Chapitre 136 - Illusions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 136 - Illusions

Message  Schlangan le Jeu 17 Aoû 2017 - 13:05

Un jardin bien entretenu dans une plaine. Un ciel bleu, des oiseaux chantants. Voilà ce que Lauréline vit et entendit lorsqu'elle ouvrit les yeux. Elle se trouvait allongée sur un banc, dans la pénombre d'un cerisier en fleurs. Lauréline se redressa, et un oiseau bleu, un geai, se posa près d'elle.

Lauréline : Hmm. Où suis-je ?

Lauréline regarda autour d'elle, balayant les alentours du regard. Ne reconnaissant pas l'endroit, elle tenta de réfléchir comment elle avait pu arriver là. Mais malheureusement, rien ne lui venait à l'esprit. Elle ne parvenait pas à se souvenir de ce qui l'avait amenée là. Lauréline décida donc de faire quelques pas pour identifier les lieux. Elle commença à emprunter une allée, et constata que les lieux étaient fortement soignés. Cependant, à part les oiseaux qui la suivaient, il n'y avait aucune personne en vue. Du moins, c'est ce que Lauréline pensait. Elle finit par atteindre un portail menant à une maison. Alors qu'elle franchissait le patio, elle découvrit Schlangan en train de faire un kata, accompagné par Kimmy qui tentait de l'imiter le mieux possible.

Schlangan : Ah, tu as fini ta promenade matinale ?
Lauréline : Que... où sommes-nous ?
Schlangan : Mh ? Comment ça ? A la maison, bien sûr.
Lauréline : Hein ? De quoi parles-tu, je ne comprends pas. Nous n'étions pas... ah, je ne m'en souviens pas.
Schlangan : Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Je vais t'ausculter.

Ailleurs, Zestar lui aussi ouvrit les yeux. Il se trouvait dans un fauteuil, se réveillant de sa sieste. Regardant autour de lui, il se trouvait dans un salon décoré richement. Ne sachant nullement ce qu'il faisait là et ce comment il y était arrivé, Zestar quitta la pièce, pour découvrir Himiko en train de lire un livre.

Himiko : Père, avez-vous bien dormi ?
Zestar : Himiko ? Où sommes-nous, là ?
Himiko : Dans notre maison, pourquoi ?
Zestar : Notre maison ? Depuis quand avons-nous une maison ?
Himiko : Depuis plusieurs années, depuis que Schlangan a anéanti les Isvaras.
Zestar : Quoi ?!
Himiko : Eh bien oui, vous étiez avec lui à ce moment là, père.
Zestar : Je ne m'en souviens pas... Et d'ailleurs j'étais... où... où étais-je il y a peu ? C'est anormal.
Himiko : Vous devez être encore à moitié endormi, père.
Zestar : ...

Dans un autre endroit, les deux personnes sur le trône s'adressaient aux individus se trouvant devant eux. La femme prit la parole.

Femme : Deux nouvelles personnes se sont faites piéger comme nous par Medusa.
Homme : Ces deux personnes sont pour le moment encore dans l'état d'illusion. Nous devons les aider à en sortir.
Femme : Comme d'habitudes les gardes illusoires vont tenter de nous stopper, nous comptons sur vous pour les retenir.

Revenons du côté de Lauréline. Schlangan venait de l'examiner, et restait songeur.

Schlangan : Hmm. Tu as une désynchronisation avec ce monde. Je n'aime pas ça.
Lauréline : Une désynchronisation ? Serait-il possible que ce monde soit une illusion, comme à l'époque de Tengoku/Jigoku ?
Schlangan : Effectivement, ce serait possible. Donc je serais la clé, c'est pénible.
Lauréline : La dernière fois que j'ai été piégé par ça, tu t'es auto-détruit.
Schlangan : Certes. Mais il y a un moyen plus simple de vérifier ça. Si c'est une illusion... dépasser 20 zenos suffira pour la détruire. Car une illusion ne pourrait créer ce niveau de puissance.
Lauréline : Huh ? Tu peux faire ça ?
Schlangan : Bien sûr. Cela fait dix ans que les Isvaras ont été détruit je te rappelle. Ah non, pardon, je te l'apprends. Bref. Full power.

Schlangan dégagea subitement son énergie, et une fracture apparut. Tout s'effaça l'instant d'après. Lauréline se retrouva ailleurs, dans une plaine cette fois vide, décolorée. Elle était attachée par des chaines, et à côté d'elle était enchaîné Zestar, lui-même inconscient. Lauréline essaya de se détacher, mais elle n'y parvenait pas. Une fracture se produisit alors dans le ciel, suivie d'une explosion. Un golem vola à travers la brèche, emporté par un serpent de feu. Puis de la brèche sortit une femme que Lauréline reconnut. Il s'agissait de la sœur d'Idiana, Itiana.

Itiana : Huh ? Lauréline ? Qu'est-ce que tu fais là ?
Lauréline : Itiana ? Mais où sommes-nous ?
Itiana : Tu devrais te souvenir maintenant, tu as été capturée par Medusa. Mais je suis surprise que tu sois sortie de l'illusion ternaire si vite.
Lauréline : Illusion ternaire ?
Itiana : Je vais te détacher, nous n'avons pas beaucoup de temps. Cet homme est avec toi ?
Lauréline : Oui.
Itiana : Très bien, il faut d'abord le réveiller. Puisque tu le connais, ce sera plus simple. Parle-lui en te concentrant, il faut que ta voix l'atteigne et lui dise de quitter l'illusion. Elle se déstabilisera.
Lauréline : D'accord. Mais...
Itiana : Les questions viendront plus tard, nous n'avons vraiment que peu de temps ! Ou nous allons rester coincées ici.

Itiana brisa les chaînes de Lauréline, qui se pencha vers Zestar, en tentant de lui dire de se réveiller. Justement, Zestar se trouvait toujours plongé dans l'illusion de sa maison, persuadé que quelque chose n'allait pas.

Zestar : Non, ce n'est pas normal.
Himiko : Mais...
Lauréline : Zestar ! Réveille-toi ! Ce n'est qu'une illusion !
Zestar : Hmm ? Tu as entendu ?
Himiko : Entendu quoi ?
Zestar : La voix, à l'instant. On aurait dit Lauréline.
Himiko : Je n'ai rien entendu...
Lauréline : Zestar ! Ecoute-moi ! Tu dois te réveiller ! Nous sommes en danger !
Zestar : Encore !
Himiko : Père, il y a quelque chose qui ne va pas, vous agissez bizarrement...
Lauréline : Zestar !
Zestar : Je suis persuadé d'avoir raison. Désolé, Himiko, mais tout ceci ne doit être qu'un rêve.
Lauréline : Nous sommes prisonniers de Médusa ! Zestar !
Zestar : Ah ! Je me souviens maintenant ! Medusa ! Mais oui !

Au moment où Zestar prononça ce nom, une fracture se produisit, et il se retrouva à l'extérieur, devant Lauréline et Itiana. Itiana s'empressa de briser ses chaînes.

Zestar : Que...
Itiana : Partons !

Ne laissant pas le temps à Zestar de comprendre, Lauréline le tira par le bras, et le trio s'engouffra dans la brèche créée précédemment par Itiana. Celle-ci se referma juste derrière eux. De l'autre côté se trouvait un endroit étrange. Le sol était parfaitement plat, de couleur grise, et un château se dessinait plusieurs mètres plus loin. Lauréline et Zestar remarquèrent plusieurs personnes combattant des golems. Un homme muni d'un sceptre semblait très efficace pour les détruire les uns après les autres. Mais les golems se reformaient à chaque fois. Voyant Itiana, l'homme souffla dans un cor, et tous se mirent à courir en direction du château. Une fois qu'ils eurent passés les portes, les golems cessèrent de les poursuivre et firent demi-tour. Tous entrèrent dans la salle du trône, puis Itiana et l'homme reprirent leur place.

Zestar : Heu...
Lauréline : Sommes-nous en sécurité maintenant ?
Itiana : Tout à fait. Désolée pour la précipitation. Si tu es là, Lauréline, j'en déduis que le seigneur Schlangan est sur la planète ?
Zestar : Seigneur maintenant ? Il a de drôles de titres.
Lauréline : C'est comme ça que certains titans l'appellent.
Itiana : Effectivement, car il est le maître de la planète des mémoires perdues, Naycerl. Mais qui es-tu, homme ?
Lauréline : Je te présente Zestar. Il est... heu... c'est un ancien dieu ?
Zestar : Oui. Tu as hésité ?
Lauréline : Je n'ai pas l'habitude de te présenter.
Itiana : Donc il officie avec le seigneur Schlangan, comme toi. Est-il là ?
Zestar : Son mari est là, oui.
Itiana : Son mari ? Des choses ont changé, je devrais donc changer ma façon de parler en m'adressant à vous, dame Lauréline.
Lauréline : ... Ce n'est pas nécessaire.
Itiana : Quoiqu'il en soit, je vous présente mon mari, Dageliess.
Dageliess : Enchanté.
Itiana : Donc, pour en revenir à la situation actuelle. Nous sommes tous prisonniers de Medusa, une créature inventée par le scientifique Hestera. Elle a dépassé ses prévisions est devenue à même de vaincre des titans comme Dageliess et moi. Et pourtant, nous sommes bien plus forts que ne l'était mon père lorsque nous nous sommes rencontrés.
Lauréline : Effectivement, elle augmente son énergie en capturant les âmes ?
Dageliess : Tout à fait. Mais elle ne le fait que si elle se sent menacée. Cela signifie que vous êtes tous deux au moins de notre niveau. Je peux le comprendre de la part de la femme du seigneur Schlangan, mais je suis étonné de voir un dieu à ce niveau aussi.
Zestar : Ça me change de ne pas entendre Schlangan dire que je suis bien trop faible...
Lauréline : Ne sommes-nous pas libérés ? La créature garde quand même notre force ici ?
Itiana : Oui. Elle a trois niveaux d'illusion. La ternaire, qui laisse croire à un monde espéré. Puis, la secondaire, où vous êtes enchaînés avant d'etre remis dans la ternaire. Et nous sommes dans la primaire, dont nous n'avons trouvé aucun moyen de s'échapper.
Dageliess : Hestera avait dit qu'il était impossible de s'en échapper à moins d'être un titan originel.
Lauréline : Ce qui est impossible, pour qui que ce soit parmi nous.
Itiana : Quoiqu'il en soit, j'aimerais savoir ce qui vous amène ici. Pourquoi le seigneur Schlangan est-il venu ici ?
Lauréline : Nous cherchons à accéder au Royaume des Titans.
Dageliess : Ah, je vois, vous avez besoin que l'on vous y amène. Mais pourquoi le seigneur Schlangan voudrait-il aller là-bas ?
Itiana : Hestera m'avait dit qu'il avait réussi à voler une créature divine à un Akasaganga. Donc il doit y en avoir une dans le Royaume des titans. Mais... c'est de la folie, même le seigneur Schlangan ne peut rien contre les Akasagangas. Même une bonne partie des titans ne fait pas le poids contre eux.
Lauréline : C'est faux. Schlangan peut battre les Akasagangas.
Dageliess : ... Vraiment ? Quelle personne terrifiante, j'aimerais le rencontrer.
Zestar : Mais si vous êtes au courant pour la créature, vous n'êtes pas enfermés depuis bien longtemps.
Itiana : En extérieur sans doute, mais nous avons passés des centaines d'années dans ce Royaume. Le temps est très différent. Nous nous sommes par exemple préparés pendant 15 jours pour vous libérer.
Lauréline : Mais comment allons-nous pouvoir sortir ?
Itiana : Bonne question. Hestera a probablement dû trouver le moyen d'emprisonner Medusa, car nous n'avions pas eu de nouveaux prisonniers pendant longtemps. Medusa aurait sûrement attaqué le Royaume des Titans si elle avait pu, et aurait été détruite.

Lauréline réfléchit quelques instants, et s'assit en tailleurs en fermant les yeux.

Dageliess : Que faites-vous ?
Lauréline : Je vais essayer de contacter Schlangan télépathiquement. Je ne sais pas ce que ça donnera, mais on peut essayer. Par contre, je dois le faire avec un maximum d'énergie, reculez pour ne pas être blessés.

Zestar recula, et les deux titans, bien qu'étonnés, firent de même. Lauréline se transforma en triélémentaire en activant ses quatres auras de niveau trois, et commença à se concentrer.

Dageliess : Quelle force ! C'est invraisemblable !
Itiana : Son niveau n'a plus rien à voir avec celui qu'elle avait à l'époque !
Zestar : Dites-vous de Schlangan est encore plus que ça.

A l'extérieur, là où se trouvaient Hestera, Schlangan, Shikurina et Kimmy, le scientifique remarqua une fluctuation au niveau de Medusa.

Hestera : Il se passe quelque chose, comme prévu. Une source d'énergie mentale. Sixième dimension.
Schlangan : Ah oui, c'est vrai que tu manipules beaucoup de dimensions. Je vais voir si je peux contacter Lauréline par télépathie alors.

Schlangan ferma les yeux, et parvint effectivement à contacter sa femme. Il projeta une illusion de lui-même à l'endroit où se trouvaient emprisonnées les âmes.

Schlangan : Bien joué, Lauréline.
Itiana : Seigneur Schlangan !
Schlangan : Oh, Itiana. Ça tombe bien, j'avais besoin d'un titan. Mais avant, il faut vous faire sortir de là.
Lauréline : Tu as un plan.
Schlangan : En tant que projection je ne peux utiliser Dimension Break, mais... si je tire une certaine attaque sur Medusa pendant que tu en fais une de ton côté...
Lauréline : Je vois.
Schlangan : Maintenant que j'ai cette position, je vous dirais quand lancer. Le temps ne s'écoule pas pareil ici, je me trompe ?
Zestar : Perspicace.
Schlangan : Très bien, à bientôt.

Schlangan reprit ses esprits à l'extérieur, et se tourna aussitôt vers Hestera.

Schlangan : Renvoie-moi là-bas, il est temps de les faire sortir.
Hestera : Vous allez sans doute faire la même chose que vous aviez fait pour détruire la prison de Titania.
Schlangan : Evidemment. Allez, je vais détruire ta créature rebelle.
Hestera : Très bien. Mais ne vous faites pas voler votre âme. L'attaque est en six dimensions.
Schlangan : J'ai bien mémorisé. JIKAN NO REI KATEMI SUZURE.

Schlangan remit la protection qu'il avait autrefois utilisé pour échapper à Hestera. Le scientifique retéléporta le groupe droit devant Medusa.

Medusa : Ah, ma proie est revenue !
Schlangan : Ouais, et tu vas disparaître cette fois. SHENDE BAOYING HUODALEILONG.
Medusa : Ça ne servira à rien !

Schlangan envoya l'attaque droit sur Medusa, qui pensait pouvoir s'en défaire sans problèmes. Mais, Schlangan avait envoyé l'attaque en six dimensions, visant la partie du corps de Medusa qui volait l'âme. A ce moment même, il contacta Lauréline télépathiquement, qui mit ses mains en avant en combinant ses trois techniques élémentaires.

Lauréline : SE YONGSEOHAL JULEU SAMANG.
Dageliess : Je n'aimerais pas être touché par ça...
Lauréline : Ce n'est que le début, avec la technique que Schlangan a envoyé à l'extérieur, ça donne... JUEDUI EOGJE YOKUSEI - YANMIE SOMYEOL SHÔMETSU !

Lauréline fut cette fois celle qui lança la terrifiante technique qui prit la forme d'un serpent de flammes et foudre, parsemés d'éclairs de toutes les couleurs, et possédant trois paires d'ailes, de foudre, feu et glace. Sur son passage, le serpent effaçait complètement l'espace, fracturant aussitôt l'illusion. L'énergie de Medusa se dissipa alors tout à coup.

Shikurina : Les âmes ne sont plus dans son corps !
Schlangan : Alors adieu. RAGNAROK !

Schlangan envoya son attaque droit sur Medusa, l'anéantissant complètement. Quelques instants plus tard, Les statues de Zestar et Lauréline volèrent en éclats, faisant réapparaître les personnes originelles. Hestera se téléporta alors sur les lieux en compagnie d'Itiana et Dageliess, libérés également.

Schlangan : Voilà une bonne chose de faite.
Hestera : Effectivement. Mais maintenant, je me demande s'il est sage que je vous laisse aller où vous voulez. Je vais devoir vous arrêter avant.
Schlangan : Oh ?


Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6459
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum