Chapitre 489 - Remises des choses en ordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 489 - Remises des choses en ordre

Message  Schlangan le Mar 23 Déc 2014 - 19:52

Le conflit contre les dieux était maintenant terminé, et tout le monde pouvait goûter à un repos bien mérité. Du moins, c'est ce que Schlangan pensait. Alors qu'il se rendait à la cafétéria pour manger, il entendit un bruit familier.

Mugu : Mugu mugu mugu mugu mugu mugu ! Mugu mugu ! Mugu !
Schlangan : Hmmm ?! Comment tu es arrivé là toi ?
Mugu : Mugu mugu ! Mugu mugu ! Mugu mugu !
Schlangan : Nani ? Maintenant ?! Mais non !
Mugu : Muguuu !

Le corps de Mugu s'illumina, et des filaments de lumière recouvrèrent Schlangan. Il se retrouva téléporté sur la planète des antémentaires, Chulbalji.

Schlangan : ... Super.
Mugu : Mugu mugu !
Schlangan : Ouais, ouais, j'arrive.

Schlangan suivit donc Mugu, qui le conduisit directement au palais royal, où se trouvait sur la route Rameerez l'antémentaire.

Rameerez : Ho, il est donc bien toujours vivant !
Schlangan : Hmf. Evidemment. Je ne suis pas aussi fragile que toi !
Rameerez : Mmmh ? Qu'est-ce tu racontes ? Ce n'est pas moi qui a failli clamser en ne combattant que le dieu des dieux !
Schlangan : Pardon ? Parce que tu crois que tu aurais fait mieux ?
Rameerez : Evidemment ? Tu veux que je te montre ?
Schlangan : Ouais, pourquoi pas ?

Mais alors Schlangan et Rameerez furent frappés par deux féculents volants, qui leur intimèrent de cesser leurs idioties. Le lanceur des féculents n'était autre que le grand sage antémentaire, Oyaakel.

Oyaakel : Cessez donc vos idioties, bande de cornichons.
Schlangan : Heu... techniquement le mot adéquat serait "patate".
Oyaakel : Hmm ?
Schlangan : Non non, rien.
Oyaakel : Bon, Schlangan, je ne t'ai pas fait venir ici pour que tu te battes avec Rameerez. Il y a bien plus urgent. Suis-moi.
Schlangan : Heu, d'accord.

Schlangan suivit donc Oyaakel au centre du palais. Celui-ci s'assit sur un siège et se tourna vers Schlangan l'air grave.

Oyaakel : Nous avons appris que tu as combattu Zanshikarah, et que tu l'as emporté.
Schlangan : Ouais.
Oyaakel : Mais comment as-tu pu laisser Lauréline combattre Rochaim ? Espèce d'inconscient !
Schlangan : Hey ! Je n'ai pas eu d'autre choix ! Ça faisait partie du plan des titans !
Oyaakel : Tu veux dire que si tu avais pu, tu ne l'aurais pas fait combattre ?
Schlangan : Evidemment. J'aurais préféré me charger des deux moi-même !
Oyaakel : Hmfl. Alors que sans Lauréline, tu aurais été réduit en charpie ?
Schlangan : Mh ?
Oyaakel : Qui t'a permis d'activer le Spir de la lumière, et surtout qui t'a permis, par je ne sais quel miracle, d'utiliser le pouvoir antémentaire pour stopper Exodus ?
Schlangan : Nani ?! Comment est-ce que vous savez ça d'abord ?
Oyaakel : Bah, j'ai demandé à Lauréline, qui est dans la pièce à côté.

Schlangan passe la main sur son visage d'un air consterné. Il soupira un grand coup.

Schlangan : Bon... Alors est-ce que c'est une bonne chose ou pas de l'avoir fait combattre ? Décidez-vous...
Oyaakel : Il y a du bon et du mauvais. Je n'aime pas le fait qu'elle ai failli mourir plusieurs fois dans ce combat.
Schlangan : Mouais.
Oyaakel : Mais bon. Le fait que tu aies pu utiliser le pouvoir de Lauréline - ne fut-ce qu'un instant - prouve une chose.
Schlangan : Quoi donc ?
Oyaakel : Vous êtes faits l'un pour l'autre.
Schlangan : Quoi ?! Mais c'est un complot !
Oyaakel : Mh ?
Schlangan : Qu'est-ce que vous avez tous avec ça ? Vous le faites exprès ou quoi ?
Oyaakel : Oh ? Donc il n'y a pas que moi qui ai remarqué ça.
Schlangan : ...
Oyaakel : Et bien entendu, il est hors de question de laisser en liberté un être non antémentaire qui a utilisé le pouvoir antémentaire.
Schlangan : Nani ?!
Oyaakel : A moins, bien sûr, qu'il ne soit lié à une personne antémentaire.
Schlangan : ... C'est-à-dire ?
Oyaakel : Très simple. Si tu veux pouvoir repartir d'ici, tu devras te marier à Lauréline.
Schlangan : NAAAANIII ?! Mais c'est absurde !
Oyaakel : Et pourquoi ? Deux personnes faites pour être ensemble doivent se marier chez les antémentaires.
Schlangan : D'abord, pourquoi est-ce que le mariage existe à peu près sur toutes les planètes ? Cet univers est dément !
Oyaakel : Quoiqu'il en soit tu as le choix. Le mariage, ou l'enfermement à vie, voire plus.
Schlangan : Hmfl. Il y a peut-être un souci dans ce raisonnement absurde.
Oyaakel : Lequel ?
Schlangan : C'est bien beau de vouloir me marier avec Lauréline, mais il faudrait peut-être lui demander son avis, non ? Ça m'étonnerait qu'elle accepte.
Oyaakel : ... Comment peux-tu être aussi aveugle que ça ?
Schlangan : Huh ?

A ce moment, Izaa entra dans la pièce accompagnée de Lauréline.

Oyaakel : Izaa, nous avons un cornichon, non, une patate comme il dirait, qui refuse d'admettre la vérité, et qui est aveugle.
Izaa : J'ai entendu ça. Je crois qu'il va falloir lui mettre les pieds dans le plat. Posons la question à la personne concernée. Lauréline ressens-tu quelque chose pour Schlangan, ici présent ?
Schlangan : Bah ! Comme si elle allait répondre à ce genre de question !
Lauréline : ... Oui.
Oyaakel : Tu vois, andouille.
Schlangan : ... Bien sûr, elle ressent du respect ! Je suis le commandant de Naycerl après tout !

Le vieux sage frappa alors Schlangan sur la tête avec sa canne, le faisant tomber par terre. Il commença à agiter sa canne dans tous les sens.

Oyaakel : Retenez moi ! Ou je vais lui donner une de ces corrections, moi !
Izaa : Je ne pense pas que quelqu'un puisse vous retenir, grand sage.
Oyaakel : C'est vrai. Schlangan ! Quand vas-tu enfin arrêter de dire n'importe quoi ! Debout !

Schlangan se releva en grommelant, et fut vite menacé par la canne du vieil antémentaire.

Schlangan : Hey, n'approchez pas ça de moi !
Oyaakel : Alors, tu vas répondre à la question suivante, sans essayer de dévier du sujet, sinon ça va mal finir.
Schlangan : ...
Oyaakel : Oui ou non, as-tu des sentiments pour Lauréline ?
Schlangan : ...
Oyaakel : Alors, répond ! Sinon ça va mal finir !
Schlangan : Grmbl. Oui, voilà, vous êtes contents ?
Oyaakel : Bien.

Et le grand sage antémentaire frappa une nouvelle fois Schlangan avec sa canne, l'envoyant au sol à nouveau.

Schlangan : Mais pourquoi ?!
Oyaakel : Parce que tu m'as fait perdre un temps fou ! Bien, nous allons pouvoir faire les préparatifs de ce mariage. C'est pas croyable, ce qu'il faut faire avec les jeunes de nos jours !
Schlangan et Lauréline : ...
Izaa : Ne serait-il pas mieux qu'ils célèbrent ce mariage sur Naycerl plutôt ? Comme ça leurs amis pourront venir assister s'ils veulent.
Oyaakel : Hmm. C'est vrai qu'il serait mieux d'éviter d'avoir trop de monde sur Chulbalji. C'est décidé. Nous irons sur Naycerl.
Schlangan : Mais...
Oyaakel : Et tu auras intérêt à nous laisser accéder à ta planète. Sinon, ça va mal finir.
Schlangan : Oui oui...
Oyaakel : Et donc maintenant, vous deux, retournez là-bas !
Schlangan : ... De toute façon je n'avais pas l'intention de rester ici. KATEMI SUZURE.

Schlangan ouvrit une brèche et entra dedans en premier. Lauréline se tourna vers sa mère, et lui glissa un "merci", avant de s'engouffrer dans la brèche également. N'ayant aucune idée du temps que prendraient les antémentaires pour tout préparer, Schlangan désactiva dores et déjà la protection de Naycerl, et sut qu'il n'avait pas d'autre choix que d'avertir les membres de la base des événements à venir. Il ajouta cependant dans son annonce, que quiconque se moquant de lui passerait un sale quart d'heure. Schlangan décida donc de se reposer en attendant de voir ce que les antémentaires préparaient, lorsque des capteurs détectèrent une forte énergie sur la lune.

Schlangan : Purée, on ne peut pas être tranquille cinq minutes ici. Qu'est-ce que c'est encore ?

Schlangan se téléporta sur la lune, et découvrit alors la source de cette énergie; le général divin Hakirai, toujours dans une pose flashy.

Schlangan : ... Et je pensais que cette histoire de dieux était finie.
Hakirai : Ah ! Je savais que dégager mon énergie te ferait venir.
Schlangan : Si tu veux te battre, tu perds ton temps, tu ne fais plus le poids.
Hakirai : Me battre ? Pourquoi faire ? Le contrôle d'Exodus a cessé.
Schlangan : Ah. Ça a donc bien marché.
Hakirai : Donc comme je le pensais tu y es pour quelque chose.
Schlangan : Oui, mais il y a eu des dégâts.
Hakirai : C'est-à-dire ?
Schlangan : Le seul moyen que j'avais était de tuer Zanshikarah.
Hakirai : Pardon ?! Tu l'as tué ?! Mais quel niveau as-tu maintenant ?
Schlangan : Ben, je dirais le niveau du dieu des dieux.
Hakirai : ... A ce point. Bon, eh bien en tout cas merci. Par contre... J'ai un service à te demander.
Schlangan : Quoi ?
Hakirai : Comment dire... Le Royaume des dieux n'existant plus, les dieux n'ont plus qu'à errer dans l'univers, et je ne sais pas trop où aller, y'aurait pas de la place chez toi ?

Schlangan regarde Hakirai et éclata de rire, se roulant par terre.

Schlangan : Bwahahahahahaha ! Un général divin SDF, bwahahahaha c'est trop ! Bwahahahaha !
Hakirai : ...
Schlangan : Mais bon, oui pourquoi pas, il y a de la place. Tu n'as qu'à rester si tu veux. Bwahaha j'en rigole encore ! Allez, allons-y.

Schlangan se téléporta donc avec Hakirai sur Naycerl, et il réunit les membres de la fine équipe.

Schlangan : Bon, vous devez le connaître, voici le général divin de la lumière Hakirai. Le contrôle d'Exodus a cessé, donc il est de nouveau normal. Par contre, c'est un SDF, donc nous allons l'accueillir ici.
Hakirai : Ne dis pas SDF !
Schlangan : Tu as un domicile fixe peut-être ?
Hakirai : ... Non.
Schlangan : Donc tu es bien Sans Domicile Fixe, que ça te plaise ou non. Bon, tu connais les membres de mon équipe, je te laisse voir avec eux pour te trouver où t'installer. Faites lui faire le tour de la base.

La fine équipe emmena donc le général de la lumière visiter la base en entier, et lui montrèrent une pièce libre pouvant lui servir de quartiers. Après avoir fini le tour, ils revinrent à la cafétéria.

Hakirai : Ce n'est pas mal comme base, finalement.
Antoine : Oui, et vous allez pouvoir assister à un événement que personne n'aurait pu imaginer il y a quelques mois.
Hakirai : Quoi donc ?
Antoine : Le mariage du commandant et de Lauréline.
Hakirai : Pardon ? J'ai bien entendu ?
Antoine : Oui.
Hakirai : Il y en a des choses qui ont changé depuis peu...



Suite au prochain chapitre.

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6438
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum