Chapitre 029 - Travail pour tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 029 - Travail pour tous

Message  Schlangan le Jeu 16 Juil 2015 - 12:47

Ignorant ce qui se tramait aux fins fonds de la ville, George se trouvait maintenant dans le secteur d'affaires. De nombreuses personnes allaient et venaient, vaquant à leurs occupations. George regarda autour de lui, et constata que parmi les immeubles, l'un d'eux étaient d'une couleur différente, et possédait un gigantesque panneau indiquant "Accueil pour ceux cherchant un emploi". Intrigué, George entra dedans. Dans le hall d'entrée, un panneau gigantesque recensait les différents secteurs existant. Il remarqua alors que le panneau indiquait également le service d'accueil pour ceux ne sachant pas vers quoi se diriger. De ce fait, George partit dans cette direction qui le conduisit au premier étage. Il arriva rapidement à un bureau, et la porte s'ouvrit avant même qu'il ait le temps de frapper. A l'intérieur se trouvait un homme assez jeune, mais aux cheveux gris.

Homme : Je vous attendais. Soyez le bienvenu, George.
George : Heu, merci.
Homme : Je serai votre conseiller, Miguel. Asseyez-vous, je vous en prie.

George s'assit donc, et la porte se referma automatiquement une fois qu'il fut dans le siège. La lampe changea de couleur, pour prendre un ton légèrement bleuté.

Miguel : Donc, George. Vous venez juste d'arriver dans cette ville, donc j'imagine que vous avez beaucoup de questions.
George : J'en ai quelques unes, en effet.
Miguel : Posez-les, je vous en prie.
George : J'ai pu voir à l'entrée qu'il y a de nombreux secteurs pour travailler, mais qu'en est-il des disponibilités des nombreux secteurs ? Certains doivent avoir moins de place que d'autres ?
Miguel : Cela n'est qu'une conception usuelle propre aux autres planètes. Ici, chacun est libre de travailler où il veut, les places sont illimitées.
George : Illimitées, est-ce seulement possible ?
Miguel : Tout à fait. Il y aura toujours quelque chose à faire dans cette ville.
George : Mais, au niveau des salaires, il y a sûrement des métiers plus prisés ?
Miguel : Encore une fois, cela ne s'applique qu'aux autres planètes. Ici, personne n'est payé.
George : Quoi ? Mais pourquoi travailler dans ce cas ? Et comment se nourrir ?
Miguel : Personne n'est payé, car il n'y a de notion d'argent sur cette planète. Tout le monde a accès à tout. Travailler n'est qu'un loisir. Chacun s'y rend lorsqu'il le souhaite, certains ne travaillent pas.
George : C'est plutôt étrange.
Miguel : C'est parce que c'est bien différent des autres planètes. Mais c'est une habitude à prendre.
George : Je vois. Mais, cela ne va pas faciliter le choix d'un travail dans ce cas. Il y a beaucoup de choses à faire.
Miguel : C'est pourquoi vous êtes ici. Nous pouvons déterminer le travail qui vous conviendra le plus.
George : Très bien. Et par quel moyen ? Des tests ?
Miguel : Tout à fait. C'est parti.

La lumière de la pièce changea de nouveau, pour virer au rouge. Cela surprit George, et il se rendit compte qu'il ne pouvait plus bouger.

Miguel : Ne vous inquiétez pas, vous serez immobilisé un court instant, mais c'est pour l'analyse.
George : ...
Miguel : Si je vous avais prévenu juste avant, vous n'auriez sans doute pas accepté. Vous êtes encore trop habitué aux autres planètes.

La lumière resta rouge quelques instants encore, puis elle redevint bleutée. A ce moment, George fut capable de bouger, et il bondit de son siège.

Miguel : Ne vous inquiétez pas, c'est terminé. Vous pouvez vous rasseoir.
George : Je préfère tout à coup rester debout.
Miguel : A votre guise, c'est tout à fait compréhensible. Quoiqu'il en soit, j'ai maintenant les résultats de l'analyse. Souhaitez-vous les entendre ? Vous pouvez partir maintenant si vous le souhaitez, bien entendu.
George : ... Très bien.
Miguel : Magnifique. Alors... voici les données que la machine a renvoyé. Votre force physique a un rang D, vous n'êtes donc pas particulièrement à l'aise avec les travaux manuels.
George : C'est sûr.
Miguel : Facilité à se plier aux ordres, rang A, c'est tout à fait ordinaire, vous n'agirez pas si un ordre est absurde, mais vous savez respecter la hiérarchie. Votre puissance de combat est estimée à rang C, donc ne cherchez pas trop de troubles.
George : Ce n'est pas mon intention.
Miguel : Je me doute bien. Votre volonté est à S, cela se voit par votre intention de vous renseigner sur un travail possible. Et cela va également de pair avec votre très grande intelligence, qui atteint le rang SS. Il reste un bémol, votre croyance en nos dieux est de rang F, vous n'y croyez pas du tout.
George : ...
Miguel : Ne vous inquiétez pas, nous ne vous jugerons par sur cela. De toute manière, vous vous rendrez compte que vous finirez par les apprécier tels qu'ils sont, de véritables dieux.
George : ... Si vous le dites.
Miguel : Bien, au vu de ces résultats, j'ai trouvé ce qui peut vous aller. Vous êtes fait pour être ingénieur de recherche dans l'électronique.
George : Ah oui ? Merci bien dans ce cas, je verrai à voir cela dans ce cas.
Miguel : Oh mais inutile d'utiliser le futur.
George : Comment cela ?
Miguel : Vous allez pouvoir voir tout de suite.

Miguel appuya sur un bouton, et un rayon de téléportation l'emporta ainsi que George. Ils se retrouvèrent dans un entrepôt où officiaient de nombreuses personnes.

George : Qu'avez-vous fait ?!
Miguel : Ne vous inquiétez pas, je n'ai fait que nous téléporter vers le lieu le plus adéquat pour votre travail.
George : ...
Miguel : Vous allez pouvoir dores et déjà tester ce lieu de travail pour voir s'il vous convient.
George : Comment ça ?
Miguel : Un de vos éventuels supérieur va venir vous l'expliquer. Sur ce, j'ai d'autres clients à accueillir. Passez une bonne journée.

Miguel se téléporta de nouveau, laissant George dans l'entrepôt. Un homme d'une quarantaine d'années, mesurant presque 1,90m, assez musclé, se présenta alors devant lui.

Homme : Soyez le bienvenu, Mr. George. Je suis Retchar. Nous travaillons ici à la conception de systèmes robotisés permettant d'améliorer le confort des habitants. Nous avions justement besoin de quelqu'un doué dans la conception et programmation de systèmes électroniques.
George : Donc mes données ont directement été transmises ici ?
Retchar : C'est exactement ça. Vous semblez d'autant plus expert en conception de petits robots, qui ont été identifiés dans la caisse à outils que vous n'avez pas lâché depuis tout à l'heure. Mais suivez-moi, que je vous montre exactement sur quel système nous travaillons.

Retchar guida ainsi George dans l'entrepôt, pour l'amener finalement devant le plan d'un robot.

Retchar : Je vous présente l'Androïde Ménager de Haute Performance AMHP-0001. L'objectif principal de ce robot sera d'assister les propriétaires pour toutes les fonctions ménagères de base, tel que faire la cuisine, le ménage, etc. Pour que cela soit possible, celui-ci doit être capable d’interagir avec le propriétaire, qui pourra lui apprendre de nouvelles choses, notamment au niveau des recettes de cuisine. Nous lui donnerons bien entendu tout un répertoire de plats de base. AMHP-0001 devra aussi pouvoir intervenir en cas d'accident, en pratiquant par exemple un massage cardiaque pendant qu'il contacte les secours.
George : Donc il va falloir implémenter de nombreux codes différents, ainsi que de nombreux outils dans le squelette du robot.
Retchar : Tout à fait. Que direz-vous de faire un test ? Nous avons par exemple besoin d'une subroutine pour découper les aliments. Pourriez-vous vous en charger ?
George : ... Je veux bien, mais il me faudrait déjà connaître toute l'architecture déjà codée pour pouvoir m'y adapter.
Retchar : Aucun problème. Suivez-moi.

George suivit de nouveau Retchar, qui l'amena face à un siège, surplombé par un étrange casque relié à des électrodes.

Retchar : Nous allons utiliser ceci.
George : Qu'est-ce donc ?
Retchar : Nous l'appelons le sculpteur d'informations. Si vous vous asseyez ici et mettez le casque, l'architecture actuelle sera projetée dans votre cerveau directement, ce qui vous permettra de déjà connaître tout ce qui a été fait. Une fois que vous aurez fini, vous pourrez revenir ici pour transmettre les informations à la machine, et permettre à tous vos collègues de savoir de ce que vous avez fait et de le comprendre. De cette manière, la productivité sera accélérée, et les codes de chacun n’empiéteront pas sur ceux des autres.
George : Je vois.
Retchar : Allez-y, installez-vous.

Bien que quelque peu réticent, George ne trouvait pas d'excuse valable pour se désister. De ce fait, il s'assit dans le siège et mit le casque. Retchar appuya sur un bouton, et le casque s'alluma quelques instants, puis s'éteignit.

Retchar : Et voilà, c'est terminé.
George : Déjà ?
Retchar : Allez-y, essayez de penser à l'AMHP-0001.

George y pensa donc, et il se rendit donc qu'il savait maintenant tout ce dont il avait besoin à ce sujet. Puisque ces informations étaient intéressantes, George décida de tester un peu ce qu'ils avaient à proposer, et se plaça sur l'un des ordinateurs que Retchar lui indiqua. En l'espace de quelques heures, il avait terminé de coder tout ce dont le robot avait besoin pour découper n'importe quel type d'aliment, en fonction de la délicatesse nécessaire. Suite aux recommandations de Retchar, il était ensuite retourné à la machine pour transmettre les informations aux autres chercheurs. Mais alors qu'il venait de faire cela, il remarqua que tout le monde avait disparu. Il n'y avait plus un bruit dans l'entrepôt entier. Puis, tout à coup, les stores devant les vitres s'abaissèrent, et les lumières s'éteignirent. Ainsi plongé dans l'obscurité, George resta silencieusement à écouter, mais il n'entendit aucun autre bruit. N'ayant pas suffisamment repéré les lieux, George ouvrit le plus silencieusement possible sa boîte à outils, et sortit une petite capsule, qui se transforma en robot scannant les environs. Obtenant ainsi le plan de la zone et la position des obstacles, il put ainsi se diriger vers la porte, qui cependant était fermée. Puis tout à coup, deux voix retentirent, deux voix qu'il avait entendu quelques heures auparavant.

Retchar : C'est vraiment dommage que nous dussions l'éliminer. Il était vraiment très efficace.
Miguel : Justement, bien trop efficace. Encore qu'il ne représente rien de dangereux lui-même, car ce sont plutôt les membres de sa famille qui nous intéressent.
Retchar : Allez, George, rendez-vous, nous n'en aurons pas pour longtemps.
Miguel : Allons, ça ne va pas le motiver à sortir, il est assez à fleur de peau. Dites-vous que le lien télépathique qui transitait autour de vous a été coupé dès que vous avez mis un pied dans mon bureau. Personne ne viendra vous aider.
Retchar : Je ne suis pas sûr que cela le motive non plus...
Miguel : Aucun problème, nous allons le forcer à sortir assez rapidement. Activez l'AMHP-0001.
Retchar : Très bien...

Un bip sonore retentit, et un bruit de mécanique en mouvement se fit entendre. Grâce à son petit robot, George vit qu'un robot ayant les caractéristiques de l'assistant ménager venait de se lever. Celui-ci tenait cependant un couteau.

Retchar : Merci de lui avoir appris à découper n'importe quel ingrédient. Il sait maintenant découper des êtres vivants aussi.
George : ...
Miguel : Enchanté de vous avoir connu.

Le robot ménager avait identifié sans problème la position de George et fonça vers lui. Ce dernier se déplaça habilement en profitant de l'obscurité pour se rapprocher de la position des deux autres. Il put ainsi habilement disposer d'autres petits robots. Afin de distraire l'attention de ses adversaires, George laissa l'AMHP se rapprocher de lui, mais put éviter un coup tranchant, car il connaissait la fonction de découpage qu'il avait lui-même codée. Cela permit de ce fait à Retchar et Miguel de déterminer sa position effective.

Retchar : Il est dans la partie B3 de l'entrepôt. Il ne tardera pas à être coincé.
Miguel : Tant mieux, il fait bien trop sombre ici. Quel dommage que nous devions surveiller comment il se défend, il n'a aucune chance.
Retchar : Ce sont les ordres divins, nous n'avons pas le choix si nous ne voulons pas finir comme lui tout de suite.
Miguel : Je le sais bien.

Tandis que George laissait l'AMPH le pourchasser, le code de celui-ci n'étant pas encore optimisé pour la traque, les petits robots s'étaient rapprochés de Miguel et Retchar, et leurs sautèrent dans le dos, les électrocutant par la même occasion. Puis, un autre des robots trouva la commande pour rallumer les lumières. N'ayant ainsi plus à se concentrer sur les obstacles, George prit une nouvelle capsule, qui en attira d'autres, les assemblant pour former une arme. Il visa alors l'AMPH et tira dessus avec son arme. Celle-ci produisit un arc électrique de forte puissance, qui frappa son adversaire de plein fouet, le projetant contre l'une des portes de l'entrepôt et la faisant voler en éclats. George en profita pour sortir en toute hâte, et découvrit que personne ne prêtait attention à ce qui s'était passé. Il se fondit donc dans la foule et se hâta de retourner vers le quartier résidentiel pour retrouver Jeanne, Julie et Serge et les avertir du danger qu'il venait de rencontrer.



Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6443
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum