Chapitre 035 - La clé du cimetière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 035 - La clé du cimetière

Message  Schlangan le Jeu 27 Aoû 2015 - 12:44

Ayant récupéré la première clé, Serge, Jeanne, Julie et George partirent en direction de l'emplacement de la suivante, en l'occurrence le cimetière. Cependant, celui-ci n'était pas visible parmi les destinations sur les bornes de téléportation.

George : Il n'y a pas de cimetière ?
Serge : Hmm... En supposant que les gens se font uniquement voler leur énergie, je ne sais pas ce qu'ils font des corps après.
Jeanne : Mais dans ce cas, l'Isvara t'a menti ?
Serge : Je ne pense pas. Il doit exister un cimetière quelque part, justement pour mettre les corps. Mais probablement interdit au public.
Julie : Il y a peut-être un indice sur la carte ?
Serge : C'est une bonne idée, regardons ça.

Serge fit afficher la carte de la ville, et repéra les points clés indiqués par l'Isvara. Le lac au nord ouest, l'observatoire au sud-ouest, le monastère au sud-est, l'hôpital à l'est, le bois au nord-est et la cathédrale au nord. Les points trouvés suivaient une courbe parcourant le sens inverses des aiguilles d'une montre.

Serge : Donc un sens trigonométrique, qui forment une sorte de courbe. Le cimetière est-il quelque part par là...
George : Non, si tu regardes mieux, cela semble former un heptagone.
Julie : C'est quoi ?
George : Un polygone régulier à sept côtés. Et dans ce cas, il manque un point à l'ouest, où doit se trouver le cimetière !
Serge : Eh bien allons-y.

Le groupe se dirigea donc vers le point en question. Mais alors, plusieurs personnes armées d'armes à feu se placèrent sur leur route.

Serge : Allons bon, quoi encore ?
Homme A : Nous avons reçu des ordres divins ! Nous devons vous arrêter.
George : Je me disais bien que ce ne serait pas facile.
Serge : Bah, à ce niveau, même Julie peut les battre. Vas-y.
Julie : Hein ? Mais...
Serge : Ne t'en fais pas, envoie leur des boules de lumière, et tu verras.
Julie : Mais...
Jeanne : Si Serge dit que tu peux le faire, essaie, tu verras.

Julie tendit les mains vers les hommes armés, et créa de petites boules de lumière, qu'elle envoya vers eux. Les hommes ne comprirent pas, et furent mis K.O. dès que l'énergie les toucha. Julie n'en revenait pas.

George : Même une enfant de votre groupe est largement plus forte que des adultes, c'est insensé.
Julie : Comment ça se fait ?
Serge : Il semblerait que tu descendes des anciens dieux. Donc forcément, les humains ordinaires n'ont aucune chance. Allez, mettons-nous en route.

Le groupe repartit donc vers le cimetière, avec Serge et Jeanne en tête, tandis que George et Julie suivaient derrière. Jeanne en profita pour chuchoter quelque chose à Serge.

Jeanne : Elle est même à un très bon niveau pour une enfant, non ?
Serge : Oui. Elle dépasse le niveau de base des dieux mineurs d'antan. Et l'autre fois sa fusion avec Inayakura... était environ du niveau des commandants divins après leur entraînement au Royaume de l'Infini. Et sans aura.
Jeanne : Tu penses donc qu'elle peut être beaucoup plus forte ?
Serge : Nous verrons bien, mais il y a des chances.

Sans autre altercation sur la route, le groupe arriva finalement devant une grande grille, qui semblait s'étendre tout autour d'une zone.

Serge : Bon, ce doit être ici.
George : Il n'y a pas l'air d'avoir une porte.
Serge : On va arranger ça.

Serge plaça sa main sur les barreaux de la grille et la poussa, renversant complètement la section devant lui, et donc ouvrant le passage. Jeanne soupira, mais le groupe put donc avancer, pour arriver effectivement dans un cimetière, où de nombreuses sépultures, toutes identiques, étaient érigées. Sur chaque tombe était inscrit un épitaphe plutôt étrange.

George : Ci-gît Nowa, 11 Bijali. Ci-gît Mann'ala, 8 Bijali.
Serge : Donc ils ont mis le nom, et la puissance qu'ils avaient. Intéressant.
Jeanne : Que fait-on alors ?
Serge : Je ne vois pas de mausolée, donc une des tombes cache peut-être un secret.
Jeanne : Tu n'as pas l'intention de profaner toutes les tombes ?
Serge : Je ne suis même pas sûr qu'il y ait le moindre cadavre dedans, mais non, cherchons le moindre indice. Séparons-nous, et regardez bien les tombes.

Le groupe se scinda donc, regardant les tombes, en espérant trouver quelque chose. George fut le premier à trouver quelque chose d'inhabituel.

George : On dirait qu'il y a des tombes pour tout le monde dans la ville. Je viens de voir celles de ceux qui m'ont parlé hier. Miguel, 9 Bijali, Retchar, 11 Bijali. Pourtant je ne les ai pas tués.
Serge : Pas mieux, ici j'ai trouvé d'autres personnes vivantes. Et visiblement ils prennent en compte les accroissements de puissance.
George : Comment ça ?
Serge : Nous avons ici la secte Yosha. Ci-gît Rashi'k, 1010 - 2469 Bijali, Himiko, 1455 - 3238 Bijali, Zestar, 1707 - 5992 Bijali.
Jeanne : Pourtant ils sont vivants.
Serge : C'est ça. Continuons de regarder.

Le groupe poursuivit son analyse des sépultures, jusqu'à ce que Julie trouve également quelque chose.

Julie : Je me suis trouvée ! Ci-gît Julie, 139 Bijali !
Jeanne : Et ici se trouve George, 5 Bijali.
George : Effectivement il y a un monde entre vous et moi...

Serge s'arrêta alors pour considérer l'emplacement de ses équipiers, puis se dirigea vers les tombes les plus lointaines du cimetière.

Serge : C'est bien ce que je pensais.
Jeanne : Tu as trouvé quelque chose ?
Serge : Je ne pense pas que ce soit en rapport avec la clé, mais les tombes ont l'air placées par ordre de puissance. Je viens donc de trouver les deux premières, ou les deux dernières.
George : C'est-à-dire ?
Serge : Ci-gît Jeanne, 439-9108 Bijali. Et bien entendu, ils ont mesuré mon énergie face à l'Isvara. Ci-gît Serge, 2733-25603 Bijali. Donc soit il y a un programme automatique qui actualise les tombes, soit ils sont persuadés de pouvoir m'arrêter malgré ça.
Jeanne : En tout cas nous n'avons rien vu de particulier.
Serge : En effet. Donc, nous avons raté quelque chose.
George : Si je me souviens bien, l'hologramme nous a dit que la clé du lac allait nous être utile pour accéder aux autres clés.
Serge : C'est vrai. Donc peut-être y a-t-il une serrure quelque part.
George : Dans ce cas j'ai peut-être une solution. Une de mes capsules peut scanner la clé et rechercher une emplacement dans le cimetière.
Serge : Voilà une bonne idée.

George prit donc l'une de ses capsules, et lui fit scanner la clé que Serge possédait. La capsule araignée commença alors à parcourir le cimetière, suivie par George. Celle-ci finit par s'arrêter devant l'une des tombes. A première vue, la tombe était comme les autres, elle indiquait "Ci-gît Septara, 10 Bijali". Toutefois, le robot capsule restait devant. Serge se rapprocha donc avec la clé, et celle-ci et la tombe commencèrent à scintiller. La tombe commença alors à se déplacer, laissant paraître une entrée secrète.

Serge : Un passage sous une tombe. Tellement prévisible.
George : Sans doute, mais il fallait la trouver.
Serge : C'est sûr. Il ne nous reste plus qu'à voir ce qu'il y a là-dessous.

Le groupe emprunta donc le passage tout juste ouvert. Il n'y avait aucune lumière à l'intérieur, si bien que Serge créa une boule de lumière pour éclairer les lieux. Le passage était un étroit couloir les menant dans une pièce où se trouvait une étrange statue. Celle-ci ressemblait à un amas de tombes empilées les unes sur les autres, formant une créature. A part la statue, il n'y avait rien d'autre dans la pièce.

Jeanne : Si on ne voit rien, c'est qu'il y a quelque chose à faire avec la statue, je suppose ?
George : Probablement, mais quoi ?
Julie : La statue a un œil rouge !

Effectivement, comme l'avait annoncée Julie, un œil rouge était visible sur la statue. Serge s'en approcha et le toucha, et put se rendre compte qu'il s'agissait d'un bouton. Il appuya dessus, et un déclic retentit. Mais ensuite, rien ne se produisit.

Serge : Et maintenant ?
George : Quelque chose a dû changer. S'il n'y a rien ici, nous pouvons toujours remonter.
Serge : Très bien.

Le groupe ressortit donc de la tombe. Au moment où Serge, qui fermait la marche, sortit de la tombe, celle-ci se referma. Le sol commença alors à trembler, et toutes les tombes se mirent à léviter. Elles se rassemblèrent alors toutes en un même point, formant peu à peu la statue que le groupe avait vu à l'intérieur, mais en beaucoup plus grand. Une voix retentit alors dans le cimetière.

Voix : Si vous cherchez la clé, vous devrez me vaincre !
Serge : Ah, un langage que je connais.

L'assemblage de tombes s'anima, et donna un coup de poing en direction de Serge, qui l'arrêta d'une main sans problème. Il tapa alors dans le poing formé, et l'onde de choc créé réduisit en morceaux le bras formé. Serge soupira.

Serge : Pff, pas solide.
George : Attention ! Il se reforme !
Serge : Muh ?

Effectivement, les débris commencèrent à bouger, pour se rassembler, et reformer le bras. La statue planta alors ses mains dans le sol, et en tira un gigantesque rocher, qu'elle envoya sur le groupe. Cependant, Serge trancha en deux le rocher, coupant par la même occasion le bras de la statue. A ce moment, Jeanne envoya un dragon de glace sur les débris, pour les figer. Mais malgré ce là, les débris se rassemblèrent en incluant la glace, renforçant visiblement le bras.

Serge : Ah bah bravo.
Jeanne : Je ne m'attendais pas à ça.
Serge : Bah, si le détruire ne suffit pas, il suffit de le désintégrer. RAGNAROK.

Serge envoya l'attaque droit sur la statue, qui tenta d'esquiver en bondissant sur le côté. Cependant, la moitié fut touchée et complètement désintégrée par l'attaque. Mais, des morceaux de terre commencèrent cette fois à léviter, et vinrent reconstituer la statue. La voix précédente retentit de nouveau.

Voix : C'est inutile ! Vous ne pouvez pas me détruire !
Serge : SAISHIRYUUJINKA.

Serge envoya cette fois une attaque plus puissante que la statue n'eut pas le temps d'éviter. Elle fut complètement désintégrée, mais se reforma à partir de la terre une nouvelle fois.

Serge : Effectivement. Il y a donc quelque chose qui la reforme.
George : Je vais la scanner.
Serge : Bonne idée. Jeanne et Julie, cherchez s'il n'y a pas quelque chose qui traîne dans le coin.
Jeanne : Très bien.
Voix : Je ne vous laisserai pas faire !
Serge : HADÔ NO KYÛJÛ - KUROHITSUGI.

Serge enferma la statue dans une boîte d'énergie noire, pendant que George installa une nouvelle capsule pour la scanner. Jeanne et Julie commencèrent à parcourir le cimetière pour trouver quelque chose. La statue émergea indemne de la boîte noire, mais Serge s'amusa à la bombarder de nouvelles fois. George continuait de scanner.

Voix : Abandonnez ! Vous n'avez aucune chance !
Serge : On lui dira. BAKUDÔ NO NANJÛKYÛ - KUYÔ SHIBARI !

Serge fit apparaître huit cercle d'énergie noire autour de la statue, et un neuvième se plaça sur elle, l'immobilisant complètement. Le scan de George se termina alors.

George : La statue est reliée par de l'énergie à quelque chose qui se trouve dans la partie du sud du cimetière.
Serge : C'est là où est Julie. A toi de jouer !

Julie regarda donc attentivement et repéra soudainement une forme étrange flottante. Mais la forme se mit à rire.

Forme : Hi hi hi hi hi hi ! Tu m'as trouvée, mais ce n'est pas une enfant à 139 Bijali qui pourra me stopper !
Julie : D'accord. Et lui alors ? HIKARI SONZAI SHÔKAN !

Julie fit apparaître Inayakura, qui envoya aussitôt des éclairs sur la forme, la faisant complètement disparaître. A ce moment, la statue s'effrita et tomba en poussières. Le sol se mit de nouveau à trembler, et un autel émergea du sol. Sur celui-ci se trouvait une clé heptagonale, avec le chiffre deux de gravé dessus. Serge s'en empara, et le sol se mit à trembler de nouveau.

Serge : Je pense qu'il vaut mieux partir en vitesse.
George : Je suis d'accord.

Profitant d'Inayakura pour transporter Julie et George, le groupe se hâta de quitter les lieux. A peine eurent-ils dépassé la zone du cimetière, que celui-ci s'effondra complètement, laissant un trou béant à la place.

Serge : Il n'y a pas à dire, c'est sport à chaque fois que l'on récupère une clé.
Jeanne : C'est sûr. Il n'en reste plus que cinq maintenant.
Inayakura : Je ne suis pas taxi, arrêtez de vous servir de moi pour transporter les gens.
Serge : Arrête donc de râler, ils ne se déplacent pas assez vite sinon.
Inayakura : Grmbl.
Julie : Où va-t-on cette fois ?
George : Direction l'observatoire.


Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6459
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum