Chapitre 436 - Arkina et le dragon du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 436 - Arkina et le dragon du temps

Message  Schlangan le Ven 12 Déc 2014 - 18:15

Alarmixme : Le choix ? Vous n'avez rien de tout ça.
Zanshikarah : KAREIKI BAIGORITSU.
Alarmixme : Oooh. Drôles d'auras.

Zanshikarah fonça sur Alarmixme et lui mit un coup de pied, qu'Alarmixme para de justesse. Il riposta avec un coup de poing, que Zanshikarah bloqua à son tour. Quelques échanges eurent lieu, et les deux étaient de force équivalente.

Alarmixme : Houlà... Sans la pierre du pouvoir, j'aurais été cuit je crois.
Zanshikarah : DAIROKU MICHI NO HAKAI !!
Alarmixme : Il ne rigole pas.

Zanshikarah envoya sa boule multiélementaire vers Alarmixme qui riposta avec des éclairs noirs. Bien que l'attaque de Zanshikarah anéantit les éclairs, Alarmixme put esquiver la technique et la faire exploser plus loin. Néanmoins, Zanshikarah en profita pour passer derrière Alarmixme, et il le transperça avec une lance de lumière, le projetant par la même occasion au sol, embroché. Alarmixme vit alors qu'Arkéari était à terre, immobilisée.

Alarmixme : Quoi ?!
Arkina : Désolé de te décevoir, mais Arkéari a toujours sa force d'antan, elle ne peux rien faire contre nous, même si tu la contrôles.
Alarmixme : Je vois...

Mais pendant ce temps, sur la planté Géa où se trouvait Bikari le général de la terre, le dragon Jishin arriva. Bikari se précipita à l'extérieur et découvrit le dragon.

Bikari : Jishin, le dragon gardien de la terre ?
Jishin : C'est exact.
Bikari : Cela veut dire qu'Arkéari a été réveillée ?
Jishin : Oui. Mais hélas Alarmixme est revenu aussi, et l'a remise sous contrôle.
Bikari : Quoi ?!
Jishin : Et comme je ne peux lui désobéir, je vais devoir te tuer.

L'énergie de Jishin monta en flèche tout à coup, et Bikari se prit un coup de queue le projetant plusieurs mètres plus loin.

Bikari : Quelle est cette énergie ?!

Mais alors, Bikari entendit un message dans sa tête, qui était la voix de Shikurina.

Shikurina : Ici Shikurina, je m'adresse à tous les généraux divins grâce à une technique spéciale. Il semblerait qu'Arkéari ait été déscellée, mais Alarmixme est de retour et l'a à nouveau mise sous son contrôle, et a envoyé les sept dragons de la destruction. Ces dragons possèdent des objets appelés "pierre de pouvoir" pour augmenter leur force. Il est probable qu'il vous faudra au moins la forme partielle de l'aura de niveau deux pour les vaincre. Essayez de ne pas les tuer autant que faire se peut. Zanshikarah est sur place pour résoudre le problème.

Bikari : ... Je vois. Pierre de pouvoir donc.
Jishin : Oh ? Tu es au courant ?
Bikari : Depuis peu.
Jishin : Très bien.

Les images se déformèrent pour revenir à Zanshikarah face à Alarmixme. Celui-ci venait de désintégrer l'épée de lumière qui le clouait au sol. Il lança alors une boule d'énergie vers Zanshikarah qui la dévia. Mais durant ce laps de temps, Alarmixme donna un coup de pied à Arkina, la projetant dans le village. Il donna alors une bague à Arkéari et fonça à nouveau sur Zanshikarah.

Alarmixme : Me revoilà !
Zanshikarah : Pourquoi as-tu fait ça ?
Alarmixme : Hé hé, je lu ai donné le vrai Spir du temps !
Zanshikarah : Quoi ?
Alarmixme : La bague trouvée avant était une fausse laissée par nous. Tu comprends mieux maintenant ?
Zanshikarah : ...
Alarmixme : Même si comme ça votre sphère Spirienne sera reconstruite, ça ne changera rien car vous serez tous morts !

A côté de là, Arkina s'était relevée et Arkéari lui fonça dessus en activant l'aura du temps. Mais l'aura se transféra à la bague qui devint un talisman, et Arkéari reçut le Spir du temps, augmentant considérablement sa force. Arkina para de justesse un coup de poing.

Arkina : Quoi ?!
Alarmixme : Ces Spirs sont quand même pratique pour les dieux. Avec ça, la différence de puissance entre les deux a été corrigée !
Zanshikarah : Je vois.

Arkéari mit sa main en avant et compressa le temps de manière à compresser l'espace avec. Une onde de choc en résultat, mais Arkina l'annula en utilisant la même méthode. Les deux continuèrent à échanger diverses attaques, mais sans plus de résultat. De son côté, Alarmixme esquivait avec difficulté les attaques de Zanshikarah.

Alarmixme : Tsk. Tu es devenu vraiment trop fort !
Zanshikarah : ...
Alarmixme : Mais bon. Tout n'est pas encore perdu pour moi !

A ce moment, Arkina activa l'aura du temps, et toucha Arkéari de plein fouet avec une onde de choc. Arkina inversa le temps à l'endroit où Arkéari se trouvait, recréant des rochers qui avaient été détruits pendant leurs échanges d'ondes de choc. Arkéari se retrouva donc emprisonnée.

Arkina : Je n'avais pas le choix.
Arkéari : HARIOI REIJYOUKAI.
Arkina : Quoi ?!

Arkéari activa soudainement l'aura fusionnée de la lumière et des ténèbres, tout en conservant le Spir du temps. Elle se libéra sans problème et frappa de plein fouet Arkina avec une onde choc. Arkéari créa alors une nouvelle onde de choc, mais celle-ci fut soudainement anéantie. Alors, un dragon gris argenté, avec une crinière noire et le bout de la queue blanc, se posa devant Arkina.

Alarmixme : Que...
Zanshikarah : Mais c'est...
Dragon : Je suis arrivé à temps, maîtresse.
Arkina : Jidahin... Oui.
Alarmixme : Qu'est-ce que c'est que ce dragon ?!
Zanshikarah : Ah oui, tu ne le connais pas. Jidahin est le dragon gardien du temps. Le huitième dragon de la destruction !
Alarmixme : Quoi ?! Mais il n'y en avait que sept, dirigés par Arkéari !
Arkina : Et bien raté, Jidahin n'est pas lié à la gardienne du temps comme les sept autres. Dans notre cas, il est lié à moi.
Alarmixme : Mais bon, ce n'est pas un pauvre dragon qui va changer grand chose.
Zanshikarah : Tu oublies un détail.
Alarmixme : Hmm ?
Zanshikarah : Contrairement aux sept autres dragons, Jidahin a eu le temps de s'améliorer aussi. Les dragons de la destruction étaient originellement aussi forts que les généraux !
Alarmixme : Impossible ! Mais c'est vrai... sa puissance est avoisinante de celle d'Arkina... Invraisemblable.
Zanshikarah : AISUSHIIRU.

Alarmixme voulut esquiver, mais de la glace se forma sur son corps, et l'emprisonna totalement. Pendant ce temps, Arkéari n'était plus en mesure de toucher Arkina ou Jidahin. Elle finit au sol, dans l'incapacité de bouger. Zanshikarah s'apprêta à en finir avec Alarmixme lorsque l'énergie de ce dernier augmenta considérablement. Devant ça, Zanshikarah activa son Bankai et lança l'attaque Ragnarok, mais Alarmixme fit s'évaporer la glace et arrêta l'attaque d'une main. Cependant, la peau d'Alarmixme commençait à se craqueler.

Alarmixme : Hmf. Je savais bien que ça conduirait à ça, mais il me reste assez de temps pour en finir.
Zanshikarah : SHAKEINI YAIKERATSU !!

Zanshikarah activa la forme réelle fusionnée de huit auras et fonça sur Alarmixme. Cependant, celui-ci parait les coups sans mal, et disparut de la vue de Zanshikarah, qui fut touché par un gigantesque éclair noir. L'explosion qui en résultat fut gigantesque, et Alarmixme mit un coup à Arkina qui alla se crasher à côté d'Arkéari. Un éclair frappa alors Arkéari qui porta un coup à sa sœur, créant une onde de choc dans son corps. Arkina s'effondra.

Jidahin : Maîtresse !!
Alarmixme : A toi, pitoyable dragon !

Alarmixme voulut attaquer le dragon et lança un nouvel éclair, mais Zanshikarah, sérieusement blessé, s'interposa.

Zanshikarah : DENKITEKI NO SHIOIN !!
Alarmixme : Que ?

Une boule de lumière absorba l'attaque d'Alarmixme, et un éclair blanc s'en dégagea, qu'Alarmixme esquiva de justesse. Mais le corps d'Alarmixme commença à alors à partir en cendres.

Zanshikarah : Huh ?
Alarmixme : Tu m'as renvoyé mon attaque... Mais bien que je l'ai évité... Deux pierres de pouvoir étaient bien trop pour ce type de corps humain... Mais bon au moins, j'ai accompli la plupart de mes objectifs... Hu hu hu hu...

Alarmixme disparut alors totalement. Juste à côté, Jidahin était atterré, car Arkina ne respirait plus. Arkéari se rapprocha alors d'eux.

Jidahin : Que faire... Je ne peux pas ignorer la mort de ma maîtresse... Mais je ne peux pas tuer sa sœur, elle ne l'aurait pas voulu...
Zanshikarah : Laisse-moi régler ça... KANKIN WO MITOMEIN.

Zanshikarah lança le sceau sur Arkéari, et deux corps d'énergie émergèrent de son corps. Les deux corps d'énergie prirent rapidement l'apparence de deux personnes. Le premier était un individu habillé tout en blanc. Il portait un long manteau, un chapeau, une cape, et des bottes. Un tatouage noir ornait son visage. A côté de lui se trouvait une femme qui était habillée tout en noir. Elle avait les cheveux noirs très longs, qui touchaient presque le sol, et portait une robe. Des larmes blanches étaient dessinées sous ses yeux. Et ils avaient récupéré le talisman qu'Arkéari avait.

Jidahin : Qui sont-ils ?
Zanshikarah : D'après mes recherches. Ce sont le Yin et le Yang. Arkéari et sa mère, Arkiya, pouvaient utiliser le pouvoir de la lumière et des ténèbres grâce à ces deux entités. Mais visiblement ce sont eux qu'Alarmixme était en mesure de contrôler.

Femme : Ce n'est pas tout à fait ça.
Homme : Nous n'étions pas des entités à proprement parler, juste des capacités.
Femme : Mais le Spir du Temps nous a permis de prendre cette forme, et cette puissance.
Homme : Si Alarmixme le voulait, il pourrait toujours contrôler Arkéari.

Arkéari, à côté, était en train de pleurer sur le corps de sa sœur. De toute évidence, elle avait été libérée du contrôle.

Femme : Maintenant nous allons tuer Arkéari, car elle ne mérite plus de vivre.
Arkéari : Quoi ?!
Homme : Après tout, elle ne peut pas contrôler ses actes, et a été jusqu'à tuer sa propre sœur.
Arkéari : ...
Zanshikarah : Ne les écoute pas !
Femme : Ah, et pourquoi pas ? Tu préférerais sûrement rejoindre ta sœur ?
Jidahin : Imbéciles ! Ma maîtresse ne souhaiterait jamais ça !
Homme : La ferme, dragon !
Arkéari : ...

Arkéari tendit alors les mains vers les deux, qui se sentirent soudainement mal.

Homme : Que...
Femme : Qu'est-ce que tu fais ?!
Arkéari : Disparaissez de ma vue !!

Arkéari serra les poings, et les deux se desséchèrent soudainement, comme s'ils avaient vécu plusieurs centaines d'années, et ils disparurent en poussières.

Zanshikarah : ...
Arkéari : Je.. .Jidahin...
Jidahin : ... Oui ?
Arkéari : Je suis désolée... je... ne pouvais rien faire...
Jidahin : ... Je le sais bien. Que comptes-tu faire maintenant ?
Arkéari : Vivre, car Arkina l'aurait voulu. Et je dois au moins honorer ceci. Mais je m'inquiète plutôt pour toi ?
Jidahin : Je n'ai plus grand chose à faire. Je vais donc faire en sorte de rejoindre ma maîtresse, au Royaume des Morts.
Arkéari : Mais...
Jidahin : Je ne compte pas me suicider. Zanshikarah, tu peux ouvrir un passage vers là-bas ?
Zanshikarah : Oui, c'est vrai. Je pourrais même ramener Arkina.
Jidahin : Non, ce n'est pas une bonne idée. Arkéari étant revenue, elle doit être la gardienne du temps dans le monde des vivants. Je suis sûr que ma maîtresse voudrait la même chose, et elle pourrait garder le Royaume des Morts. Et après tout, vous pourrez nous rendre visite si vous le souhaitez.
Zanshikarah : Très bien. Si c'est ce que tu souhaites.
Arkéari : Dans ce cas, Jidahin, prend ce talisman. En temps que dragon du temps, tu es le mieux placé pour le garder.
Jidahin : Soit.
Zanshikarah : J'ouvre la brèche. Nous nous reverrons sans doute, Jidahin. KATEMI SUZURE.

Zanshikarah ouvrit la brèche, et Jidahin entra dedans. Mais juste après, une énergie énorme fut ressentie. Un individu apparut devant Arkéari et Zanshikarah. Ce dernier le reconnut aussitôt.

Zanshikarah : Exodus !
Exodus : Et bien, cela faisait longtemps. Nous allons donc pouvoir nous amuser.
Zanshikarah : ...




Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum