Chapitre 073 - La faiblesse des immortels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 073 - La faiblesse des immortels

Message  Schlangan le Jeu 2 Juin 2016 - 5:30

Intéressée par les capacités de Kimmy, Dreena décida de lui apprendre quelques techniques de combat, pour qu'elle puisse se défendre plus facilement. Quelques jours s'écoulèrent. Schlangan continuait de chercher une faille dans la technologie des menottes, tout en étudiant minutieusement les allers et venues des gardes du camp. Depuis la découverte de Dibdib, le nombre de gardes semblait avoir augmenté.

Schlangan : Ils ne vont pas nous faciliter la tâche.
Lauréline : C'est sûr, comment allons-nous faire alors ?
Schlangan : Se défaire des menottes sera simple, mais tant qu'ils ont ce gaz, ce sera impossible de libérer Dibdib, ce que nous voulons pourtant faire.
Zestar : Il faut donc trouver le moyen de se débarrasser de tout le monde.
Schlangan : Oui. Mais il faut d'abord trouver le moyen de contrer leur immortalité, ce serait plus facile de se débarrasser d'eux. Mes techniques désintégratrices ne sont pas assez versatiles.

Les membres de l'alliance Ragnarok, qui se trouvaient à proximité, vinrent alors se mêler à la conversation.

Nova : Vous dites que les menottes et autres annulent tout pouvoir. Est-ce vraiment tout ?
Schlangan : Oui. Comme vous pouvez le voir, je suis sous ma forme humanoïde, car même cette transformation m'est annulée.
Mariéa : Donc vous ne pouvez rien faire ?
Schlangan : Pour le moment, rien de plus que vous, hélas.
Nova : Mais si tout pouvoir est annulé, qu'en est-il de leur immortalité ? L'est-elle aussi ?
Schlangan : Je me posais la question. Lorsqu'ils ont utilisé les menottes pour tenter de m'arrêter, ils s'en servaient pour bloquer mes attaques de désintégration, mais aussi mes attaques normales.
Lauréline : Donc leur immortalité était aussi stoppée lorsqu'ils portaient les menottes ?
Schlangan : Peut-être, et ils ne cherchaient pas à se battre autrement qu'avec des armes.
Zestar : Donc ce serait un moyen possible.
Schlangan : Oui, mais il suffit qu'il y en ait un sans menottes, et nous serions impuissant face à lui sans pouvoir.
Legdar : Nous allons rester là un moment...
Schlangan : Pas nécessairement. Il reste des endroits à explorer ici...

Mais alors que le groupe était en pleine réflexion, l'homme vert gradé qui les avait reçus vint se présenter à eux.

Homme vert gradé : Alors, vous êtes-vous habitués à votre nouvel emploi ?
Schlangan : Oui, on peut dire ça comme ça.
Homme vert gradé : Bien. Je viens vous apporter une excellente nouvelle. Nous avons localisé l'enfant qui vous accompagnait.
Schlangan : Quelle enfant ? Je ne vois pas de quoi vous parlez.
Homme vert gradé : Allons. Ne faites pas l'innocent. Toujours est-il que celle-ci se trouve avec les rebelles qui pensent être dissimulés. Ceux-ci n'ont pas compris que tout n'était qu'un jeu pour nous.
Lauréline : Comment ça ?
Homme vert gradé : Nous aimons voir ce qu'ils peuvent faire. Mais cette partie a duré assez longtemps. Toutefois, afin d'être justes, nous n'enverrons que quelques hommes là-bas, qui suffiront pour renverser le pouvoir en place.
Schlangan : Qu'allez-vous envoyer là-bas ? Vos types costauds ?
Homme vert gradé : Un seulement, juste au cas où. Cela serait abusif d'en envoyer plus. Les autres seront des soldats ordinaires.
Schlangan : Je vois. Eh bien, amusez-vous. Croyez-moi, vous aurez bientôt de l'occupation ici aussi.
Homme vert gradé : Oh ? Je suis curieux de voir ce que vous pourrez nous concocter.

Pendant ce temps, du côté des rebelles, une première vague de cinq hommes verts ordinaires fut détectée. Inexorablement, ceux-ci se dirigeaient droit sur la base.

Raivel : C'est sûr, ils savent où nous sommes. Les pièges doivent pouvoir arrêter cette vague, mais s'il y en a d'autres...
Dreena : Oui. Il vaut mieux sortir les affronter, et garder les pièges au cas où.
Kimmy : Je vais vous aider !
Raivel : Alors allons-y.

Raivel, Dreena, Kimmy, et plusieurs soldats humains sortirent donc du repaire, prêts à faire face aux hommes verts. Parmi les soldats se trouvaient certains avec des armures particulières.

Kimmy : Je n'avais pas vu ces soldats ?
Dreena : Ce sont des soldats qui ont subi un très fort entraînement. Ils sont plus forts que toi. Deux d'entre eux peuvent combattre un homme vert si besoin. Prenons les armes anti-pouvoir d'abord, bien sûr.

Les soldats s'équipèrent des armes, et attendirent patiemment l'arrivée de leurs adversaires. Lorsque les cinq hommes verts furent en vue, les soldats les ciblèrent, et les abattirent sans problèmes. Une nouvelle vague surgit, qui subit le même sort. Puis, d'autres vagues suivirent. Toutefois, petit à petit, le stock de munitions et d'armes des humains s'amenuisait. Tandis que dans le camp...

Schlangan : Bon, on dirait qu'ils sont en effervescence. Probablement à cause de l'attaque, les rebelles doivent leur donner du fil à retordre.
Lauréline : Que fait-on dans ce cas ?
Schlangan : Eh bien, même vous n'aviez pas remarqué, mais ça fait dix minutes que je n'ai plus mes menottes.
Zestar : Hein ? Mais si, tu les as toujours.
Schlangan : Naïf, c'est une illusion. Je vais vous libérer, et faire la même illusion sur vous.
Nova : Mais comment vous êtes-vous libéré ?
Schlangan : J'ai creusé comme on me l'a demandé, et j'ai pu forger une sorte de clé. Voilà ce qui arrive quand on m'attache avec un système basique. Allez, assez parlé.

Schlangan libéra donc ses équipiers, et leur affecta la même illusion, donnant l'impression que ceux-ci étaient toujours menottés.

Schlangan : Ledgar, Reduwig, Nova et Mariéa, j'ai besoin que vous continuiez à creuser, pour ne pas trop attirer l'attention. Je vais aussi mettre une illusion de nous autres en train de creuser.
Zestar : Et maintenant, on casse tout ?
Schlangan : Pas encore, je dois d'abord identifier d'où provient cette immortalité. Il nous faut attraper un garde non visible par les autres...

Schlangan repéra un garde dans un coin, qui venait à l'instant d'être laissé seul par son collègue. En un instant, Schlangan désintégra le malheureux, mais suivit son énergie à la trace en utilisant le sort de Shinigami Kakushi Tsuijaku. Quelques instants plus tard, Schlangan soupira.

Schlangan : Forcément. Cela va également dans le bâtiment où se trouve Dibdib.
Lauréline : Comment fait-on alors ?
Schlangan : Je ne vois qu'une chose. Je suis le seul capable de faire diversion et de résister contre eux pour l'instant. Je vais donc faire un tapage du tonnerre, et vous allez chercher d'où leur immortalité provient, dans ce bâtiment.
Zestar : Ça marche.
Schlangan : Je vous rend invisibles pour commencer.

Schlangan rendit le groupe invisible, et se déplaça rapidement au milieu du camp. Il se transforma en humain, et activa l'aura des ténèbres de niveau deux. Il leva les mains, et fit s'élever des piliers de flammes noires au travers du camp. Le sol se mit à trembler, et le terrain commença à se déformer. Des éclairs noirs apparurent dans le ciel, et commencèrent à frapper le camp, esquivant bien entendu les humains en train de creuser.

Zestar : Mais qu'est-ce qu'il fout ?!
Lauréline : Une diversion, version 2 de Schlangan.
Zestar : Version 2 ?
Lauréline : Drôle de texte de l'auteur, j'avoue ?
Auteur : C'est parce qu'on me dit n'importe quoi sur Skype pour changer.
Zestar : Hein ?
Lauréline : Peu importe...

Lauréline et Zestar attendirent donc que tous les hommes verts se tournent vers Schlangan. Ils purent ainsi se faufiler discrètement dans le bâtiment.

Schlangan : Youhou ! Je suis ici ! Et maintenant, testons deux trois trucs...

Schlangan continua à modeler le terrain, frappant les hommes verts. Il érigea un mur de terre qui bloqua les balles de sniper qui suivirent. Satisfait de constater que l'anti-pouvoir n'affectait pas le sol lui-même, il entreprit de passer à tabac un des hommes verts, et lui voler les menottes avec un morceau de terre. Toutefois, si le morceau de terre était trop petit, l'énergie dedans était annulée par les menottes. Schlangan se contenta à la place de faire onduler le sol, ce qui projeta les menottes sur un homme vert. Au même instant, Schlangan le frappa d'un éclair. L'homme vert fut tué sur le coup, car il n'avait pas eu le temps de se protéger avec les menottes. Schlangan fit de nouveau onduler le sol, pour faire tomber les menottes du corps de l'homme-vert, et celui-ci se releva aussitôt.

Schlangan : Je vois. Il n'y a plus qu'à espérer qu'ils trouveront. Continuons de jouer un peu en attendant.

Pendant ce temps, les rebelles continuaient de lutter contre les vagues d'hommes verts. Leurs munitions furent finalement épuisées, et ils durent passer à un combat au corps à corps. Dreena avait raison quant à la capacité des soldats d'élite face aux hommes verts normaux, mais leurs ennemis étaient immortels. Kimmy constate alors que Dreena et Raivel étaient encore plus forts que les soldats d'élite. A ce moment, Kimmy reçut un appel télépathique de Schlangan.

Schlangan : Kimmy ! Tu dois être avec des rebelles en ce moment, comment ça se passe là-bas ?
Kimmy : Nous sommes attaqués ! Par des immortels !
Schlangan : Si tout va bien, nous devrions bientôt les rendre mortels. Tiens bon jusque là, et n'hésite pas à te cacher.
Kimmy : D'accord.

Toutefois, au lieu de se cacher, Kimmy s'empressa de transmettre l'information à Dreena et Raivel.

Dreena : Ce tremblement de terre venait de tes amis ?
Kimmy : Oui.
Raivel : Les capteurs indiquent 7000 Bijali, ça en a tout l'air. Dis leur de te prévenir dès que les hommes verts deviennent mortels.

Justement, Lauréline et Zestar étaient descendus dans le bâtiment, mais cette fois plus bas. Ils y trouvèrent un ordinateur gigantesque.

Lauréline : Tu penses que c'est ici ?
Zestar : Un ordinateur. S'il s'agit d'un truc qui répare le corps, pourquoi pas. Détruisons-le.

Mais alors, du gaz commença à se répandre dans la pièce. Lauréline eut toutefois tout juste le temps d'indiquer télépathiquement à Schlangan la position de la machine. Celui-ci manipula donc le terrain et créa un pan de terre qui fractura l'ordinateur de plein fouet. Zestar et Lauréline s'empressèrent de sortir de la pièce. Schlangan frappa alors un homme-vert d'un éclair précédé d'un arrêt du temps. L'homme-vert s'effondra, et ne se releva pas.

Schlangan : Ah bah voilà, ce sera plus simple. JIKAN RENSA DRAGON THUNDER !

Schlangan frappa ses ennemis d'une chaîne d'éclairs atemporelle, en éliminant plusieurs par la même occasion. Mais alors, l'homme-vert gradé vint se poster au sol, près de Schlangan.

Homme-vert gradé : Il suffit maintenant. Si vous continuez, nous allons être contraints de tuer tous les humains présents ici.
Schlangan : Ce sera impossible. Car ils ne sont déjà plus là.
Homme-vert gradé : Quoi ?
Schlangan : Regardez.

Schlangan claqua des doigts, et tous les humains enfermés disparurent simultanément.

Homme-vert gradé : Qu'avez-vous fait ?
Schlangan : Pendant ma diversion, j'ai petit à petit créé des brêches spatiales pour que les humains puissent partir.
Homme-vert gradé : C'est impossible ! Ces brèches ne peuvent pas fonctionner avec les menottes !
Schlangan : Sauf que personne n'a remarqué que les membres de mon alliance étaient libres de mouvement. Je leur ai dit de creuser, et ils ont trouvé les clés que j'avais préparées en 24 heures. Avec des clés, les menottes tombent facilement.
Homme-vert gradé : ... Je vois. Donc pendant que mes hommes détruisent la rebellion, je vais devoir vous tuer moi-même, il est trop dangereux de jouer avec vous.
Schlangan : Voyons donc ça.

Les rebelles avaient remarqué que l'immortalité de leurs ennemis avait cessé, et avaient pu reprendre le dessus face aux hommes verts. Toutefois, deux hommes verts sveltes firent soudainement leur apparition. En un instant, les soldats d'élite furent balayés.

Dreena : Les choses sérieuses commencent...
Raivel : Oui.


Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6459
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum