Chapitre 140 - Le palais de la rancœur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 140 - Le palais de la rancœur

Message  Schlangan le Jeu 14 Sep 2017 - 5:03

Tandis que Zestar et Shikurina se trouvaient contraints d'effectuer des travaux forcés, Schlangan luttait toujours contre le Therizinosaure, cherchant à lui infliger des dégâts. Toutefois, ses tentatives étaient encore et toujours vaines.

Schlangan : Tsk. Il doit bien y avoir un moyen. Zak pouvait toucher cette forme d'énergie.
Therizinosaure : Kss.

Pendant ce temps, Lauréline et Kimmy étaient elles aussi en train de voler, dû à l'attaque du dinosaure. Alors qu'elles entamaient leur descente, Kimmy invoqua Inayakura, qui les rattrapa au vol et les aida à se poser. Le groupe venait d'atterrir sur une route pavée, longée par des arbres. En regardant dans le lointain, Lauréline put apercevoir un tunnel d'un côté, et une sorte de palais de l'autre côté.

Kimmy : Où on est ?
Inayakura : Bonne question, nous avons volé suffisamment loin.
Lauréline : Je ressens l'énergie de Schlangan, dans la direction du tunnel. Grâce à toi, Inayakura, nous devrions pouvoir y retourner assez rapidement.
Inayakura : Dans ce cas, allons-y.

Lauréline et Kimmy montèrent sur Inayakura, et le groupe partit à vitesse maximale en direction du tunnel. Mais, alors qu'ils allaient l'attendre, de multiples tornades se formèrent devant l'entrée, forçant le tigre à s'arrêter. L'instant d'après, un javelot de vent transperça Inayakura, qui s'effondra au sol, avant d'être automatiquement renvoyé dans le corps de Kimmy.

Lauréline : Qu'est-ce que c'était ?!

Lauréline se mit en garde, prêtant attention au moindre mouvement, mais elle ne perçut rien. Toutefois, cela n'empêcha nullement une rafale de vent de l'emporter avec Kimmy. Les deux se sentirent emprisonnées par le vent, et furent transportées ainsi jusqu'au palais que Lauréline avait aperçu plus tôt. Elles furent amenées de la sorte à travers un portail vitré, qui se referma après leur passage. La pièce dans laquelle elles avaient atterri était une chmabre spacieuse, munie d'un bureau, un lit, une grande bibilothèque. Sur le lit se trouvait une femme au visage recouvert d'un voile, en train de lire un livre. La femme en question referma le livre dans ses mains, et le posa sur sa table de chevet. Puis, elle descendit du lit et se tourna vers Lauréline et Kimmy.

Femme voilée : Voilà un visage que je ne pensais pas revoir. Lauréline.
Lauréline : ... Qui êtes-vous ?
Femme voilée : Cela n'a plus d'importance. Quelle folie de venir sur cette planète. La dernière fois ne t'a pas suffi ?
Lauréline : Nous n'avions pas d'autre choix.
Femme voilée : Pour récupérer la dernière créature divine, peut-être. Mais cette planète est au-dessus des forces du seigneur Schlangan.
Lauréline : Face aux Titans, sans doute, mais nous ne sommes pas là pour les combattre.
Femme voilée : S'opposer aux Isvaras revient à s'opposer aux Titans.
Lauréline : ...
Femme voilée : Mais peu importe. Si vous êtes ici, c'est que le général a trouvé cela intéressant. Donc nous allons jouer à un petit jeu.
Lauréline : Un jeu ?
Femme voilée : Ce palais est particulier, il s'agit d'un endroit très accueillant pour ceux qui ont vaincu leurs peurs, craintes, remords, les plus profonds. Les vaincre est par contre légèrement contraignant. Si vous y parvenez, vous pourrez rejoindre le seigneur Schlangan.
Lauréline : ... Est-ce ça qui t'a changé, Idiana ?
Idiana : Ah, tu m'as reconnue malgré ce voile. Oui, c'est bien ça. Cela m'a fait le plus grand bien.
Lauréline : Je n'en suis pas convaincue. Et je ne compte pas me laisser faire.
Idiana : Tandis qu'autrefois tu étais plus forte que moi... ce n'est plus le cas.

Avant que Lauréline ne puisse répondre, une nouvelle bourrasque souffla, l'emprisonnant de la même manière que précédemment. Le sol de la chambre d'Idiana s'ouvrit sur un passage dans l'obscurité, où furent envoyées Lauréline et Kimmy. Les deux atterrirent dans une pièce plongée dans les ténèbres, sans aucun repère. Afin d'éclairer les lieux, Lauréline activa l'aura de la lumière, et Kimmy fit de même. Elles se trouvaient dans une pièce cubique, dépourvue de toute décoration. Egalement, il n'y avait aucune entrée ou sortie visible, même au plafond, qui était pourtant l'endroit d'où elles venaient.

Kimmy : Je n'aime pas le noir !
Lauréline : Ne t'inquiète pas. Nous allons trouver une sortie.

Lauréline s'approcha d'un mur, et commença à le sonder, en essayant de trouver le moindre son creux, ou une quelconque aspérité pouvant être utile. Elle finit de cette manière par trouver un léger renfoncement, qui fit glisser un pan de mur, dévoilant un couloir. Lauréline et Kimmy commencèrent à avancer dedans, lorsqu'une voix retentit.

Voix : Quelle est votre plus grande crainte ?
Kimmy : Qui a dit ça ?
Lauréline : Je ne sais pas, continuons en faisant attention.

Kimmy et Lauréline continuèrent d'avancer dans le couloir, pour finalement arriver dans un cul-de-sac. De ce fait, Lauréline recommença à sonder le mur, et Kimmy fit de même. La petite fille put ainsi faire apparaître un escalier descendant plus bas. Une fois encore, la voix retentit.

Voix : Que feriez-vous si votre crainte se réalisait ?
Lauréline : ...
Kimmy : Je n'aime pas cette voix !
Lauréline : Moi non plus. Ne la laissons pas nous distraire.

Lauréline et Kimmy continuèrent leur parcours de la zone, devant à chaque voix dévoiler des passages dissimulés. La voix s'était tue, mais elle reprit alors.

Voix : Je vois... une crainte fondée. Un avenir incertain.
Lauréline : C'est inutile, cela ne nous déstabilisera pas.
Kimmy : Ouais !

Lauréline et Kimmy débouchèrent sur un nouveau couloir, cette fois en pente, les amenant de plus en plus bas. Celui-ci finissait évidemment par un cul-de-sac.

Lauréline : Je commence à comprendre pourquoi Schlangan a pris la manie de détruire les labyrinthes.
Kimmy : Il ne les aime pas ?
Lauréline : C'est ça. Il préfère aller au plus court. Il aurait sûrement ouvert un chemin en tirant vers le plafond, vu qu'il ne risque pas d'être enfoui avec ses brèches spatiotemporelles.
Kimmy : Donc nous on ne peut pas ?
Lauréline : Non, il ne vaut mieux pas.

Lauréline trouva une nouvelle entrée, menant à une nouvelle pièce cubique. Seulement, la porte se referma cette fois derrière le groupe. Lauréline se méfia, mais décida de chercher une autre sortie. Alors qu'elle commençait à chercher, elle entendit une sorte de craquement dans son dos. En se retournant, elle ne vit rien, si ce n'est Kimmy à côté d'elle. Le bruit de craquement recommença alors, cette fois à sa gauche. Lauréline tourna la tête, de nouveau ne voyant rien. Ceci recommença plusieurs fois, puis les craquements cessèrent. Puis, une fracture apparut au centre de la pièce.

Kimmy : C'est quoi ça ?
Lauréline : Recule, Kimmy. J'ai un mauvais pressentiment.

La fracture s'agrandit, pour laisser apparaître une créature toute noire entourée d'une énergie rouge. La créature était hideuse; elle présentait une tête allongée avec de longues dents, d'énormes bras recouvert de piques, avec un corps plus modeste. Deux queues s'étendaient de son dos, et claquaient à intervalles réguliers sur le sol. Alors que la créature allait avancer, une brèche spatiale se forma, et Schlangan en émergea, en forme humanoïde, et sérieusement blessé. Son bras gauche était cassé, et une de ses ailes déchirées.

Lauréline : Schlangan !
Schlangan : On dirait que je suis arrivé à temps. Ne restez pas là !
Lauréline : Mais tu es blessé !
Schlangan : Le dinosaure a été plus difficile à vaincre que prévu, surtout qu'un Akasaganga s'en est mêlé. Kimmy, soinge-moi si tu peux.
Créature : INTERDICTION.

La voix de la créature était extrêmement rauque, mais également stridente. Celle-ci fit sursauter Kimmy. Schlangan activa tout de même l'aura de la lumière de niveau trois et envoya l'attaque Ragnarok sur la créature, qui l'avala. Un instant plus tard, la créature transperça Schlangan avec son poing. Le maître de Naycerl tomba à genoux, et s'effondra au sol.

Lauréline : Schlangan ! Non !
Créature : TOI. REJOINDRE LUI. MORT.
Lauréline : Hors de ma route !

Lauréline se transforma en triélémentaire et tira aussitôt un dragon de foudre et glace sur la créature qui ne broncha pas. La voix qu'avaient entendu Lauréline et Kimmy parla alors de nouveau.

Voix : Eh bien. Sans mon intervention, le pire est arrivé. Le mâitre de Naycerl a échoué lamentablement.
Créature : VOUS. FINIR PAREIL.


Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6459
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum