Chapitre 041 - La cathédrale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 041 - La cathédrale

Message  Schlangan le Jeu 1 Oct 2015 - 14:53

Le groupe de Serge possédait maintenant la sixième clé, et se dirigeait vers le dernier emplacement, à savoir la grande cathédrale de la ville. Ne pouvant pas partir avec la borne de téléportation, ils se dirigèrent là-bas à pied. Pendant ce temps, dans la tour principale du quartier divin...

Isvara en armure noire : Alors, où en sont-ils ?
Lazy : Ils ont récupéré la sixième clé.
Isvara en armure noire : Oh, ils sont réussi à la trouver si rapidement. Pas mal du tout. Donc ils sont en route vers la cathédrale.
Lazy : Exactement.
Isvara en armure noire : Bien. La dernière sera beaucoup plus dure pour eux. Après tout, ils ne nous révèrent probablement pas.
Lazy : C'est certain.
Isvara en armure noire : Ils seront bien obligés pourtant, s'ils veulent la clé. Et lorsqu'ils nous révéreront, ils ne pourront plus rien contre nous. Va surveiller ce qu'ils font.
Lazy : Très bien.

Revenons au groupe de Serge, qui venait d'arriver devant la cathédrale en question. Avant d'entrer dans le labyrinthe, ils s'étaient téléportés à cet endroit. La barrière empêchant l'accès au quartier divin était à proximité. Les portes de la cathédrale étaient grandes ouvertes, et le groupe put entrer dedans sans aucun problème. A l'intérieur de la cathédrale se trouvaient plusieurs habitants, visiblement en grande prière. Une statue représentant un Isvara en armure noire se trouvait au fond de la cathédrale, et devant celle-ci siégeait l'Isvara que Serge avait combattu pour obtenir l'emplacement des sept clés. Celui-ci leva la tête en les voyant arriver.

Isvara : Vous voici. Je suppose que vous cherchez la clé qui se trouve ici.
Serge : Exactement.
Isvara : Même si je me doute de la réponse, avez-vous bien récupéré les six autres clés ?
Serge : Evidemment.
Isvara : Très bien. La clé se trouve dans les catacombes sous cette cathédrale. Pour y accéder, il suffit de déplacer la statue représentant le maître absolu de cette ville.
Serge : Ça me paraît bien trop simple.
Isvara : J'ai une simple question, nous voyez-vous comme des dieux ?
Serge : A votre avis ?
Isvara : Vu que vous avez été capable de me battre, je suppose que non.
Serge : Donc pourquoi poser la question ?
Isvara : Je voulais savoir si vous aviez la moindre chance. Cela s'annonce très mal si vous ne croyez pas en nous.
Serge : Allons bon, et pourquoi ?
Isvara : Car seul votre foi peut vous permettre de déplacer cette statue.
Serge : ... Eh bien voyons cela.

Serge s'avança vers la statue, et tenta de la pousser, mais elle ne bougea pas d'un millimètre. Il activa l'aura de la lumière de niveau deux et tenta de nouveau, sans plus d'effets.

Isvara: Vous perdez votre temps. Même si vous utilisiez la puissance dont vous avez fait preuve pour me battre, ce serait inutile. Elle ne peut pas bouger par la force.
Serge : Dans ce cas il me suffit de détruire le sol.
Isvara : Les catacombes sont renfermées dans une dimension particulière. Détruire simplement le sol ne l'ouvrira pas.
Serge : ... Très bien.

Serge se tourna vers les gens présents dans la salle et tapa dans ses mains pour attirer leur attention.

Serge : Dites-moi, vous tous croyants. Vous qui priez pour vos dieux, venez donc prier en poussant cette statue.
Homme A : Ce serait un blasphème de poser la main sur notre dieu.
Femme A : Nous n'avons rien à voir avec des hérétiques, laissez-nous tranquilles.
Serge : ...
Isvara : C'était une bonne idée, mais ils n'oseront jamais rien faire.
Serge : Bah, si l'on croyait en vous, on n'oserait pas bouger la statue si je comprends bien, donc celle-ci ne peut pas être déplacée.
Isvara : Il y a cependant un moyen.
Serge : Ah oui, et lequel ?
Isvara : Regardez le bassin à côté de vous. Le liquide dedans est appelé "larmes de la foi". Si vous en buvez, vous nous vénérerez instantanément.
Serge : Tiens donc. Et les effets sont permanents je suppose ?
Isvara : Tout dépend de vous, mais vous comprendrez notre point de vue, et resterez d'accord avec nous de la sorte.
Serge : Comme si nous allions accepter ça.
Isvara : Libre à vous de choisir. Vous avez toutes les informations en votre possession. Si vous voulez la clé, il faudra faire cela. Je n'ai pas dit que vous deviez tous en boire. Mais dites-vous qu'il faudra une certaine force pour réussir les épreuves en dessous.
Jeanne : Dans ce cas, je vais le faire ?
Serge : NANI ? Pourquoi toi ?
Jeanne : Les révérer nous rendra probablement contrôlés, donc il vaut mieux que tu restes toi-même, ou aucun de nous ne pourrait t'arrêter. Et puisqu'on peut avoir besoin de puissance, et que cela s'applique sûrement à la personne qui révère, il ne reste que moi.
Serge : ... Très bien. Mais, l'Isvara !
Isvara : Oui ?
Serge : Sois-en témoin, si jamais je suis incapable de la faire redevenir normale, je vous supprimerai de l'univers sans plus attendre, croyez-moi.
Isvara : ... C'est vite dit, mais je doute que vous puissiez vaincre tous les Isvaras.
Serge : Ça, nous verrons.
Isvara : Bien, buvez les larmes de la foi dès que vous êtres prêts.

Jeanne s'avança donc et but le liquide en question, attentivement surveillée par Serge. A peine eut-elle bu, qu'elle trébucha, mais se rattrapa.

Serge : Hey. Comment te sens-tu ?
Jeanne : En fait, pas vraiment différente. J'ai juste les idées un peu plus claires.
Serge : ... C'est-à-dire ?
Jeanne : Je suis bien contente d'être celle qui va nous ouvrir les portes du quartier divin. Après tout, c'est une place de choix auprès des dieux.
Serge : Des dieux ? C'est vite dit.
Jeanne : Mais réfléchis un peu. Comparé aux humains normaux, nous sommes déjà des dieux. Pourtant même toi tu ne peux pas battre les Akasagangas. Leur niveau est divin par rapport au tien.
Serge : ... Un véritable lavage de cerveau ce truc. Peux-tu déplacer la statue maintenant ?
Jeanne : C'est ce que je vais faire.

Jeanne s'avança vers la statue et s'agenouilla devant elle en joignant les mains. Elle ferma les yeux, puis la statue commença à se déplacer, laissant paraître un escalier. Jeanne rouvrit alors les yeux et se releva.

Jeanne : Voilà. Nous pouvons y aller maintenant.
Serge : Un instant, jusque quand vous "révérer" est nécessaire ?
Isvara : Vous le comprendrez en bas.
Serge : ...

Le groupe descendit donc par les escaliers, pour arriver dans une seule salle. A peine furent-ils arrivés en bas, que les escaliers disparurent. La clé se trouvait en évidence sur un autel, et un bassin se trouvait à côté. Un hologramme de l'Isvara apparut alors.

Isvara : Seuls ceux nous révérant peuvent sortir de cette salle. En d'autres termes, seule Jeanne peut remonter et aller dans le quartier divin. Ou vous pouvez tous boire les larmes de la foi.
Serge : Naïf. On peut aussi détruire une dimension, ce n'est pas un problème.
Isvara : Je vois. Dans ce cas, Jeanne, au nom de tes dieux, force les à boire.
Jeanne : Très bien.
Serge : Tch. J'en étais sûr. Julie, invoque Inayakura pour qu'il te protège le plus possible, ainsi que George. On ne sait jamais.
Jeanne : Je ne veux pas vous faire de mal, buvez simplement, tout sera plus simple.
Serge : Ne sois pas ridicule, le jour où l'obéirai à des Isvaras n'est pas encore arrivé ! Reprends toi !
Jeanne : Tant pis, je n'ai pas le choix alors. URUKIDO MABUSHII.

Jeanne activa l'aura de niveau trois de la lumière et se transforma en triélémentaire, faisant trembler les lieux. Julie venait d'invoquer Inayakura, qui se plaça devant elle et George. Mais lui-même savait pertinemment qu'il ne pouvait rien face à une puissance pareille.

Serge : Tu veux vraiment jouer à ça ?
Jeanne : Sauf si tu acceptes de boire les larmes de la foi.
Serge : Imbécile. Tu sais très bien que tu n'as aucune chance.

Serge se transforma en golem et activa le spir de la lumière, plus ses sept autres auras. L'Isvara de la cathédrale observait ça avec appréhension, et Lazy était à côté.

Isvara : Mais... Ils sont bien plus forts que nous deux !
Lazy : Je vois ça. Jeanne a 35954 Bijali, et Serge est à 39803 Bijali. Mais bon, ce n'est pas assez pour le battre.
Isvara : C'est sûr, mais quand même...

La salle souterraine tremblait de plus en plus, à cause de l'opposition entre les deux puissances.

Serge : Ça suffit maintenant. Tu n'as pas la moindre chance.
Jeanne : ... Pourquoi ne veux-tu pas m'écouter ? Tu comprendras que les Isvaras sont de véritables dieux.
Serge : Il est hors de question que je me fasse laver le cerveau. Et d'ailleurs...

Serge tandis la main vers le bassin, et le pulvérisa aussitôt. Puis il prit la clé.

Serge : Maintenant nous avons les sept clés, partons d'ici.
Jeanne : Seuls ceux ayant la foi peuvent voir les marches.
Serge : Mouais, mais à ce propos, ça suffit.

Serge disparut alors tout à coup pour reparaître devant Jeanne, lui plaquant la main sur le front. Il entra dans son esprit, pour constater que les trois élémentaires étaient emprisonnés dans un cristal noir. Une forme sinistre lévitait devant Jeanne, qui était endormie.

Serge : Tiens donc, voilà la source du lavage de cerveau.
Forme non identifiée : Vous osez défier le pouvoir divin des Isvaras ? Vous allez mourir !
Serge : Oh, je pourrais t'anéantir sans le moindre problème, mais je vais laisser ça aux propriétaires du terrain.

Serge fit un mouvement, et le cristal noire vola en éclats. Les trois élémentaires furent libérés, et Hwangja, l'élémentaire de feu, réduisit en cendres l'importun.

Serge : Bien bien bien.
Hwangja : Tu aurais dû l'empêcher de boire cette saleté.
Serge : Vous savez très bien à quel point elle est têtue. Elle l'aurait fait quoiqu'il arrive.
Hwangja : C'est vrai.
Serge : Allez, à plus tard.

Serge quitta l'esprit de Jeanne. Celle-ci venait d'ailleurs de reprendre ses esprits, et ne voyait plus l'escalier.

Jeanne : Hmmm, j'ai mal à la tête...
Serge : Tu crois encore aux faux dieux ?
Jeanne : Sûrement pas, non. Désolée pour mes actes.
Serge : Tu étais sous contrôle, on ne peut pas t'en vouloir. Sortons d'ici maintenant.
George : Mais il n'y a pas de sortie.
Serge : Allons, tu as déjà oublié que m'enfermer dans une dimension ne sert à rien ? DIMENSION BREAK !

Serge désactiva ses auras et reprit forme humaine, tandis que Jeanne fit de même. Puis, sans ménagement, Serge brisa la dimension, ce qui les ramena dans la cathédrale, en détruisant par la même occasion la statue.

Serge : Yo. Merci pour la clé.
Isvara : Qui êtes-vous réellement ? Ce genre de puissance ne devrait plus exister dans l'univers, à part pour nous.
Serge : C'est un secret. Bon, il est temps d'aller au quartier divin. A la prochaine.

Le groupe repartit donc de la cathédrale, pour se diriger vers le labyrinthe. Lazy et l'Isvara se téléportèrent alors dans la tour du quartier divin.

Isvara en armure noire : Déjà de retour ? Ils ont la septième clé ?
Lazy : C'est çà. Ils ont pu sans problème prendre la clé, et libérer Jeanne du contrôle mental.
Isvara en armure noire : Vraiment. Intrigant.
Lazy : Celle-ci a d'ailleurs une puissance d'environ 36000 Bijali, tandis que Serge avoisine les 40000. Comment cela est-il possible ?
Isvara en armure noire : Cela ne veut rien dire, tout dépend des pouvoirs qu'ils ont.
Lazy : Jeanne ne semble pas maîtriser la terre, c'est vrai.
Isvara en armure noire : Donc le problème n'est que ce Serge. Voyons voir ce qu'ils veulent au quartier divin, nous agirons en fonction. Mais de toute façon, leur énergie finira par nous appartenir, quoiqu'ils fassent.



Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6451
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum