Chapitre 155 - Avenir sinistre

Aller en bas

Chapitre 155 - Avenir sinistre

Message  Schlangan le Jeu 4 Jan 2018 - 7:08

Alors que Vonon avait été battu de justesse, Schlangan soupira en considérant les deux nouveaux arrivants, Zak et Yinta.

Schlangan : Pff. Aucune surprise.
Zak : Que veux-tu dire par là ?
Schlangan : On commence à avoir l'habitude des coups fourrés de l'auteur, qui envoie toujours des trucs pires.
Zak : ...
Schlangan : L'auteur ! Tu manques d'imagination !

A ce moment, un éclair s'abattit juste à côté de Schlangan, et il put lire le texte : "Veux-tu que j'appuie sur Entrée ?"

Schlangan : ... Non, ça ira. Je voulais juste vérifier quelque chose : l'auteur a autant d'influence sur Titania qu'ailleurs !
Tous : ...
Schlangan : Redevenons un peu sérieux. Vous ne voulez pas me laisser tranquille un peu ? Je suis las de croiser des titans.
Zak : Tu es celui qui a voulu venir ici.
Schlangan : Certes, mais c'est parce que les Akasagangas se sont planqués là. C'est de leur faute !
Zak : Ne dis pas n'importe quoi. C'était le seul endroit où Kumbha pouvait combattre. A moins que tu n'aies préféré voir le Royaume des Mortels subir le même sort que le Royaume des Morts ?
Schlangan : C'est vrai, ce serait chiant de reconstruire ma base si la dimension était détruite.
Yinta : Bon, on va l'écouter encore longtemps ? Si nous faisions ce que nous sommes venus faire ?
Zak : C'est vrai.
Schlangan : Ah oui, tu as dit que je n'avais pas la permission de partir. Que dois-je faire pour l'avoir ?
Zak : Nous divertir. Mais pour commencer, nous allons t'offrir un spectacle. Général Vonon, vous avez échoué.
Vonon : Oui.
Zak : Dans ce cas, vous allez rejoindre le Royaume du Chaos.
Schlangan : Nani ?
Zak : Oui, tu nous forces à le faire, vu que tu n'as pas daigné achever Vonon. Nous t'aurions laissé partir si tu l'avais fait.
Schlangan : Pourquoi tuer quelqu'un qui a été un adversaire digne de ce nom ?
Zak : Tu sais très bien qui est Yinta. Ceux envoyés au Royaume du Chaos...
Schlangan : ... contribuent à sa puissance. Votre premier Isvara me l'a dit.
Zak : Oui, tu as croisé Zanshikarah, c'est vrai.
Schlangan : Donc, vous voulez ajouter la puissance de Vonon à Yinta ? C'est une mauvaise blague.
Yinta : Je l'aurais bien prise moi-même, mais le général restait plus fort que moi, jusqu'à ce que tu élimines plusieurs Akasagangas.
Schlangan : Zut, tu aurais pu venir avant, je t'aurais fait le plaisir de te tuer, ne fut-ce que pour mettre des bâtons dans les roues des titans.
Zak : Tu n'imagines pas les conséquences d'un tel acte, Schlangan.
Schlangan : Effectivement. Mais bon tant pis, éliminez Vonon. Je n'ai plus d'énergie de toute façon.
Zak : Il est rare de te voir raisonnable.

Zak tendit un doigt vers Vonon, et une lame de vent le frappa de plein fouet. Le général disparut complètement. A ce moment, le corps de Yinta s'illumina, et sa force augmenta. L'équipe de Schlangan resta silencieuse devant cela, mais ce n'était pas le cas du maître de la planète Naycerl.

Schlangan : C'est tout ? Je m'attendais à boost dément.
Zak : Relativise avec sa forme humaine.
Yinta : Bon, je peux tuer Schlangan maintenant ?
Zak : Non, tu ne peux pas. Tu le sais bien.
Schlangan : Oh ? Ça veut dire qu'on veut me garder en vie. Voilà qui est intéressant. C'est Githaya qui veut ça ?
Zak : Exactement. Mais par contre, rien ne nous interdit de te laisser pour mort.
Yinta : Tu peux lui redonner son énergie ? Que je le balaye à pleine puissance.
Zak : Tu ferais mieux de faire attention. Dois-je te rappeler ce qui t'est arrivé la dernière fois que tu l'as combattu ?
Yinta : C'est parce que tu m'avais interdit de me transformer, sinon ça ne serait pas arrivé.
Zak : Très bien.

Zak tendit une main vers Schlangan, qui sentit son énergie remonter. Yinta s'avança alors, et se transforma aussitôt, épousant la forme d'une lapine fantômatique. L'énergie qu'elle dégageait fit reculer la fine équipe. Schlangan pesta, mais il se transforma en golem et activa toutes ses auras, ainsi que la technique de contrôle d'énergie.

Yinta : Il se rapproche de 20 zenos.
Schlangan : Ouais. Mais en attendant toi tu es au-dessus.
Yinta : Evidemment.

Yinta disparut tout à coup pour reparaître juste devant Schlangan. Le maître de Naycerl riposta par réflexe avec un dragon de feu, que la titan esquiva. Celle-ci donna plusieurs coups de poing, parés de justesse par Schlangan. Une lame d'énergie le frappa alors de plein fouet, le projetant plusieurs mètres plus loin. Yinta leva alors une main, et reproduit la technique de Vonon, faisant tomber quatre comètes. Schlangan se déplaça rapidement et tira un éclair sur Yinta, qui le dévia d'une main.

Schlangan : Hmfl. Tous les titans ont appris les mêmes techniques, ou quoi ?
Yinta : Je ne connaissais pas cette technique avant que Vonon ne soit sacrifié.
Schlangan : Muh ? En plus de voler leur puissance, tu voles leurs techniques ?
Yinta : C'est cela. Par exemple, celles de l'Akasaganga que tu as tué : PRAKASA NIMAYA.

Yinta utilisa la technique d'onde de lumière dévastatrice, mais Schlangan la connaissant put l'éviter. Des échanges de coup se poursuivirent, mais malgré ses techniques de compensation, Schlangan n'était pas capable de tenir face à Yinta. Il finit par s'épuiser totalement, et fut sérieusement blessé par une lame d'énergie.

Yinta : Déjà fini ?
Schlangan : Tsk. Il semblerait.
Zak : Comme prévu. Même si tu as duré plus longtemps que je ne pensais, Schlangan.
Schlangan : Effectivement, j'ai remarqué quelque chose d'étrange... que ce soit Nhenliang ici présent, ou Yinta... A formes égales, Zak, ils te dépassent.
Zak : En effet. Toutefois, ils ne peuvent me battre.
Schlangan : Je vois. La dernière forme donc.
Zak : Exactement.
Schlangan : Et maintenant que vous m'avez facilement battu, qu'allez-vous faire ?
Zak : Nous avons un visiteur pour toi.

Zak ouvrit un portail, et du portail en émergea Darkwolf. A sa vue, Schlangan se mit à rire.

Schlangan : Quel défilé. Tout le monde vient me voir.
Darkwolf : Je ne pense pas que ta situation puisse te mener à rire.
Schlangan : Bah, au point où on en est. Est-ce là mon inéluctable destin que tu voulais arrêter ?
Darkwolf : Non, tu n'y es pas encore. Mais il s'agit du dernier avertissement.
Schlangan : Hmf. Que veux-tu que je fasse cette fois ? J'ai déjà récupéré toutes les boîtes.
Darkwolf : Faux. Il en reste une.
Schlangan : Mh ?
Shikurina : Elle doit parler de Jensokahin.
Schlangan : Ah oui, c'est vrai qu'il a été enfermé aussi. Et c'est le dragon du néant.
Darkwolf : Schlangan. Si tu récupères la douzième aura, cela sonnera ta fin.
Schlangan : Oh ? Nous verrons ça, alors.
Darkwolf : Tu n'écoute pas.
Zak : Il est comme ça, tu devrais le savoir.
Darkwolf : C'est vrai.
Schlangan : De toute manière, que peut-il arriver de pire ? Que je sois envoyé du Royaume du Chaos ? Zanshikarah en est bien ressorti.
Darkwolf : ... Serais-tu prêt à perdre tous ceux que tu connais ou aimes ?
Schlangan : Muh ? Serait-ce une menace ?
Darkwolf : Vois ça comme tu le sens.
Schlangan : ...
Lauréline : Nous ne disparaîtrons pas si facilement.
Darkwolf : Si tu le dis.
Zestar : Hmf. Ton arrogance n'a pas changé, Darkwolf.
Darkwolf : Zestar. A l'heure actuelle, tu ne représentes plus rien. Tu n'as ni force, ni compréhension. Ne te mêle pas de choses qui te dépassent.
Zestar : Oh ? Je ne suis pas si dépassé que ça.
Darkwolf : Tu ne vaux même pas la peine que je te montre le contraire.
Zestar : Tu...
Schlangan : Ça suffit, Zestar. Tu sais bien que tu ne pourras pas la battre.
Zak : Pas plus que toi, Schlangan. Mais tu en es aussi conscient, n'est-ce pas ?
Shikurina : Et entre Yinta et Darkwolf ?
Zak : Pour le moment, les Kala Kothari dépassent Yinta.
Yinta : Pour le moment. Il faut qu'on laisse Schlangan vivre, il va me fournir de quoi augmenter ma force.
Schlangan : ...

Schlangan se releva, et tendit un doigt vers Darkwolf.

Schlangan : Je ne sais pas ce que tu as vu, mais ne prétend pas essayer de changer ça. Ce qui doit arriver arrivera.
Darkwolf : ...
Schlangan : Et quoi qu'il arrive, personne ne peut prédire le résultat. Les branches temporelles ont déjà basculé plusieurs fois, Tenryuma, Kagenusha, ça risque d'arriver encore et encore.
Darkwolf : Peut-être bien.
Zak : C'est très bien que tu sois déterminé, Schlangan. Nous en reparlerons une fois que ça se sera produit.
Schlangan : Hmf.
Zak : En attendant, tu peux maintenant rentrer sur ta planète. Et rassure-toi, la boîte de Jensokahin est dans le Royaume des Mortels. Elle n'a pas bougé de place depuis des centaines d'années.
Schlangan : Tu pourrais me dire où elle se trouve directement.
Zak : Ce serait trop simple. Mais tu la trouveras rapidement.
Schlangan : Hmf.
Zak : Sur ce, nous nous reverrons peut-être, en fonction du futur qui se déroulera.

Zak ouvrit un portail, et entra dedans avec Darkwolf et Yinta. Le portail se referma, et Nhenliang se tourna vers le groupe.

Nhenliang : J'ignore également si nous nous reverrons. Mais si tel est le cas, et que vous souhaitez apprendre les techniques de Vonon, vous serez le bienvenu.
Schlangan : Voilà une proposition intéressante, je viendrai une fois que je leur aurai montré qu'ils se sont tous trompés.
Nhenliang : Très bien.
Schlangan : Et maintenant, peut-être, vais-je pouvoir finir : KONGJIAN WEIYUE.

Schlangan créa une nouvelle fois son portail, et cette fois-ci rien ne vint le détruire. Lui et son équipe purent donc retourner sur la planète Naycerl. Schlangan envoya tout le monde se reposer, puis se posa dans son bureau.

Schlangan : Il est temps de vérifier. JIKÛ KIRETSU.

Schlangan créa un portail temporel, et décida d'aller voir plus loin dans le futur. Toutefois, dans le couloir du temps, il trouva Zeit, la gardienne du temps, sur sa route.

Schlangan : Tiens, cela faisait un moment.
Zeit : En effet. Et vous n'allez pas aimer pourquoi je suis là.
Schlangan : Je peux le deviner facilement. Pour m'empêcher de faire ce que je suis parti faire.
Zeit : Oui. Je ne peux pas vous laisser aller voir votre futur.
Schlangan : Pourtant je compte juste regarder, pas interagir.
Zeit : C'est vrai. Mais dans le cas présent, prendre la porte menerait à un paradoxe.
Schlangan : NANI ?! Mais qu'est-ce qui peut faire ça ?
Zeit : Je ne peux entrer dans les détails. Mais cela revient au même problème que les 20 zenos destructeurs. Une anomalie de puissance temporelle.
Schlangan : ...
Zeit : Et vous êtes celui qui a causé cela à cette époque.
Schlangan : Bah, si le paradoxe y est déjà, dans ce cas que j'aille voir ne change pas grand chose.
Zeit : Faux, le paradoxe est contenu là-bas, mais s'y connecter le propagerait et détruirait la dimension.
Schlangan : ...
Zeit : Donc, vous allez devoir faire demi-tour.
Schlangan : Je vois. Mais donc cela veut dire que l'avenir vu par Darkwolf semble inexorable.
Zeit : Je ne suis pas à même de répondre à cette question.
Schlangan : Hmfl. Tant pis. Merci quand même.

Schlangan se détourna donc et reprit le couloir par son point d'entrée, se retrouvant dans son bureau. Il sortit une feuille, sur laquelle les indications de Darkwolf étaient notées.

Schlangan : Donc c'est inéluctable. Dans ce cas, vouloir mettre les autres à l'abri ne servirait à rien... Ça risque d'être compliqué. Tu n'aurais pas une idée, l'auteur ?
Auteur : Hmm ? Oh, je sais déjà ce qu'il va se passer.
Schlangan : Et donc ?
Auteur : Darkwolf a raison, tu ne vas pas aimer.
Schlangan : ...
Auteur : Maintenant il reste à voir ce que tu vas choisir. Mais tous les chemins mènent à R.O.M.E.
Schlangan : Je ne veux pas aller en Italie.
Auteur : Oh mais je parle de la Réalité Occlusive Meurtrière à l'Extrême.
Schlangan : ...
Auteur : Repose-toi pour le moment, les choses sérieuses vont bientôt commencer. Jusque là, nous n'avions eu que l'apéritif.
Schlangan : Ô joie...



Suite au prochain chapitre

_________________
avatar
Schlangan
Légende de l'ombre
Légende de l'ombre

Masculin
Nombre de messages : 6472
Age : 30
Localisation : Naycerl
Alliance/Guilde : Ragnarok / Taihellef Wars
Date d'inscription : 03/02/2007

http://schlangan.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum