Chapitre 026 - Une nouvelle destination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 026 - Une nouvelle destination

Message  Schlangan le Jeu 25 Juin 2015 - 12:59

Une semaine s'était écoulée depuis que Schlangan avait détruit l'étoile de la mort organique. Alors qu'il faisait des calculs dans son bureau, un signal lumineux apparut sur un de ses ordinateurs. Voyant cela, il se leva et se précipita en direction de son laboratoire, pour arriver face à la machine qui lui avait permis de détecter la position de Komoriba. De nouveaux chiffres étaient apparus.

Schlangan : Ah ! En voilà une bonne chose ! Planète... Ha ! Je la connais !

Schlangan repartit donc de son laboratoire pour aller chercher Lauréline et Kimmy. Ces deux dernières se trouvaient sur le terrain d'entraînement, où Inayakura enseignait à Kimmy la maîtrise de la lumière.

Schlangan : Ah, vous êtes là. Parfait, préparez-vous, nous partons en voyage !
Inayakura : En voyage ? Pourquoi faire ?
Schlangan : A ton avis. J'ai trouvé la position d'un autre de tes congénères.
Inayakura : Vraiment ?
Schlangan : Eh oui. Donc il va falloir y aller. Et cette fois-ci, je connais même la planète.
Lauréline : Où est-ce ?
Schlangan : La planète Géa, ancienne planète habitée par la division de la terre. Il est donc fort probable que ce soit la créature de la terre qui s'y trouve.
Inayakura : Sabasekizo donc ?
Schlangan : C'est ça. Toutefois, ça paraîtrait presque trop beau, mais sait-on jamais. Allez vous préparer, et nous partons.

Quelques minutes plus tard, le groupe s'était réuni dans le laboratoire de Schlangan, où se trouvaient les coordonnées.

Schlangan : Tout le monde est prêt ?
Kimmy : Oui.
Lauréline : Oui.
Schlangan : Alors en avant ! KATEMI SUZURE !

Schlangan créa une brèche spatiale, mais celle-ci commença soudainement à émettre des éclairs avant de se dissiper. Schlangan réessaya, mais le phénomène se produisit.

Schlangan : Muh ? Qu'est-ce que ça veut dire ?
Lauréline : Qu'est-ce qui ne va pas avec la technique ?
Schlangan : La technique est toujours la même. Il ne devrait pas y avoir de problèmes... A moins que...
Lauréline : Oui ?
Schlangan : Il faut que je vérifie un truc avant... Essayons vers la planète où était Komoriba pour voir...

Schlangan essaya d'ouvrir une brèche vers la planète Pavitra Jala, et le même phénomène se produisit. Il tenta alors vers la planète Brasov, et le portail s'ouvrit sans problèmes.

Schlangan : Je vois. C'est bien ce que je pensais.
Lauréline : Une planète protégée comme Naycerl ?
Schlangan : C'est ça. On dirait que Géa n'est plus aussi accessible qu'avant.
Kimmy : Comment va-t-on faire alors ?
Schlangan : Il va falloir y aller en vaisseau. L'ennui est que Géa est vraiment éloignée, et ce serait long d'ici. Donc j'ai mieux.

Schlangan se rendit sur l'ordinateur pour afficher la carte de l'univers. Après avoir analysé, il ouvrit une nouvelle brèche spatiale.

Schlangan : Nous passerons par là pour voir.
Lauréline : Tu nous as emmenés où ?
Schlangan : Une planète du système de Géa. D'après les informations enregistrées sur la base de données de Ragnarok, il s'agit d'un recoin à chasseur de primes, donc il y aura des vaisseaux à récupérer.
Lauréline : Depuis quand avons-nous cette base de données ?
Schlangan : J'ai demandé à Nova de la créer pour nous. De l'utilité d'avoir reforgé l'alliance.
Lauréline : En effet.
Schlangan : Allons voir ça.

Le groupe entra dans la brèche, pour arriver sur une planète sombre. Le ciel était mauve, éclairé par deux lunes jumelles. Ils se trouvaient dans un terrain rocailleux, parsemé de restes de végétation visiblement carbonisée. Un vent chaud soufflait.

Lauréline : Pas très accueillant.
Schlangan : On a vu mieux, c'est sûr.
Kimmy : On nous fonce dessus !

Schlangan et Lauréline tournèrent la tête, et purent voir qu'il ne s'agissait pas de personnes, mais d'un vaisseau. Celui-ci était à moitié en flammes, et tombait droit vers le groupe.

Schlangan : Ok... option 1, le détruire. Option 2, se pousser.
Lauréline : Évitons de tout détruire à peine arrivés...
Schlangan : Alors on dégage de là !

Schlangan attrapa Lauréline et Kimmy et se déplaça rapidement, afin de se mettre hors de portée du vaisseau, qui parvint à peine à se redresser pour atterrir sur le ventre dans un fracas gigantesque. Quelques instants plus tard, plusieurs personnes sortirent du vaisseau. A peine furent-elles éloignées que le vaisseau explosa violemment. Puis, des rayons lumineux tombèrent du ciel, faisant apparaître un groupe armé, mettant en joue les rescapés.

Membre armé A : Nous les tenons !
Rescapé A : Vous ne nous aurez pas comme ça !
Membre armé B : Vous ne pouvez plus rien faire. Vous n'avez aucun moyen de nous échapper.
Rescapé B : C'est ce que nous allons voir !
Membre armé C : J'ai une question pour vous. Lors d'un crash, où enterre-t-on les rescapés ?
Rescapé C : Quoi ? Mais on n'enterre pas des rescapés !
Membre armé C : Hélas, vous ne vous rendez pas, donc il va falloir déroger à cette règle. Feu.

Sans plus attendre, les membres armés firent feu, et tuèrent tous les rescapés. Ils s'approchèrent alors d'eux, et disparurent avec les corps.

Lauréline : C'était quoi ça ?
Schlangan : Technologie de téléportation probablement.
Lauréline : Je ne parle pas de ça, mais de cette mise à mort ?
Schlangan : Aucune idée. Des poursuivants et poursuivis, mais ce ne sont pas nos affaires. Allons voir si l'on peut dégoter un vaisseau.
Lauréline : ... Soit.
Kimmy : Pourquoi ont-ils fait ça ?
Lauréline : Comme Schlangan le dit, ils devaient avoir leurs raisons...

Le groupe commença donc à marcher dans une direction au hasard, vu que rien n'apparaissait à l'horizon. Ce n'est qu'après plusieurs minutes qu'ils purent découvrir où ils avaient atterri. Ils étaient au fond d'un gigantesque cratère. En le quittant, ils aperçurent alors un bâtiment dans le lointain. Alors qu'ils s'en approchaient, un individu fut subitement projeté hors du bâtiment. Un autre personne sortit, et commença à le frapper. Les deux chancelaient tout en se battant.

Schlangan : Hmm... Quelque chose me dit que c'est une sorte de taverne ou autre là-dedans.
Lauréline : On dirait en effet.
Schlangan : Un point de rencontre idéal pour des chasseurs de prime. Kimmy, reste bien auprès de Lauréline, on ne sait pas quel genre de personnes peut traîner par ici.

Le trio entra à l'intérieur du bâtiment, pour découvrir qu'il s'agissait plus d'un bar ou une boîte de nuit. De la musique assez forte se faisait entendre, avec de nombreux effets lumineux. Beaucoup de personnes se trouvaient à l'intérieur, mais il y avait suffisamment de place pour tous. Schlangan repéra une table au fond de la salle, et s'y rendit avec Lauréline et Kimmy.

Lauréline : Rappelle moi ce que l'on vient faire ici ?
Schlangan : Apprendre des choses sur Géa, et trouver le moyen de s'y rendre. Et j'ai choisi cette table car d'ici on peut voir tout ce qu'il se passe sans se trouver en plein milieu.
Kimmy : Donc on reste à regarder ?
Schlangan : C'est ça. Vous restez à regarder paisiblement, je vais discuter un peu au bar. Les deux points de vue sont importants.
Lauréline : Soit.

Schlangan se rendit donc au bar et s'assit devant le barman, entre deux personnes.

Barman : Que prendrez-vous ?
Schlangan : Ce que vous recommandez.
Barman : Très bien.

Le baman servit une boisson aux reflets argentés à Schlangan. Celui-ci renifla puis goûta le breuvage.

Schlangan : Pas mauvais. Dites-moi, connaissez-vous les planètes de ce système stellaire ?
Barman : Vous n'êtes pas le premier à me poser cette question, donc oui.
Schlangan : Bien, pouvez-vous m'en dire plus sur la planète Géa ?
Barman : Question piège ? Il n'y a pas de planète Géa dans ce système.
Schlangan : Ah bon ? Ah, elle a dû changer de nom depuis le temps. La troisième planète du système.
Barman : Vous essayez de me tester ou quoi ? Qui ne connait pas le nom de cette planète ?
Schlangan : Désolé, mais j'ai été... disons... coupé du monde pendant un moment, donc ma question est sincère.
Barman : Je ne sais pas si vous vous moquez de moi, mais... retenez juste une chose, ne parlez pas de cette planète, jamais. Oubliez-là ! Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, j'ai des clients à servir.

Le barman se détourna de Schlangan, le laissant sans plus de réponses. Mais alors, la personne se trouvant à sa droite lui adressa la parole. Il s'agissait d'un homme à lunettes mal rasé, aux cheveux châtains coiffés en pétard, tenant entre ses jambes une boîte à outils.

Homme : Il fait partie des croyants, où toute parole blasphème lui coûterait la vie. Ridicule, n'est-ce pas ?
Schlangan : Plutôt, oui.
Homme : Dites-moi... qui êtes-vous ? Vous êtes venu ici pour tirer des informations, mais je ne vous ai jamais vu dans le coin.
Schlangan : Je ne suis que de passage, c'est pour ça.
Homme : Et donc vous êtes intéressé par l'ancienne planète Géa, maintenant appelée Sangamara Pathara.
Schlangan : Quel nom compliqué maintenant. Mais oui, j'ai à faire avec cette planète.
Homme : Êtes-vous croyant ?
Schlangan : Je crois en moi.
Homme : Je vois. Vous êtes sans doute un homme de science alors. Mais j'espère que vous savez au moins que cette planète est gouvernée par ceux qui se sont attribués le titre de dieux de l'univers.
Schlangan : Je m'y attendais plus ou moins.
Homme : Et que voulez-vous à cette planète ?
Schlangan : J'ai quelque chose à récupérer la bas, c'est aussi simple que çà. Un court passage pour un simple objet.
Homme : Un objet ? Quel objet ?
Schlangan : Je le saurai quand je l'aurai trouvé.
Homme : Donc vous tenez à vous rendre là-bas. Cela tombe bien, j'ai moi aussi à faire là-bas.
Schlangan : Ah. Auriez-vous un vaisseau par hasard ?
Homme : Pas encore. Mais nous sommes au bon endroit pour un trouver un.
Schlangan : C'est vrai.
Homme : Bien sûr, je ne m'associe pas avec n'importe qui, je vais avoir besoin d'hommes d'élite pour affronter les éventuels dangers qui se trouvent sur cette planète.
Schlangan : S'associer ? Je n'ai besoin que d'un vaisseau pour entrer sur la planète. Je peux me débrouiller seul pour la suite.
Homme : Si je trouve un vaisseau, ce n'est pas pour faire le taxi.
Schlangan : Je vois.
Homme : En tout cas, je suppose que vous allez bientôt pouvoir me montrer ce que vous valez.
Schlangan : Comment ça ?
Homme : Encore une minute, je dirai.
Schlangan : Dans ce cas restez là, je reviens.

Schlangan retourna à la table où se trouvaient Lauréline et Kimmy, et put constater qu'une bouteille vide se trouvait sur la table, et que Lauréline était rouge comme une pivoine.

Schlangan : Oh non, ne me dites pas que...
Lauréline : Hips. Ah bah ça y'eeeeest te revoilàààààà !
Schlangan : C'est bien ce que je pensais... Kimmy, qu'est-ce qu'elle a bu ?
Kimmy : Il y avait une bouteille d'eau sur la table, mais elle est devenue toute rouge en buvant, je ne sais pas ce que c'est...
Schlangan : Probablement de l'alcool. Elle n'y résiste pas.
Lauréline : Taaaaaaiiiis-toi ! Pouuuurquoi tu nouuuus ameeenes iciii et nous laaaissse seules ! Hips ! Çaaa ne se faiiit pas !
Schlangan : Pfff... N'importe quoi.

Tout à coup, la musique cessa, et Schlangan entendit derrière lui l'armement de plusieurs pistolets, ainsi que le dégainage d'armes blanches. Il se retourna, et vit que la plupart des gens présents dans le bar le tenaient en joue.

Schlangan : Muh ?
Individu A : Identification confirmée. Kimmy, mise à prix 78.000.000 crédits, Lauréline, mise à prix 525.735.000.000 crédits.
Schlangan : Waouh, ça en fait des crédits, avec 78 millions on pourrait acheter plus d'une planète ! Alors avec 525 milliards c'est du n'importe quoi.
Individu A : Silence ! Vous êtes Schlangan, mis à prix 999.999.999.999.999.999 crédits !
Schlangan : Laissez-moi deviner, c'est plus que la somme de toutes les monnaies de l'univers ?
Individu A : Silence j'ai dit !
Schlangan : Ah, des chasseurs de prime. Les criminels ordinaires doivent êtres mis à prix à 200.000 pour les plus grands, vous ne trouvez pas dans mon cas que c'est bien trop élevé ? Du genre, quelqu'un impossible à capturer ?
Individu A : Vous ne pouvez pas vous échapper d'ici. Toute téléportation est bloquée également.
Lauréline : Qu'est-cheeeeee qu'il disent ? Hips ?
Schlangan : Lauréline, rendors-toi. Kimmy, surveille-là avant qu'elle ne fasse n'importe quoi.
Kimmy : Heu, d'accord.
Individu A : Je vous ai pourtant dit de vous taire !
Schlangan : Ah mais, je dirai juste une chose. Qui parmi vous va empocher la récompense ? Il va peut être falloir faire du tri entre vous, non ?

A cet instant, les chasseurs de primes hésitèrent, mais restèrent fermement prêts à attaquer Schlangan uniquement.

Individu A : Justement, avec une telle prime, nous diviser serait une mauvaise idée. Votre plan sournois a échoué !
Schlangan : Plan sournois ? Non, c'était juste pour avoir un peu de spectacle. Tant pis. Le problème est déjà réglé.
Individu A : Votre plan n'a aucune chance de fonctionner !
Schlangan : Ah oui ?

Aussitôt, tous les chasseurs de primes, excepté l'individu A s'effondrèrent. Schlangan disparut alors pour réapparaître à côté de celui-ci.

Schlangan : Le souci est que j'ai eu le temps de frapper chaque personne me menaçant sans que personne ne me voie bouger. Vous êtes bien trop lents.
Individu A : C'est... impossible...
Schlangan : Mais non. Bonne nuit.

L'individu A s'effondra alors, puis l'homme qui avait parlé à Schlangan se leva, tout en applaudissant.

Homme : Encore mieux que je n'aurais cru, vraiment.
Schlangan : Vous saviez donc que ma tête était mise à prix.
Homme : Oui. Puisque je vous connais déjà, laissez moi me présenter. Je ne nomme Angy. Angy Nier.
Schlangan : Enchanté, Angy.
Angy : Bien, nous allons pouvoir parler affaires.



Suite au prochain chapitre

_________________

Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6415
Age : 29
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum