Chapitre 004 - Le repaire des Isvaras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 004 - Le repaire des Isvaras

Message  Schlangan le Jeu 22 Jan 2015 - 13:49

Schlangan et Lauréline se trouvaient sur Naycerl, et venaient d'exterminer des Isvaras importuns. Par rapport à ce qui était apparu sur les hologrammes, ceux ayant pris le contrôle de la planète devaient être plus forts encore, mais Schlangan ne détectait pas leur énergie.

Schlangan : Bon, je ne ressens pas d'énergie importante sur la planète, ça ne va pas nous aider à retrouver les Isvaras restants.
Lauréline : Peut-être pouvons-nous aller voir à Nathrax ? Si la ville existe encore ?
Schlangan : Bonne idée. Allons-y.

Schlangan et Lauréline partirent donc en direction de l'ancienne ville Nathrax. Ils arrivèrent là-bas en peu de temps, mais comme Schlangan le craignait, la ville était en ruines, et il n'y avait plus personne en vue.

Schlangan : Evidemment. Ça craint, même si je reprends le contrôle de la planète, il n'y aura plus personne.
Lauréline : Peut-être reste-t-il des survivants, cachés quelque part.
Schlangan : Hmm. Eh bien visitons alors.

Le duo commença donc à arpenter les rues désertes et dévastées. Alors qu'ils progressaient dans ce paysage post-apocalyptique, Lauréline aperçut alors un mouvement sur sa droite. Elle le signifia à Schlangan, et les deux partirent dans cette direction. Ils découvrirent alors un chat gris ayant capturé une souris.

Schlangan : Ce chat m'a l'air plutôt en bonne santé. Donc à part les Isvaras, il reste bien des êtres vivants.
Lauréline : Ce chat a surtout un collier. Il appartient donc à quelqu'un.
Schlangan : En effet. Il ne nous restera qu'à le suivre alors.

Se sentant observé, le chat déguerpit, mais Schlangan et Lauréline purent facilement le suivre. Le chat entra alors dans les ruines d'un ancien immeuble, et le duo fit de même. A l'intérieur, tout était endommagé également, mais un escalier descendait vers le sous-sol de l'immeuble. Le couple descendit les escaliers, qui étaient également en piteux état. Ils atteignirent finalement le dernier sous-sol, plongé dans l'obscurité. Néanmoins, des bribes de conversation pouvaient être entendus. Le duo se dirigea vers l'origine de ces bruits, derrière une porte. Lauréline frappa à la porte, et aussitôt le silence se fit. N'ayant aucune réponse, Schlangan poussa la porte, qui était verrouillée. Bien entendu, il poussa suffisamment fort pour que la porte s'ouvre quand même. Ils débouchèrent ainsi dans une pièce également plongée dans l'obscurité.

Schlangan : Tiens donc, on frappe et il n'y a plus personne.
Lauréline : Vu le climat extérieur, leur réaction peut-être compréhensible. Ecoutez-moi ! Nous ne vous voulons aucun mal ! Montrez-vous !

Toutefois, l'appel de Lauréline de reçut aucune réponse. Schlangan soupira, exaspéré.

Schlangan : Ils croient se cacher dans l'obscurité, hein ?
Lauréline : Heu, que comptes-tu faire ?
Schlangan : Juste un peu de lumière. SHIROI REIKYOUDAI.

Schlangan s'entoura de l'aura de la lumière, et éclaira les lieux. Il put ainsi voir qu'il se trouvait dans une large pièce dans laquelle se trouvaient de nombreuses tables protégées par de longues nappes. La pièce avait une autre issue, mais la porte était fermée et bloquée par une caisse de l'intérieur. Schlangan réfléchit quelques instants et leva la main, créant une rafale de vent, qui souleva toutes les nappes de la pièce. Et tout comme Schlangan le pensait, de nombreuses personnes étaient cachées sous les tables. Ceux-ci ne s'attendaient visiblement à ce que Schlangan venait de faire. Les nappes retombèrent, camouflant de nouveaux ceux dissimulés.

Schlangan : Vous pouvez sortir, je sais que vous êtes là maintenant.
Lauréline : N'ayez pas peur ! Nous ne vous voulons aucun mal !

Cependant, malgré les injonctions de Schlangan et Lauréline, personne n'osait sortir de sa cachette. Schlangan soupira une nouvelle fois.

Schlangan : Nous perdons notre temps ici. Allons plutôt éliminer les Isvaras qui restent sur la planète.
Lauréline : Mais, peut-être vont-ils finir par sortir ?
Schlangan : Tu peux faire le guet si tu veux, je n'ai pas que ça à faire.

Schlangan commença à quitter les lieux, lorsqu'une personne sortit de sa cachette.

Femme : Attendez s'il vous plaît, vous avez parlé de combattre les Isvaras ?

Schlangan se retourna et n'en crut pas ses yeux, il reconnut aussitôt la personne en question.

Schlangan : Naoshi ?! C'est toi ?
Femme : Si vous connaissez ce nom, peut-être êtes-vous celui dont ma famille a toujours parlé depuis des générations. Quel est votre nom ?
Schlangan : Schlangan.
Femme : C'est bien cela. Je me nomme Shinna. Il est vrai que je ressemble énormément à l'une de mes ancêtres, qui se nommait Naoshi. Ma famille a toujours parlé d'une personne qui a disparu, dont le retour devrait permettre d'aider. Vous.
Schlangan : Puisque quelqu'un est enfin déterminé à répondre, j'ai une question. Les survivants de Nathrax se trouvent ici ?
Shinna : Certains oui. Nous nous cachons des Isvaras. Au départ, nous ne répondions pas, de peur que vous en soyez, mais... les Isvaras d'ici n'utilisent pas plusieurs éléments, et surtout pas celui de la lumière.
Schlangan : Oui. Eh bien laissez-moi me présenter pour ceux qui m'écoutent. Je suis Schlangan. Il y a visiblement 3000 ans, je dirigeais cette planète. Suite à ma disparition, les choses ont énormément changé, et la planète a subi d'importants dégâts. Toutefois, je compte reprendre ma place en chassant les Isvaras d'ici.
Shinna : Mais pensez-vous pouvoir les repousser ? Ce sont des dieux !
Schlangan : Une question sensée. Mais juste avant ma disparition, je faisais également partie des dieux. Je peux même dire que j'ai pris la place du dieu des dieux, vu que je l'ai vaincu.
Shinna : Les anciens dieux n'ont rien pu faire pour arrêter les Isvaras. Le pourrez-vous ?
Schlangan : Je suis ici pour le confirmer, justement. Savez-vous où ils se trouvent ?
Shinna : Hélas, non. lls apparaissent quand bon leur semble. Et nous n'avons pas cherché à savoir, ils sont bien trop dangereux.
Schlangan : Je vois. Dans ce cas, nous allons repartir à leur recherche. Si nous réussissons à les vaincre, nous reviendrons ici.
Shinna : Je veux bien croire aux histoires de ma famille, mais j'ai tout de même du mal à imaginer les Isvaras vaincus.
Schlangan : Vous verrez bien.

Schlangan se retourna vers la porte, et s'y dirigea. Lauréline salua Shinna, et le suivit. Les deux remontèrent à la surface, puis Schlangan s'arrêta au milieu de la route dévastée. Il réfléchit quelques instants, puis sourit.

Schlangan : Je crois savoir où ils se cachent.
Lauréline : Ah ?
Schlangan : Quel est l'endroit le plus évident, mais où personne n'oserait aller voir ?
Lauréline : Heu... J'aurais pensé la base, mais elle n'est plus là.
Schlangan : Non, réfléchis, il y a autre chose de remarquable.
Lauréline : Ah ! La faille gigantesque !
Schlangan : Exactement. Une faille d'une telle proportion est anormale, mais aussi un endroit idéal pour s'installer peut-être. A quelle profondeur descend-t-elle ? Nous devons aller voir.

Ainsi, Schlangan et Lauréline partirent en direction de la faille en question. Celle-ci semblait toujours sans fond, et la même lueur verdâtre en émergeait. Schlangan mis sa main sur le rebord de la faille, et fit apparaître un cercle d'énergie au sol. Des chiffres apparurent, puis disparurent. L'ancien maître de Naycerl pointa une direction du doigt, et partit par là, suivi par Lauréline. Il finit par s'arrêter à un endroit, et sauta dans la faille, suivi de Lauréline. Alors qu'ils tombaient, quelque chose apparut vers le bas, une sorte de brèche. Les deux entrèrent dedans, et se retrouvèrent dans une gigantesque pièce semblant appartenir à un temple. A peine furent-ils arrivés que de nombreux Isvaras en toges noires et rouges firent leur apparition.

Schlangan : Je vois que nous sommes au bon endroit. AKAI MENSHOU.
Lauréline : Mais, et la diplomatie ?

Les Isvaras n'avaient nullement l'intention d'utiliser la diplomatie, et firent aussitôt feu vers les deux intrus. Schlangan créa une myriade de dragons de feu, carbonisant les assaillants. D'autres firent leur apparition, mais ce fut cette fois Lauréline qui se chargea d'eux, en élémentaire de flammes. D'autres Isvaras firent leur apparition, dont certains en armure de bronze. Toutefois, Schlangan s'empressa d'activer l'aura de flammes de niveau deux, et les anéantit avant qu'ils ne se transforment. Les hordes d'Isvaras cessèrent alors, et trois personnes firent leur apparition. Il s'agissait de ceux qui étaient apparus sur l'hologramme.

Isvara en armure d'or : Allons, allons, un peu de calme. Pas la peine d'être si agressifs.
Schlangan : Ah oui ? Pourtant les Isvaras semblent prompts à attaquer.
Isvara en armure d'or : Les Staradata, les Ulka et même les Canda ont tendance à anéantir rapidement tout problème, c'est vrai. De ce fait, je viens de perdre 90% de la population de ce lieu, grâce à vous.
Schlangan : Ha ! Je compte bien monter ce chiffre à 100%.
Isvara en armure d'or : Si j'en crois mes sources, vous venez à peine de revenir dans cet univers. Pourquoi cette animosité envers les dieux ?
Schlangan : Ben, quand je suis revenu, vos sous-fifres m'ont attaqué, puis vous avez osé endommager ma belle planète ! C'est impardonnable !
Isvara en armure d'or : Je vois. Donc, si je venais à vous demander de partir, je pense que ce serait impossible.
Schlangan : Exactement. A la base Naycerl m'appartient, donc je vais la récupérer. Mais allez, essayons la diplomatie. Si vous partez de cette planète, vous aurez la vie sauve.
Isvara en armure d'or : Vous ne connaissez pas le fonctionnement actuel de l'univers, c'est vrai. Beaucoup de planètes restent libres, mais celles sous contrôle des Isvaras ne peuvent être récupérées qu'en détruisant ceux la dirigeant.
Schlangan : Donc on en revient à ce que je pensais faire. Vous anéantir.
Isvara en armure d'or : Dans ce cas, permettez-moi de me présenter. Je sais que vous êtes Schlangan et Lauréline. Je me nomme Mastara, et voici Sainika et Sevarata. Permettez-moi ensuite de vous donner un aller direct pour Mauta Ksetra.

Les trois Isvaras disparurent subitement, et une gigantesque boule de feu percuta Schlangan et Lauréline de plein fouet, provoquant une gigantesque explosion. Mais, les deux semblaient avoir disparus. Schlangan reparut, entouré directement de ses huit auras de niveau deux, et donna un coup de sabre enrobé de flammes à Mastara. Mais celui-ci arrêta la lame à une main.

Schlangan : NANI ?!
Mastara : Ah, il semblerait que le plus faible de nous trois suffirait pour vous arrêter. CAMAKA.

Plusieurs petites boules de feu frappèrent Schlangan de plein fouet, l'emportant dans une explosion. Il en émergea, sérieusement blessé, mais il put soigner ses blessures. Mastara attaqua à nouveau, mais Lauréline reparut en triélémentaire, entourée de l'aura de flammes. Elle frappa Mastera de plein fouet, le projetant en arrière, et l'emporta avec une boule de feu à son tour, provoquant une nouvelle explosion. Néanmoins, il en émergea, à peine égratigné.

Schlangan : Sérieusement ?
Mastara : Ce n'est pas mal du tout. Occupez-vous d'elle.
Sainaka, Sevarata : MAULIKA.

Les deux Isvaras en armure d'argent s'enflammèrent, devenant des élémentaires de feu. Ils foncèrent à haute vitesse sur Lauréline, qui para leurs coups de justesse.

Mastara : Maintenant, à ce niveau, combien de temps allez-vous durer ?
Schlangan : Je me posais la question justement.

Schlangan désactiva ses auras et se transforma en golem. Il activa alors l'aura de flammes de niveau deux et envoya un dragon de feu sur Mastara, qui l'arrêta d'une main.

Schlangan : Ah ouais, à ce point là.


Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6446
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum