Chapitre 071 - Un pouvoir connu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 071 - Un pouvoir connu

Message  Schlangan le Jeu 19 Mai 2016 - 7:26

Schlangan et Zestar restaient sur leurs gardes, maintenant que l'homme vert svelte avait fait apparaître ses menottes absorbant l'énergie.

Zestar : Que fait-on, maintenant ?
Schlangan : Je ne voulais pas en venir là, mais faisons comme d'habitude... ELEMENTAL DIMENSION BREAK !

Schlangan envoya sa technique droit sur l'un des immortels en armure. Celui-ci rigola en la voyant arriver, mais il fut complètement désintégré par la technique.

Homme vert costaud 2 : Quoi ?! C'était quoi ça ?!
Homme vert svelte : ... Je ne sais pas.
Schlangan : Suivant. ELEMENTAL DIMENSION BREAK !

L'autre homme vert en armure, fut visé, et tenta d'esquiver l'attaque. Mais Schlangan contrôla la trajectoire de l'attaque et le désintégra à son tour.

Schlangan : Il n'en reste plus qu'un.
Zestar : Ne le tue pas trop vite quand même, tu n'aurais pas des questions à poser ?
Schlangan : C'est vrai. Hey toi, tu n'aurais pas vu passer quatre personnes récemment ? Trois hommes et une femme.
Homme vert svelte : Je n'ai pas à vous répondre.
Schlangan : Bon, eh bien meurs. ELEMENTAL DIMENSION BREAK !

Schlangan envoya sa technique, mais l'homme vert jeta une paire de menottes dessus, ce qui dissipa l'attaque.

Schlangan : NANI ?!
Zestar : Ça arrête aussi ton attaque on dirait.
Schlangan : Merci, captain obvious. Tant pis, il va falloir feinter un chouïa...

Schlangan arrêta le temps, passa derrière son adversaire, et renvoya l'attaque dans son dos. L'homme vert n'eut pas le temps de se protéger et fut désintégré. Mais par terre tombèrent deux autres paires de menottes. Curieux, Schlangan en ramassa une. Son aura se dissipa instantanément et il reprit sa forme humanoïde. Il lâcha aussitôt les menottes et s'en éloigna.

Schlangan : Heu...
Zestar : Ça a même annulé ta forme humaine ? C'est quoi ce délire ?
Schlangan : Je ne sais pas, mais ça ressemble à quelque chose que j'ai déjà vu. Le souci est que je ne me souviens plus exactement de quoi.
Lauréline : C'est bien beau, mais pourriez-vous me libérer ?

Zestar essaya de briser les menottes, mais il constata qu'il n'avait plus de force lorsqu'il les touchaient.

Zestar : Si ça annule tout pouvoir, il va falloir la clé.
Schlangan : Heu...
Zestar : Quoi ?
Schlangan : La clé a dû être désintégrée avec le type...
Lauréline : Ah bah bravo !
Schlangan : Ne t'en fais pas, il suffira d'en trouver un autre, de lui piquer la clé, et de le désintégrer ensuite.
Lauréline : Mouais...

Schlangan reprit sa forme humaine, le groupe repris donc sa marche, Lauréline étant menottée. Puisque le terrain était accidenté, Schlangan décida d'aider Lauréline en la portant, comme un vulgaire sac à patates.

Lauréline : Tu pourrais me porter mieux que ça quand même.
Schlangan : Tu as beau être initialement une princesse, c'est plus pratique comme ça. Mais j'ai une solution, on va te donner un destrier. Kimmy, invoque Inayakura.

Kimmy invoqua le tigre blanc comme prévu, qui grogna à l'idée de servir de transport en commun, mais finit par accepter. Après une dizaine de minutes, le groupe finit par apercevoir un autre homme vert dans le lointain.

Schlangan : Bien, en voilà un. Voyons s'il a une clé.
Zestar : Vu la description de l'auteur, est-il svelte ou costaud, que l'on sache s'il a une clé.
Schlangan : Eh bien, il y en a un svelte, un autre costaud, un autre svelte, un normal, un...
Lauréline : Il y en a plusieurs ?!
Schlangan : Oui, si on regarde encore plus loin, on en voit beaucoup... NANI ?!

Effectivement, un très grand nombre d'hommes verts fonçaient droit sur le groupe. Schlangan activa l'aura de la lumière de niveau deux, et fit à Inayakura et Kimmy de reculer. Zestar activa l'aura des ténèbres de niveau deux.

Zestar : Que fait-on ?
Schlangan : Eh bien, il nous faut une clé, mais vu le nombre, on peut s'en débarrasser un peu. RAIN ELEMENTAL DIMENSION BREAK !

Schlangan fit tomber sa pluie désintégratrice, mais tous les hommes verts mirent leur main en l'air, portant des menottes qui protégèrent la plupart d'entre eux.

Schlangan : Ma pluie est tombée à l'eau ?!
Zestar : ... J'ai une solution.
Schlangan : Si tu proposes de détruire la planète, c'est non.
Zestar : Bien sûr que non ! Si on les aveugle, on pourrait sûrement prendre une clé et s'en aller.
Schlangan : Pas bête.

Zestar allait lancer son attaque, lorsque Schlangan aperçut un filet en train de tomber vers le groupe. Une balle toucha aussitôt Zestar, annulant son aura. Schlangan esquiva une autre balle de justesse, et put esquiver le filet en bloquant le temps. Il emporta Inayakura et Kimmy plus loin dans le mouvement. Zestar était coincé sous le filet.

Inayakura : Tu as arrêté le temps ? Je n'ai même pas eu le temps de réag...

Mais Inayakura ne continua pas sa phrase, car une balle venait de le toucher aussi. Il se dissipa aussitôt, visiblement révoqué dans le corps de Kimmy. Schlangan esquiva de nouvelles balles, tandis qu'un filet emprisonnait Lauréline. Un homme vert apparut de nulle part, et tenta de lui passer des menottes, mais Schlangan esquiva. De nouvelles balles fusèrent, également évitées.

Schlangan : ... KATEMI SUZURE.

Schlangan créa une brèche spatiale, mais de nouvelles balles la firent disparaître. Une balle frappa alors Schlangan, mais il s'agissait de l'illusion du dragon Ryuukenei. Schlangan était devenu invisible. Il rendit également Kimmy invisible l'instant d'après. Puis, il la contacta par télépathie.

Schlangan (télépathie) : Ecoute moi bien Kimmy. Invisible tu es en sécurité, et intouchable par les snipers. Tu vas t'enfuir loin d'ici. Si je peux libérer Lauréline et Zestar, je te rejoindrai. Sinon, cache-toi en attendant de mes nouvelles.
Kimmy (télépathie) : Ça prendra combien de temps ?
Schlangan (télépathie) : Bonne question. Allez, va-t-en. Inayakura te guidera.

Kimmy entreprit donc de partir, tandis que Schlangan lança de nouveau sa pluie désintégratrice, sans plus d'effet. Il redevint alors visible pour attirer l'attention des snipers, au cas où ceux-ci auraient décidé de tirer à l'aveuglette.

Schlangan : On va vous cacher un peu la vue. AME NO RYUUJIN NO NAGAREBOSHI !

Schlangan envoya une pluie de météores sur les ennemis, qui se protégèrent de nouveau. Il envoya alors l'attaque Ragnarok, et une fois encore les hommes verts utilisèrent leurs menottes.

Schlangan : On dirait qu'ils craignent maintenant toutes mes attaques.
Homme vert : Assez, maintenant. Nous n'arriverons à rien comme ça.
Schlangan : Ah, ils peuvent encore parler.
Homme vert : Vous allez vous rendre immédiatement.
Schlangan : Nope, je suis juste à la recherche de quatre personnes. Il me faut aussi la clé de vos menottes.
Homme vert : Refusé. Vous ne nous laissez pas le choix.

Schlangan esquiva de nouvelles balles et en filet envoyé dans son dos. Alors qu'il allait les narguer, il remarqua que Zestar et Lauréline avaient été relevés, et que deux hommes verts avaient placé une lame sous leur gorge.

Homme vert : Nous ne souhaitons pas vous tuer. Les mortels nous servent de jeu en vous poursuivant. Votre poursuite a mobilisé le plus de troupes, vous mériterez de vivre encore un peu.
Schlangan : Ah oui, comme celui qui a été tué sous nos yeux ?
Homme vert : Si un mortel est trop facile à attraper, nous l'éliminons. Mais vous êtes de nouveaux arrivants sur cette planète. L'heure de votre mort n'a pas encore sonné. Rendez-vous.
Schlangan : Je n'aime pas que l'on menace ceux avec moi.
Homme vert : Hélas, nous n'avons pas d'autre moyen de vous stopper semble-t-il.
Schlangan : Cela ne fonctionnera pas non plus. Si vous les tuez, je désintègrerai la planète entière.
Homme vert : Si la petite fille avec vous ne s'était pas échappée, peut-être. Mais je doute que vous le fassiez tant qu'elle s'y trouve.
Schlangan : ...
Homme vert : Dernière sommation. Rendez-vous.
Schlangan : Soit. Mais vous le regretterez, croyez-moi.

Schlangan désactiva son aura, reprit forme humanoïde et leva les mains. L'un des hommes verts lui passa les menottes. Le groupe fut ainsi conduit à un véhicule de transport, et emmené plus loin sur la planète. Ils arrivèrent devant un camp de retranchement dans lequel de nombreux humains s'affairaient, à creuser la roche. Le trio fut conduit devant un homme vert visiblement plus gradé que le reste.

Homme vert gradé : Voilà donc le groupe qui a mobilisé tant de troupes. Mes félicitations. Soyez les bienvenus dans votre nouvelle maison.
Schlangan : Un peu pittoresque, comme endroit.
Homme vert gradé : Certes.
Schlangan : Et donc, qu'allez-vous faire de nous ?
Homme vert gradé : Comme vous avez pu le constater, des mortels servent à creuser la roche. Nous récupérons un minerai très précieux, qui sert à créer vos entraves.
Schlangan : Je doute qu'un simple minerai puisque faire ça. Il y a sûrement un autre secret.
Homme vert gradé : Oui, il y a bien sûr un ingrédient secret, mais vous n'avez pas à le connaître. Toujours est-il que vous aurez l'occasion de creuser.
Zestar : Enlevez-moi ces menottes, et je vous creuser un trou très vite !
Homme vert gradé : Comme je viens de le dire, nous récupérons le minerai. Nous ne le détruisons pas.
Lauréline : Il semblerait que vous soyez immortels, comment cela se fait-il ?
Homme vert gradé : Encore un secret, naturellement.
Lauréline : Et vous châtiez toute personne mortelle.
Homme vert gradé : Bien sûr, quand vous pouvez vivre très longtemps, il faut bien s'occuper.
Schlangan : Vous vivez depuis combien de temps ?
Homme vert gradé : Cela fait plus de deux mille ans.
Schlangan : Bwahahahahaha ! Seulement 2000 ? Nous étions vivants il y a 3000 ans de ça.
Homme vert gradé : Impressionnant, mais nous vivrons facilement au-delà de tout ça.
Schlangan : Ça, je n'en suis pas si sûr. J'ai déjà désintégré quelques uns d'entre vous.
Homme vert gradé : Effectivement, mais une désintégration n'est pas mourir. Ceux que vous avez vaincu sont déjà de retour parmi nous.
Schlangan : Nani ?
Lauréline : Effectivement, ils ont tous des ressemblances, ce sont peut-être des clones ou quelque chose approchant.
Schlangan : Ah, oui.
Homme vert gradé : ... Bien. En plus de creuser, vous aurez également une autre tâche. De temps en temps, nous choisirons l'un d'entre vous et le poursuivrons jusqu'à sa mort, pour nous occuper. Bien sûr, vous serez tranquilles un moment, puisque nous ne tuons pas celui qui résiste le plus longtemps. Tant que personne ne battra votre record, vous pourrez creuser.
Schlangan : Ô joie...
Homme vert gradé : Nous allons vous amener à vos cellules. Après une course-poursuite, vous avez 24 heures de repos.
Zestar : Tellement aimable.

Le groupe fut emmené dans une cellule, et libéré des menottes. Mais le sol et les murs de la cellule étaient du même matériau que les menottes, absorbant leurs pouvoirs. Schlangan décida donc de faire une sieste, Lauréline se mit à méditer, et Zestar à grommeler devant tant d'insouciance. Lorsque la nuit fut tombée, Schlangan ouvrit les yeux, et s'étira.

Schlangan : Bien, il est temps de sortir d'ici.
Zestar : Hmm ? Et comment ? Nos pouvoirs sont absorbés.
Schlangan : Zestar, mon cher Zestar, tu as oublié un petit détail. Je sais voler avec mes ailes, sans pouvoir.
Zestar : Et alors ?
Schlangan : Eh bien, je peux donc rester en l'air, sans rien toucher, suffisamment longtemps pour que mes pouvoirs reviennent.
Lauréline : Je me demandais pourquoi tu attendais, justement.
Schlangan : Je réfléchissais à l'organisation du camp, nous avons été conduits au bâtiment principal, qui semblait bien trop solide par rapport au reste. Il y a surement quelque chose en-dessous. Nous allons donc là-bas.

Schlangan se mit donc à léviter en battant des ailes, attendant que sa force revienne. Dès qu'il put, il créa une brèche spatiale, et rendit invisible Zestar et Lauréline dès qu'ils sautèrent dans la brèche. Schlangan devint invisible à son tour et entra dedans. Le groupe reparut à côté du bâtiment principal. Grâce à leur invisibilité, ils purent s'y faufiler sans le moindre problème. Comme Schlangan le pensait, il y avait un passage souterrain. En l'empruntant, le groupe arriva devant une cellule, qui contenait une jeune femme aux cheveux roses, portant une robe moulante. Elle était reliée par des électrodes à une machine.

Lauréline : Mais c'est...
Schlangan : ... Tout s'explique. Ils se servent de son pouvoir.
Zestar : Qui est-ce ?
Lauréline : Une jeune femme que nous avions rencontrés au Royaume des Titans. Elle a la capacité d'annuler tout pouvoir en touchant quelqu'un. J'ai oublié son nom depuis.
Schlangan : De mémoire même à proximité on commençait à être affecté.
Zestar : Et que fait-on alors ?
Schlangan : Eh bien, nous devons trouver les membres de l'alliance, et peut-être libérer Dibdib, histoire de stopper ces immortels.

Mais tout à coup, un gaz emplit la pièce, et le groupe redevint visible. Ils sentirent leurs forces s'amenuiser aussitôt, et des hommes verts menés par le gradé entrèrent dans la pièce.

Homme vert gradé : Décidément, vous êtes pleins de ressources. Il faudra donc vous laisser les menottes dans vos cellules.
Schlangan : ... Ça risque d'être plus compliqué déjà...


Suite au prochain chapitre

_________________

Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6415
Age : 29
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum