Chapitre 075 - La libération de Dibdib

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 075 - La libération de Dibdib

Message  Schlangan le Jeu 16 Juin 2016 - 5:21

Alors que Kimmy et Inayakura avaient réussi à éliminer l'armée d'hommes-verts costauds, Schlangan faisait face à celui devenu rouge. En revanche, celui conservait ses facultés d'immortalité, alors que les autres ne les avaient plus.

Schlangan : Immortel de nouveau ? C'est lassant.
Homme-rouge gradé : Vous n'avez aucune chance.
Schlangan : Un adversaire sans nom ne pourra rien faire, ça a été démontré. Et je ne veux pas entendre un nom comme Omrouj Graday.
Homme-rouge gradé : Ce nom me plaît bien, je n'en avais pas.
Schlangan : ...
Homme-rouge gradé : Pour vous remercier de m'avoir nommé, mourrez.

Omrouj fit leva les bras, et de multiples épées apparurent au-dessus de lui. Il fit un mouvement, et les épées s'abattirent droit sur Schlangan, qui les détruisit d'une simple chaîne d'éclairs. Schlangan se déplaça rapidement devant son adversaire et le trancha en deux. Mais celui-ci se recomposa.

Schlangan : Hmfl. Je pensais couper la sphère en deux avec.
Omrouj : Ça ne fonctionnera pas non plus. A moi.

Cette fois-ci, l'homme rouge fit apparaître une nuée de shurikens, qu'il expédia sur Schlangan. Toutefois, un mur d'énergie suffit à les arrêter.

Omrouj : Comme prévu cela risque d'être long. Il va falloir que j'attende que vous vous fatiguiez.
Schlangan : Un immortel aurait le temps de mourir mille fois avant que ça n'arrive.
Omrouj : Vraiment... Voyons ça.

Omrouj attaqua de nouveau, et Schlangan fit de même. Tandis que les attaques d'Omrouj ne pouvaient pas toucher Schlangan, les attaques du maître de Naycerl restaient sans effet sur son ennemi. Les échanges se poursuivaient, faisant trembler les lieux. Pendant ce temps, Lauréline et Zestar se trouvaient toujours dans le bâtiment principal. La salle de l'ordinateur d'immortalité avait été détruite par Schlangan, mais il restait toujours celle où se trouvait Dibdib. Le duo y retourna, mais la salle avait été emplie du gaz affaiblissant.

Zestar : Tu veux la libérer ?
Lauréline : Oui, c'est important. Mais il va falloir trouver comment faire.
Zestar : Schlangan ne peut pas la libérer ?
Lauréline : Détruire une machine était une chose, mais avoir assez de précision pour libérer quelqu'un, je ne pense pas. Surtout que de mémoire, s'approcher d'elle annule aussi tout pouvoir.
Zestar : Quelle plaie...

Le bâtiment se mit à trembler, dû au combat entre Schlangan et Omrouj. Lassé, le maître de Naycerl asséna de nouveau sa technique désintégratrice à son ennemi. Lorsque la sphère apparut, Schlangan tenta de la trancher en deux, mais son sabre passa simplement au travers. Omrouj réapparut à ce moment, et planta une épée dans le torse de Schlangan. Celui-ci retira toutefois l'épée et se soigna aussitôt.

Omrouj : Donc vous pouvez vous soigner. C'est très embêtant.
Schlangan : N'est-ce-pas. En tout cas, testons deux trois petits trucs encore...

Schlangan fonça sur Omrouj, esquiva de nouvelles attaques, et mit sa main sur sa tête, pour entrer dans son esprit. Toutefois, cela ne fonctionna pas, et Schlangan dut esquiver un autre coup d'urgence.

Schlangan : Hmm. C'est ennuyeux.
Omrouj : Que vouliez-vous faire comme ça ?
Schlangan : C'est un secret.
Omrouj : Donc comme ça, je n'y arriverai pas. Tant pis.

Omrouj claqua des doigts et abaissa les barrières. Il leva alors les mains. Toutefois, rien ne se produisit.

Schlangan : Tentative d'œuvre d'art ?
Omrouj : Soyez patient. Vous verrez bien.
Schlangan : Soit.

Une minute plus tard, des éclairs frappèrent Omrouj de plein fouet, augmentant sa force de manière conséquente. L'instant d'après, il attaqua Schlangan avec une multitude d'armes matérialisées. Schlangan se contenta d'activer quatre auras de niveau deux, et bloqua l'attaque. Le groupe des rebelles, qui faisait route vers le camp, était en panique à cause des énergies dégagées.

Raivel : C'est une blague ?! 22000 et 23000, ces valeurs devraient être impossibles !
Inayakura : Schlangan s'amuse avec son ennemi on dirait, il a la flemme d'aller à fond...
Dreena : A ce point ? Mais à combien peut-il monter ?
Inayakura : Je dirais à un truc comme cinquante mille.
Raivel : Quoi ?! Mais c'est impossible !
Inyakura : Il n'empeche que son adversaire est donc lui aussi du niveau des Isvaras...

Schlangan continuait de combattre l'homme-rouge gradé, mais il commençait à en avoir marre.

Schlangan : Bon, je ne peux pas te tuer, ça devient casse-pieds.
Omrouj : Vous fatiguez enfin ? Ce n'est pas trop tôt.
Schlangan : Bien sûr que non. Je cherche juste un moyen d'en finir. Ah ! Je sais.

Schlangan envoya l'attaque Ragnarok sur son adversaire, s'en servant comme camouflage pour le toucher avec sa technique désintégratrice. Puis, au moment où la sphère apparut, Schlangan projeta une paire de menottes sur la sphère. Toutefois, les menottes volèrent en éclat en touchant la sphère, et Omrouj reparut une nouvelle fois.

Schlangan : Nani ? Ça n'a pas fonctionné non plus.
Omrouj : Evidemment. Les menottes ne sont qu'une pâle copie du pouvoir réel.
Schlangan : C'est vrai. Bon, que faire alors...
Omrouj : Je ne voulais pas faire ceci, mais on dirait que je n'ai pas le choix. Je vais prendre la puissance de tous ceux qui restent !

Omrouj leva les mains, et cette fois-ci de nouveaux éclairs le frappèrent, bien plus rapidement que précédemment. Son énergie s'accrut de manière phénoménale. En réponse, Schlangan activa toutes ses auras et Spirs disponibles. Hormis le bâtiment principal, tout le camp vola en éclats avec le dégagement des deux énergies.

Schlangan : Sérieusement ? C'est quoi cette puissance...
Omrouj : Ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ! C'est terminé ! Vous avez atteint votre limite !
Schlangan : Hmm ? On dirait que tu n'es pas en mesure de sentir mon énergie alors.
Omrouj : Meurs !

Omrouj envoya une attaque combinant épées et shurikens, mais Schlangan balaya le tout avec l'attaque Saishiryuujinka. Son adversaire en resta bouche bée.

Omrouj : Que... C'est impossible !
Schlangan : Hmm ? Bien sûr que non. Mais bien sûr, il va falloir que je trouve comment te détruire.
Omrouj : Hmf. Ça n'arrivera jamais.
Schlangan : J'ai bien une petite idée.

A ce moment, le groupe des rebelles arriva, et purent découvrir les ravages causés par Schlangan et son adversaire.

Raivel : Un homme rouge ? C'est la première fois que je vois ça.
Dreena : Oui... Et sa force est démente.
Raivel : 50400... ET donc le golem là-bas doit être ce M. Schlangan, avec 51800. Quels monstres !
Schlangan : Oh, voilà donc la compagnie de Kimmy. Vous allez me gêner si vous restez là, allez vous rendre utile dans le dernier bâtiment debout.

Omrouj ne l'entendait pas de cette oreille, et tenta d'attaquer les nouveaux arrivants, mais Schlangan bloqua son attaque avec un mur d'énergie. L'onde de choc résultante fit de nouveau trembler les lieux.

Raivel : Que...
Inayakura : Dépêchons-nous !

Le groupe s'enfuit donc hativement, tandis que Schlangan continuait le combat. De nombreuses fois, il désintégra son adversaire, mais la sphère qui le régénérait persistait à être indestructible. Schlangan finit par emprisonner son adversaire dans une prison électrique perpetuelle, où il put assister à une destruction/reconstruction en boucle de celui-ci.

Schlangan : Bon, ça va me laisser le temps de réfléchir.

Dans le bâtiment, les rebelles rejoignirent Lauréline et Zestar qui n'avaient toujours pas trouvé de moyen pour libérer Dibdib.

Lauréline : Kimmy ! Est-ce que tout va bien ?
Kimmy : Oui !
Raivel : Qu'est-ce que c'est que ça ?
Zestar : Ça, c'est la personne utilisée pour créer les objets annulant tout pouvoir.
Dreena : Comment ça ?
Lauréline : Elle a ce pouvoir naturellement, qui affecte tout ce qui l'approche. Il semblerait que les hommes vers aient trouvé le moyen de l'utiliser et de le placer dans des objets.
Raivel : Et que cherchez-vous à faire ? La libérer ?
Lauréline : Oui, mais nous ne connaissons pas cette technologie, et nous ne pouvons pas utiliser nos pouvoirs avec le gaz qui nous entoure.
Dreena : Je vois. Très bien, nous allons vous aider. Le golem de dehors nous a envoyés ici pour ça vraisemblablement.
Zestar : Je me demande ce qu'il combat... Ce truc est presque aussi fort que lui.
Kimmy : C'est un homme-vert rouge !
Zestar : Hein ? Bon, admettons.

Dehors, Schlangan regardait son ennemi disparaître et réapparaître en boucle. Mais tout à coup, une attaque de flammes fit disparaître la prison de Schlangan. Toutefois, le commandant de Naycerl ne perçut aucune énergie responsable de ça, à cause de la proximité d'Omrouj.

Omrouj : Enfin...
Schlangan : Hmm. Je pourrais recommencer, mais quelque chose me dit qu'il y a des gêneurs ici. Vérifions. RAIN ELEMENTAL DIMENSION BREAK !

Schlangan fit tomber sa pluie désintégratrice dans la zone, détruisant Omrouj une nouvelle fois. Bien sûr, celui-ci se reforma, et rien d'autre ni personne ne semblait avoir été affecté.

Schlangan : Bon, je commence à en avoir marre.
Omrouj : Moi aussi.

Les deux opposants s'apprêtèrent à combattre de nouveau, mais ils s'interrompirent en voyant Lauréline et son groupe sortir du bâtiment. Ils étaient suivi par Dibdib.

Omrouj : Non !
Schlangan : Oh, ils l'ont libérée.

Aussitôt, Omrouj envoya une attaque droit sur le groupe, mais les épées crtéées se dissipèrent en s'approchant de Dibdib. L'instant d'après, Schlangan passa derrière Omrouj, et lui asséna le dragon de glace et de foudre de Lauréline. La moitié du corps de l'homme rouge fut détruite, faisant apparaître la sphère. Egalement, la puissance de l'attaque le projeta juste devant Dibdib. Schlangan lança alors son katana droit sur la sphère. Celle-ci fut percée et détruite, et l'homme rouge ne se répara cette fois plus du tout. Schlangan souffla et reprit forme humaine en désactivant ses auras.

Schlangan : Eh bien, voilà qui tombait à pic, j'étais à court d'idées.
Lauréline : Oui.
Dibdib : Ah ! Bonjour !

Dibdib commença à se diriger vers Schlangan, mais celui-ci bondit en arrière, à une centaine de mètres. Il mit la main en avant, et un pied en arrière, indiquant qu'il était prêt à décamper si besoin.

Schlangan : N'... N'approche pas !
Didbdib : Heeeeein ? Mais pourquoi ?
Schlangan : Garde tes distances.. Voilà, c'est bien, reste là-bas...
Zestar : Mais qu'est-ce qu'il fait ?
Lauréline : Il n'a pas envie de se faire attraper par Dibdib, comme nous en bas...
Zestar : ... Je le comprends.

Mais alors, Schlangan remarqua alors qu'une personne les observait. Il se tourna dans la direction correspondante, et pointa du doigt en envoyant un éclair. L'instant d'après, une personne masquée apparut. Schlangan l'identifia comme étant celle déjà vue après le combat contre l'étoile de la mort.

????? : Nous nous retrouvons.
Schlangan : En effet.


Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6433
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum