Chapitre 083 - Le peuple de la forêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 083 - Le peuple de la forêt

Message  Schlangan le Jeu 11 Aoû 2016 - 13:34

Schlangan et son équipe venaient d'entrer la brèche pour se diriger vers ce que les Akasagangas avaient appelé la forêt de métal. En sortant de la brèche, le groupe se retrouva en revanche dans une grande plaine.

Zestar : Tu appelles ça une forêt toi ?
Schlangan : Tu sais, une planète, c'est grand. Il y a sûrement une forêt quelque part.
Lauréline : Du coup, par où devons nous partir ?
Schlangan : Bonne question. Laisse moi vérifier quelque chose.

Schlangan utilisa sa technique de Shinigami pour repérer la position d'êtres vivants. Il fit la moue quelques instants, puis se releva.

Schlangan : Bon... Il y a de nombreuses énergies dans cette direction. Mais j'ai aussi détecté l'énergie des deux Akasagangas que j'ai croisé l'autre jour. Et ils sont ensembles.
Zestar : Tout le monde est au même endroit ?
Schlangan : En fait, il y a l'air d'avoir deux groupes. Nous pouvons toujours aller voir le premier, c'est là où les Isvaras ne sont pas.
Lauréline : Alors allons-y.

Le groupe se mit donc en marche en direction des groupes d'énergie détectés par Schlangan. La plaine fut rapidement remplacée par des collines recouvertes d'herbes luxuriantes bleutées. Le groupe finit par s'engager dans un vallon, et Schlangan intima au groupe de stopper, en levant la main.

Zestar : Quoi ?
Schlangan : Nous sommes encerclés par des individus camouflés dans les hauteurs.
Zestar : Hein ? Je n'ai rien ressenti.
Lauréline : Moi non plus.
Schlangan : Il va falloir affuter vos sens un de ces jours.

Le groupe ne bougeait pas, lorsqu'une flèche s'encastra dans le sol juste devant Schlangan. Il sourit, puis ramassa la flèche. Ensuite, il s'exprima en haussant la voix, pour être sûr que tous puissent l'entendre.

Schlangan : Bien. A ceux qui nous observent et qui viennent de décocher cette flèche... Je vous donne 10 secondes pour sortir de votre cachette, ou je vais devoir vous faire sortir moi même.
Lauréline : Tu pourrais mettre plus de diplomatie...
Schlangan : La flemme. Donc, comptons. Dix, neuf...

Schlangan entama son décompte. Lorsqu'il atteint zéro, une nouvelle flèche se dirigea devant le groupe. Toutefois, Schlangan l'attrapa au vol. Il prit alors une flèche par main, et les renvoya. Les deux flèches traversèrent la roche aux endroits où il les avait envoyé.

Schlangan : Bien. Normalement, ils ont dû récupérer leurs flèches comme ça. Et maintenant, voyons voir ce que j'ai réussi à chassser comme gibier.

Schlangan se déplaça rapidement dans les hauteurs et découvrit une femme munie d'un arc et un carquois, addossée à un arbre. La flèche était fortement enfichée dans l'arbre, et avait ainsi bloqué la tunique de l'assaillante. Aussitôt, d'autres femmes surgièrent des fourrés et bandèrent leurs arcs en direction de Schlangan. Le commandant de Naycerl remarqua alors que leur peau était légèrement violacée, et qu'elles avaient de longues oreilles éfilées en hauteur.

Schlangan : C'est inutile. Vos flèches ne pourront pas me blesser. Qui êtes vous ?
Femme : ...
Schlangan : Bon. Peu importe après tout. Je cherche une forêt de métal sur cette planète. Y en a-t-il une ?

La femme fronça les sourcils en entendant ce nom, mais elle ne dit rien de plus. L'une des autres lâcha alors une flèche en direction de Schlangan. La flèche se désintégra sans même pouvoir le toucher. Schlangan tendit un doigt en direction de son assaillante, et l'emprisonna avec une corde d'énergie.

Schlangan : Vous me fatiguez. Et ma patience a des limites. Initialement, je ne comptais pas vous faire de mal, mais si vous continuez à m'attaquer, je vous réduis en cendres.

Tout en disant ceci, Schlangan dégagea de l'énergie, qui mit à terre toutes les archères présentes. Celles-ci lâchèrent leurs armes, si bien que Schlangan interrompit le dégagement d'énergie. Alors qu'il allait parler de nouveau, un autre individu vint se joindre au groupe. Il s'agissait d'un homme de petite taille avec une longue barbe. Il avait à la main une hache, et était équipé d'une armure lourde. Il fonça aussitôt vers Schlangan, qui lui donna une simple claque. Le nain vola de l'autre côté du vallon.

Schlangan : C'était quoi ça encore ?
Femme : ... Ce n'était pas un de vos alliés ?
Schlangan : Oh. Je pensais que tout le monde était muet ici. Eh bien non, ce n'est pas un allié, je ne sais même pas qui il était.
Femme : Et vous dites chercher la forêt de métal... Dans quel but ?
Schlangan : Une affaire qui me concerne. J'ai des choses à récupérer là-bas.
Femme : ... Vous ne pourrez pas y pénétrer. L'accès a été scellé.
Schlangan : Scellé ? Ce n'est pas un problème. Tout sceau peut être brisé.
Femme : ... Bon très bien. Je vais vous mener à notre village. Il est possible que nous puissions trouver un accord commun.
Schlangan : Ah, voilà qui est déjà plus censé. Je vais vous attendre en bas.

Schlangan retira la flèche qui immobilisait la femme, et fit disparaître la corde de lumière. Puis, il sauta en contrebas pour rejoindre son équipe. Il leur expliqua brièvement la situation, le temps que la femme les rejoigne avec les autres archères.

Femme : Bien. Suivez-nous, nous allons vous conduire à notre village.
Schlangan : Très bien.

Le groupe se mit donc en route, traversant le vallon. A un moment, deux des archères écartèrent des buissons, dévoilant un chemin dissimulé dans la montagne. Continuant ainsi, le groupe finit par arriver dans un village établi au sein même de la roche. Les gardes postés laissèrent passer le groupe après quelques échanges avec les archères leur servant de guide. Le groupe fut conduit vers la demeure la plus importante. La guide demanda à Schlangan d'attendre quelques instants, puis il fut invité à l'intérieur, où se trouvait une femme assise sur un trône. Celle-ci prit la parole.

Femme : Soyez le bienvenu ici. Je suis Selama, dirigeante des Elfes de cette planète.
Schlangan : Des elfes ? Effectivement, maintenant que j'y pense, c'est logique. Je suis Schlangan, commandant d'une planète lointaine.
Selama : J'ai entendu dire que vous avez pu vous débarrasser sans problème des attaques de nos archères, ou même de l'un de ces maudits nains d'acier.
Schlangan : Nains d'acier ? Ah, celui qui est venu de je-ne-sais où ?
Selama : C'est cela. Et vous cherchez à accéder à la forêt de métal.
Schlangan : Oui.
Selama : Si vous parvenez à y entrer, cela nous aiderait grandement. Mais toutefois, là-bas rôdent des menaces qui excèdent le pouvoir de toute espèce.
Schlangan : Si vous parlez des deux faux dieux qui s'y trouvent, je suis au courant.
Selama : Très bien.
Schlangan : Mais... en quoi cela vous aiderait-il ?
Selama : Laissez-moi vous raconter notre histoire. Nous vivions auparavant dans la forêt en question, qui n'était pas à cette époque une forêt métallique. Il s'agissait d'une forêt tout à fait ordinaire.
Schlangan : Laissez-moi deviner. Ces "nains d'acier" vous ont chassé et ont changé la forêt ?
Selama : Presque. Nous n'étions pas en de bons termes avec les nains d'acier depuis longtemps, mais ils se contentaient de rester dans leurs territoires souterrains, où ils travaillaient l'acier avec leur puissantes forges. Mais tout a changé quand les deux intrus sont arrivés. Ceux-ci ont aidé les nains à nous chasser de la forêt, puis ils ont ensuite scellé la forêt pour que personne ne puisse y accéder, hormis eux.
Schlangan : Et donc vous voulez reprendre votre territoire d'antan, c'est ça ?
Selama : Oui. Notre espérance de vie, notre santé, tout est lié à notre forêt. Sans elle, notre peuple va dépérir.
Schlangan : Je vois. Eh bien, quand j'aurai fait le ménage et récupéré ce que je suis venu chercher, les faux dieux s'en iront aussi, ils n'auront plus rien à faire ici.
Selama : Nous tâcherons de vous assister de notre mieux.
Schlangan : Ce n'est pas la peine. Vous risquez plutôt de me gêner, je suis à même de combattre ces faux dieux, que vous trouvez infiniment trop fort.
Selama : C'est vrai. Vous avez même pu percer notre camouflage, alors que même ces êtres en étaient incapables.
Schlangan : ... Ah oui ? Je crois que j'ai parlé trop vite dans ce cas. Peut-être pourrez-vous m'aider alors. Si les Isvaras, ces faux dieux, ne peuvent percevoir ce camouflage, j'aimerais en étudier la nature.
Selama : Je comprends, je vais mander quelqu'un pour vous expliquer son fonctionnement.
Schlangan : Très bien. Ensuite, je me rendrai à la forêt de métal pour l'ouvrir, et récupérer ce que je suis venu chercher.
Selama : Ce ne sera pas si simple. Les nains d'acier ont encerclé la forêt avec leurs plus puissantes machines de guerre.
Schlangan : Oh, ce ne sera sans doute pas un problème.
Selama : ...
Schlangan : Par contre, je vous préviens tout de suite, ce ne sera pas la même chose si je dois combattre les Isvaras. Ils sont très délicats à confronter.
Selama : Je comprends.

Schlangan prit ensuite congé, le temps que Selama puisse réunir les autres elfes et leur expliquer la situation. Schlangan en profita pour tenir au courant son équipe.

Zestar : Des machines de guerre ? Je pouvais détruire des vaisseaux entiers même quand ma force était plus que basique.
Schlangan : Evidemment.
Lauréline : Tu dis qu'ils vont t'expliquer leur processus de camouflage ? Pourquoi ?
Schlangan : Eh bien, ni toi ni Zestar n'avez repéré les elfes de tout à l'heure. Et visiblement, les Isvaras ne peuvent pas non plus. Cela pourrait nous être utile puisque cela cache aussi l'énergie dégagée.
Lauréline : Et comment as-tu pu les détecter d'ailleurs ?
Schlangan : Je pense que c'est dû à ma technique de Shinigami. Mais bon, nous verrons bien.


Suite au prochain chapitre

_________________

Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6410
Age : 29
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum