Chapitre 030 - Le grand méchant loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 030 - Le grand méchant loup

Message  Schlangan le Jeu 23 Juil 2015 - 12:56

Revenons au moment où George venait de partir vers le secteur industriel. Jeanne et Julie venaient d'arriver dans un parc où de nombreux enfants jouaient. Leurs parents se trouvaient à proximité.

Jeanne : Bon, je vais discuter avec les parents, pour voir ce qu'ils pensent de la ville. Tu n'as qu'à aller jouer avec les autres enfants.
Julie : Hein ?
Jeanne : Des fois les enfants voient plus de choses que les adultes, donc vas-y.
Julie : D'accord.

Tandis que Julie se dirigea vers les jeux mis en place pour les enfants, Jeanne partit en direction des parents. Elle trouva une femme assise sur un banc.

Jeanne : Bonjour.
Femme : Bonjour.
Jeanne : Je viens d'arriver dans cette ville, et nous venons de trouver ce parc avec ma fille. C'est un joli endroit.
Femme : N'est-ce pas ? C'est idéal pour que les enfants puissent jouer.
Jeanne : Dites-moi, comment la vie fonctionne-t-elle dans cette ville ?
Femme : C'est une ville miraculeuse, nous n'avons à travailler que si nous le souhaitons, nous n'avons rien à payer, c'est vraiment magnifique.
Jeanne : Dis comme ça, en effet. Mais sommes-nous libres de faire tout ce que nous voulons ?
Femme : Quasiment, bien qu'il y ait bien évidemment des règles à respecter.
Jeanne : Ah, et où pouvons-nous trouver ces règles ?
Femme : Vous les trouverez chez vous, dans la bibliothèque. Mais ne vous inquiétez pas, si vous enfreignez une règle, vous recevrez une alerte qui vous expliquera ce que vous avez enfreint. Tant que vous ne recommencez pas, il n'y aucun problème. Sauf bien sûr, pour les crimes graves tels que le meurtre, mais cela tombe sous le bon sens.
Jeanne : Evidemment.

Tandis que Jeanne discutait avec la femme, Julie était allé sur le terrain de jeux, où se trouvaient d'autres enfants. Un jeune garçon, qui jouait au ballon avec d'autres, la vit s'approcher.

Garçon A : Ah ! Voilà une autre fille ! Nous sommes huit maintenant !
Fille A : Attends, il faut lui demander déjà.
Garçon B : J'espère qu'elle va dire oui !

Intriguée par le groupe d'enfants, Julie se rapprocha, et les sept enfants présents se tournèrent vers elle.

Fille B : Dis, tu veux jouer avec nous ?
Garçon C : Attends tu dois dire bonjour avant !
Fille C : Bonjour !
Julie : Bonjour.
Fille B : Alors, tu veux jouer avec nous ?
Julie : Jouer à quoi ?
Garçon D : Aux explorateurs !
Julie : Heu, d'accord.
Garçon A : Tu t'appelles comment ?
Julie : Kim... heu, Julie.
Garçon A : Moi c'est Doc !
Fille A : Moi Happy !
Garçon B : Je suis Bashful.
Fille B : Je m'appelle Sneezy.
Garçon C : Moi c'est Grumpy !
Fille C : Moi c'est Sleepy !
Garçon D : Et moi Dopey !
Julie : Et donc, en quoi consiste le jeu ?
Happy : Il y a plein de jeux ici, mais à l'intérieur on peut descendre en-dessous du sol et explorer !
Julie : Descendre ? Où ?
Dopey : C'est ce qu'on veut savoir ! Alors, tu veux venir ?
Julie : ... Pourquoi pas. Mais il faudrait peut être un adulte pour nous accompagner ?
Grumpy : Les adultes n'ont pas le droit de rentrer dans les jeux ! Ça fait partie des règles !
Julie : Bon, très bien alors.
Sleepy : Super ! Allons-y alors !

Les enfants se dirigèrent vers la tour munie d'un toboggan. Ils grimpèrent un par un, et Julie vit qu'il y avait des escaliers descendant plus bas. Le groupe les emprunta, et ceux-ci les conduisirent dans une sorte de cachette, dans laquelle se trouvaient de nouveaux escaliers. Mais cette fois, les enfants n'étaient plus visibles pour les parents. Ce détail n'échappa pas à Jeanne, toujours assise sur son banc.

Jeanne : Huh ? Où sont passés les enfants ?
Femme : Ils doivent être en train de jouer dans la tour toboggan là-bas, ne vous inquiétez pas.
Jeanne : ... Je préférerais garder ma fille en vue, je vais aller voir.
Femme : Vous ne pouvez pas !
Jeanne : Pardon ?
Femme : Il est formellement interdit aux adultes de se rendre sur les jeux, cela fait partie des règles de la ville !
Jeanne : ...
Femme : Mais ne vous inquiétez pas, il ne peut rien leur arriver.
Jeanne : Si vous le dites...

Pendant ce temps, les enfants continuaient de descendre les escaliers, et ils arrivèrent devant une porte où était inscrit un message d'avertissement.

Bashful : "Seuls les braves au cœur vaillant prendront la mesure du risque qu'ils encourent", ça veut dire quoi ?
Doc : Je ne sais pas trop, il faut être courageux pour entrer, ou quelque chose comme ça ?
Sleepy : Eh bien allons-y ! Même pas peur !

Sleepy poussa la porte, qui s'ouvrit sans le moindre problème. Derrière la porte se trouvait une salle avec huit piliers et un autel au centre. Sur chaque pilier se trouvait le dessin d'une main. Les enfants faisaient le tour de la salle, lorsque Doc plaça sa main sur l'un des dessins. Aussitôt, le pilier en question s'illumina, et un rayon de lumière partit du pilier pour aller frapper l'autel. Sous le coup de la surprise, Doc retira sa main, et la lumière se dissipa.

Doc : Vous avez vu ça ?
Sleepy : Recommence ! Tu as fait ça comment ?
Doc : J'ai mis ma main là !

Doc remit sa main sur le pilier, et le même phénomène lumineux se produisit. Les autres enfants applaudirent, mais Julie resta méfiante. Qui plus est, Inayakura se mit à lui parler.

Inayakura : Kimmy, fait attention ! Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette pièce !
Julie : Je me doute, c'est bizarre...
Inayakura : Quoi que tu fasses, reste prudente. Et n'hésite pas à m'invoquer si besoin !
Julie : Oui, je sais...

A ce moment, Bashful mit également sa main sur un pilier, à l'endroit prédisposé, et celui-ci s'illumina de la même manière.

Doc : On est huit ! C'est exactement ce que Lazy avait dit ! C'est pour ça qu'il fallait être huit !
Julie : Lazy ? Qui est-ce ?
Happy : C'était une fille jouant avec nous avant ! Mais on ne l'a pas vue depuis longtemps.
Julie : Donc elle était venue ici avant ?
Dopey : Oui, elle disait qu'il fallait être huit pour trouver un trésor, mais qu'elle avait peur du grand méchant loup...
Julie : Le grand méchant loup ?
Sleepy : C'est une histoire pour faire peur aux enfants ! Lazy s'habillait d'ailleurs avec un chaperon rouge, comme l'enfant de l'histoire. Et il y a un méchant loup qui mange la grand-mère pour essayer de dévorer le petit chaperon rouge !
Julie : Drôle d'histoire.
Doc : Allez, venez mettre votre main sur les piliers aussi ! Je veux voir le trésor !

Les autres enfants, hormis Julie, mirent donc leurs mains sur les piliers, activant les rayons lumineux. Il n'en manquait plus qu'un.

Happy : Allez Julie ! A toi !
Julie : Je ne suis pas sûre que ce soit bon de faire ça...
Grumpy : Ne fait pas la froussarde ! Allez !
Julie : ... Bon, très bien.

Julie mit sa main sur le huitième pilier, activant le dernier rayon de lumière. A ce moment, les piliers virèrent au rouge, ainsi que les rayons. Ceux-ci s'estompèrent soudainement, et le sol commença à trembler. Le tremblement fut ressenti à la surface, et Jeanne se tourna vers les jeux. Elle voulut en faire part à la femme avec qui elle discutait, mais celle-ci avait disparu. De même, il n'y avait plus personne dans le parc. Jeanne voulut donc aller voir ce qu'il se tramait, lorsqu'une femme vêtue d'un chaperon rouge apparut devant elle.

Femme au chaperon : Stop. Vous ne pouvez pas aller plus loin.
Jeanne : Que se passe-t-il ici ? Où sont passés les gens ?
Femme au chaperon : Vous ne pouvez intervenir. Les adultes ne peuvent aller à cet endroit.
Jeanne : Et que se passera-t-il si j'y vais quand même ?
Femme au chaperon : Dans ce cas, je ferai tout pour vous arrêter.

Dans la salle au sous-sol, le sol venait de cesser de trembler, mais l'autel s'ouvrit. Une créature en sortit alors, un loup-garou noir. Les enfants se mirent à crier, et voulurent partirent, mais l'entrée par laquelle ils étaient venus avait disparue.

Loup-garou : Ah ah ah. Mettez le symbole d'une main et des jeux de lumière, et les enfants me réveilleront à chaque fois.
Julie : Qui êtes-vous ?
Loup-garou : Je fais partie de ceux qui récupèrent de l'énergie pour nos maîtres. Ne vous inquiétez pas, vous ne souffrirez pas.
Sleepy : Il va nous manger ?!
Loup-garou : Exactement. Bon appétit !

Le loup-garou bondit vers Sleepy, qui ne bougea plus, tétanisée. Fort heureusement, Kimmy créa une boule de lumière et la jeta sur l'humanoïde. Celui-ci chancela légèrement et rata Sleepy de peu.

Loup-garou : Oh. Une des enfants possède un pouvoir intéressant.
Julie : Rassemblez-vous dans un coin ! Et cherchez comment fuir !
Loup-garou : J'ai le choix. Dois-je te garder comme dessert, ou comme entrée ?
Julie : HIKARI SONZAI SHÔKAN !

Julie invoqua Inayakura, ce qui surprit encore plus les enfants. Mais cette fois-ci, le loup-garou fut tout autant surprit.

Inayakura : Alors comme ça, tu as faim ?
Loup-garou : Qu'est-ce que c'est que ça ?!
Inayakura : Je suis un tigre blanc, ça ne se voit pas ? Ah par contre, c'est toi qui va finir en dessert.

Le loup-garou fonça sur Inayakura, qui le projeta contre le plafond d'un simple coup de patte. Le tigre blanc donna d'autres coups au loup-garou, qui était incapable de se défendre. Celui-ci fut assommé assez rapidement, mais Inayakura le réveilla en lui envoyant une décharge électrique.

Inayakura : Ne me dis pas que c'est déjà fini ? Ça fait trop longtemps que je n'ai pas pu me défouler !
Loup-garou : Mes... mes maîtres te le feront payer !
Inayakura : On leur dira ! THUNDER CANNON !

Inayakura cracha une boule de foudre qui propulsa le loup-garou dans le plafond, le détruisant, et ouvrant un passage vers la surface par la même occasion. Le loup-garou retomba à côté de la femme au chaperon-rouge, devant Jeanne.

Jeanne : Un loup-garou ?
Femme au chaperon : Allons bon. Quel imbécile.

Inayakura bondit alors du trou en ayant pris les enfants sur son dos - malgré leur réticence - et se posa à côté de Jeanne. La femme au chaperon sourit.

Femme au chaperon : Tiens, les sept enfants.
Grumpy : C'est Lazy !
Julie : Quoi ? Mais je croyais que c'était une enfant !
Sleepy : On dirait qu'elle a grandi !
Lazy : Evidemment. Je me suis fait passer pour une enfant pour vous attirer dans ce piège. C'est tout. Mais cet imbécile a échoué.
Loup-garou : Pardon, maîtresse...
Lazy : Je vais te montrer comment il faut faire.

Lazy disparut soudainement et donna un coup de pied à Inayakura, le projetant en arrière. Celui-ci se transforma en lumière et fonça dessus, mais son coup de pattes n'eut aucun effet, le corps de Lazy s'étant transformé en terre. Il envoya alors une boule de foudre, sans plus d'effet.

Inayakura : C'est un Isvara ! Qui utilise la terre !
Lazy : Très observateur, cher tigre blanc. Enfin qu'importe, je ne suis pas là pour me battre contre vous.
Jeanne : Un instant ! Que comptiez-vous faire avec ces enfants.
Lazy : Prendre leur énergie, tout comme les autres habitants de cette planète sélectionnés. Mais si vous comptez en apprendre plus, vous n'avez qu'à vous rendre à la ville supérieure. C'est là où nous dieux siégeons dans cette ville.

Lazy se téléporta alors, laissant le groupe. Une fois celle-ci partie, les gens revinrent peu à peu dans le parc, dont la femme avec qui Jeanne discutait auparavant.

Sleepy et Happy : Maman !
Femme : C'est un miracle, vous êtes encore en vie.
Sleepy : C'est grâce à Julie et ce gros chat !
Inayakura : Je suis un tigre !
Jeanne : Serge serait d'accord sur le côté gros chat.
Inayakura : Tu ne vas pas t'y mettre aussi ?
Jeanne : Non, nous allons rentrer. Il faut les mettre au courant, cette ville est bien trop dangereuse.
Femme : Non, seulement pour les gens sélectionnés.
Jeanne : Désolée, mais ce n'est pas mon avis. Allons-y, Julie.
Julie : Au revoir !

Jeanne, Julie et Inayakura partirent donc. Julie révoqua le tigre blanc, mais Jeanne était songeuse.

Jeanne : En tout cas, nous avons eu chaud.
Julie : Pourquoi ?
Jeanne : Aucun de nous ne peut utiliser les pouvoirs de la terre. Nous n'aurions pas pu arrêter cette Lazy si elle avait voulu nous attaquer.
Julie : Que va-t-on faire alors ?
Jeanne : Ne t'inquiète pas, Serge peut utiliser les pouvoirs de la terre. Pour lui, elle ne sera pas un problème.

Les deux retournèrent à la maison, en attendant le retour de Serge et George afin de les avertir.


Suite au prochain chapitre

_________________

Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6410
Age : 29
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum