zanshikarah et Arkéari, une ombre sinistre se rapprocha du village, et les images cessèrent.

Schlangan : Mmmh ? C'est fini ?
Zanshikarah : Non. Nous arrivons à la dernière phase de l'exode. Tu vas maintenant comprendre pourquoi elle a cessé.
Schlangan : Bah, vous avez retrouvé toutes les bagues, non ? Tu as dû aller les chercher.
Zanshikarah : Oui, mais les choses n'étaient pas aussi simples.
Schlangan : Ok. En tout cas, Kagenusha avait raison, tu ne l'as pas battu sans efforts.
Zanshikarah : Oui, son énergie de base devait être à peu près la même que lorsque tu l'as combattu.
Schlangan : Sérieux ?
Zanshikarah : Il s'améliore lorsque les ehbets sont détruits. Toi tu en avais douze, donc il était plus fort.
Schlangan : Mais tant que j'y pense, c'est quoi cette histoire de nom ? J'ai toujours donné un nom aux auras fusionnées pour que ça marche.
Zanshikarah : Oui, mais il y a des noms plus spécifiques. Et il faut ajuster le pouvoir de chaque aura séparément au moment où tu le dis.
Schlangan : Hmmm, et c'est dur ?
Zanshikarah : Même maintenant, je ne peux pas le faire avec huit auras de niveau deux.
Schlangan : Sérieux ?
Zanshikarah : Oui. Tu ferais mieux d'y réfléchir, ça te permettra d'être plus efficace.
Schlangan : Je prends note. Je comprends mieux ce que tu avais fait face à moi à l'époque où j'ai explosé les huit lunes.
Zanshikarah : En effet. Bien, reprenons la dernière partie de l'exode.
Schlangan : Ok.

Les images reprirent, et alors que Zanshikarah s'apprêtait à partir pour aller chercher les autres, d'immenses énergies furent ressenties dans le lointain. Il s'agissait d'une gigantesque armée d'êtres, dirigées par un homme que Zanshikarah reconnut aussitôt.

Zanshikarah : C'est impossible !!
Arkina : Que se passe-t-il ?
Zanshikarah : Une armée d'êtres marchent vers ici, dirigés par... Alarmixme !
Tous : Quoi ?!
Arkéari : Je croyais qu'il était mort ?
Zanshikarah : Moi aussi...

Alarmixme disparut alors de là où il était pour réapparaître devant le village, où se trouvaient Zanshikarah et les deux sœurs.

Alarmixme : Ah. Voilà donc l'explication...
Zanshikarah : Toi !
Alarmixme : J'étais venu voir qui avait bien pu terrasser Kagenusha, et voilà que je te trouve sur le chemin. Tout s'explique. Mes félicitations.
Zanshikarah : ...
Alarmixme : Et je vois aussi qu'une certaine personne a été libérée. Cela tombe à pic.
Zanshikarah : Qu'est-ce que tu veux ?!
Alarmixme : Et bien, le grand Exodus en a assez de vos balades à travers l'univers. J'ai donc pour ordre de détruire les villages créés par les dieux.
Zanshikarah : Je suis désolé de te décevoir, mais ce ne sera pas aussi simple qu'à l'époque.
Alarmixme : Tout à fait, je ne suis pas en mesure de te tuer. Mais bon, peu importe...

Alarmixme leva la main, et des éclairs frappèrent de plein fouet Arkéari, qui se releva, avec une expression vide sur le visage.

Zanshikarah : C'est pas vrai !
Alarmixme : Et si, la revoilà sous mon contrôle. Ainsi que ces sept dragons !

Cette fois-ci, Alarmixme mit les deux mains vers le ciel, et le sol se mit à trembler. Des rayons de lumière sortirent du sol, et les sept dragons de la destruction firent leur apparition.

Zanshikarah : Quoi ?!
Alarmixme : Tu n'as pas compris que tout était prévu ? Nous avons placé la bague du temps ici, pour que les dieux s'y installent. Si nous parvenions ensuite à réveiller Arkéari, et la mener ici, les sept dragons pourraient être réveillés.
Zanshikarah : Comment pouviez-vous prévoir ça ?
Alarmixme : Oh, nous nous sommes arrangés pour qu'un dénommé Zannen obtienne le pouvoir d'Andegon pour que la division du feu soit détruite. Mais, tout n'a pas marché comme prévu, et le pouvoir d'Andegon a été divisé en trois. Il nous a fallu intervenir spécifiquement pour forcer Shenma, l'une des trois parties, à venir jusque ici.
Zanshikarah : ...
Alarmixme : Bref, ces dragons vont aller tuer les dieux.
Arkina : Ça n'arrivera jamais !
Alarmixme : Ah oui... Connaissez-vous ceci ?

Alarmixme sortit de l'une de ses poches une pierre, qui n'était autre qu'une pierre de pouvoir.

Zanshikarah : Qu'est-ce que c'est que ça ?
Alarmixme : Cela s'appelle une "Pierre du pouvoir". Un corps humain peut l'utiliser pour multiplier sa puissance par cinquante.
Arkina : Quoi ?
Alarmixme : Mais, pour les dragons, il a été prouvé qu'ils peuvent en utiliser deux. Intéressant non ?
Zanshikarah : Pas question : RAGNAROK !!!

Sans ménagement, Zanshikarah envoya l'attaque sur Alarmixme pour l'empêcher de les utiliser, mais celle-ci fut arrêtée sans mal. Sept brèches furent créées et les dragons entrèrent dedans.

Alarmixme : Raté. Les dragons sont partis. Leur puissance est largement suffisante pour exterminer des dieux comme vous.
Zanshikarah : ...
Alarmixme : Bien, amusons-nous un peu, Zanshikarah. Cette pierre me permettra de lutter contre toi pour le moment. Arkéari, tue les autres dieux.
Arkéari : Très bien.
Arkina : Dans ce cas, nous n'avons pas le choix...



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum