Chapitre 032 - Une secte bien connue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 032 - Une secte bien connue

Message  Schlangan le Jeu 6 Aoû 2015 - 14:11

Au vu des dangers croisés dès leur première exploration, Serge, Jeanne, Julie et George décidèrent de passer à l'action dès la nuit tombée. Ils attendirent donc une heure environ, pour que l'obscurité règne. En attendant, Serge avait pris le fascicule détaillant les règles à respecter dans la ville. Une fois le soleil couché, le groupe sortit.

George : Donc, où allons-nous ?
Serge : Au plus court. S'il y a ce que nous cherchons ici, c'est forcément au quartier divin. Allons tester la solidité de leur barrière.
Jeanne : Donc la délicatesse est finie ? Ça n'aura pas duré longtemps.
Serge : Ce sont eux qui ont attaqué en premier.

Le groupe se dirigea donc vers la borne de téléportation, pour repérer le quartier divin. Mais bien entendu, celui-ci n'était pas dans la liste. Puis, tout à coup, Serge leva la main.

George : Qu'y a-t-il ?
Serge : Nous sommes encerclés. Qui que vous soyez, montrez-vous !

Pour toute réponse, des dagues furent envoyées vers Serge, qui les arrêta sans problème. Il renvoya sans hésiter l'une des dagues, qui toucha visiblement quelqu'un, qui était invisible. Voyant cela, George ouvrit sa boîte à outils et posa une capsule qui en apparence ne fit rien. Mais alors, de nombreux individus apparurent tout à coup. Ils étaient complètement vêtus de noir, tels des ninjas. L'un deux était à terre, et avait une dague plantée dans la tête.

Serge : Donc, des camouflages optiques. Pouvoir les brouiller, c'est bien.
Goerge : En effet.
Serge : Bon. Jeanne, protège George et Julie, juste au cas où.
Jeanne : Très bien.

Serge disparut alors, et les assaillants furent assommés les uns après les autres. Puis, Serge réapparut devant le dernier restant et le plaqua au sol.

Serge : Bien. Pendant que tes collègues font dodo, serait-il possible de savoir qui vous envoie ? Même si je me doute que ce sont les Isvaras.
Assaillant : ... Vous ne soutirerez aucune information !
Serge : Bon, qu'importe. Allons-y.

Serge assomma le dernier assaillant, et retourna à la borne de téléportation. Puis, sans prévenir, il fit un grand saut pour repérer la ville. Il put ainsi distinguer dans le lointain de très hauts bâtiments illuminés, bien plus hauts que les autres bâtiments de la ville. Il compara avec les destinations disponibles sur la borne, et indiqua à son équipe celle choisie. Ils se téléportèrent ainsi devant une cathédrale. D'immenses mur se trouvaient alors à côté, séparant visiblement le quartier des Isvaras du quartier ordinaire. Serge envoya un éclair sur l'un des murs, mais une barrière énergétique l'absorba avant de le renvoyer.

Serge : Donc voilà la fameuse barrière.
Jeanne : Je crois qu'on a encore de la visite.
Serge : Ils sont casse-pieds. Oh je sais ! Jeanne, envoie une boule de feu en l'air.
Jeanne : Heu, d'accord.

Jeanne envoya une boule de feu dans les airs, et Serge bondit pour la frapper et l'envoyer droit sur les nouveaux assaillants, rendus visibles par le brouilleur que transportait maintenant George sur son épaule. La boule de feu explosa, décimant complètement les ennemis.

Serge : Voilà, un smash digne de nos noms !
Jeanne : ...

Alors que Serge se félicitait de son smash, l'un des assaillants avait survécu, et avait pu se cacher. Il partit ainsi à travers les dédales de la ville, avant d'arriver dans un cul-de-sac. Il appuya cependant contre un mur, et une trappe secrète s'ouvrit. Il se faufila dedans, avant de refermer la trappe. Quelques instants plus tard, Serge, Jeanne, Julie et George arrivèrent au même endroit.

Jeanne : Je me demandais pourquoi tu l'avais laissé partir.
Serge : S'il ne s'est pas téléporté, c'est qu'il y avait sans doute une autre entrée. Donc nous y voilà.
George : A moins que le téléporteur n'ait été détruit par la boule de feu.
Serge : ... Mouais. Dans ce cas nous le ferons parler.

Serge appuya sur le mur au même endroit que l'assaillant, et la trappe s'ouvrit. Le groupe descendit donc, pour se retrouver devant une porte, avec un code à rentrer pour pouvoir l'ouvrir.

Serge : Bon, eh bien détruisons la porte.
George : J'ai mieux, ça attirera moins l'attention.
Serge : Hmmm ? Soit.

George plaça l'une de des capsules sur la machine, et les combinaisons se mirent à défiler sur le cadran, jusqu'à ce que celles-ci stoppent sur la bonne valeur. La porte s'ouvrit alors sans problème. Le groupe s'engagea donc dans le couloir dévoilé, pour arriver à un carrefour. Sans savoir où aller, ils continuèrent tout droit, pour arriver à une autre carrefour, et ce de nombreuses fois d'affilée.

Jeanne : Nous sommes dans un labyrinthe ?
Serge : On dirait bien. Bon, nous avons été tout droit jusque là, donc il serait assez simple de repartir. Mais nous ne savons pas vraiment où aller, peut-être peux-tu envoyer tes capsules, George ?
George : On peut essayer, mais tout dépend de la portée, je ne peux les envoyer à l'infini.
Serge : Sinon je peux m'affranchir de ce labyrinthe, mais ça va faire un peu de bruit.

A ce moment, de nouveaux assaillants firent leur apparition. Serge soupira, mais une chose étrange se produisit alors, les ennemis activèrent subitement l'aura noire de niveau un, Kuroi Kyoujyaku.

Serge : Muh ? Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu ça.
Jeanne : Ce sont des anciens dieux ?
Serge : Bonne question. Êtes-vous des anciens dieux ?
Assaillant : Non.
Serge : Il y a une réponse !
Assaillant : Mourrez : KUROSHINE !
Serge : Je connais ça aussi.

Les assaillants envoyèrent l'attaque Kuroshine, mais Serge la dévia comme si de rien n'était. En un éclair, les ennemis furent vaincus. George déploya alors ses capsules araignées pour sonder les alentours, mais tout comme il le pensait, la portée n'était pas suffisante. A défaut, le groupe s'engagea dans le labyrinthe, essuyant de nouvelles attaques. Après plusieurs dizaines de minutes, Serge fut lassé.

Serge : Bon, c'en est assez. Je vais les faire sortir.
Jeanne : Je me demandais combien de temps tu allais patienter encore.
Serge : Bon, attention, ça va faire du dégât. RAGNAROK !

Serge envoya son attaque droit devant, vaporisant le labyrinthe sur plusieurs centaines de mètres, faisant tout trembler par la même occasion. Aussitôt, de nombreux ennemis firent leur apparition, une partie entourée de l'aura noire, tandis qu'une autre partie était entourée de l'aura de flammes de niveau un, Akai Menshou.

Serge : Hmf. Un coup dans la fourmilière, et ça pullule comme des insectes.
Assaillant : Vous ne pourrez jamais nous vaincre tous ! Rendez-vous !
Jeanne : Ils deviennent de plus en plus loquaces.
George : Il est fort probable qu'une partie ait été vaporisée lors de la destruction de cette section.
Serge : Bon j'ai la flemme. Julie, fait prendre l'air à Inayakura.
George : Huh ?
Julie : D'accord. HIKARI SONZAI SHÔKAN !

Julie fit apparaître Inayakura, ce qui surprit George. Toutefois, celui-ci regagna vite son sang-froid.

George : Hmm... Il faut que j'arrête d'être surpris dès qu'il y a un nouveau tour de passe-passe de votre part...
Inayakura : Non mais vous me faites sortir pour des sous-fifres pareils ?!
Serge : Tu vas rouiller sinon. Allez, au boulot. A moins que tu préfères faire le gros chat qui dort auprès du feu ?
Inayakura : Grrrr... Un jour tu me le paieras ! Bon, en attendant...

Inayakura se transforma en foudre et frappa de plein fouet les attaquants, qui n'eurent aucune chance de résister. D'autres vinrent en renfort, sans plus d'effet. Mais alors, les renforts cessèrent subitement. A la place, deux autres individus masqués firent leur apparition. Seule différence avec les autres, leur tenue noire était également pourvue d'une cape, et l'un des deux était visiblement de sexe féminin. Inayakura n'y prit pas garde et passa à l'attaque, mais il fut évité sans mal par l'homme, et projeté en arrière par un dragon de feu. Inayakura attaqua de nouveau, et traversa le corps de sa cible, mais celui-ci disparut aussitôt. Dix dragons de feu s'abattirent sur le tigre, qui les évita de justesse, avant de voir des clones de flammes de son ennemi autour de lui. Inayakura se transforma en foudre et put ainsi esquiver de justesse l'explosion des clones qui s'en suivit.

Serge : Ça suffit, Inayakura. Il est plus fort que toi, et il en va de même pour son acolyte.
Homme : Je comprends mieux pourquoi les membres de notre secte n'ont rien pu faire contre vous.
Femme : Si nous avions su que vous étiez si dangereux, nous serions venus directement.
Serge : Pour quoi avez-vous été mandaté ? Nous tuer pour que notre énergie soit récupérée ?
Homme : Exactement. Vous devez être Serge, la femme à côté de vous Jeanne, la petite fille Julie, et l'homme derrière vous George.
Serge : Bingo.
Femme : Nous vous donnons un choix. Qui veut mourir des mains de qui ?
Serge : On pourrait s'amuser oui. Voyons voir.... Étrangement, j'ai reconnu les techniques Ryuukenei, Tooryukaa et Musubu Bakuhakaen, du clan du dragon, j'ai bien envie de m'amuser avec celui pouvant les employer.
Homme : Oh, je suis curieux de savoir où vous avez pu entendre parler de ces techniques oubliées.
Serge : Donc, Jeanne, occupe-toi de la femme.
Jeanne : Très bien.
Serge : George et Julie, attendez avec Inayakura. Ah, et Jeanne, vas-y mollo. Il nous faut leur soutirer des informations.
Jeanne : Bonne idée.

L'homme et la femme dégagèrent subitement leur énergie, bien plus élevée que celles des autres membres de la secte.

Serge : Une chose est sûre, ce ne sont pas des Isvaras.
Jeanne : Oui. Mais bon, je vais être obligée de faire ça alors. URUKIDO MABUSHII.
Homme et femme : Quoi ?!

Lauréline venait d'activer l'aura de la lumière de niveau trois, ce qui visiblement surprit les deux membres de la secte. Toutefois, ils se ressaisirent rapidement, et l'homme envoya dix dragons de feu sur Serge, qui riposta avec la même attaque, mais l'emportant sans mal. Serge envoya alors un éclair sur sa cible, qui l'évita de justesse. De son côté, Jeanne envoya un dragon de foudre pour tester son adversaire. Celle-ci répondit avec l'attaque Kuroshine, parvenant à dévier de justesse l'attaque. Jeanne et Serge foncèrent alors sur leurs adversaires pour engager le combat au corps à corps. Les deux membres de la secte parvenaient à tenir un petit peu, mais furent rapidement dépasser et plaqués au sol.

Homme : Cela ne fonctionnera pas comme ça... AKAI MENSHOU !
Femme : Tu as raison. KUROI KYOUJYAKU.
Serge : Prévisible.

Les deux s'entourèrent d'une aura, et l'homme fit apparaître de nombreux clones autour de Serge.

Serge : Ce n'est pas ça qui marchera.
Homme : KURRASHÛ HONÔTÔGOKYÛ ! RYUUJIN NO SUZAKU NO HOUKIBOSHI !
Serge : Oh.

L'homme forma une sphère de flammes autour de Serge, et créa une gigantesque boule de feu, qu'il envoya sous la forme d'une comète en direction de celui-ci. Une explosion de forte puissance se produisit. La femme en profita pour disparaître dans une ombre et frapper Jeanne de plein fouet avec des éclairs, la projetant contre à plusieurs mètres en arrière. Celle-ci se releva, mais fut emprisonnée dans une cage d'énergie noire.

Femme : C'est terminé !
Jeanne : Mince, je suis obligé d'en venir là...

Jeanne désactiva son aura de niveau trois et se transforma en élémentaire de glace, ce qui lui permit de briser la prison d'énergie noire. L'instant d'après, elle frappa de plein fouet la femme avec un dragon de glace, qui la congela entièrement. A côté de là, Serge reparut indemne, non affecté par les attaques de son adversaire. Celui-ci se hâta alors d'envoyer des flammes pour dégeler son alliée.

Homme : Ils sont trop dangereux. Il va falloir y aller à fond !
Femme : Tch. Tu as raison.
Serge : Allez-y, faites.
Homme : Vous allez le regretter ! KYOHAKU SHOKYAKU ! YAMIKAI KYOSARERO !
Femme : YAMIKAI KYOSARERO !
Serge : C'est ça, à fond ? Activons une aura alors, Jeanne.
Jeanne et Serge : SHIROI REIKYOUDAI.

Tandis que l'homme arborait l'aura de flammes noires de niveau deux, la femme avait l'aura noire uniquement. Jeanne et Serge s'étaient entourés de l'aura de la lumière de niveau un.

Serge : Un festival d'auras divines. Je pensais que tous ceux pouvant les utiliser avaient été exterminés par les Isvaras.
Homme : Comment se fait-il que vous connaissiez vous-même ce genre d'auras ?
Serge : Je vous le dirai si vous me dites qui vous êtes également.
Femme : Nous sommes la secte Yosha, revenue d'entre les morts après des années de disparition.
Serge : NANI ?! Vous avez bien dit Yosha ? Non, j'ai dû mal entendre.
Homme : C'est bien ça. Où est le problème ?
Serge : Ce soit être une coïncidence. C'est juste que j'ai déjà entendu parler d'une secte nommée Yosha, il y a très longtemps.
Femme : Il y a très longtemps ? Combien de temps ?
Serge : Si je vous dis plus de trois mille ans, ça remonte à loin, non ?
Homme : Quoi ? Mais c'est impossible ! Qui êtes-vous ?
Serge : Moi, un souvenir du passé venu semer le trouble. Mais bon, je vais faire tomber vos masques si vous me le permettez.
Femme : Ce ne sera pas si facile !
Serge : Ah oui ?

Serge disparut soudainement, et une pluie de dragons de feu d'énergie noire s'abattit sur la position des deux membres de la secte de Yosha, provoquant une gigantesque explosion.

George : Les combats avec vous font toujours autant d'explosions ?
Inayakura : C'est une sale manie chez eux, oui.
George : Je vois...

La poussière provoquée par l'explosion se dissipa, et les deux adversaires étaient à terre, sérieusement blessés. Leurs habits avaient été brûlés par la même occasion, montrant leur visage, mais Serge en resta bouche bée.

Serge : Non, c'est impossible !
Jeanne : Un problème ?
Serge : Ce sont bien des reliquats de la secte Yosha que je connais ! Rashi'k, le maître du clan des dragons, et Himiko, la fille de Zestar !


Suite au prochain chapitre

_________________

Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6410
Age : 29
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum